Les aires de jeux trop sures détruisent la société

Quelque chose me dit qu’on pourrait tirer des conclusions intéressantes suite à un tel article…

Le New York Times nous propose une histoire étonnante. La sécurisation des aires de jeux pour enfants serait néfaste pour leur avenir.

Remontons dans nos souvenirs. Si on vous parle des aires de jeux de votre enfance, des souvenirs plus ou moins flous font leur apparition. Toboggans, cordes de Tarzan, balançoires gigantesques, cage à écureuils … Voilà typiquement les jeux qui rythmaient nos folles après-midis. Évidemment, ces escapades s’accompagnaient souvent de bleus, d’ecchymoses et d’autres bobos en tout genre.

Les nouvelles générations ont donc vu fleurir des parcs de jeux ultra sécurisés. Finis les barres en métal ou le goudron agressif, place au revêtement en caoutchouc et autres accessoires de sécurité. Si cela semble être une bonne chose pour nos chères têtes blondes, il s’avère qu’il n’en est rien.

Cela parait naturel de vouloir protéger les enfants, mais le New York Times explique qu’il s’agit d’une erreur. En réalité nombre de parents et de psychologues pensent à tort que si un enfant chute d’une hauteur conséquente, il développera une peur du vide. De nombreuses études prouvent le contraire. Un enfant qui a déjà chuté avant 9 ans sera moins susceptible d’avoir peur du vide en devenant adolescent.

En s’exposant au danger dans les aires de jeu, les enfants font les exercices spécifiques que les thérapeutes font faire aux phobiques. Les parcs de jeux donnent aux enfants une envie de nouvelles sensations. De plus les dangers et la peur sont compensés par la volonté de conquérir et de développer un sentiment de maîtrise. Empêcher les enfants de se faire des blessures inoffensives les rend en fait craintifs et peu surs d’eux.

Voilà un des grands maux de notre société : l’aversion du risque. Les enfants ne doivent pas aller trop haut, ni courir trop vite. Ils doivent porter un casque et des genouillères. Résultat, en grandissant, ils deviennent peureux et peu entreprenants.

Pourtant ce sont les risques qui font avancer notre société, les entrepreneurs, les inventeurs, les explorateurs, les astronautes, les révolutionnaires, ce sont eux qui propulsent le monde vers l’avant.

Moralité, il n’y a pas de mal à se faire un petit bleu, au contraire puisque c’est bénéfique pour votre avenir. Donc ce weekend, sus aux balançoires, faire un concours de « qui sautera le plus loin ».

[Gizmodo]

Source: gizmodo.fr

11 commentaires

  • On redécouvre l’eau chaude…
    Moralité : Il vaut mieux une petite chute qu’une cathastrophique chute!
    Soit, mais faudrait aussi prévenir les « économistes ».
    Quoique, je ne suis pas sùr qu’ils soient conscients d’être sorti du bac à sable !

  • candide

    C’est sûr ! c toujours les enfants surprotégés qui se cassent la gueule des arbres. Incroyables. Et après leurs parents râlent pour pour l’installation de barrières et empêcher  les enfants normaux d’explorer les textures et dimensions. Heureusement les cerises sont toujours aussi appétissantes et tentatrices. : :P

  • letroll

    faut pas oublier de sécuriser les arbres pour les enfants qui se prennent pour des singes. je me rappelle de mon enfance, je voyais le paysage d’une manière différente perché sur les branches d’un arbre :mrgreen:

    • candide

      tu es sûr d’être redescendu de ton arbre, Le troll ? Les arbres sont maintenant sécurisés. C’est l’activité accrobranche. Les gamins montent sur les branches équipés et arnachés comme pour l’Everest. C’est même passé à la TV. Yen a qui gagnent quand même leur vie en faisant ça. Avec l’écologie et la mode des conserves et confitures, on peut espérer que la nécessité de la récolte renverra les enfants dans les arbres. Quand on voit certains arbres, sur certaines périodes à la sortie des écoles, on s’aperçoit dans leurs cueillettes illégales qu’ils n’ont pas perdu le pied testeur de solidité de branche. Et de s’organiser à plusieurs pour atteindre les objets de leur convoitise. C’est très drôle. Sans oublier la course, puisqu’il faut être les premiers sur site. Sans se faire percuter par une voiture. C’est sûr, que ça rend intelligent.
       

  • KermitteX

    ça fait plaisir à lire ce petit post.

    Laisser les enfants vivrent leur enfance bon sang !

    PS: il y a pas d’enfants « normaux », ils sont tous differents …

    • Petite Critique

      « Laisser les enfants vivrent leur enfance bon sang ! »
      Justement ! Une aire de jeu un peu sécurisée, c’est pas une prison sans rien. Trop sure, c’est quoi ? Les aires que j’ai pu voir, elles permettent de jouer, d’expérimenter… Faut pas pousser dans l’exagération. Et puis vous qui lisez ce blog, êtes au courant de l’actu,
      ça vous fait pas « tilt », de lire ça en titre « Les aires de jeux trop sures détruisent la société »
      connaissant l’actualité du monde ? du fait de gens qui ont été éduqués dans une petite enfance sans aire de jeux sécurisés ?

