Importante nappe de pétrole dans le Golfe du Mexique..

Loi des séries? voilà que Deep Water Horizon fait parler d’elle, une grande nappe d’hydrocarbure a été détectée….

Photo de Macondo Bien zone Mars 19, 2011 Jerry Moran / Stuart Smith oilspillaction.com

La Garde côtière dans un rapport d’enquête signale une nappe de pétrole potentiellement importante dans le golfe du Mexique, non loin du site Deepwater Horizon. Selon une source bien informée, la nappe a été aperçu par un pilote d’hélicoptère ce vendredi, et est d’environ 100 miles de long. Un capitaine de bateau de pêche a dit qu’il a traversé hier la nappe, et que les vapeurs ont été assez forte pour lui brûler les yeux.


Selon le Times Picayune, la Garde côtière a confirmé qu’ils enquêtent sur une nappe potentiellement importante de 100 mile à environ 30 miles des côtes. Ils vont se diriger vers le site près du domaine Cervin à environ 20 miles au nord du site BP Deepwater Horizon, selon le journal. Le domaine Cervin comprend une plate-forme de forage en eaux profondes appartenant à la société W & T . Elle a été acquise l’année dernière à TotalFinaElf E & P.

Des pilotes indépendants tenteront d’atteindre la nappe d’aujourd’hui. Bonnie Schumaker avec Wings of Care ont signalé avoir vu deux slick ce jour et tente d’atteindre le site.

En outre, un autre pêcheur rapporte qu’en Louisiane l’huile fraîche arrive à terre près de South Pass, LA, et que les équipes de nettoyage sont à pieds d’œuvre à proximité de la plage. Il rapporte également que les équipes de nettoyage dans les véhicules à quatre roues étaient en patrouille sur les plages près de la côte et dans les marais remplis d’une substance présente sur la plage.

les équipes de nettoyage sont toujours en activité le long des marais et des plages de la Louisiane et d’autres Etats du Golfe. La Jimmy baie de Barataria Louisiane Bay reste fortement polluée.

Le pétrole est également découvert dans les zones plus peuplées. Avec la débâcle printanière à venir, les étudiants et les touristes sont déjà en route dans le Golfe pour échapper à l’hiver dans le Nord. Récemment, un groupe de jeunes collégiens venus du Missouri à traversé du pétrole au large des plages de Pensicola. « Nous étions avec des filets de pêche pour les coques, nous l’appelons « bombardements » , et il était juste brun, je pensais que c’était de la merde de requin au début », dit un élève incrédule à la station locale WEAR Pensacola-TV.

« Je suis très surpris! avec tous les efforts que je pensais que BP avait fait pour nettoyer, mais évidemment, comme vous pouvez le voir, il reste encore beaucoup à faire, dit un autre.

Les résidents à travers la côte se plaignent qu’ils continuent à voir des reflets huileux, et un dispersant blanc utilisé comme mélange à laver, laissant des taches inhabituelles de mousse brunes qui parfois, brillent comme des arcs-petits sur le rivage.

Traduction google arrangement voltigeur! pardon pour les coquilles

Source USA http://www.huffingtonpost.com

  • Eagleeyes

    Hello à tous,
    Pour compléter l’information, et chose qui n’est connue qu’aux States du moins sur les rives du Golfe du Mexique, il y a au large pas moins de 27.000 puits abandonnés. Le début de ces abandons remonte à 1964. Un département US a été créé pour en surveiller les fuites, et dieux sait qu’il y en a. Lors de la catastrophe de Deep Water (Eau Profonde), ce problème fut exposé aux médias, mais très vite l’administration Obama, y a mis un blocus.
    Il n’empêche que certaines langues se délient face à une poignée de $$$, mais cela reste en trop frileux. D’après cet organisme de surveillance, pas moins de 19.000 de ces puits ont des fuites, et de ceux-là, 16.000 sont sur le point de céder complètement suite à la corrosion de l’eau de mer. Tous les mois de nouveaux avertissement sont adressés au bureau de l’environnement US, mais restent lettres mortes dans les hautes sphères du Pentagone. Jusqu’au jour où, ça leur pètera à la Gueule une fois de plus trop tard, et cette fois, l’ampleur sera tellement colossale, qu’ils vont encore patauger dans la semoule, mais on en fera aussi les frais !

