D’ici 10 ans, le nombre de médecins en France diminuera de moitié ..

Un article de Benjamin Baret…sur la déliquescence du système de soins en France, et la disparition programmée des médecins.

Linogravure de ©Benjamin Baret

Les médecins vieillissent! Leur moyenne d’âge est passée de 50 à 51,4 ans entre 2009 et 2010. Et après? Et bien, environ les ¾ des médecins ont plus de 52 ans. Ces « papi-boomer » atteindront l’âge légal de la retraite d’ici très peu. Attendons-nous donc à une diminution drastique du nombre de médecins en France!

Pourtant, le besoin d’assistance médicale ne cesse de croître, car la population vieillit et augmente (grâce à la prolongation de l’espérance de vie et à la natalité en hausse). Nous avons donc cruellement besoin de médecins en France!

Oui, mais tout est question d’argent aujourd’hui:

1-La formation des médecins coûte cher
Pour résoudre ce problème, l’Etat français réagit : «Nous avons trop longtemps laissé les professions de santé gérer seules leur démographie. Il est temps d’agir et de faire des choix.» Nicolas Sarkozy, le 18 septembre 2008.
Donc le numerus clausus, nombre fixé d’étudiants admis dans le cursus médical, stagnera pendant son mandat: de 2008 à 2012, il est passé de 7400 places par an à 7500, alors que de 2002 à 2008, il était passé de 4700 à 7400.
En outre, le nombre de médecins non-diplômés en France augmente de 20,6% de 2007 à 2010 (en tout, 10 165 au 1er janvier 2010, selon le tableau de l’Ordre, dont 15,4% de ces Roumains que Sarkozy a tant chassé…).(source)

l’État français a donc volontairement diminué l’accès aux soins que nous possédions en France  ainsi que leur qualité (6 ans d’études pour un doctorat en médecine en Roumanie, sans concours, contre de 8 à 14 ans, voir plus en France, avec un concours à 10% de réussite en moyenne.)

2-Travailler plus pour gagner plus
Les médecins gagnent très bien leur vie, c’est vrai: 6830 euros mensuels en moyenne dans la médecine libérale. Mais ils travaillent énormément! De 53 à 60 heures hebdomadaires en moyenne. Nous sommes bien loin des 35 heures!
Les conditions de travail ne cessent d’empirer, également: le nombre de médecins diminue, mais les malades sont toujours de plus en plus nombreux car la population vieillit et démographie augmente. Donc pour pouvoir tous les soigner, les médecins doivent travailler beaucoup plus vite, souvent au détriment de la qualité des soins. De plus, cette cadence est épuisante, et beaucoup de nos docteurs sont fatigués, ce qui diminue encore un peu plus la qualité de leurs services.
3-Nous ne pourrons jamais payer les retraites de la génération du papi-boom
Et c’est à ce moment-là que la tragédie commence:
Faisons un petit calcul simple: départ en retraite de 3/4 de médecins moins arrivée de nouveaux médecins sur 10 ans (par les facultés françaises ou par importation):
(3/4 de 264 466) – (6800(moyenne des numerus clausus de 2002 à 2012)x10 + 2000(nombre de « médecins importés » en 2010)x10)=110349 médecins de moins en 2022 qu’en 2012.
Je ne voudrais alarmer personne, mais si rien n’est fait, d’ici 10 ans, au moins la moitié de nos médecins actuels sera à la retraite. Ils sont déjà dépassés aujourd’hui (cf les attentes aux urgences). Alors que se passera t-il avec moitié moins de médecins? Nous courons droit vers une catastrophe sanitaire qui risque d’être fatale à de nombreux français.

Conclusion: La génération de 1947 à 1977 est sacrifiée sur l’autel de la cupidité. Les médecins auront beau travailler encore plus, on aura beau recruter de plus en plus de docteurs étrangers, ils ne pourront jamais répondre aux demandes du papi-boom.
Et tout cela a été causé par une politique absurde, qui a soit été assez stupide pour ne pas voir son futur proche, ou bien qui a délibérément laissé la situation s’aggraver. En cette période de crise qui démontre que ce système nous rend aussi fluctuants que le vent, sauront-ils choisir de ne pas se faire emporter par la tornade, auront-ils les crampons suffisamment ancrés? Se battront-ils pour nous?
En étant un peu cyniques, nous pourrions dire que cette catastrophe qui nous pend au nez est prévue. Quel est son but? Avoir moins de retraites à payer. Comment? En diminuant l’accès aux soins.
Message à tous les candidats à la présidentielle: Que comptez-vous faire pour éviter cette catastrophe imminente
Un article de Benjamin Baret issu d’Actualinos

