La science diabolique……….

Expliqué de cette façon……..c’est clair et sans concessions

Le « health Ranger » dévoile le documentaire « Le dieu intérieur », qui expose les fausses fondations philosophiques de la science moderne
(NaturalNews) Je vais partager aujourd’hui avec vous un message important et d’actualité.
Comme expliqué dans cet important mini-documentaire, que nous avons décidé de publier en ce moment (lien ci-dessous), le temps est venu de s’extirper de la fausse façade de la « science moderne » et d’exposer le coeur des fondements philosophiques qui ont permis autant de douleurs, de souffrances et de destruction au nom de la « science ».

Le monde de la « science » nous a donné les armes atomiques, les OGM, les vaccins, les produits chimiques de synthèse toxiques, les pesticides et les drogues psychiatriques. Elle a utilisé des gens innocents pour des expériences médicales mortelles et déclenché une pollution génétique étendue sur notre monde par la prolifération anarchique d’organismes génétiquement modifiés. Mais les scientifiques ont soutenu qu’ils créaient un monde meilleur. « Vivez mieux grâce à la chimie », ont-ils dit il y a 20 ans. Et aujourd’hui, une génération plus tard, nous avons à gérer un effondrement de la vie sur notre planète si important et si catastrophique qu’on est en voie de l’appeler la sixième grande extinctionde vie sur notre planète.Comment la science a-t-elle pu paver le chemin pour une telle destruction de la planète ?
Regardez le mini-documentaire Le dieu intérieur pour le comprendre. (en anglais malheureusement)Nous dénonçons les délires philosophiques au coeur de la science

Ce nouveau documentaire, cherche à répondre aux questions du pourquoi d’une science si destructive et dangereuse. Il démarre en dénonçant la fausse philosophie affichée par le célèbre physicien Stephen Hawking qui affirme que les êtres humains sont des robots biologiques sans conscience, sans libre-arbitre, sans pensées et sans esprit.
Ses propres mots, tirés de son livre Le grand plan:
« Il est difficile d’imaginer quelle liberté peut opérer si notre comportement est déterminé par des lois physiques, il semble donc que nous ne sommes que des machines biologiques et que la liberté n’est qu’une illusion. »

Comme la plupart des scientifiques conventionnels, Hawking pense que les êtres humains ne sont pas des êtres conscients. Donc, ils sont incapables d’empathie, incapables d’aimer, d’avoir mal, de souffrir ou de prendre des décisions basées sur le libre-arbitre.

Ce manque absolu de reconnaissance de la capacité de conscience chez les êtres vivants est le coeur du principe du mal sur lequel la majorité des sciences modernes est construite. C’est le manque d’empathie lui-même qui donne corps au mal.

Fait intéressant, c’est précisément la conclusion d’un membre de la communauté scientifique, Simon Baron-Cohen, professeur de psychologie à l’université de Cambridge, qui vient de sortir un livre dans lequel sa conclusion est que le mal a pour origine un défaut d’empathie.

Il explique que les psychopathes ont « Zéro degré d’empathie », signifiant qu’ils ne reconnaissent aucune valeur ni aux pensées, ni aux sentiments d’autrui.
Ceci ne s’avère être que le principe fondamental de la science conventionnelle, qui pense que les sentiments et les pensées sont plus des « ricochets biologiques » de chimie cérébrale, sans aucune notion spirituelle, ni intention ou conscience. Le principe fondamental de la science conventionnelle comme elle est pratiquée aujourd’hui est donc psychopathique et illusoire.

C’est pourquoi tant de ramifications de la pensée soi-disant « scientifique » – la poursuite des OGM, la vaccination nuisible d’innocents enfants, l’empoisonnement chimique à grande échelle de la nature, sont de nature ouvertement psychopathique. Répandre une contamination génétique sur le monde par l’usage de graines contenant la technologie « terminator » est un acte dangereux de l’industrie psychopathique sans aucune empathie envers les créatures vivantes.

La science moderne est psychopathique dans ses applications
Un psychopathe se définit comme « une personne avec un désordre antisocial de personnalité, se manifestant par un comportement agressif, perverti, criminel ou amoral sans empathie ou remord. »
Cela décrit pourtant parfaitement le comportement de nombreuses sociétés opérant sous le label de « science ». Les sociétés de graines OGM, les fabricants de pesticides, de produits chimiques fluorés, de drogues psychiatriques, de chimiothérapie, et de vaccins sont en effet psychopathiques dans leur comportement. Ils déclarent tous opérer comme des entités « scientifiques », ils attaquent cependant agressivement ceux qui ne sont pas d’accord avec eux en les qualifiant « d’antiscientifiques ». C’est ce comportement perverti, criminel et amoral et un manque total d’empathie pour les êtres vivants qui qualifient nombre de comportement de corporations « scientifiques » aujourd’hui d’indéniable psychopathie.

