Révolte dans le monde arabe

Ca chauffe pour les dictateurs de tout bord au moyen orient, la guerre civile menace la libye où M. Kadhafi fait tirer à balle réelles sur la population! 40 ans de pouvoir dictatorial et toujours aussi sur de lui! 173 morts nous dit le parisien, Le département d’Etat américain avance de son côté, des centaines de morts.
Un tour d’horizon de la situation:

Les manifestations au Bahreïn tournent à l'affrontement avec la police. (AFP)

LIBYE

Les comités pro-Kadhafi ont menacé d’une riposte « foudroyante » les manifestants contre le régime.
YEMEN


Trois manifestants ont été tués lors de la dispersion par la police de manifestations réclamant la chute du régime yéménite à Aden (sud) vendredi, alors que deux protestataires trouvaient la mort dans une attaque à la grenade à Taez (sud-ouest).

BAHREÏN

Des dizaines de personnes ont été blessées lorsque les forces de sécurité bahreïnies ont ouvert le feu sur des manifestants vendredi soir à Manama.

EGYPTE

Plusieurs milliers de personnes agitant des drapeaux égyptiens ont commencé à se rassembler vendredi sur la grande place Tahrir du Caire, épicentre des manifestations qui ont chassé du pouvoir le président Hosni Moubarak il a une semaine.

JORDANIE

Des partisans du régime jordanien ont attaqué vendredi une manifestation de centaines de jeunes qui réclamaient des réformes, faisant plusieurs blessés, les premières violences dans le royaume depuis le début du mouvement de contestation sociale et politique en janvier.

IRAN

Le pouvoir iranien organise une importante « manifestation de colère » contre les chefs de l’opposition Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi, alors que les appels se sont multipliés pour leur « châtiment sévère ».

DJIBOUTI

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Djibouti à l’appel de l’opposition pour dénoncer le régime du président Ismael Omar Guelleh, un rassemblement sans précédent dans ce pays stratégique de la Corne de l’Afrique.

MAROC

Des incidents se sont produits dimanche 20 février dans deux villes marocaines, Marrakech (sud) et Larache (nord), à l’issue de manifestations à l’échelle nationale pour réclamer des réformes politiques, selon des sources concordantes.

Lire l’article en entier