59 commentaires

  •  » Message à tous les candidats à la présidentielle: Que comptez-vous faire pour éviter cette catastrophe imminente  »
    quelle question, évidemment qu’ils feront tout, tout, tout…
    http://youtu.be/hRx5Tu60M20
     
    :blush:

  • gg

    C’est pas plus mal. Les médecins formatés sont tellement nul.
    Les VRAIS guérisseurs vont pouvoir refaire surface.

    • Bas non les lois sont là pour interdire toute médecine qui ne soit pas contrôlée.
      Comme l’histoire du Dr Hamer, l’allemand qui avait découvert une façon hallucinante de guérir certains cancer ( testé, prouvé, et les patient on même manifesté pour que ça bouge), du coup il a fait de la tôle, il se sachent à l’étranger, il est accusé même d’avoir voulu créer une secte, manquait plus que l’accusation de pédophilie, ça aurait surement été le cas si il ne s’était pas enfuit.
      Il est interdit de guérir, ça fait perdre de l’argent.

    • antinukciv

      C’est la porte ouverte au charlatan.
      En meme temps, les ‘Dr’ Roumain sont moins formé que les notre.
      Il suffit de faire des DOCTEUR EUROPEENS donc de défaire la France une fois de plus !!!
       

    • observateur

      exat gg et c’est pas si mal,mais il va falloir que les gens changent leur habitude,du genre un pet de travers et c’est le médecin ou les urgences,avec grosses consomation de médoc à la cléf.De toute façon ,à part quelques exeption ,la médecine actuelle se résume à soigner l’expression d’une maladie et non la cause,comme ça on est sur de revoir le patient et de faire travailler ses potes(pharmacie,cures et autres)

      mais comme le souligne snowleopard,les multi puantespharmaceutique ,ont vérouiller pour les années à venir,la possibilité de se soigner par les plantes en interdisant le commerce et la culture dans ce cadre là ,pour des raisons bidon(d’ailleurs Monsanto lui à verouiller aussi l’utilisation de graines et semis)et de plus ,il n’y a plus de formation d’herboriste,quand à ceux qui sont en activité actuellement,ils ont des visites fréquentes de services type sanitaires pour les emmerder et une fois qu’ils seront à la retraite,pas de repreneur,l’officine sera fermé définitivement,et donc on risque de retomber comme au moyen age .(la chasse aux sorcier guérisseur)

      • delphine

        salut Observateur

        quand on veut on peut
        tant pis si on nous persécute,
        mais le droit à la santé pour nos proches est trop vital.

        je n’ai jamais eu de mutuelles,
        conso de médic réduite à l’infime nécessaire,
        par contre
        quand on prend le temps d’apprendre la diététique aussi bien que la phyto
        (en commençant par aller soi-même ramasser les plantes,
        je te promets qu’on fait de grosses économie,
        de temps,
        de santé car il y a bien moins d’effets secondaires
        d’argent et donc bien moins besoin de squatter les cabinets de toubibs.

        il faut certes des toubibs,
        mais avant tout éduquer les gens et comme tu le dis si bien
        pas s’affoler au moindre pet de travers.

        ça devrait faire partie de l’éducation de base
        dés le primaire.
        et là on aurait une société en bonne santé

        malheureusement qui prend le temps d’éduquer les enfants à l’essentiel désormais…?
        car la santé fait bien partie de l’essentiel, 
        si je ne m’abuse.