Les sociétés pharmaceutiques sont engagés sur des expériences médicales impliquant la souffrance animale à grande échelle. Les vaccins sont fabriqués en récoltant les organes de singes de laboratoire malades, emprisonnés dans des conditions de vie totalement inhumaines. Les fabricants font des expériences médicales sur des enfants des pays en voie de développement. Les fabricants d’OGM mènent des expériences génétiques sur les cultures qui nuisent aux chaînes vitales de la nature. Tout ceci se déroule sous les auspices de la « science », et tout pourtant est psychopathique par nature et manque cruellement d’une philosophie fondamentale qui reconnaîtrait la conscience ou l’âme.

Ils instruisent sur la maladie et les drogues dans les écoles de médecine, en d’autres mots, mais ils n’enseignent pas aux médecins à valoriser l’expérience de la vie et la conscience de leurs patients. L’idée que le patient possède un « esprit » ou un sentiment est si étranger à la médecine moderne que le système médical conventionnel tout entier dénie totalement l’existence d’une médecine psychosomatique…comme si quelque part l’esprit n’existait même pas.

Le déni de l’existence du mental (et de son interaction avec le corps) est une sorte de maladie scientifique qui a infecté le cerveau des médecins modernes et des chercheurs médicaux. Mais cela ne s’arrête pas à la médecine, bien sûr, cette illusion rampe aussi parmi la communauté des physiciens ;

Nous ne devons pas suivre aveuglément une science qui nous mène à la destruction

Le fait que des physiciens connus comme Stephen Hawking épousent complètement la croyance effrayante que les êtres humains n’ont pas de conscience, pas de pensées et pas de libre-arbitre, est un gigantesque signe avertissant que la race humaine ne doit pas suivre aveuglément une « science » nous conduisant à la destruction.
La « science » nous a conduit sur le chemin d’une catastrophe nucléaire, d’une disparition des ressources naturelles, de la saturation chimique de nos terres agricoles et d’un effondrement programmé des pollinisateurs comme les abeilles et les chauve-souris. La « science » a irradié nos corps, drogué nos enfants, pollué notre espace par les émissions électromagnétiques des téléphones cellulaires, contaminé nos réserves d’eau et appauvri notre futur génétique par la pression incessante des contaminations de produits chimiques qui endommagent notre ADN. «La « science » conduit l’humanité à sa propre destruction tout en promettant le progrès. La « science » est devenue la justification moderne de la progression du mal – la destruction de la vie sur la planète dans le seul but de servir un agenda sociétal ou politique (au détriment de la protection de la vie).

La Science est devenue le mal incarné, en d’autres mots. Par son manque d’empathie et de reconnaissance de l’existence de l’esprit, elle met à exécution des agendas qui vont loin au-delà de « crimes contre l’humanité » et qui débordent sur le démoniaque. Au nom de la « science », on détruit la vie sur toute la terre, et malgré tout, de manière incroyable, ces promoteurs de poison qui en tirent profit proclament qu’ils sont les sauveurs du monde !
« Les gens mourront de faim si nous ne faisons pas pousser des céréales génétiquement modifiées », clament-ils. Et en même temps ils refusent de laisser un fermier en Inde conserver ses propres semences d’une génération à l’autre. Ils lui ont refusé le droit naturel de planter ses propres céréales, année après année, sans payer de royalties à la corporation monopole maléfique qui a utilisé une ingénierie génétique pour rendre les semences stériles au bout d’une génération.

C’est le modèle du mal absolu, mené au nom de la science. Il est dirigé par des êtres humains vraiment maléfiques qui sont littéralement psychopathes dans le fait qu’ils n’ont aucune capacité de valoriser la vie ou l’expérience d’autrui. Ce sont des démons qui parcourent notre monde, détruisant tout sur leur passage tout en attaquant ceux qui osent protéger la vie. Ces démons doivent aussi être détruits ou transformés si nous voulons espérer un futur acceptable pour la vie de notre terre.

Il faut dénoncer la voie scientifique dépourvue de sentiment et d’âme

Il est temps que nous, citoyens de notre planète, dénoncions la philosophie sans âme de la communauté scientifique et nous engagions vers une autre plus sage, plus évoluée qui reconnaît la réalité de la conscience…pas uniquement la conscience humaine, mais la conscience de toutes les choses vivantes : les animaux, les arbres et les plantes.
Ce n’est qu’en adoptant une nouvelle philosophie qui célèbre l’existence de la conscience, de l’esprit, de l’âme et du libre-arbitre que nous pourrons espérer un jour réaliser la sagesse et la paix en tant qu’espèces.

