Accueil » Argent et politique » L’agenda planifié du défaut grec

L’agenda planifié du défaut grec

Préparez-vous, arrivée imminente contre le mur. La Grèce va se retrouver en défaut de paiement et nous allons commencer à voir de gros dominos tomber, très très gros dominos, et nous saurons enfin si les prévisions étaient bonnes…

http://www.les-crises.fr/images/0620-pib/0646-pib-trimestriel-grece/dessin-cartoon-crise-grece-1.jpg

Un document écrit précisant des dates fermes et des actions détaillées pour un défaut grec prévisible est en possession des deux premiers patrons bancaires et de trading de devises de Wall Street depuis la deuxième semaine de Janvier. John Ward, du blog « The Slog » dispose de sources distinctes et concordantes affirmant l’existence d’un tel document.

Ce plan représente « un calendrier, pas une contingence« qui donne une date ferme au 23 mars 2012: date à laquelle le défaut devrait être annoncé après la fermeture des bourses.

J’ai repris l’article de Slog en y ajoutant des sources pertinentes.

Ce document affirme que la Grèce sera officiellement déclarée en défaut par toutes les agences de notation après la fermeture des bourses le vendredi 23 mars. Le week-end suivant, tous les comptes bancaires grecs seront gelés, avec des mesures d’urgence détaillés pour empêcher la fuite des capitaux. Toutes les grandes banques auront pour instruction de ne pas traiter avec la devise européenne à l’ouverture de la bourse d’Athènes le lundi 26 mars.

Tous les marchés grecs se fermeront pour une journée «au moins».
Pour l’instant, John Ward n’a pas pu établir la source des documents. Mais un des ses contacts proche du dossier a admis: « J’ai fortement suggéré à mes amis d’affaires grecs et mes clients qu’ils vident leurs comptes bancaires, et de changer leurs avoirs en une devise forte. »
Il suffit d’observer la courbe explosive de l’obligation grecque à 1 an. Ce titre se vend aujourd’hui à 629 % d’intérêts, du pur délire !!!
En analysant la chronologie des événements, nous constatons l’aspect plausible d’un agenda planifié :
1- Mi Janvier 2012, Bruce Richards, gérant de fonds alternatifs d’une société de gestion basée à New York, est persuadé que la Grèce fera défaut sur ses 14,5 milliards d’euros d’obligations arrivant à échéance le 20 mars prochain. Edward Parker de l’agence Fitch, est également convaincu que la Grèce est insolvable et fera défaut sur sa dette.
2- Fin Janvier, le patron du lobbying bancaire, Charles Dallara, refuse de dépasser un effacement de 50% sur la dette grecque et la troïka tape du poing sur la table des négociations. (à lire ici) . Parallèlement, Merkel veut envoyer un commissaire budgétaire européen chargé d’apposer son véto sur les décisions économiques internes à la Grèce. Mais cette idée tourne au fiasco.
3- Puis, Lucas Papademos s’implique pour débloquer le plan de renflouement, mais quelques jours plus tard,  le Ministre des Finances allemand détruit les espoirs du Premier Ministre grec en qualifiant ce plan comme « insuffisant« .
4- Début Février, la troïka prépare les esprits des détenteurs d’obligations grecques d’accepter une perte de 70% sur leurs titres. La BCE semble prête à « encaisser le coup » mais revient sur sa décision d’encaisser la moindre perte en se débarrassant de ses anciennes obligations grecques par des nouvelles.
5- Pendant ce temps, la classe politique grecque se fissure. La Grèce sombre dans la violence et la colère de la rue. Le politologue grec, Georges Contogeorgis, explique que « la classe politique grecque est une oligarchie pillant la société« .
6- L’Allemagne sera la première à exploser. Un document rédigé par l’Ecole de Management de Lille, datant de novembre 2011 est extrêmement complet et précis. Il se trouve ici. A l’heure du bilan de l’année, La Bundesbank (Banque d’Allemagne), ancienne gestionnaire du Deutsche Mark, voit  son bénéfice diminuer de moitié. Les faits se confirment.
7- Le 15 Février, les dirigeants athéniens doivent signer une nouvelle mesure d’économies de 385 millions d’euros.
8- Le 16 Février, il manquait encore 17 milliards d’euros pour boucler le plan de sauvetage.
9- Après l’annulation de la réunion de l’Eurogroupe mercredi dernier, Jean Pisani-Ferry, directeur du centre de réflexion Bruegel à Bruxelles estime qu’un accord est proche « sinon, ce sera trop tard, on ne maîtrisera plus les détails techniques… » (lu sur le Figaro)
Curieusement, cette décision reportée au Lundi 20 février concorde parfaitement avec le nouveau coup d’État financier des banquiers prévu le Mardi 21 Février et le déversement massif de fausse-monnaie de l’imprimante numérique de Super-Mario du Super Fonds Spéculatif Européen (BCE) prévu le 29 Février prochain.
La BCE,  à moins qu’elle ne saute avant, atteindra donc un bilan 2 fois supérieur à celui de la FED (Super Fonds Spéculatif américain)…
A terme, le choc traumatico-économique sera 2 fois plus violent que celui qui frappera les USA…
Donc, je vous conseille de planifier dans votre agenda, une préparation 2 fois supérieure à celle de certains survivalistes américains
Source: Gold-up via leveil2011

 

14 réponses à L’agenda planifié du défaut grec

  1. une date symbolique en grece le 23 mars

    c’est égalment la fête du  Sts Martyrs Nicon et ses 199 disciples

    et à 2 jours de la fête nationale (et oui en Grece il y en à 2)
    Ca s’est passé un 23 mars…
    1821
    Theodoros Kolokotronis et Petrobeïs Mavromichalis, à la tête de 2000 guerriers Maniates, encerclent la ville de Kalamata obligeant les occupants turcs de se rendre dès le lendemain.
    » D’autres dates importantes sur Péloponnèse Mani Soulèvement grec
    1950
    Sofoclis Venizelos forme le nouveau gouvernement libéral

    hyme nationale traduction

    Je te reconnais au tranchant
    De ton glaive redoutable,
    Je te reconnais à ce regard rapide
    Dont tu mesures la terre.