      • observateur

        bonsoir Delphine,je n’ai qu’un mot à dire,merci et je t’embrasse très fort,tu a résumé ou du moins fait l’exellent constat de la situation,je crois que l’on a bcp de travail à faire.Pas de hasard,merci à plus

  • delaude

    Il y a des tas de motifs de consultation qui ne sont pas justifiés. Il y a des tas de bobos qu’on peut soigner simplement avec des plantes des huiles essentielles et des recettes de grand-mère qu’on utilisait, dans le temps.  A l’époque il n’y avait pas le 100% et on allait chez le toubib qu’avec de vraies raisons.
    J’ai tenu le téléphone pendant des années pour mon mari et je peux vous dire que certains motifs de visites sont proprement hallucinants !
    Ce qui désengorgerait les cabinets de consultation, c’est une éducation à la prévention et une formation aux petits soins et premiers gestes de base.
    Par ailleurs, ça redonnerait un peu d’intérêt au boulot de médecin…

    • [quote]Il y a des tas de bobos qu’on peut soigner simplement avec des plantes des huiles essentielles et des recettes de grand-mère qu’on utilisait, dans le temps.[/quote]
       
      Et cela enrichirait les multinationales pharmaceutiques ? J’en doute. Non, il y a bien mieux à faire: moins de médecins ? Pas de problème ça ! Rendons simplement plus de médicaments libres à la vente sans ordonnance, et laissons la publicité expliquer aux gens quand ils doivent les acheter !
       
      Moins de médecins, c’est la VRAIE commercialisation du Médicament; les médecins sont les fonctionnaires de la santé en un sens. Privatisons pleinement la santé, laissons libre accès aux médicaments à tous, car ils y ont droit, le contraire serait étonnant, et parce qu’ils sont bien évidemment, assez intelligents et cultivés pour pouvoir choisir par eux mêmes.
       
      Et puis pour l’argent, ben voyez avec votre sécu… Comment-ça ça n’existe plus ? Ah ben désolé, vous n’avez pas d’argent, vous ne pouvez avoir que des médicaments moins performants, et sans doute peu contrôlés en termes de qualité.
       
      Je cite Timsit (OK, mauvaise référence, un comique… ou pas, finalement): « Aux Etats-Unis, ils sont bien plus avancés que nous niveau santé. Tu arrives chez le médecin, il appelle ta banque, et si t’as pas d’argent, t’es pas malade ! »
      Bienvenu dans un monde où cette image ne nous fera plus du tout sourire.

      • John, connaissez-vous l’effet placebo? C’est ce qui explique le marché des médicaments en Afrique: sur une bâche sont déversées de nombreuses pillules. Si quelqu’un a mal a la tête, il en prend une grise. problêmes de digestion? Pilule marron! Dépression? Pilule rouge. Et ça marche plutôt bien.
        D’autres exemples sur l’efficacité relative d’un médicament  affluent: mode d’administration, comportement de l’ordonnancier, etc…
        Ce qui guérit dans notre société  n’est pas tant l’efficacité scientifiquement prouvée d’un médicament prescrit que la relation de confiance avec son médecin.
        Pourquoi Hippocrate était un bon médecin? Pas parce qu’il avait le juventus 3000, mais parce qu’il inspirait la confiance.
        Vous voudriez que la pub nous dicte la façon dont nous devrions nous soigner? Dans ces cas-là, toutes les personnes qui vont mal devraient prendre juvamine, et basta!
        Mais non, ce n’est pas si simple. Le médecin n’a pas un simple rôle de scribe pharmaceutique. Il ausculte, analyse, détecte des cancers, opére , fait des greffes, etc…

        J’espére que ta citation de Timsit est à l’image du raisonnement que tu décris: une parodie.

      • Eh bien nous verrons cela à l’avenir.

        Les gens sont des moutons (tiens tiens…) et ils font confiance à la pub, malheureusement. Et ils ont été élevés à la Consommation.

        Même s’ils font confiance en leur médecin, ils font également confiance aux laboratoires pharmaceutiques. Et si on leur propose un médicament pour traiter ce qu’ils pensent avoir, alors pourquoi aller s’encombrer du médecin ? Surtout qu’aujourd’hui, la plupart des gens débarquent chez le médecin avec une théorie bien rodée, pêchée sur Internet… Ils ont souvient bien tort d’ailleurs, mais qu’importe, l’orgueil des gens étant là, ils se feront de plus en plus confiance à eux-mêmes que dans le médecin.

        Tout cela se tient dans l’intention comme dans le déroulement. C’est triste. C’est l’avenir. Sombre.

      • Et oui, je connais l’effet placebo.

        Et je trouve cet article très explicite d’ailleurs. J’explique les intentions, c’est tout, je ne cautionne surtout pas.