Ce n’est qu’en valorisant la vie que nous pouvons espérer la soutenir.
Ce n’est qu’en reconnaissant la souffrance des autres que nous pouvons espérer y mettre fin.
Ce n’est qu’en abandonnant les fondements vides de la science moderne que nous pouvons espérer stopper la destruction qu’elle a libérée sur notre monde.
Un renversement philosophique est la prochaine étape pour l’avancement de l’humanité
La réelle solution aux problèmes de notre monde, vous voyez, ne requière pas forcément de bannir les OGM ou de mettre hors la loi certains pesticides chimiques. Cela requière une évolution philosophique massive qui sort l’humanité de la conception démodée de l’ère newtonienne pour la conscience vis à vis des humains et des animaux à la manière de « l’ère quantique ».

La prochaine étape de notre évolution, en d’autres mots, ne viendra pas du tout du royaume scientifique mais plutôt du royaume de la philosophie.
Sans une telle évolution de la conscience – et les renversements fondamentaux des valeurs humaines qui en découlent – nous ne parviendrons jamais à une vie durable en tant qu’espèce. Si nous suivons la « science » comme un grand leader et un enseignant, nous ne ferons que la suivre vers notre propre auto-destruction. Parce que la science n’a pas d’âme. Il n’a pas d’esprit. C’est une coque mathématique vide manquant de signification. Elle n’offrira rien de plus à notre civilisation jusqu’à ce que nous atteignions une meilleure appréciation de l’empathie, de la conscience et du libre-arbitre. Parce que ce n’est que de cette position que nous pouvons espérer comprendre correctement et appliquer la science dans un chemin de protection de la vie plutôt que de destruction.
La première partie du documentaire est visionnable maintenant (durée 22 minutes). La prochaine partie sera postée le 30 mai.
Voilà le lien vers la vidéo, les anglophones vont pouvoir apprécier

http://naturalnews.tv/v.asp?v=E3B38227225F9FC62BAEA9CC81BE1D12

Traduit par Hélios

Source naturalnews , remerciements à Hélios de bistro-bar-blog pour la traduction et à Jonathan de noxmail.us pour le partage
source de l’image terresacree.org

11 commentaires

  • MONNIER

    Trop manichéiste pour convaincre. Une philosophie » nouvelle », soit, mais a partir de quelles références ? En outre,c’est un peu grace a la science que je survis et c’est un peu grace à elle que je peux lire vos articles , non ?

    • Oui bien sur, mais ce qu’il faut comprendre c’est que la science est devenue complètement corrompue, c’est terminé le serment d’Hippocrate, et je vous fait un copier-coller d’un commentaire que je viens de laisser sur un autre article, et tout est vérifiable bien sur, suffit de chercher:

      La médecine est devenue une machine à fric, sortant tout et n’importe quoi au nom de la santé alors que la santé, elle s’en bat l’oeil! Recherche les infos sur le sida ou le cancer, sur les scandales qui y sont rattachés, et tu verras bien si on peut faire confiance à big pharma! Le professeur Montagné qui est « le découvreur » du virus du sida a reconnu que le sida était très facile à guérir, les traitements ne sont là que pour engranger les dollars, ils pourraient soigner mais n’en ont pas l’envie, si le sida était soigné, alors il y aurait de grosses pertes financières, idem pour le cancer, combien vivent grâce au cancer? Et je ne parle pas de leur dernière trouvaille: le tétanos du nourrisson! Un vaccin contre une maladie qui est apparue comme par miracle, c’est beau ça aussi! Et qui dit maladie dit vaccin donc rentrée d’argent sur une maladie qui il y a 2 ans n’existait pas. Justifié le vaccin là?

  • melany

    Il me semble que Platon nous l’avait déjà dit dans sa définition du philosophe-roi dans la République…

  • Monnier c’est la science sans conscience qui est incriminée, par toute la science! heureusement qu’elle permet aussi à certains de vivre, mais les dérives et les scandales font qu’il y a une perte de confiance, et cela on le doit à l’appât du gain, qui sacrifie l’humain sur l’autel du Dieu Argent.
    On ne soigne que les symptômes, pas la maladie, on ne se donne pas la peine de voir l’individu dans son ensemble…

    • morphéus morphéus

      Il a un nom, ce « dieu argent »; c’est Mammon, un des trois princes de l’enfer…
      « Aucun homme ne peut servir deux maîtres : car toujours il haïra l’un et aimera l’autre. On ne peut servir à la fois Dieu et Mammon. (Matthieu 6:24). »
      ça fait peur!

  • Dr.um

    Tout est dans le titre, la « science » de maintenant n’est en plus une (car complétement dogmatique) et est pervertie par l’argent.

