Plus de 3,22 millions de chômeurs en mars, un record (mise à jour)

Tous les médias en parlent sans pour autant dire toute la vérité sur le sujet: non seulement il s’agit d’une véritable catastrophe, mais les chiffres eux-même sont complètement bidonnés car le nombre de chômeurs est bien au dessus de 3,22 millions! Quelles catégories de chômeurs sont réellement prises en compte? Généralement les premières catégories, sur les 7 existantes, cela permet de réduire les statistiques. En effet, celui qui décroche un place à 2/3 heures/semaine n’est plus considéré comme chômeur, sans compter également ceux qui ne sont même plus listés, sortis du système.

LE CHÔMAGE EN FRANCE PARIS (Reuters) – Le nombre de chômeurs dans la catégorie phare a battu son record en mars, à 3.224.600, augmentant pour le 23e mois consécutif, selon les chiffres publiés jeudi par le ministère du Travail.

Le précédent record datait de janvier 1997 (3.195.500).

Face à cette hausse continue, François Hollande et son gouvernement conservent l’objectif de faire reculer le chômage d’ici fin 2013, une mission impossible selon de nombreux économistes du fait d’une croissance économique nulle.

« Ce que je veux, c’est que les Français puissent se rassembler sur cette seule cause nationale, la lutte contre le chômage. C’est le seul rassemblement qui convienne », a-t-il dit jeudi lors d’une visite officielle en Chine.

Le nombre de chômeurs inscrits en catégorie A (ceux qui n’ont pas travaillé), la plus observée, a augmenté de 36.900 en France métropolitaine (+1,2%). Sur un an, il progresse de 11,5%.

En tenant compte des personnes exerçant une activité réduite (catégories B et C), le nombre de demandeurs d’emploi a progressé de 0,7% le mois dernier, soit 34.400 personnes, pour atteindre 4.741.100, en hausse de 9,8% sur un an.

En incluant les départements d’Outre-mer, il a dépassé la barre symbolique de 5 millions, à 5.033.600 personnes.

« Cette situation est le résultat d’une hausse ininterrompue depuis maintenant 5 ans (58 mois de hausse au cours des 60 derniers mois en catégories A+B+C, 52 mois en catégorie A) », souligne le ministère du Travail dans un communiqué.

Le ministre du Travail, Michel Sapin, met en garde contre les comparaisons historiques, en soulignant que la population active a augmenté de 3 millions de personnes depuis 1997.

Source: Reuters

Je ne peux que vous renvoyer vers cette interview affligeante sur la réalité de Pôle-emploi

, présenté ici en juillet dernier dans cet article, qui vous expliquera en quelques mots tout ce qui n’est pas dit haut et fort pour éviter que cela ne fasse de trop grosses vagues, surtout en ce moment ou la cocotte sociale commence à faire un peu trop de vapeur et que les immolations ont tendance à se multiplier.

Nous pourrions même proposer ici cette petite réflexion intéressante sur le véritable taux du chômage dans le pays:

Citoyens, ouvrez les yeux !

La population française dite active est de 28,3 million. Par sa définition, elle englobe toute personne de 15 à 64 ans.
On sait bien qu’une majorité de jeunes de 15 à 20 ans ne sont pas actifs sur le marché du travail ainsi qu’une moitié des 60-64 ans. On estime ces deux catégories à environ 2,5 million.
Par ailleurs, pour évaluer un taux de chômage, il faut naturellement exclure de la base les personnes dont l’emploi est garanti à vie et qui ne peuvent donc pas être au chômage, i.e., les fonctionnaires et assimilés, soit environ 7 millions de personnes.
La population active exposée au chômage est ainsi de 18,8 million.
Selon l’INSEE, la France compte aujourd’hui 3,1 million de chômeurs de catégorie A.
Le taux de chômage par rapport au total des actifs exposés au chômage est donc de 16,5 %.
Si on rapport le nombre de chômeurs au nombre des actifs qui ont un emploi non public le taux est de 19,7%.
Enfin, la catégorie A ne tient pas compte des diverses manipulations régulièrement mises en œuvre pour réduire le nombre des chômeurs et elle n’inclut pas les chômeurs radiés ou non-inscrits. Le nombre global de sans-emploi est estimé à 5,1 million.
Le taux global de chômage par rapport au total des actifs exposés au chômage est donc de 27,1%.
Et le taux global de chômeurs par rapport à ceux qui travaillent dans le privé est de 37,2% !!
Il y a donc en France 1 chômeur pour 2 actifs hors fonction publique.
La moindre des choses serait que les nantis fonctionnaires se taisent, mais ce sont ceux qui braillent le plus !

DANTON

Source: resistance2017.net

Il y a 1 an exactement, les chiffres étaient déjà mauvais, 8 millions et demi de demandeurs d’emplois et de travailleurs pauvres occasionnels, ceux qui recherchent un véritable emploi et qui n’ont trouvé que quelques heures par semaine, alors à vous d’imaginer le niveau réel de chômeurs actuellement…

 Petite précision apportée par Leducmichael: AUCUNE des catégories des DOM-TOM ne sont pas prise en compte dans le comptage en nombre mais incluses dans le rapport de pourcentage (pour en réduire le résultat)

Mise à jour avec un second article qui enfonce encore plus le clou! Et cette fois-ci ce ne sont pas ces quelques 3,22 millions de chômeurs qui ressortent puisque les 9 millions sont dépassés suivant l’info.

On compte pour le mois de mars 2013 : 29.400 chômeurs de plus, malgré 28.2300 radiés 160.000 emplois (souvent précaires) pour 9.500.000 privés d’emplois et travailleurs pauvres occasionnels.

[…]Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, Mars 2013 :

– Défauts d’actualisation : 190.700, 42,5 % des sorties des listes.