  • crabe tambour

    Concernant les « roumains » que SARKOZYaurait chassé….Il ne faut rien exagérer : ceux concernés étaient des roms, et je n’ai jamais vu de toubib parmi eux . Les médecins roumains arrivés légalement en France, y sont encore, pour ceux qui l’ont bien voulu, parceque là, c’est comme le coup des infirmières espagnoles.

    • Faut pas faire semblant de ne pas comprendre… Les Roumains ont été décriés dès leur entrée en Europe. Principalement, ils sont une main d’oeuvre de qualité moyenne, assez qualifiée, mais encore pas trop chère. A tous les niveaux.
      Et c’était bien de ces pauvres roumains qu’on a attiré dans le piège de l’Europe (à moins que cela arrangeait bien les mafias roumaines ?), dont parlait M. Le Président. Quant aux ROMS, ceux que j’ai souvent croisé en allant bosser à Aubervilliers, c’est vrai; ce sont des personnes « inutiles » dans la société. Parce qu’ils ne l’huilent pas avec du fric. C’est tout. C’était crade leur camp, j’en conviens. OK, je ne comprenais pas comment ils pouvaient vivre ainsi. Mais c’étaient surtout des gens qui étaient en famille, sans doute perdu au milieu de la décharge que devient le 93, étonnés de ne pas trouver l’El-Dorado qu’ils imaginaient en entendant parler de la France.
      Alors moi je mets tout le monde dans le même panier. Ah non, tous, sauf ceux qui considèrent que ceux dans le panier leur sont inférieurs: les riches convoiteurs de pouvoir et de domination.
      Nous tous, les autres, on est tous égaux. Et on nous monte les uns contre les autres, car il faut diviser pour mieux régner.

      • delphine

        Salut John

        « « Mais c’étaient surtout des gens qui étaient en famille, sans doute perdu au milieu de la décharge que devient le 93, étonnés de ne pas trouver l’El-Dorado qu’ils imaginaient en entendant parler de la France« .

        c’est sur que pour un pauvre rom qui arrive du fin fond des Carpathes, il y a un rêve d’Eldorado

        mais la France n’est pas un eldorado
        je pense aux millions de retraités qui sont à la limite de la pauvreté.
        aux familles monoparentales qui crèvent la dalle,
        aux jeunes en panne de formations…..

        on ne peut plus penser :
        je vais dans tel pays,
        c’est un ELDORADO où coulent le lait et le miel
        parce qu’en réalité,
        il va falloir bosser dur pour avoir le minimum vital et faire ses course à Aldi!

        maintenant il y a un autre aspect
        mais on va pas encore lancer une énième polémique :-) sur le forum 

        les ELDORADOS c’est juste partout,
        à condition si tu bosses dans la finance et que tu truandes la planète

  • Bouffon

    Ben avec le papi boum faut pas seulement s’attendre à un réduction des rentes, il faut aussi prévoir une réduction de la couverture médicale.
    Donc on ne pas affirmé avec certitude qu’il manquera autant de médecin.
     

  • roulletabille roulletabille

    si c’est trop cher de se faire soigner ,ne soyons pas malades..
    je connais des gens (proche) qui vont mourir sans explications..

  • engel

    Et vive le soleil vert!

  • Fenrir


    3-Nous ne pourrons jamais payer les retraites de la génération du papi-boom

    Et c’est à ce moment-là que la tragédie commence:
    Faisons un petit calcul simple: départ en retraite de 3/4 de médecins moins arrivée de nouveaux médecins sur 10 ans (par les facultés françaises ou par importation):
    (3/4 de 264 466) – (6800(moyenne des numerus clausus de 2002 à 2012)x10 + 2000(nombre de « médecins importés » en 2010)x10)=110349 médecins de moins en 2022 qu’en 2012.

    Quelqu’un pourrait-il mettre la main sur les stats d’une moyenne annuelle de « médecins importés  » de 2002 à 2012 afin de faire un réel chiffrage comparant ce qui est comparable ?

    Vu le ton général de l’article, si vous ne détectez pas la manip, je suis scié !

    Ne comprenez vous donc pas que nous assistons là délibérement à la politique généralisé du toujours moins, (et là, à sa justification) alors que nous sommes toujours plus. 

