Ukraine : la crise s’étend à l’est du pays

Plusieurs provinces de l’est du pays réclament leur autonomie. A Donetsk et à Kharkov, des manifestants ont investi les administrations régionales et ont hissé des drapeaux Russes. A Donestk, les manifestants ont proclamé une « république populaire » et demandé leur rattachement à la Russie. Ces événement prévisibles ont conduit les néonazis soutenus par l’Union Européenne et l’OTAN le pouvoir putschiste de Kiev à envoyer trois unités de combat dans ces régions. Vladimir Poutine à quant à lui déjà affirmé qu’il défendrait les populations russophones en cas de violences. La situation semble pouvoir dégénérer à tout moment…

La situation qui règne actuellement dans les régions Est de l’Ukraine constitue une suite logique de la crise affectant ce pays, estime le sociologue ukrainien Evgueni Kopatko, directeur de la compagnie Research and Branding Group.

Des partisans de la fédéralisation de l’Ukraine ont manifesté dimanche dans l’est du pays, notamment à Donetsk, Kharkov et Lougansk, réclamant la tenue de référendums sur le statut politique de leurs régions. A Donetsk et Kharkov, les manifestants ont occupé les locaux des administrations régionales et à Lougansk, ils ont investi l’antenne locale du Service de sécurité de l’Ukraine (SBU).

« Ces événements constituent la continuation de la crise en Ukraine. Seule la prise en compte des positions de différentes régions du pays permettrait d’apporter une solution à ces problèmes », a déclaré lundi M.Kopatko à RIA Novosti.

Selon lui, un dialogue entre les élites politiques est indispensable pour régler la crise qui secoue actuellement l’Ukraine.

Des actions de protestation contre la politique des nouvelles autorités ukrainiennes se déroulent tous les week-ends dans l’est du pays. Les protestataires, pour la plupart des russophones, ne reconnaissent pas la légitimité des nouveaux gouverneurs nommés par Kiev suite au renversement du président Viktor Ianoukovitch et réclament la fédéralisation de l’Ukraine.

A Lougansk et Donetsk, les manifestants ont élu des « gouverneurs populaires », Pavel Goubarev et Alexandre Kharitonov. Ces derniers ont immédiatement été interpellés par le SBU et traduits en justice.

Selon Moscou, la fédéralisation de l’Ukraine est une composante sine qua non des réformes et une mesure garantissant le respect des intérêts de toutes les régions du pays sans exception.

Kiev affirme pour sa part que l’Ukraine doit rester un Etat unitaire.

Source : Ria Novosti

Trois unités de combat ont été déployées dans l’Est :

Trois unités de combat ont été expédiées dans les régions de Donetsk et de Lougansk (est de l’Ukraine) pour réprimer les protestations populaires, rapporte lundi une source au sein des structures de l’ordre du pays.

« Leur tâche consiste à étouffer au plus vite et sans merci les protestations », a déclaré la source.

Il s’agit notamment d’une unité des troupes de l’Intérieur, d’une autre de la Garde nationale, composée de combattants du mouvement d’extrême-droite Pravy Sektor (Secteur droit), et d’une unité formée à partir de mercenaires de Blackwater en tenues du détachement spécial Sokol du ministère ukrainien de l’Intérieur.

Source : Ria Novosti

La situation diplomatique semble très tendue, tous les ingrédients semblent réunis pour que la situation dégénère :

Donetsk (Ukraine) (AFP) – L’Ukraine était confrontée lundi à une menace de sécession de zones russophones frontalières de la Russie où des militants ont proclamé une « république souveraine » à Donetsk, un plan russe pour « démembrer » le pays, selon le gouvernement pro-européen de Kiev.

Face au danger pour le fragile gouvernement intérimaire en place à Kiev depuis le renversement d’un régime pro-russe fin février, Washington a enjoint le président russe Vladimir Poutine de cesser de « déstabiliser » l’Ukraine. Et, tout comme les Européens ces derniers jours, a menacé Moscou de « nouvelles sanctions contre l’économie russe » en cas de dérapage, selon le porte-parole de la Maison Blanche.

