Le Prieuré de Sion, fantasme et réalité

Le prieuré de Sion est une société secrète créée en 1956 par Pierre Plantard, mais d’après la légende, le prieuré remonterait à l’époque de la première croisade et serait né à Jérusalem sous l’impulsion de Godefroy de Bouillon. Le prieuré de Sion s’est fait connaitre au public via le roman de Dan Brown, le Da Vinci Code, qui fait des membres du prieuré, les gardiens du saint Graal ou de la descendance de Jésus et Marie Madeleine.

Bien sûr, nous sommes dans la fiction, mais le livre de Dan Brown s’appuie sur les travaux d’auteurs qui l’on précéder. Le prieuré de Sion a commencé à faire parler de lui au début des années 60 avec les livres de Gérard de Sède (les templiers sont parmi nous 1962 et l’Or de Rennes 1967). La société secrète était dirigée par Pierre Plantard, un homme énigmatique féru d’ésotérisme et quelque peu mégalomane, qui prétendait descendre des rois mérovingiens. Nous allons suivre la piste du Prieuré de Sion, découvrir la jeunesse et les influences de Pierre Plantard avec les milieux occultistes, mais aussi la face sombre du personnage lors de la Deuxième Guerre mondiale. Il rêve d’une nouvelle chevalerie chrétienne et tentera plusieurs fois de créer sa propre organisation, sans succès, jusqu’à 1956 ou va naitre le prieuré. Les deux affaires, de Gisors et Rennes le château, vont servir de tremplin à Plantard afin de légitimer sa nouvelle société secrète et de nombreux documents mystérieux vont sortir des entrailles de la Bibliothèque nationale de France. Pierre Plantard est-il, un mystificateur, un illuminé, un faussaire ? C’est du moins ce que les études récentes semblent prouver. Notre quête de ce jour consiste à retracer l’histoire mythique du prieuré de Sion, mais aussi de l’histoire réelle de son fondateur et les influences qui vont l’amener à développer la grande mystification du Prieuré.

Un commentaire

  • Avatar jodine17

    Bonsoir,

    Les Templiers ont déviés de leurs objectif initial! Au nom du Christ rendre Sa Jérusalem.
    Étant devenu une secte par la suite où le mythe dit qu’ils auraient fini en Suisse (pays neutre ;) )
    Faisant orgies et compagnies… n’a plus rien de Chrétien… (Alexandre Lebreton, abus rituels et contrôle mental)
    Fricotant avec les F:.M:. l’église l’a condamnée. (Bien sûr l’église de la tradition et non pas le concile de Paul VI où l’infaillibilité n’a pas été engagée, Dieu merci!)
    La Juiverie maçonnique était, est et sera le mal de tout nos maux!
    Quand la France a décapité son Roi, la France s’est suicidé! Qu’on ose dire le contraire fait preuve d’hérésie, voyez depuis la république démoncratique de ses débuts et où elle nous mèneras !

    Cordialement, un fidèle de la FSSPX.

    In Christo Rege

Laisser un commentaire