    Dans les années 80, nous étions 50 millions, nous venons de passer le cap des 65 millions. 15 millions de plus ! Soit 30 % de croissance en 30 ans, soit une génération actuelle à peu de chose prés.

    Le « choc » du papy-boom n’est en fait qu’un nuage de fumée. 

    La problématique est en fait largement plus liée à la question de l’emploi dans son ensemble et sur son impact sur le financement des systèmes médicaux et sociaux.    

    10 % de demandeurs d’emplois, cela coûte et ne cotise pas. CQFD

    • pardon, Fenrir, je ne pense pas manipuler. Pour les stats de moyenne annuelle de médecins importés, télécharge la seule source présente dans l’article, qui renvoie à une étude de l’ordre des médecins. Le nombre de médecins importés n’y est pas clairement mentionné. Mais on apprend qu’il y a aujourd’hui 10165 médecins européens et hors-européens, soit 20,6% de + en 3 ans. Par un calcul simple: 20% de 10 000=2500 en trois ans. Bon, d’accord, j’ai oublié ensuite de diviser par trois. Selon ces chiffres, donc, il y a environ 800 médecins importés par an (et non 2000 comme je le disais dans l’article). Disons que j’ai pris compte de la tendance des 20% de plus en 3 ans pour les 10 années à venir.
      Pour ce qui est du papy-boom, il n’est pas du tout un écran de fumée. Regardez les pyramides des âges des médecins!
      Enfin, je ne suis pas chômeur, mais étudiant. Ma problématique sera certainement l’emploi d’ici trés peu (bien que de nombreuses alternatives soient possibles), mais ce n’est pas du tout la problématique de cet article.
      JJ’accuse simplement le fonctionnement actuel de la médecine et de l’accés aux soins.
      En vue de chercher de nouvelles issues à ce problême, surtoût. Les solutions existent: Effectivement, les médecines dites « paralléles », ou « guérisseurs » fonctionnent. Mais faire accepter cela à notre population est une autre paire de manches.

      Je pense que ce que dit Delaude est une trés bonne idée: donner d’avantage de pouvoir au personnel soignant (infirmiers, sage-femmes, etc…), en leur laissant traiter les maladies bénignes comme le rhume, la grippe, etc, afin de diminuer la quantité de travail des médecins, et ainsi pouvoir en diminuer le nombre sans risques de catastrophe sanitaire.

      • Fenrir

        Mouais ! Pourquoi pas ! C’est tellement plus simple que d’indexer le numerus clausus au taux de progression de la population.

        Pour l’accés aux soins, tu as oublié le potentiel que représente les vétérinaires en zone rurale.
        Je ne fais que suivre ce type de raisonnement.
        Après tout, s’ils arrivent à assister et sauver une vache, y peuvent bien faire la même chose pour la Marie, et arracher les dents trops pourris du Papet, ou faire la piqure du vaccin de la grippe H1N1….

        Ils travailleront plus, pour gagner plus.

        OUPS ! J’ai dit une bétise ! C’est encore pire pour les vétos en campagne. 

        Y partent tous à la ville soigner les chiens-chiens et autres NAC à la mode.
        C’est moins fatigant et ô paye ben mieux. 

        Autrement, je te rejoins sur l’utilisation de médecines paralléles et autres. C’est la même   question à se poser concernant tout notre monde de consommation (et pas seulement l’accés aux soins).

        C’est nous, et ce que nous faisons chacun qui déterminons l’offre…

  • Eurydice34

    Heu… Les infirmières sont surchargées de travail et il faudrait qu’elles fassent le boulot des médecins en plus? Vous voyez les infirmières roumaines, portugaises et espagnoles vous faire une consultation? Ca vous dérange moins qu’un médecin roumain, marocain ?
    Il faut former plus, il faut plus d’infirmières, de médecins et de sage-femmes. Et que chacun respecte son niveau de formation ( 3 ans pour une infirmière ) . S’il y a création d’un statut d’infirmière clinicienne comme aux USA, avec la paye qui va avec, why not ! Mais que sa place d’infirmière tout court soit pourvu derrière alors.

