France et Etats-Unis: attaques contre des policiers

En moins de 24 heures, deux attaques ont eu lieu, une contre des policiers français, ce qui risque d’entrainer une « réaction sévère » de la part du gouvernement suivant une annonce de Manuel Valls, la seconde attaque contre des policiers New-Yorkais tués par balle dans leur voiture de patrouille, l’agresseur se serait suividé dans le métro à la suite de l’attaque, information non-confirmée par d’autres médias qui parlent juste d’un décès « dans des circonstances encore indéterminées« .

Pour l’instant, le pronostic vital pour les policiers français n’est plus engagé. Nous pouvons apprendre plusieurs détails à travers différents articles, l’homme serait un français né au Burundi connu pour des problèmes de droit-commun, son frère est lui connu pour avoir voulu partir faire le jihad en Syrie avant de changer d’avis. Deux versions s’affrontent sur la mort de l’agresseur après qu’un policier ait ouvert le feu et tiré à deux reprises: « Selon BFMTV, l’homme est mort sur le coup tandis. ITélé évoque elle une mort 45 minutes après les coups de feu, alors que l’homme était transporté vers l’hôpital » (source: lexpress.fr).

Autre information ayant son importance, l’homme aurait crié « Allahou Akbar », information démentie par plusieurs témoins qui parlent également de 4 coups de feu et non de deux.

Nx3d9zS

Un homme d’une vingtaine d’années a agressé des policiers avec un couteau en criant «Allahou Akbar» , au commissariat de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire), avant d’être abattu, et le parquet antiterroriste s’est aussitôt saisi de l’enquête qui s’oriente vers l’«islamisme radical».

«Cela ressemble au mode d’action préconisé par le groupe Etat islamique», qui mène le jihad en Syrie et en Irak, «de s’en prendre ainsi aux forces de l’ordre», a déclaré une source proche de l’enquête. «L’enquête s’oriente vers un attentat (…) motivé par l’islamisme radical.»

Le Premier ministre Manuel Valls a apporté son «soutien» aux policiers «gravement blessés et choqués», promettant «la sévérité de l’Etat» à «ceux qui s’en prennent à eux».

Article complet sur 20minutes.fr

Pour les policiers américains, les deux sont décédés, et il s’agirait d’une véritable exécution puisque l’auteur des faits aurait annoncé son action auparavant sur Instagram. Suivant un article du Nydailynews.com, cette patrouille aurait été un exercice anti-terroriste. Cet article explique également que le tireur aurait été blessé par balle au ventre par un des policiers tués.:

article-perp2-1220Source de l’image: Nydailynews.com

Deux policiers du NYPD ont perdu la vie cet après-midi après avoir été atteints par plusieurs balles alors qu’ils se trouvaient dans leur auto-patrouille à l’intersection des avenues Myrtle et Tompkins dans le quartier Bedford-Stuyvesant de Brooklyn.

Il était environ 15h lorsque le tireur afro-américain s’est approché de l’auto-patrouille et a ouvert le feu. Il s’est ensuite engouffré dans une station de métro avoisinante, où il s’est enlevé la vie.

Selon cet article du Daily News, Ismaaiyl Brinsley, 28 ans, avait menacé sur Instagram de tuer deux «pigs» pour venger Eric Garner et Michael Brown, deux Noirs tués par des policiers alors qu’ils n’étaient pas armés. Il a passé à l’action quelques heures plus tard.

Source: Blogues.lapresse.ca

D’autres informations dont des documents photographiques sont disponibles sur Le Parisien sur le sujet.

 

11 commentaires