Brocéliande aura son usine

Minable!!! Les français n’ont donc réellement plus la parole, quel que soit le sujet…

La forte mobilisation des opposants début mars n’y aura rien changé. L’usine de traitement et de stockage des déchets verra bien le jour à Gaël, en forêt de Brocéliande. Michel Cadot, préfet d’Ille-et-Vilaine, vient de signer l’arrêté autorisant l’exploitation de l’usine qui prendra en charge les déchets de 65 communes, réparties sur l’Ille-et-Vilaine, les Côtes d’Armor et le Morbihan. Depuis près de 10 ans, riverains et associations écologistes se battaient contre ce projet, qualifié de « méga-décharge », mettant en avant un risque d’incendie et de pollution hydraulique. Un avis réfuté par le préfet qui indique que toutes les précautions ont été prises « afin d’apporter des réponses claires sur l’absence de risques ». Il ajoute par ailleurs que « le développement d’autres activités et la mise en œuvre de projets touristiques ou environnementaux sont totalement compatibles avec la présence de cette usine »

Source: 20minutes.fr

6 commentaires

  • homme des bois

    C’est pas bien difficile de saboter ce genre de truc. crever les pneus des machines, détruire les commandes, etc… à chaque fois ils perdent une semaine. En plus là bas on peut accuser les korrigans ;)

  • polemile

    C’est partout pareil, chacun a son lot d’ordures, mais personne ne veut celles des autres. Dès qu’une communauté projette une solution pour résoudre le problème de ses ordures, il y a levée de bouclier par les riverains et les écolos. Dans ma commune, beaucoup de solutions ont été projetées et chaque tentative de résolution à été mis en échec par les collectifs. Résultat: les ordures de la ville sont transportées dans une décharge de Vendée, moyennant un revenu pour la région concernée.
    Cette solution est fortement critiquée par les mêmes collectifs qui ont refusé la décharge contrôlée, l’usine d’incinération et autres solutions.
    Alors, à part d’aller crever les pneus, quelles solutions préconisez-vous pour gérer les ordures ménagères? A savoir que chez nous, elles sont déjà réduites au minimum possible .

    • Yhan Hamar

      Les bons déchets sont ceux qu’on ne produit pas. C’est sans doute par là qu’il faut commencer.

    • Systématiquement on parle des déchets des personnes, mais le problème principal n’est pas de s’attaquer à nos déchets mais de s’attaquer à la base du problème, les entreprises qui produisent ces emballages même si les mentalités et habitudes d’achats doivent être changées également! Combien d’emballages inutiles? Juste du packaging de luxe pour mieux vendre mais qui, au final, ne rajoute rien au produit. Combien d’emballages coûtent pratiquement plus chers que le.contenu? Juste pour que le produit soit acheté? Commençons donc chacun de notre côté à consommer en rapport avec le contenu et en minimisant le contenant et poussons les entreprises à changer leur vision du packaging.

  • 195402

    je préconise que chaque commune gère ses « propres » déchets en responsabilisant les « citoyens » quant à leur manières de consommer, gaspiller et jeter pour un oui pour un non, pour changer de style etc etc…mais là on s’attaque aux fondements mèmes de cette société où individualisme , petit confort et obsolescence programmée par les marchands du temple nous ont progressivement amené à cette situation…

  • Jissaoui

    Il va falloir s’organiser pour empêcher et saboter l’implantation du dépotoire en ce haut lieux de France.
    Les ordures sont produitent en ville qu’elle y restes!