  • Tex

    Oui je pense comme certains ci-dessus….les vraies médecines naturelles préventives et curatives qui considèrent le corps comme un ensemble vont pouvoir refaire surface… si pas officiellement, en tout cas dans les maisons!!
    Et le peuple est assez intelligent pour ne pas se laisser longtemps tromper par les charlatans!
    En revenir à une vraie médecine et virer tous ces produits chimiques de :poop: qui soignent d’un côté et rendent malade de l’autre!

  • yael

    Qu’est ce que ça va etre alors?? Car là déjà au niveau c’est une catastrophe au niveaux pédiatrique… Entre les pédiatres en voie de disparition et tout les médicaments qui ont été supprimé pour les petits je peux vous dire qu’à chaque fois ça se termine à l’hosto sous perfusion!!!!! Et je vous parle meme des conditions scandaleuses dans lesquels les petits sont hospitalisés… La raison : faute de moyens!!! meme le dacryosérum on leur donne au compte goutte!!! pour vous dire… Je plaint tout ces gens qui travaillent dans ces hopitaux sachez que leur conditions sont très dure…  Tout les petits atterissent dans des états catastrophique aux urgences à cause du manque de pédiatre et medecins et de toute cette suppression de médicament… Bref on va vers un scandale sanitaire…  :reallypissed:

  • observateur

    :rose: coucou Yael

    si aujourd’hui bcp d’enfants atterissent aux urgences,a part les raisons que tu a évoquées,c’est aussi  à cause de tout les vaccins et de l’utilisation de médocs qui afflaiblissent leur défenses et aussi d’une nourriture dégueulasse(utilisation de pesticides,engrais chimique,vaccin pour les animaux etc……….et ogm ,que l’on avale déja depuis lontemps=quand on sait que le soja et le maïs ont été les 1ere plantes a etre transformé,et quel font partie de tout les préparations culinaires a plus ou moins grand%.

    • yael

      :rose: coucou, oui quelque part tu as raison mais le soucis réel c’est que tout les médicaments ont été retirés… Donc par exemple  pour un simple rhume avec une petite toux tu te retrouves avec une pneumopathie… voir pire!!! Non je t’assure y’a un gros soucis là!!! Les vaccins je ne les fait pas je fais que ceux obligatoires pour la collectivité…

      • yael

        Et pour la bouffe crois moi je suis à l’ancienne je n’utilise pas de micro onde je cuisine comme mes ancêtres j’adore ça!!! :-D

      • observateur

        :eat: c’est exellent,si en plus tu sait d’ou vient ta nourriture(jardin perso ou de potes ,voir si viande qui les éleves).Il ne faut pas oublier non plus que l’on fait partie d’une planéte qui est gouvernée par les saisons et donc suivre les saisons pour la nouriture quand c’est possible.Les gens oublient souvent de jeuner ou voir de limiter le nombre de repas.Mais la santé en général dépend aussi du moral,du stress et de ses données de naissance et surtout de la connaissance de son soi.Le seul soucis c’est qu’il faut du temps pour ce connaitre ;

      • yael

        Je dirais qu’il faut s’aimer soi-même pour aimer les autres… A partir de là tu peux déplacer des montagnes!!!! Et sourire sans modération…

      • observateur

        interréssant ce que tu dit dans le sens d’aimer,c’est la 1ere magie du guérisseur et cé la que l’on voit les gens qui sont compétant….

      • yael

        « Guérisseur » je le fais…  Mais pas sur mes enfants…

      • observateur

        pour la toux,une simple tisane de thym ,avec du laurier ou de l’eucaliptus et du miel ,c’est à la fois préventif et curatif.pour mieu le faire passer en cas de réponse :c’est pas bon,mdr,tu presse un demi citron dedans,c’est tres éfficace,pas cher et ton corps fait son boulot.(pas assisté par la chimie).J’utilise perso les tisanes,je file des préparations a mes amis,donc c’est du vécu,et la je viens de botter les fesses a la nouvelle grippe qui fait du bruit en ce moment de la meme façon avec quelques HE en plus.voilà

      • yael

        oui ou alors le radis noir coupé en tranche tu fais comme les lasagnes une couche de radis une couche de sucre de canne etc… et tu laisse ça toute la nuit et le matin tu as un superbe sirop!