  • colombier laurence

    bonjour
    d’abord merci pour cet article
    pour ma part cela fait longtemps que je limite mes visites médicales aux attestations pour la pratique sportive, j’ai du faire des faux pour contourner l’obligation de se vacciner, ma mère ne nous ayant jamais fait vacciner non plus ,(elle avait failli rester paralysée après un BCG) c’est une lutte de tous les jours pour contourner l’empoisonnement programmé de la population mondiale au nom des bénéfices d’une poignée de nantis plus ou moins consanguins et totalement dénués d’empathie. Dignes successeurs des nobles et autres esclavagistes qui se sont assujetti les médias et les gouvernements pour rendre obligatoires leurs traitements au prétexte que nous ne serions pas assez sensés pour savoir ce qui est bien pour nous !!! Comme je l’expliquais à l’institutrice de mon fols , elle disait que mon fils mettait les autres en danger en n’étant pas vacciné, alors que ce sont tous ces gosses vaccinés qui mettaient le mien régulièrement en contact avec des virus mais que bien nourrit, vivant dans une maison saine avec une activité physique propre à son age et dans la nature, ses anticorps sont bien entrainés et mieux à même de faire le ménage quand un problème se présente qu’un enfant vacciné contre tout. Le fait est que nous ne sommes jamais malade et même mon hépatite C ,contracté à l’hôpital lors d’une intervention bénigne il y a plus de 20 ans ne progresse pas, j’ai refusé le vaccin de l’hépatite D qu’on voulait nous faire à la naissance de mon fils ce qui nous a évité la sclérose en plaque et pas mal de séquelles (alors que la D et la C n’ont en commun que de toucher le foie) combien se sont fait avoir, comme pour le sang contaminé ou les hormones de croissance , je refuse aussi la tri thérapie de toute façon ,j’ai pu le constater chez ceux qui se sont laissé endormir par les blouses blanches, au mieux ils sont en sursit et ont attrapé d’autres pathologies soit ils sont mort ! Actuellement nous suivons des programmes alternatif pour essayer d’aider le corps à assimiler les radiations , faut pas rêver et me relance dans une aventure de jardin collectif transgénérationnel pour approcher l’indépendance alimentaire en aidant des ainés à rester chez eux et partager leurs compétences pour que ces savoirs ne disparaissent pas quand les tente ans d’obscurantisme scientifique verra la démographie mondiale s’effondrer.pour finir Ce sont les même qui sont à l’origine de l’usage intensif de produits cancérigènes , qui proposent la chimie pour en guérir, j’ai du mal à croire que notre santé les intéressent …..

  • brebis égarée23

    Voilà un tres bel article; aussi dur et réaliste soit il….
    Je suis soignante et je travaille avec une empathie que l’on ne m’a pas enseignée mais qui est en moi….mais le jour ou je n’aurrai plus cette qualité j’arréte mon travail de suite,le plus difficile étant de travailler avec des personnes qui ne connaissent pas la définition…
    Je constate qu’il existe quand meme encore des médecins et des soignants « humanistes »à l’écoute de la personne,et travaillant avec empathie,
    juste un brin d’espoir dans dans une médecine à deux vitesses…
    Juste de dire que dans l’enseignement des soignants,le « malade »se dit « le patient »,l’ancien therme était « le client »et nous sommes revenus à ce nom de « client »!
    Quant au fameux CADUCEE n’est il pas le symbole du commerce et des médecins ?
    Encore des reptiles…….
    salut à tous

    • Je connais cette empathie travaillant moi-même auprès des patients, je peux constater le changement du système, tous les moyens utilisés pour économiser quelques euros, allant du « commercial » et en gardant les patients au delà du temps utile juste pour occuper un lit jusqu’au ridicule comme la distribution des fournitures de manière très économique, fournir 4 stylos à un service au lieu d’une boite de 10 par exemple…

  • Autopsy

    merci pour cet article !!!
    en ce qui concerne de FAIRE une révolution philosophique, contrôlant la science, basée sur l’humanisme, Faut d’abord contrôler l’Esprit humain et pour ce faire Faut contrôler les médias, ce qui demandera un grand effort pour le réaliser, parce que grâce à la science on a changé les humains et on en a fait des veaux ou des Zombie piégés dans le cercle de la consommation, on leur a créé un mode de vie qui symbolise un monde illusoire où la science a réponse à tous ! La recherche de la subsistance alors quelle est lui prédestinée occupe souvent l’humain à chercher une bonne vie ! — la bonne vie du monde des Zombies est complètement l’inverse, on leur a fait croire que la bonne vie est la collection des objets sans pour autant expliquer pourquoi, une consommation à tout va jusqu’à l’endettement parfois même jusqu’à l’engorgement par les dettes, alors qu’au final ils auraient même pas profité de leur vie un instant !

  • l'oeuil ouvert

    pour citer rablais :  » science sans conscience n’est que ruine de l’âme »