Tout Internet soumis à la censure gouvernementale ?

Petit à petit l’oiseau fait son nid………..à méditer!!

Source de l'image BELLACIAO.ORG

 

Dans un article intitulé  » Le projet de décret pour généraliser filtrage et blocage « , PC INpact vient de révéler l’existence d’un projet de décret qui donnerait au gouvernement un pouvoir de censure arbitraire de tous les contenus et services d’Internet. Le gouvernement poursuit sa politique de contrôle du Net, au mépris des droits et libertés des citoyens. 

En application de l’article 18 de la loi pour l’Économie Numérique du 21 juin 2004 [1], le gouvernement propose de donner à plusieurs ministères le pouvoir d’ordonner la censure de contenus « lorsqu’il est porté atteinte ou qu’il existe un risque sérieux et grave d’atteinte au maintien de l’ordre et de la sécurité publics, à la protection des mineurs, à la protection de la santé publique, à la préservation des intérêts de la défense nationale ou à la protection des personnes physiques », définition aux contours extrêmement flous et particulièrement vaste. Les mesures de censure des contenus, qu’il s’agisse de retrait ou de filtrage, seraient directement prises par le gouvernement, sans décision de l’autorité judiciaire et s’appliqueraient en pratique à toute forme de sites ou services d’information en ligne [2].

Quelques mois après la mise en place de l’ARJEL [3] et le vote de la LOPPSI, cette mesure serait en totale contradiction avec les conclusions du rapporteur spécial de l’ONU [4] ou du rapport des députées de La Raudière (UMP) et Erhel (SRC) sur la neutralité du Net [5], qui condamnent les mesures de filtrage, tout particulièrement lorsqu’elle sont le fait de l’autorité administrative.

« Le projet de décret vise à donner au gouvernement un pouvoir de censure sur tous les sites et contenus du Net qui serait totalement disproportionné. Il s’agit là d’une violation flagrante du principe de séparation des pouvoirs, portant gravement atteinte à la liberté de communication en ligne [6]. C’est une dérive extrêmement inquiétante, dans la droite ligne des politiques sécuritaires du gouvernement en matière d’Internet, Ce projet de décret doit à tout prix être rejeté. » conclut Jérémie Zimmermann, porte-parole de l’organisation citoyenne La Quadrature du Net. […]

Source et lire la suite sur ITMANAGER.COM  partagé avec SAUVELATERRE.ORG

  • Zorg

    Il y a là deux problèmes sous-jacents:

    1) Le pouvoir d’information/désinformation de la presse « mainstream ». Nous n’avons plus besoin de lire les journaux ni de regarder la TV pour être informés. Internet nous permet de disposer de l’information à sa source et en temps réel sans distorsion, autrement dit sans filtrage opportun.
    => l’information est librement disponible, or l’information brute est un pouvoir démocratique et économique. Il suffit de savoir l’interpréter, et de trier le bon grain de l’ivraie.
    => Perte de revenus, car l’information est disponible gratuitement.
    => Perte de contrôle: n’importe qui peut s’exprimer sur n’importe quel sujet (y compris certaines partouzes pédophiles par exemple)

    2) Initialement, seuls les politiques avaient accès aux merdias. Eux seuls pouvaient exprimer leurs idées (euh, enfin bon… quand je dis « idées », c’est plutôt vendre leur sauce électorale…). Internet représente un contre pouvoir non contrôlable pour eux (actuellement) et qui est susceptible de faire éclore des idées qui ne vont pas dans leur sens.
    => Internet est un lieu de débats qui est hors contrôle du monde politique. C’est un danger pour eux car non directement contrôlable (c’est hors de leur monde policé, comme les débats publics [soit-disant]). Ils devraient au contraire le considérer comme une richesse, car incubateur de nouvelles idées. Ca permet également de prendre le « pouls » de l’opinion sans avoir recours aux services (dispendieux!) des instituts de sondage (encore une fois, axe économique).
    => Ce qui s’est passé en afrique du nord les inquiète. Il y a là un vecteur de communication incontrôlable qui peut les déstabiliser, et amplifier un mouvement de contestation (ou résistance) qui est d’ores et déjà présent, mais occulté par les merdias et les politiques.

    En conclusion:
    Internet est un milieu de pédophiles et de téléchargeurs illégaux. Il faut le maîtriser.

    C’est à ça que l’on reconnaît la liberté d’expression pronée par la démocratie

  • Ubuntu

    Après la mise en œuvre insidieuse lois DADVSI, HADOPI et LOPSI en France les lobbys obscures jouent les prolongations dans leur base principale les US…quoiqu’ils fassent nous ne sommes plus dupes, l’obscurité s’éclaircit de plus en plus vite et des comptes seront à rendre. L’Unité se renforce et je m’en réjouit ! :-)

  • pm

    et ben ,on va resilier en masse les abonements internet, comme ca ils l’auront dans le cul.
    et l’on creera un internet paralele sans qu’ils puissent faire quoique ce soit, bien sur sans les sites pédo et autres.

    la france est signataire des droits de l’homme, pas de la censure automatique est aveugle, de plus si les politocos-voleurs-escrocs faisaient bien leurs boulots, ont ne leurs taperaient pas dessus comme ont le fait aujourd’hui.

    a par faire gagner un max de fric a leurs copains. ils se foutent de nous ouvertement.

