Réacteur à eau bouillante – Principe de fonctionnement

Pour savoir comment ça fonctionne, rien de mieux que des images, et les explications des experts qui savent……..

Plan d'un REB

Réacteur à eau bouillante – Spécificités et comparaisons aux réacteurs à eau sous pression (REP type centrale EDF)

* A la différence d’un réacteur à eau sous pression (REP), le réacteur à eau bouillante (REB) n’a qu’un seul circuit d’eau alimentaire et de vapeur produite après évaporation dans la cuve.
o L’eau et la vapeur en circulation peuvent être appelées « primaires » en ce sens que les fluides en question a traversé le cœur pour en extraire la chaleur produite.


* Le fluide caloporteur qui circule dans l’unique circuit primaire est de l’eau ordinaire sous pression.
o La pression primaire de fonctionnement d’un REB est sensiblement moitié moindre que celle d’un REP (typiquement 70 à 80 bar, comparé à 155 à 160 bar).
o La température de fonctionnement d’un REB est inférieure de 25 à 30°C par rapport à celle d’un REP au niveau du circuit primaire dans son ensemble.

* Le combustible nucléaire utilisé dans le cœur d’un REB est de l’uranium enrichi, sa technique générale est semblable à celle utilisée dans les REP
o Les taux d’enrichissement utilisé dans les REB sont du même ordre que ceux utilisés dans les REP.

* Les différences principales entre les cœurs REB et REP sont liées au système de contrôle neutronique du cœur :
o dans un REP, les mécanismes de manœuvre des grappes de contrôle de la réaction nucléaire sont placés au-dessus du cœur.
o dans un REB, les mécanismes de manœuvre sont au-dessous du cœur.
o Les REB ne sont pas contrôlés à l’acide borique dissous.

* En cas d’accident de perte de réfrigérant ( perte d’eau primaire) il est nécessaire d’injecter de l’eau dans la cuve pour assurer le noyage du combustible, et ainsi prévenir sa dégradation (pouvant aller jusqu’à sa fusion).
o dans le cas des REB, cette injection d’eau dans la cuve est en premier lieu faite par les pompes alimentaires de l’installation qui sont en fonctionnement en permanence et dont la disponibilité est ainsi contrôlée en permanence.
o dans le cas des REP, il s’agit d’accumulateurs sous pression ou de pompes (haute ou moyenne pression, puis basse pression) qui sont mises en service.

* Outre les systèmes en fonctionnement en situation normale (dans le cas des REB l’eau alimentaire constitue de facto un système d’injection d’eau de sécurité dans la cuve en fonctionnement permanent), il existe tant dans le cas des REP que des REB des systèmes de secours (en attente) disponibles d’injection de sécurité dans la cuve.
o Dans le cas des REB ces systèmes injecte directement dans la cuve (pour la raison simple qu’il n’y a pas le choix) et non pas en un autre point du circuit primaire (comme dans un bon nombre de REP).

Réacteur à eau bouillante – système de refroidissement d’urgence

Système de refroidissement d'urgence

source http://www.asn.fr