  • Merci Eagleeyes! et les voilà qui lorgnent du côté de chez nous! bhêêêgggrrrrr!

  • Eagleeyes

    Après un petit tour dans mes docs, je viens de retrouver un billet d’un ami journaleux de Bâton Rouge. Lors de la mésaventure de Deep Water, les supputations allaient bon train, du moins en ce qui concernait les causes de l’accident. En fouinant d’avantage, Joe a fait une étrange découverte au sujet des objectifs de BP. Ils foraient bien plus profond que ce qui était prévu au cahier des charges, ils avaient dépassé de plus de 700 mètres et c’est dans les mètres suivants qu’est survenu un incident. Une soudaine et brutale secousse a ébranlé les machineries de forage, et ont été contraint par les hautes sphères de BP, de continuer en dépit de l’augmentation constante de la pression. Dans les minutes suivantes tout court avant l’explosion, un ouvrier eut les mains brûlées malgré les gants de travail. Acheminé à l’infirmerie il fut le seul survivant de son équipe.
    Une question taraudait Joe, qu’est-ce qui à bien pu brûler les mains de ce pauvres gars ? Et c’est là que ses investigations deviennent intéressantes. En fait BP avait dépassé la profondeur initiale, mais sans avoir trouvé du pétrole, en forant plus bas, les ingénieurs pensaient pouvoir dépasser le record, mais sur quoi sont-ils tombé ? Tout simplement du pétrole « ABIOTIQUE » c.-à-d. non fossile, donc obtenu par un processus chimique dans les couches profondes, ainsi dit les « strates », la chaleur, et donc la proximité du magma est en fait la clé de ce processus, mais aussi l’origine de la forte pression.
    Seulement voilà, la poche devait être dévidée, mais ce n’était pas le cas elle se remplissait continuellement, et toujours avec la même pression. Ce qui ne laissait plus de doute quant à une alimentation continue mais provenant de plus profondément. En d’autres termes il y avait une deuxième nappe en-dessous. Après des heures de recherches dans des archives, Joe eu son attention portée sur un récit d’un incident similaire, quelques années avant. A des milliers de miles de Deep Water vers le Mexique, un Derrick flottant a été littéralement pulvérisé, mais ne s’est jamais enflammé, mais les émanations de gaz avait causé des dégâts importants aux voies respiratoires des survivants qui ont été repêchés, ainsi qu’aux sauveteurs. Je fais grâces des suites de maladies étranges, de cancers et autres. Ce qui prouvait que les deux incidents avaient la même origine, donc la poche de pétrole est extrêmement étendue. Joe a voulu avoir confirmation auprès de bureaux d’études spécialisés en prospection pétrolière, dans un d’eux on lui a gentillement fait comprendre que de un, ils ne s’occupaient pas de ça, et de deux que s’il continuait avec ça, il allait au devant de solides problèmes avec les autorités, soit on lui disait de la fermé !
    Cette chambre est tellement énorme que si un problème surviendrait, qu’elle doive s’ébrécher, ce deviendrait un énorme volcan en quelques heures à peine, une brèche dans la croûte terrestre. Depuis la fin de Deep Water, plus aucune autorisation de forage en eau profonde ne sera accordée dans le Golfe du Mexique. Quant à Joe, dans la semaine de sa visite au bureau d’étude très accueillant, il fut mis arrêté pour entrave au déroulement d’une enquête, mis aux arrêts pendant trois semaines et ne peut plus aborder ce sujet dans ces articles, ni participer ou instiguer une quelconque manifestation ayant pour but de faire connaître quoi que se soit à ce propos. D’autres s’en sont chargés, le tamtam a fonctionné, mais les autorités s’emploient à nier et réfuter toutes preuves.