      • observateur

        tout à fait,mais cé fort pour un enfant et je prefere le garder pour désintoxiqué le foie,ceci dit tu as l’air de connaitre quelques « recettes » et si en plus tu as quelques dons,rien ne t’empeche de les utilises sur té enfants,bien que ma plus mauvaise patiente « mdr »,soit ma femme,elle baigne dans mon énergie depuis 15 ans et donc ptet qu’il en est de meme avec té enfants.Au train ou vont les choses ,ce sera une obligation de revenir à une « médecine » naturelle et pour aujourd’hui de l’utiliser le plus souvent possible,d’ailleurs on a tellement à apprendre des autres et de la nature.

      • yael

        J’évite je préfére faire ça sur des sujets neutre… J’ai trop de lien avec mes filles donc pas assez de distance… Le seul truc que je leur fait c’est que quand elle saigne (bobo) je stoppe le sang assez rapidement…

      • observateur

        okay je vois et comprends tes rétissances,mais de toute façon on ne peut offrir que ce que l’on a,et j’ai l’impression que toute tes capacités ,tu les a plus ou moins mise en sommeil,peut etre vis à vis de ton entourage ou d’autres freins.

      • yael

        Je reserve mon energie pour ce qui nous attend…

      • observateur

        ok Yaél,mais ce qui nous attend est DEJA là,excuse moi si je me trompe,mais toute l’énergie contenue en soi,toi comme moi et d’autres,c’est le moment de l’exprimer,pour faire basculer les choses. tu crois ptet,qu’une élévation de conscience,avec tout ce que l’on peut supposer ou réver,ce passe comme dans un dessin animé ou un film?

      • yael

        Non pas du tout… Je t’assure que si on eparpille notre énérgie on va pas s’en sortir… Il vaut mieux l’utiliser au moment stratégique là nous sommes dans une construction d’échanges et d’idées ce qui est très important d’ailleurs!! Toi Comme moi tu le sais bien qu’on est impuissant fasse à certain événements… Donc reflechissons à comment faire? non?

  • jacques

    Il y a longtemps que je ne fais plus confiance aux généralistes et même aux spécialistes car il n’y a pas suffisamment d’écoute et pour beaucoup ils ne pensent qu’à l’argent, mon corps m’appartient et grâce a une gestion personnelle c’est incroyable ce que j’ai pu faire économiser à la sécu, je me soigne le plus souvent avec l’homéopathie et depuis je ne suis plus malade, car contrairement aux antibiotiques, l’homéopathie soigne dans la durée.
    Il faudrait quand même que les hommes politiques agissent en regardant un peu plus loin dans l’avenir, cela éviterais que l’on puisse se poser ce genre de problèmes, car je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais j’en ai marre de vivre sans futur organisé, surtout lorsque je pense aux enfants.

    • voltigeur voltigeur

      Quand on soignera LES CAUSES au lieu des symptômes, on aura fait un grand pas.
      Les médecins ne sont pas à l’écoute (trop de travail?) ils soignent en fonction des troubles,
      pas en fonction de ce qui les a créé. A partir de là comment avoir des gens en bonne santé?
      Quand les troubles visibles ont disparus, ils sont guéris……..les labos se sont enrichi …
      jusqu’à la prochaine……

  • delaude

    Il y a quelques problèmes récurrents qui sont à envisager d’urgence :
    1) L’hygiène obsessionnelle qui consiste à utiliser à tout va des produits dit anti-bactériens pour cleaner nos baraques et qui font que les enfants ne développent plus les défenses naturelles nécessaires à leur protection.
    2) L’utilisation anarchique d’antibiotiques a fait muter les bactéries…et ne nous a pas laissé le temps de créer les anti-corps correspondants. Le réflexe « anti-bio » est une facilité encore très implantée. Il est clair que de garder un enfant au chaud dès les premiers symptômes pose un réel problème aux parents qui bossent. Le réflexe est d’ouvrir le parapluie, de le bourrer de médocs et de l’envoyer à l’école quand même…
    Le problème est qu’avec ces médicaments on tire sur une mouche avec un bazooka !
    3) L’invasion des plastiques, la pollution de l’air, les produits chimiques introduits dans l’alimentation ont rendu les enfants allergiques et asthmatiques. Au moindre rhume, cela prend des allures catastrophiques…
    C’est toute une politique d’information et de prévention, qu’il faut mettre en place.
    La paupérisation de la population ne vient rien arranger. Le stress, les conditions de vie dégradées des parents ne peuvent pas générer des enfants dans un bon état d’équilibre… N’oublions pas que nous ne sommes pas une mécanique et que l’épanouissement psychique joue un rôle important dans la santé.
    L’idée d’une formation complémentaire pour infirmières ou sage-femme leur donnant accès à la prescription de soins basiques me semble bonne. Je suis sûre que ça en intéresserait plus d’une, et qu’elles le feraient avec beaucoup de conscience.
    Régler le numérus clausus à la taille de la population me semble une ineptie. Ce n’est pas au nombre de malades qu’il faut se référer à mon avis, mais bien, au besoins de la population. Si on a moins de monde mais plus de soins à dispenser, la fermeture du numérus clausus n’a pas de sens…
    Enfin, la reconnaissance officielle de l’ostéopathie de la naturopathie de la médecine chinoise ( liste non exhaustive) avec cycle d’étude spécifique et remboursement au moins partiel pourrait soulager la médecine conventionnelle et intéresserait un tas de gens qui ne peuvent pas y accéder faute de moyens…
     
