Cobayes humains

http://www.youtube.com/watch?v=hq1rYVJ5GT8

Avant qu’un médicament ne soit mis sur le marché, il est testé sur des animaux , puis sur des êtres humains, au fil d’essais cliniques strictement réglementés. En théorie, du moins. Car du fait de l’augmentation du coût de ces essais en Occident, les laboratoires pharmaceutiques en délocalisent une grande partie vers les pays émergents : Inde, Amérique latine, Europe de l’Est et Chine. Comme Paul Jenkins le démontre dans cette enquête minutieuse menée en Inde — un marché qui pèse 1,5 milliard d’euros par an -, ces tests cruciaux s’effectuent bien souvent dans l’opacité. Ces « études » représentent pour nombre de familles pauvres une source de revenus non négligeable. Aussi l’industrie pharmaceutique n’a-t-elle aucun mal à recruter des milliers de volontaires, le plus souvent dans les hôpitaux.

Source: Youtube via Agoravox.tv

3 commentaires

  • Nevenoe Nevenoe

    C’est certainement une des raisons pour lesquelles Sanofi délocalise en Inde.
    Et puis les cobayes étant majoritairement des intouchables je doute que la justice indienne s’intéresse à leur sort en cas de décès suite à ces expériences.

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Je suis d’accord avec toi pour ce commentaire, mais le terme « intouchables » est-il judicieux ? Cela signifierait que ces gens soient protégés, ce qui à mon sens serait l’inverse, des laissés pour compte, des dommages collatéraux en quelque sorte, non ?

      • Nevenoe Nevenoe

        Le terme « intouchables » est propre à la société indienne.
        Les « intouchables » sont hors caste dans la société indienne.

        On hérite de la caste de ses parents automatiquement
        Ce sont des moins que rien pour ceux qui appartiennent à une caste, des sous citoyens.
        Bien que le système de castes ait été officiellement aboli depuis longtemps sur le plan juridique, ce système est toujours en vigueur dans les mentalités indiennes.

        http://ganapati.free.fr/voyage/castes.html