En catimini, le gouvernement facilite l’abattage des arbres d’alignement

Source REPORTERRE

Débattue actuellement au Sénat, la loi 4D sur la décentralisation contient une disposition qui enrage les écologistes : la simplification de l’abattage des arbres d’alignement, qui bordent nos routes et nos boulevards. La raison? Ils gênent la construction d’infrastructures.

Que le temps où un président de la République vantait la beauté des arbres semble loin. En 1970, dans une lettre à son Premier ministre, George Pompidou regrettait que «les arbres n’aient pas de défenseurs» et qu’ils se fassent «détruire systématiquement» dans «une profonde indifférence»«La France n’est pas faite uniquement pour permettre aux Français de circuler en voiture, et, quelle que soit l’importance des problèmes de sécurité routière, cela ne doit pas aboutir à défigurer son paysage», écrivait-il avant d’appeler à «sauvegarder tous les arbres plantés en bord de routes».

Cinquante ans plus tard, malgré la prise de conscience écologique, les coupes d’arbres continuent. Pire, l’attitude de nos gouvernants vis-à-vis de la nature s’est dégradée, nourrie par les faux semblants et l’hypocrisie. Dernière attaque? La loi «4D» [1] débattue depuis mercredi 7 juillet au Sénat. Le gouvernement a profité de ce texte sur la décentralisation pour introduire une disposition complètement hors sujet qui vise à «simplifier» l’abattage des arbres d’alignement, qui bordent nos routes et nos boulevards. C’est un petit article [2], glissé en douce, noyé au milieu de quatre-vingt-trois autres, perdu dans le flot des propositions.

«Les arbres d’ornement ont des fonctions écologiques. Ils stabilisent les sols, purifient l’air et atténuent les îlots de chaleurs.» Wikimedia Commons/CC BY 2.0/Jeanne Menjoulet

Pour les associations écologistes, son inscription dans la loi 4D ne doit rien au hasard. Le texte de loi, maintes fois reporté et très technique, n’enflamme pas les foules. «C’est une manière de passer inaperçu, estime Morgane Piederriere, responsable du plaidoyer à France Nature Environnement. Ça n’aurait pas eu le même écho médiatique d’intégrer cette disposition dans la loi Climat, par exemple.»

«Les allées d’arbres sont comme des forêts en ligne»

Par ce texte, le gouvernement entend modifier l’article L350-3 du Code de l’environnement qui protège les arbres d’alignement. Pour les écologistes, ces arbres sont très précieux. «Ce sont les héritiers de plantations débutées dès le XVIe siècle, raconte George Feterman, président de l’association ArbresIls ont autant un rôle d’ornement que des fonctions écologiques. Ils stabilisent les sols, purifient l’air et atténuent les îlots de chaleur. De plus, ces arbres sont souvent âgés et abritent un biotope particulier. Je les vois comme des forêts en ligne.»

Mais avec la loi 4D, la situation risque de se détériorer. L’exécutif souhaite introduire de multiples dérogations pour faciliter l’abattage des allées d’arbres en cas de travaux. Il réduit aussi le périmètre d’application de l’article L350-3 en le cantonnant aux voies publiques et pas aux accès privés; et laisse, in finele préfet décider du sort des arbres face à des projets d’aménagement. Dans une lettre adressée à l’exécutif, France Nature Environnement déplore «ces nombreux reculs» qui «vont à l’encontre des préoccupations des Français et des Françaises sur l’écologie». La navette parlementaire ne fait que commencer et le texte doit encore être examiné par l’Assemblée nationale.

Anecdote cocasse : à l’origine, l’article L350-3 du Code de l’environnement est issu d’une loi de 2016 portée par Barbara Pompili elle-même. Elle était alors secrétaire d’État à la biodiversité sous le quinquennat de François Hollande. Comme pour les néonicotinoïdes, l’actuelle ministre de la Transition écologique participe au détricotage de son propre travail.

Lire l’article complet

Source REPORTERRE

18 commentaires

  • Pourquoi la loi 4D ? Un nom curieux pour une loi…
    Les arbres en ligne, au bord des route, sont des havres d’ombre bienfaisante sur les routes du midi. On m’avait donné, il y a longtemps, un fort mauvais prétexte à leur abattage: c’est dangereux pour les automobilistes. Ah bon ? N’est-ce pas plutôt le contraire ?
    Je trouve sidérant que des personnes non élues, comme les préfets, aient de plus en plus de responsabilités. Par délégation, je vous donne le droit de faire ce que vous voulez. Ben non…
    On en est à un tel point, maintenant, sur tous les sujets, qu’il faut que ça s’arrête et que la facture soit présentée. Entre prison et peine de mort au bas mot. Je suis contre cette dernière. Mais je revois mon jugement quand il y a réellement volonté de nuire, génocide, écocide … Trop, c’est trop. Et je ne vois pas vraiment pourquoi payer des séjours en prison alors qu’on peut économiser bien mieux en les zigouillant. Ou alors il faut les faire bosser dur, quelque soit leur âge. Ils nous ont assez coûté un pognon de dingue…