     

  • Resistance

    Chez nous le doc on va le voir peut être deux fois par an, pourquoi ? Parce qu’on maintient un terrain sain dans un corps sain! c’est la base à mon sens. Se donner du temps pour cuisiner de la vrai nourriture, faire des conserves, faire ses aromates, cultiver quelques plantes médicinales qui sont fonctionnent sur beaucoup de petits bobos. Même sur un balcon en ville ça pousse !
    deux pichnettes de teinture mere d’echinacea quand le nez coule et hop en 2 jours terminé le rhume et ce n’est qu’un exemple parmis des dizaines d’autres.
    Mais voilà le temps c’est de l’argent et les gens ont besoin d’argent et ne prennent plus le temps, ils vont au plus facile. Et c’est bien triste.
    Les nouvelles médecines ont du mal à sortir de l’ombre d’où on les maintiens, mais un bon ostéo, une bonne réflexologue et comme dit Delaude la liste est non exhaustive sont les nouveaux médecins de demain.
    Les médecins d’aujourd’hui sont à la solde des vendeurs de mort, ils vendent leur âme au diable pour un voyage au Maroc, le dernier bidule à la mode, pareil pour les pharmacies. 

    • yael

      :yes: 100% d’accord…

      • Resistance

        Et pour faire d’une pierre deux coups vous plantez un ou deux plans de consoude aux abords du jardin vous aurez légumes à profusion car  tous les pollenisateurs sont extremement gourmands du pollen de ces fleurs donc vos plantes en profitent aussi.
        et puis la consoude c’est un bon engrais à mettre sous vos plants de tomates et courgettes…. avec quelques feuilles d’orties aussi et pour finir la promo de la consoude elle est cicatrisante et reminéralisante comme l’ortie. Par contre il vaut mieux éviter de planter la consoude sauvage elle risque de vous envahir.

    • delaude

      Ca c’est strictement interdit par la loi Sapin. Au plus peut-on organiser un congrès où une session de formation dans un endroit agréable. Mais il y a participation partielle obligatoire pour le médecin, et participation totale si il est accompagné.
      Même le dépot d’échantillon doit faire l’objet d’une demande justifiée écrite par le médecin au labo concerné.  Ceci d’ailleurs est à regretter ;  je connais plein de médecins qui fournissaient des médicaments mal remboursés aux plus pauvres…
      Je suppose qu’il y a des contournements possibles mais pour la plupart, notamment les généralistes, la belle époque est terminée !
      Les études de médecine sont très formatées et on ne peut pas trop en vouloir aux gamins  – qui sortent du bac et sont pris en mains pendant 7ans dans une structure rigide à la botte des industries pharmaceutiques (visites incessantes avec études prouvant ceci ou cela, formation continue obligatoire payée par les labos) – de manquer d’ouverture d’esprit… Certains s’en sortent avec l’expérience et s’ouvrent aux médecines alternatives, mais cela reste malheureusement encore trop rare.

  • L'air-mite

    De la même manière je vous invite a regarder la vidéo du docteur Guernez certes longue mais qui a le mérite d’être assez pédagogique. Lui aussi radié mais bon sa crédibilité n’en ai qu’augmenter
     
    http://www.youtube.com/watch?v=nx3Md1Y890s