    Sortie des ossements
    Sacrés des Hellènes,
    Et forte de ton antique énergie,
    Je te salue, je te salue, ô Liberté !

    • merci lilith, « efralisto poli » pour ce rappel historique.
      une dernière solution pour le peuple grec (et nous bientôt): INSURRECTION !

  2. c’est le début de la Mer.e pour nous aussi dans pas longtemp !!!!

  3. l’Allemagne va prendre cher avec le défaut Grecques, devra t-on aider l’Allemagne à ce moment là ?
    ils en sont capable tout ces enfoirés de l’UE.
    vivement l’été tout de même, qu’on puisse sortir, bronzer et tenter d’oublier pour quelques heures de la journée tout nos problèmes, marre de l’hiver, parait qu’il va refaire froid dans la semaine qui vient… :deadrose:

    • ben snow, faut changer ton pseudo en hotleopard, ça te réchauffera! moi aussi il me tarde l’été, sa canicule, son air pollué irrespirable en ville, son soleil qui crame la peau, …. !!!! hihihi ironie quand tu nous tiens!!

      • plaisanterie mise à part, on va pas pleurer pour les allemands qui ont spolié la Grèce en 1940, les nazis s’accaparant 50 milliards qui n’ont jamais été remboursé aux grecs malgré les accords d’après guerre… alors que la Bundeskbank éclate, rien à foutre, vengeance des dieux grecs !!

        • Pas du tout en 1940, les Grecs subissaient un blocus Naval Anglais très long , les Allemand leur on fournis Gratis de la Nourriture en quantités énormes pour leur éviter la famine…..c’est tout le contraire de ton récit….les vainqueurs ré écrivent l’histoire

          Si cet article est vrai, Vous avez un mois pour vous préparer : stock de nourriture, carburant, pièces d’argent , vidée vos comptes bancaires….. faire des achats payable en chèque début avril…..

          pas chez le pauvre petit commercant hyper racketté par le système, mais chez Darty appartenant à la femme de Jean Sarkozy…  A la FNAC de Bernard Arnaud patron du Crac 40 ayant un yacht d’environ 300 millions d’euros construit en Asie décoré Vuitton, Gucci….

          Dans quel monde Vuitton !!!

          • Flippant, si c’est vrai, il faut stocker ce que nous pouvons, par précaution…  Sur arte il y a 3 jours, il y a eu un reportage sur bernard arnaud, le portrait fait de lui était celui d’un homme comme les autres, qui a reussi comme ile pouvait… Triste constat pour un reportage qui donnait plus envie de le plaindre qu’autre chose…Alors que pourtant..

  4. rasons tout ce système pourri, pendons haut et court tous les collabobos. Sortons du système impérialiste américain. fermons les frontières, les bourses, les banques, les boites d’interim. Renationalisons tout ce qui a été privatisé et élisons une assemblée constituante . Du boulot pour les couillus au lieu de vous enfermez chez vous avec votre stock de bouffe.
    Il va être intéressant de voir ce que va être la réaction de la police et de l’armée si elles  ne sont plus payées….
    He viking le bateau d’Arnaud a été aménagé en croatie par une Boite NZ (SMI) de Whangarei détenue par des capitaux américains.

  5. Il devrait y avoir aujourd’hui un ènième accord sur la Grèce, sauf que cette fois ci les fonds devraient être versés sur un compte séquestre !!!
    De fait, les fonds ne seraient débloqués qu’au compte goutte sous certaines conditions.
    La Grèce est définitivement mise sous tutelle et a perdu son indépendance…

  6. Olivier Delamarche sur la Grèce et le MES

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=rFudyxtYjQQ#!

    L’attitude du journaliste est stupéfiante … 

  7. Anagramme de papandreou ?:

    NAPADEURO

    Tout est clair , non !

  8. Un mot sur ‘l’accord qui a été trouvé sur la dette grecque : 

    la somme, pourtant record, de 237 milliards est d’ores et déjà jugée insuffisante par ceux-là mêmes qui l’ont adoptée

    Il faut que les banques acceptent l’annulation de 53,5% de leurs créances, soit  107 milliards. Alors qu’elles sont en flux hyper tendus en terme de liquidités et que sans la BCE elle seraient à sec, je ne vois pas comment ça va être possible, sauf à un jeu de passe passe comptable ….

    Pour éviter une faillite assurée de la Grèce au 20 mars, ce plan doit être lancé d’ici… demain, mercredi 22 février, accord des banques compris
    Le FMI  réserve sa réponse à la mi mars !!!

    Si on ajoute que le plan de 2010 n’est toujours pas mis en oeuvre, autant dire cet accord n’en n’est pas un et qu’il sert juste à sauver les apparences, du moins ce qu’il en reste.