Google défie les hackers: 45.000 euros à gagner…

Avis aux amateurs…..

Google s’offre un beau coup publicitaire en promettant 60.000 dollars, soit près de 45.000 euros, aux hackers capables de pirater son système « Google Chrome ».

Le géant de l’informatique Google a prévenu qu’il allait mobiliser jusqu’à un million de dollars, soit près de 750.000 euros, pour récompenser les hackers qui trouveraient des failles de sécurité dans son navigateur web Chrome.

Que le meilleur gagne

Dans le cadre du concours Pwn2Own, une personne qui parviendrait à dénicher une ou plusieurs vulnérabilités dans Chrome se verrait attribuer un prix de 60.000 dollars. Les hackers devront donner les détails complets de leur attaque à Google et ne pas communiquer ces informations à des tiers pour entrer en ligne de compte pour les prix.

1 million en jeu

Google promet également 40.000 dollars aux personnes qui repéreraient une faille dans Chrome combinée à un bug dans Windows 7. La société offre également 20.000 dollars aux participants qui découvriraient dans d’autres programmes des bugs susceptibles d’engendrer un risque pour la stabilité de Chrome. Ces différents prix seront distribués jusqu’au moment où le palier d’un million de dollars sera atteint.

SOURCE

Voir aussi:
L’Union européenne et le Bélarus au bord de la rupture

Le ton est brutalement monté mardi entre l’UE et le Bélarus avec le rappel de tous les ambassadeurs en poste à Minsk pour protester contre la décision d’Alexandre Loukachenko d’expulser les représentants de l’UE et de la Pologne après les nouvelles sanctions européennes contre son régime.

Les gouvernements de l’UE ont décidé de manifester ainsi « leur solidarité et leur unité » face au régime d’Alexandre Loukachenko, a expliqué la représentante de la diplomatie européenne Catherine Ashton.

Une réunion d’urgence des représentants de l’UE à Bruxelles a par ailleurs été convoquée en urgence pour « coordonner les actions » et les ambassadeurs du Bélarus seront convoqués par les chancelleries pour s’entendre signifier la réprobation des dirigeants de l’Union européenne.

Le gouvernement Polonais avait dénoncé l’expulsion de son ambassadeur comme « un pas hostile envers toute l’Union européenne » et dit espérer que « toute l’Union européenne répondra à ce pas ».

Paris et Berlin avaient peu après annoncé leur décision unilatérale de rappeler leurs ambassadeurs en consultation.

[…]
Nouvelle ruée des banques attendue sur les prêts à 3 ans de la BCE

Pour la deuxième fois, la Banque centrale européenne (BCE) va allouer mercredi des prêts sur trois ans aux banques de la zone euro, une manoeuvre destinée à stabiliser le système financier européen et qui devrait rencontrer à nouveau un large succès.

Fin décembre, 523 banques de la zone euro ont demandé et obtenu 489 milliards d’euros lors de la première opération du genre, qualifiée de « Grosse Bertha » par le président de la BCE Mario Draghi.

Le montant alloué est d’autant plus impressionnant que ces prêts sont rémunérés au taux historiquement bas de 1%.

La plupart des économistes tablent cette fois-ci sur un niveau au moins similaire, certains ont prédit jusqu’à 1.000 milliards d’euros.

La BCE a de facto fermé la porte aux banques grecques mardi, en annonçant qu’elle n’acceptait plus les titres de dette émis par Athènes comme garanties de ses opérations de prêts, après un nouvel abaissement de la note du pays par l’agence Standard & Poor’s.

[…]

moutonsenrages3

89 commentaires