    • candide

      Ouais… :? on est tous l’anormal d’un autre… Certains gamins sont quand même de sales petits cons vicieux, qui seront de grands… plus tard. Tu me diras, c pas de leur faute. Bien sûr ! mais c’est comme ça. Il y a des enfants que j’ai écartés de chez moi. Comme chez eux, seuls les apparences et l’argent comptent, avec une discipline de fer, ils ne comprennent pas que mon mode de vie, qui ne ressemble pas au leur, n’a rien de laxiste. Ce sont les enfants frustrés qui se mettent en danger et mettent les autres en danger, dès qu’ils en ont la possibilité. Mais ça ne marche pas du tout comme ça ! S’ils sont constamment fliqués chez eux et n’ont rien le droit de faire, j’ai autre chose à faire que faire le flic et leur éducation… S’il y a un accident, leurs parents ne manqueront pas d’invoquer ma « différence ».  Où est la responsabilité ? Les apparences sont parfois trompeuses. C’est tout je que je voulais exprimer  :wink:

  • Petite Critique

    « De plus les dangers et la peur sont compensés par la volonté de conquérir et de développer un sentiment de maîtrise. Empêcher les enfants de se faire des blessures inoffensives les rend en fait craintifs et peu surs d’eux. »
    « Pourtant ce sont les risques qui font avancer notre société, les entrepreneurs, les inventeurs, les explorateurs, les astronautes, les révolutionnaires, ce sont eux qui propulsent le monde vers l’avant. »
     
    Ouais, enfin, sans vouloir manquer de respect aux cerveaux qui ont participé aux « nombreuses études », ce genre de conclusion c’est de la psy de comptoir à deux balles, et des balles même pas en or, mais en boue d’épuration radioactive made in Fukushima. Le sens de la vie, c’est pas forcement de prendre des risques etc, et encore moins être capable de faire sauter toute la planète.
    Après, je suis pas pour surprotéger, et je suis bien d’accord que des bobos etc. peuvent être formateur, mais c’est surtout que j’aime pas du tout la tournure de l’article, qui manque de nuances, est trop parti pris, surtout la conclusion, si on regarde où nous a mené « la connerie de l’humain qui n’a pas peur ». Et puis un chemin de vie c’est plus complexe que ça. En résumé, je trouve pas bon d’être aussi réducteur, même si je peux comprendre que certains ont été traumatisé ou encouragé dans leur petite enfance, par la manière dont ils ont vécu leurs jeux.

    P.S. : DSK (et d’autres fous) pourra se servir de cet article comme défense  » voyez, c’est la faute/grâce à mon éducation ! si je suis devenu si entreprenant. Ce que j’ai fait à certaines personnes, c’est juste un dommage collatéral, mais à côté, pour mon job, c’est du tout bon ! vous pouvez pas avoir le faiseur de beurre et l’ange en même temps ! « 

  • axelar

    je ne comprends pas bien comment ce genre d’analyse peut être pertinente pour qui a eu des enfants. Dans les grandes frateries on voit très bien que les enfants sont différents et ce dès le plus jeune âge. Certains sont prudents d’autres téméraires et ce que vous leur évitiez les chutes ou que vous leur imposiez des protections.
    Ensuite les revêtements de sols ne sont pas partout, et mes enfants qui jouent souvent dans différents parcs avec cette gomme au sol trouvent toujours le moyen de s’écorcher. Idem pour les chutes, suivant la hauteur le revêtement évite les traumatismes craniens mais n’empèchent en rien toutes les entorses et autres blessures.
    Bref pour conclure quand ce (faux) problème sera le dernier qui menace nos enfants on aura fait un grand pas en avant, mais c’est très loin d’être le cas.

  • frederic World Citizen

    Billet intéressant car il rejoint tous les autres sur la société que l’on veut nous imposer. Sécuritaire, aseptisé. Pour ceux qui ne me connaisse pas, je suis Français, mais vie depuis 23 ans hors de France. Mon fils 8 ans n’a jamais connu les villes clean de nos contrées. Nous sommes maintenant aux philippines et les enfants ( de 4 ans à plus) s’amusent dans les arbres, vont à la rivière ou la plage seul (entre enfants), jouent parterre, les plus grands font toujours attention aux plus petits. Aux bords des routes, je n’ai jamais vu un gosse traverser comme un fou. En ville les petits savent qu’ils doivent jouer et rester sur le trottoir. Comme il savent aussi qu’ils doivent se laver les mains avant de manger, sans que les parents soient derrière à toujours leur dirent  » va te laver les mains !!!).
    Je vois de tant à autres des touristes avec des enfants. « touche pas à çà et à ci etc…
    et en règle générale tombent malade après quelques jours ici, Les parents aussi, car le corps n’a plus les défenses naturels contre la NATURE.
    Mon fils à été malade 2 fois dans sa vie, grippe !!!! alors je rigole un peu de toute cette sur-protection::::
    Mais cela fait certainement la joie des constructeur de parcs et autres qui s’en mettent plein les poches.
    Sur la même ligne. La perte des petits boulots de rue…Barbecue qui ici sont légions, pratique et pas cher. En Europe il faut la hotte aspirante, la combinaison de cosmonaute et le toutiquanti. Eh Stop!!! 

  • brebis égarée23

    Drole d’article!J’ai grandit dans une cours entre 3 HLM immence bac à sable balançoire jamais rencontrée ailleurs,onpuvait monté à 15 dessus,tourniquet,immences arbres,bref j’ai tout apprit de mon corps et mes capacités physiques de 3 à 15 ans,et vous savez quoi?Je suis devenue accrobatte!!!Ici dans ma campagne mes enfants grandissent tranquille au rythme de leur découverte du monde…cap ou pas cap! 
    bon week end,