Lulzsec: les dernières nouvelles…

Cela bouge avec les hackers actuellement et on fini par s’y perdre un peu, un coup ils sont ennemis, le lendemain ils parlent de s’unir pour mieux attaquer, le lendemain un troisième groupe intervient et attaque le premier, c’est la guerre virtuelle sans qu’on sache au final s’ils souhaitent faire justice, s’amuser ou savoir qui a la plus grosse! Lulzsec s’est donc fait attaqué par Teampoison et les webninja, mais a mit également KO deux sites gouvernementaux brésiliens. Quatre articles à la suite vous proposant un petit éventail de l’actu des hackers qui vont peut être changer l’histoire de la planète….

Hackers: Lulzsecurity se joint à Anonymous et déclare la guerre au banques, aux gouvernements et aux multinationales

On avait dit qu’ils se faisaient la guerre, finalement ils s’uniraient pour mener une guerre contre les banques, les gouvernements et les multinationales. Les pirates informatiques de Lulz Security ont annoncé une future coopération avec un autre groupe, Anonymous dont une trentaine de membres présumés ont été arrêtés en Turquie et en Espagne.

VIDÉO: ICI

Source: Conspipédia via noxmail.us

LulzSec : les membres dénoncés par les Web Ninjas

Nous vous parlions récemment de deux groupes de hackers bien distincts : Anonymous et LulzSec. Le second s’est fait connaître récemment en s’attaquant, entre autres, au site de la CIA et en lâchant dans la nature près de 62 000 informations personnelles liées à autant de comptes mail. Aujourd’hui, un troisième groupe de hackers, baptisé Web Ninjas, s’en prend à LulzSec en dévoilant l’identité de ses membres.

Sur leur blog LulzSec Exposed, ils dévoilent donc l’identité des différents membres du groupe visé. Il s’agirait, pour la plupart, d’anciens membres d’Anonymous. Si la querelle entre Anonymous et LulzSec n’était que du cinéma, les attaques semblent cette fois bien réelles. Web Ninjas se défend pourtant de vouloir lancer une guerre : « nous voulons un Internet plus sûr et pacifique pour tout le monde, pas une poignée de gamins qui menacent le Web et essaient de le posséder pour le plaisir (LULZ) ».

Les différents membres de LulzSec voient donc leurs informations personnelles, comme leur date de naissance, leur lieu de résidence et leur nom complet, divulguées sur le blog en question. Les informations ne permettent pas à n’importe qui de remonter, voire harceler une des victimes du blog, mais Web Ninjas estime que « le FBI et ses amis » disposeront ainsi d’assez d’informations pour remonter jusqu’aux hackers.

Source: infos-du-net.com

Piratage : Lulzsec met à genoux deux sites du gouvernement brésilien

Après s’être attaqué l’éditeur de jeux vidéo Bethesda Softworks, le sénat américain, Sony, des terroristes, des hackers rivaux et même la CIA, LulzSec a encore frappé.

La dernière cible en date est le gouvernement brésilien. C’est via Twitter que les pirates de LulzSec ont annoncé avoir fait tomber deux sites brésiliens: celui de la présidence (presidencia.gov.br) et celui du gouvernement (brasil.gov.br). Les deux sites sont inaccessibles, probablement du fait d’une attaque de type DDOS (déni de service distribué). [LulzSecBrazil]

Source: Gizmodo.fr

LulzSec vs Teampoison : les hackers hackés par d’autres hackers

Un groupe rival de hackers a commis aujourd’hui un defacing (*) sur un site géré par LulzSec.

Ho ho ho.

C’est embarrassant pour des hackers. C’est un peu comme si votre mère venait vous chercher à la sortie d’une boite de nuit.

Un groupe qui s’est baptisé, hum, TeaMp0isoN_, a piraté un site web géré par un gars appelé Sven Slootweg qui serait un membre de LulzSec.

Les rivaux ont défiguré le site avec un message à l’orthographe perfectible.  Vous pouvez en voir un mirroir ici.

Le « groupe de TeaMp0isoN_, qui consiste apparemment en deux personnes, TriCk aka Saywhat? pour le premier et iN^SaNe pour le second semblent avoir pris ombrage des agissements de LulzSec qui ne représenterait pas dignement la vraie scène underground du hacking.

Mais ne nous emballons pas: iN^SaNe et TriCk aka Saywhat? (en espérant pour eux que ce ne sont pas leurs vrais noms!) ne seraient pas non plus des hackers d’élite si l’on en croit Sven Swootleg qui a remis de l’ordre dans son site. Sven a aussi publié une information destinée à la presse dans laquelle il rappelle qu’il n’est pas un membre de LulzSec, avant d’expliquer que les hackers ont exploité une faille dans un plugin WordPress obsolète. Apparemment l’hébergeur a confirmé que le serveur n’a pas été hacké.

Les agissements des « hackers » de 2011 rappellent grandement les flashmobs de 2008: des actions devenues tellement banales que plus personne n’y fait vraiment attention. Changez quand même vos mots de passe, on ne sait jamais. [UberGizmo via BGR]

(*) ou défaçage en mauvais français si vous préférez

Source: Gizmodo.fr

3 commentaires

  • nucleargarden

    Quelle belle entente, à l’image du monde d’aujourd’hui et de……..demain, car sans éradication totale, aucun changement possible !!

  • Lecteur

    En fait, on commence à s’y perdre, parce qu’à mon avis, ça va empirer… On verra bien ce qu’il en ressortira.