    • Zorg

      Quand on voit que nos politiques sont élus avec 40% d’abstention au premier tour. C’est à dire qu’ils ont besoin de ne représenter que 30% (scrutin majoritaire, donc 1/2 de 60%) des citoyens pour passer au second tour .
      Quand à ce second tour, ils réalisent un score peu ou prou identique.

      Yessss! J’ai été élu avec 30% de 30%, c’est à dire 10%…

      Ah zut… Est-ce que ceci ne signifierait pas que nos « élites » qui gouvernent ne représentent que 10% de nos aspirations?

      Cherchez l’erreur…

      Oui, c’est le système démocratique. Chacun doit exprimer sa voix.
      Mais quand il n’existe pas de candidat acceptable dans lequel se reconnaît-on?

      Moi je verrais bien un autre système (difficile à mettre en place j’en suis conscient): je vote pour ou je vote contre.
      Donc, un bulletin électif, et un autre anti.

      Aïe, jamais nos politiques ne pourraient mettre en place ce système, car ils n’auraient plus de légitimité…

      Bin vi… Les politiques se légitiment eux-mêmes.

      Cercle vicieux (je ne parle même pas des fameuses « partouzes » et autres débordements) auxquel nous sommes soumis…

  • elle à déjà commencer sur certaines vidéo antisarko je trouve ça dégeulasse

  • siradesz

    ils ne pourront jamais contrôler totalement internet, c’est trop vaste !
    Et il y’aura toujours des gens pour contourner leur système de censure !

  • Pas de panique …CE gouvernement a els jours comptés ..

  • nanacool

    quelle différence entre dictature et démocratie? c’est tout simple:
    dictature c’est ferme ta gueule
    démocratie c’est cause toujours
    en fait ça se rejoint pas mal mais à cause d’ internet les « démocraties » commencent à émettre des signaux d’alarme et ce ouvertement et c’est pas bon du tout quand ils vont tomber le masque ça va faire mal.

  • Zorg

    Je me suis encore une fois mal exprimé…

    Nous faisons face à un problème démocratique.
    Je ne vais pas vous ramener à la racine du mot: « le pouvoir du peuple »

    Où est notre pouvoir?
    Est-ce que c’est voter? Non comme je le démontre içi: http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/06/16/tout-internet-soumis-a-la-censure-gouvernementale/#comment-9262

    Est-ce que c’est manifester? Non, parceque l’on nous oppose les « forces de l’ordre »
    Un gouvernement légitime, quel qu’il soit et dans quelque pays que ce soit, aurait-il besoin de réprimer la « vox populi »?
    Pourquoi cette divergence entre le pouvoir démocratiquement élu et son exercice?
    Plus prosaïquement, est-ce que nous reconnaissons la façon de gouverner de nos « élites élues » en regard de nos besoins fondamentaux?

    Avons-nous encore le droit de nous exprimer?

    C’est notre monde?

    C’est ce que nous voulons?

  • nanacool

    pour répondre à zorg, je suis globalement d’accord avec ce que tu écris sauf que tu oublies que nos « élites élues » sont la minorité car nous tous Etres Humains dotés de Conscience, nous sommes la majorité et j’ai l’espoir même si c’est utopique de le penser oui, un jour pas fait comme un autre la goutte d’eau fera déborder le vase et tous force de l’ordre y compris, ferons entendre la Voix du peuple.
    En attendant c’est ici (internet) qu’il faut aiguillonner les endormis alors soyons productifs tant qu’on le peut encore.

    • Zorg

      C’est exactement ce que je disais dans un post précédent où je précisais que ces « élites » ne représentent que 10% de la population.
      Maintenant, faire la différence entre ceux qui veulent aller de l’avant (dotés de conscience ainsi que tu le dis) et les opportunistes à courte vue (car ils doivent être réélus), est une autre démarche.

      En toute sincérité, qui va aller voter pour une personne simplement dotée de conscience, face à un monstre médiatique qui va manipuler l’opinion?

      Mais ceci est un autre débat.

      C’est ce qu’est devenu notre monde.

      Est-ce notre désir?

      Est-ce que c’est le monde auquel nous aspirons?

  • Lecteur

    Arrètez de parler de parler de démocratie, on vit en oligarchie, c’est l’exact opposé…
    L’élection présidentielle n’a rien de démocratique, comme l’explique très bien Etienne Chouard (que Dr. um m’a fait connaître) :

    http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2011/05/30/127-le-tirage-au-sort-comme-bombe-politiquement-durable-contre-l-oligarchie-la-video

    Censurer Internet? C’est déja le cas, donc j’imagine qu’ils comptent faire dix fois pire… C’est injuste et injustifié, c’est le gouvernement qui devrait être censuré! Je vois mal internet se conformer à la censure.

    Wait and see…

  • nanacool

    on en verra jamais en politique de ceux qui veulent vraiment oeuvrer pour le bien de tous ils se feraient bouffer par les loups avant d’avoir dit ouf!!!!!!
    mais tu as raison c’est un autre et un vaste débat

  • Aset

    ché pas mais ya pas un Avocat qui pourrait monter un dossier pour qu on porte plainte le monde entier contre cette centure ???

    • Zorg

      @aset
      Juste pour faire un jeu de mots: tu voulais dire « censure » ou « ceinture »?
      Dans les deux cas, le résultat est le mếme: étrangler la libre expression.