La pollution rogne 9 mois d’espérance de vie aux Français

Les bien-pensants qui ne veulent que notre bien s’attaquent à tout ce qui peut représenter un danger pour nous, braves moutons, les sodas qui vont être un peu plus taxés afin que nous n’ayons pas le diabète, les cigarettes car ce n’est vraiment pas bon pour nous, mais que se passe-t-il pour la pollution? Les entreprises ne craignent pas grand chose, je sais de source sure que certaines préfèrent polluer et payer les amendes plutôt que d’agir pour polluer moins, cela coute bien moins cher de polluer…


Chaque année, 2 millions de personnes meurent des suites de maladies liées à la pollution de l’air, autant dans les pays développés que dans les pays en développement. Et plus de la moitié de ces décès auraient pu être évités si les normes avaient été respectées, selon une étude publiée le 26 septembre par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’enquête, d’une ampleur sans précédent, rassemble les données sur la qualité de l’air fournies par 1 100 villes dans 91 pays. Dans 80 de ces pays, les normes de référence fixées par l’OMS concernant la pollution de l’air ne sont pas respectées. La concentration des particules fines est jusqu’à 15 fois supérieure au seuil maximum fixé [1]. La conséquence : les particules PM10, d’une taille égale ou inférieure à 10 micromètres, peuvent « pénétrer dans les poumons, entrer dans la circulation sanguine et provoquer des cardiopathies, des cancers du poumon, des cas d’asthme et des infections respiratoires », indique l’OMS. « La pollution atmosphérique atteint des niveaux dangereux pour la santé dans de nombreuses villes. »

En cause principalement, les moyens de transport, l’industrie, les centrales au charbon. En Europe, la pollution de l’air entraîne une diminution de l’espérance de vie de 3 à 15 mois selon les pays (-9,3 mois pour la France), d’après les données collectées par l’Agence sanitaire française (ex-AFSSET) :

Lire l’étude de l’Organisation mondiale de la santé.

Notes

[1] Jusqu’à 300 microgrammes par mètre cube (µg/m3) de concentration moyenne annuelle des particules PM10, au lieu du seuil fixé par l’OMS à 20 µg/m3.

Source: bastamag

Un commentaire

  • Subtil

    Quand tu dis, que certaine préfèrent payer des amendes et polluer, 

    dis toi qu’il y en a qui préfère polluer pour ne pas payer de surplus :

    Les produits toxiques comme bateries, huile moteur, engrais et produit phyto ne peuvent pas être jeter comme celà. Ainsi les revendeurs doivent payer des taxes pour s’en séparer.. SAUF que, ils préfèrent souvent stocker ça dans un débarat.. parfois à l’extérieur ou parfois n’importe comment.. Je le SAIS, je l’ai vu de mes propres yeux, en travaillant CHEZ………  LECLERC   ;)