Beuveille: Catastrophe ferroviaire passée inaperçue

La communication est de plus en plus chaotique, certaines informations ne passent plus, ou ne sont plus trop médiatisées, comme c’est le cas avec Beuveille. Bien sûr, il n’y a pas de victimes, pas de catastrophe écologique, seulement des images de chaos, très impressionnantes, des wagons entassés les uns sur les autres suite à un choc extrêmement violent.

pour-mener-les-operations-a-bien-une-grue-sur-rails-de-100-tonnes-est-arrivee-de-dijon-photo-rene-bych-1452871008Photo: René Bych

Aux environs de 5h du matin, jeudi 14 janvier 2016 quand un train de fret a percuté un poids lourds au passage à niveau de la RD18. Le chauffeur du camion a juste eu le temps de sauter de sa cabine avant le choc. Les dégâts matériels sont très importants. Le trafic est interrompu sur la ligne.

 

Il faudra sans doute au moins cinq jours et nuits de travail pour dégager les 21 wagons enchevêtrés dans l’accident qui s’est produit entre un poids-lourd et un train de fret entre 4h et 5h du matin, jeudi 14 janvier 2016 au passage à niveau situé sur la RD18 entre Arrancy-sur-Crusne (Meuse) et Beuveilles (Meurthe-et-Moselle).
Le choc a été violent puisque le convoi composé de 42 wagons a pour partie déraillé. Deux grues dont l’une des plus importantes de France sont mobilisées pour l’opération.

Le choc s’est produit sur un passage à niveau où le poids lourd a vraisemblablement glissé. Pris au piège le chauffeur du camion a juste eu le temps de sauter de sa cabine avant l’arrivée du train. Il est légèrement blessé. Le conducteur du train est sain et sauf.

photo-rene-bych-1452871008Photo: René Bych
À l’heure actuelle, des grues sont actuellement en train de retirer les wagons de la voie, mais il est étonnant qu’aucun média n’ai fait de gros titre avec de telles images, ce sont principalement quelques quotidiens régionaux et France3 édition régionale qui ont fait des sujets sur cet accident.
Vous pouvez retrouver plus de détails sur notamment Le quotidien lorrain, qui propose entre autres informations cette série de 38 prises de vues qui montrent bien l’ampleur de la catastrophe.
photo_82Source: © Jean-Philippe Tranvouez. France 3 Lorraine pour France3-regions.francetvinfo.fr
avant-la-collision-avec-le-train-le-chauffeur-du-camion-aurait-juste-eu-le-temps-de-sauter-de-sa-cabine-photo-rene-bych-1452878486Photo: René Bych pour l’estrepublicain.fr
Bref, la communication se fait de plus en plus réduite lorsqu’il s’agit des problèmes ferroviaires dans ce pays, une actualité en chassant une autre…
Qui s’intéresse encore au déraillement en Alsace de Novembre au lendemain des attentats de Paris alors qu’il y a toujours des questions qui restent sans réponses, notamment au sujet des informations inexactes délivrées par la presse?
Qui se soucie encore des victimes du déraillement de Brétigny sur Orge alors que ce train ne fut pas le seul à dérailler ce jour-là, un convoi AREVA ayant subit le même sort suite à un sabotage sur la même pièce que le train de Brétigny?
En sommes-nous réellement au « circulez y’a rien à voir » de Coluche alors que justement les regards devraient être focalisés dessus? Ou que l’information a son importance quoi qu’en disent certains? À première vue oui…

 

4 commentaires