Source : Le Nouvel Observateur

13 commentaires

  • Pkpas

    « Et, tout comme les Européens ces derniers jours, a menacé Moscou de « nouvelles sanctions contre l’économie russe » en cas de dérapage, selon le porte-parole de la Maison Blanche. »

    Comme ils doivent avoir trop peur les méchants Russes!

    :)

    edit : Il faut juste espérer que ça ne finisse pas dans un bain de sang d’un côté comme de l’autre.

  • odin29

    Tout ça ne laisse rien présager de bon.
     » On.  » a pas envoyé bhl là bas pour rien…
    Une guerre fratricide, bien sanglante, en préparation… merci l’Empire.
    Espérons que Poutine arrivera à désamorcer cette crise majeure pour notre pauvre Europe.
    A tout prendre… vaudrait mieux une partition de l’Ukraine et tant pis pour ceux
    qui se laissent aveugler par le mirage de l’ U.E.
    Le  » philosophe  » de mes deux, bhl, doit doit se féliciter d’avoir bien semer la merde, euh pardon…d’avoir bien œuvré pour israël.

  • GG

    Voilà une bonne occasion de nous refaire le coup de 1914.

  • robertespierre

    Passerelle
    La suite sur le blog à Lupus

    C’est arrivé près de chez vous du Mardi 8 Avril 2014: La guerre dans 134 pays et sur 70% de la surface du Globe- L’escalade !

    Par The Wolf le 08/04/2014 • ( 0 )

    C’est arrivé près de chez vous du Mardi 8 Avril 2014: La guerre dans 134 pays et sur 70% de la surface du Globe- L’escalade !

    Le personnel militaire américain est, sous une forme ou sous une autre engagé dans 134 pays actuellement selon le Major Matthew Robert Bockholt dans Public Affairs.

    A la fin du terme de Bush, le chiffre n’était que de 60 pays. Obama, le prix Nobel de la paix a plus que doublé la présence guerrière du va-t’en guerre Bush.

    En 2010 les militaires américains étaient actifs dans 75 pays selon le Washington post. En 2011 on était selon le colonel Tim Nye à 120.

    Crée en 1987 le Special Operations Command, le SOCOM, est le bras séculier des américains partout dans le monde. Le déploiement de son personnel progresse de façon exponentielle, comme son budget. Le SOCOM a été engagé dans 106 pays, rien qu’en 2012/2103 sur la base des seules sources officielles. Mais en fait les statistiques exactes et complètes ne sont pas disponibles.

  • freedoms

    Bonsoir à tous!

    France 2 a du rendre l’antenne pendant le journal du 20h ce soir le 8/04/2014 si quelqu’un a des info.

    Merci

    • voltigeur voltigeur

      Le JT de 20h de France 2 vient d’être interrompu. En effet, alors que ce dernier se déroulait depuis 20h en direct sur France 2, comme chaque soir, des manifestants ont alors pu envahir le plateau du JT ce mardi soir. Il s’agirait d’intermittents du spectacle qui sont mobilisés pour sauver leur régime. Devant cet envahissement du journal présenté par David Pujadas, il a été décidé de l’interrompre. Une bande-annonce pour les programmes de la chaîne France 2 a tourné en boucle en attendant la reprise de la suite des programmes. Un bandeau défilant a pu permettre de prévenir les téléspectateurs.

      Ci-dessous, les premières informations concernant cet incident qui s’est déroulé en direct sur France 2.
      http://www.nerienlouper.fr/69345-le-jt-de-20h-de-france-2-interrompu-apres-lenvahissement-du-plateau/

  • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

    Gagner la guerre sans combattre selon Sun Tzu :
    l’exemple de la Russie en Crimée (Partie 2)
    http://french.ruvr.ru/2014_03_19/Gagner-la-guerre-sans-combattre-selon-Sun-Tzu-l-exemple-de-la-Russie-en-Crimee-Partie-2-7050/

    10 – « Qui connaît l’autre et se connaît lui-même, peut livrer 100 batailles sans jamais être en péril. Qui ne connaît pas l’autre mais se connaît lui-même, pour chaque victoire, connaîtra une défaite. Qui ne connaît ni l’autre ni lui-même, perdra inéluctablement toutes les batailles. »