  • Ohm

    Les arbres gênent ceux qui veulent avancer dans la surveillance généralisée made in China.
    G5, caméras, drônes, radars (pour récupérer de l’argent sur les automobilistes notamment) une société qui crée du mal être, il fait de moins en moins bon de vivre en France pays spolié par des ordures sans aucun scrupule et qui aujourd’hui se sentent tellement puissants qu’ils ne se cachent même plus pour leurs méfaits criminels !
    Les racailles et parasites de la société sont de quel côté ?
    Le monde se teinte de vert mais du « vert dollar » uniquement, tout le reste est que foutaise dans la réalité. Ils veulent tuer la voiture diesel par exemple pour amener la voiture électrique notamment (je demeure concise) et bien qu’ils commencent à arrêter le glyphosate qui contribue à détruire notre immunité naturelle voire même à être responsable pour certains scientifiques du SIDA…et oui ce ne serait pas le VIH qui serait responsable du SIDA mais bien l’utilisation de ce poison qui crée une déficience immunitaire acquise… une autre façon de tuer les populations en toute discrétion et en enrichissant Big Pharma (tous ces gens sont étroitement liés) avec ses traitements qui coûtent une fortune et ne soignent pas vraiment…ne trouvez-vous pas étrange qu’il y a à ce jour aucun vaccin pour guérir du SIDA ?
    Ne trouvez-vous pas tout autant étrange que dans la covid-19 il y a des segments du VIH ?
    Et ils s’étonnent que les « vaccinés » aient des défaillances immunitaires, ils prennent vraiment les gens pour des imbéciles !
    J’ai un peu débordé du sujet, mais tout est étroitement lié.

  • En plus, les arbres absorbent le CO2, ils sont donc bon pour le climat ! Il faudrait savoir !

  • denf

    Quel intérêt d’avoir des platanes au bord des routes ?

    Je ne suis pas pour qu’on les abatte, mais pour qu’on les utilise comme porte-greffe pour des figuiers ou des pommiers qui permettront de nourrir les populations.

    • Volti

      Ils gênent pour les infrastructures (??) Font écran aux OEM de la 5G ? Habiter un désert de béton, qu’elle avancée verdoyante…

      • denf

        Quelles infrastructures on installe au bord des routes ?
        Éventuellement des pistes cyclables, mais du coup abattre des arbres pour faire passer des trottinettes électriques, c’est pas super écolo.
        On ferait mieux d’abattre les conducteurs de trottinettes, ça ferait du fumier.

        • Volti

          Pourquoi ne pas se servir des arbres, pour séparer la piste cyclable de la route ? Ça protègerait les usagers en deux roues et préserverait les arbres. Il doit y avoir une autre raison, à cette éradication des arbres. Moins d’oxygène et moins de vie sans arbre.. Uniformité ..

          • denf

            Nous pourrir la vie est une raison suffisante.
            Et puis il faut faire de la place pour les lampadaires, il y a des marchés publics à distribuer aux copains, et des rétrocommissions à empocher.

            • Ciao mia amici :)
              C’est comme à Bruxelles, ils ont voter la motion 2030 > 2035 pour la fin du diesel et de l’essence en ville, sous le prétexte du réchauffement climatique. Alors que dans des dizaines de quartiers, (dont dernièrement dans la commune de Schaerbeek), si ça ce n’est pas du foutage de gueule, je ne sais pas ce que c’est !! C’est carrément la meilleur façon de luter contre le réchauffement dans les villes, c’est de créer le plus possible de point vert, et installer des arbres le long des chaussées en fait évidemment partie ! On peut même pousser le concept plus loin en faisant pousser de la verdure en façade de grands immeubles, genre parking, au fait tout peut convenir. Des points verts et ruches d’abeilles sur les toits des immeubles, énergie en auto suffisance, il y a plein d’idée qui fonctionnent magnifiquement ! Mais lorsqu’on part dans ce genre de projet, c’est qu’on a idée de réellement faire quelque chose, pas juste faire semblant et simplement participer aux nouveaux lobbying !!!! Ils devraient plutôt prendre exemple sur Maline … Nombreux point vert, énergie verte, agriculture et ferme urbaine, etc…

              Akasha.

          • CryptoKrom

            Le béton est polluant, l’arbre est dépolluant.
            L’abattage est triplement polluant.

Laisser un commentaire