– Radiations Administratives (les punis) : 39.200, 8,7 % des sorties.

– Autres Cas (mystérieuse rubrique, les morts, suicidés, emprisonnés ?) : 52.400 11,7 % des sorties.

 

Soit 282.300 radiés des listes ( 62,9 % ) pour autres motifs que :

 

– Stages parking : 36.700, 8,2 % des sorties.

– Arrêts maladie, maternité etc : 35.700, 8 % des sorties.

– Reprises d’emploi déclarées : 94.000, ne représentent que 20,9 % des sorties des listes de pôle emploi, et encore, y compris contrats aidés, etc.

Demandeurs d’emploi par catégories :

A : 3.224.600 + 1,2 % ( + 11,5 % sur 1 an )
B : 643.500 + 3,1 % ( + 12,7% sur 1 an )
C : 873.000 – 2,4 ( + 2,3 % sur 1 an )
D : 257.100 – 1,6 % ( + 7,6 % sur 1 an )
E : 350.300 – 0,3 % ( – 5,1 % sur 1 an )

TOTAL : 5.348.500 (données corrigées), hors DOM TOM, soit + 8,6 % sur 1 an, + 29.400 en 1 mois.

TOTAL, dom-tom compris : 5.718.300 (page 15 du rapport de la DARES, lien en bas de page )

Quelques chiffres qui parlent :

Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : + 12,4 % sur 1 an

Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 18,2 % sur 1 an

Chômage des 50 ans et +, + 15,2 % sur 1 an

Offres d’emploi collectées, – 18,2% sur 1 an

Plus d’1 chômeur inscrit à pôle emploi sur 2 ( 50,9 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITÉ, ni ARE (allocation retour à l’emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER …)

Offres d’emploi disponibles, dernier chiffre connu : 160.242

Le plus scandaleux: LES DEMANDEURS d’EMPLOI INVISIBLES, complètement en dehors des statistiques

Ne sont pas comptés dans ces 5.742.000 demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres occasionnels :

1.273.500 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 2.100.000 environ de foyers (chiffre sous estimé datant de l’an passé), seuls 826.500 sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d’autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu’un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d’un demandeur d’emploi en son sein.

+ 1.000.000 au bas mot, de bénéficiaires de l’AAH ou d’une pension d’invalidité, ne sont pas inscrits à Pôle emploi

+ des centaines de milliers, voire peut être + d’1 million de SANS-DROITS, principalement :

– des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeur d’emploi, qui comme vous le savez n’ont même pas droit au RSA. (Quasi unique en Europe)

– des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 650€ d’allocation chômage, ou 743€ d’allocation adulte handicapé, vous n’aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 608€ par mois, si vous êtes NON SDF.

– on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable

– des bénéficiaires de pensions de reversions (veufs, veuves ) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA, et qui n’ont pas encore l’age pour la retraite ou le minimum vieillesse “ASPA” (67 ans) ASPA récupérable sur le patrimoine au décès.

– des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA

– on peut également évoquer, des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d’emploi, en concurrence avec les autres ( même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voir gratuits)

– on peut évoquer enfin, des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d’emploi en parallèle.

Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 9 MILLIONS demandeurs d’emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.

Sources : Rapport complet de la DARESde 20 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias )

Via Fortune de souche

6 commentaires

  • do39

    Tout ça n’est qu’à son début !
    Il faudra bien apprendre à vivre avec !
    Dans un monde sans essor économique, sans production nouvelle, le taux d’emploi ne peut que diminuer…
    C’est le début des années de « vache maigre »…
    Il serait grand temps d’adopter un mode de vie basé sur la fin de la surconsommation d’objets inutiles, sur la frugalité, sur l’auto-production notamment de son alimentation, sur l’économie de la consommation des ressources devenant de plus en plus rares donc précieuses, sur le bon sens fondé sur le lien à la terre… revenir à l’art de vivre de nos anciens qui ont traversé des périodes autrement plus rudes que nous depuis notre enfance… de toute manière, le choix ne sera pas laissé… soit nous saurons nous adapter et nous survivrons… soit…

  • Yanne Hamar

    Pas étonnant que les jardins communaux connaissent un tel succès; en produisant une partie de ses légumes, on revient à une forme de ruralité .

  • leducmichael

    Pourriez vous ajouter dans le titre que AUCUNE des catégories des DOM-TOM ne sont pas prise en compte dans le comptage en nombre mais incluses dans le rapport de pourcentage (pour en réduire le résultat)

  • Tesla

    pour les jardins c’est vrai je vient de recevoir un courrier de la mairie qui m’en propose un , je sais pas si je vais prendre un bout car le problème c’est qu’il est dans une autre commune à 4 km . donc pour surveiller tintin ! et avec la crise j’ai des chances de planté , arroser , et de me taper sur le ventre pour cause de vol par les limaces !!! ( limace humaine ) . beaucoup se font voler leurs jardin déjà alors un sans surveillance c’est mort !

    VOLEUR !!!!

    • pokefric pokefric

      Ce gouvernement continu à financer les délocalisations, au Maroc, par exemple,et il s’étonne de la situation sans pour autant s’alarmer…

  • rouletabille rouletabille

    On a de – en – besoin de Main d’œuvre exploitables.
    La technique permet de s’en passer.
    Appeler chômeur,sans emplois est une insulte en +.
    Nous n’avons pas besoin d’être insulté par des gens qui se servent de nous pour s’enrichir ,nous voler etc,nous ne somme pas sur terre dans ce but,vivre en dehors de l’esclavage permet de s’émanciper de leur contraintes créées de toute pièce pour nous asservir grâce à la fabrication de monnaies et autres gadgets.
    Ils nous volent notre indépendance,notre créativité,nos enfants et ils nous culpabilisent..