La récente reprise d'activité solaire aurait-elle une incidence sur le champ électromagnétique terrestre au point de provoquer la mort sélective d’animaux ?

C’est la question que nous nous sommes posée avec Folamour du site crashdebug! Nous n’avons pas les réponses, simplement des hypothèses…et comme tout les passionnés non scientifiques, non soumis aux lois de la science officielle, qui peine à sortir de ses certitudes, nous faisons des relations, qui n’ont peut être rien à voir entre elles, mais qui ont le mérite d’exister. Si parmi ceux qui vont lire ce billet, il y en a qui peuvent compléter,  où ajouter d’autres possibles options, aux théories présentées, ou simplement nous dire POURQUOI ils ne sont pas d’accord! ce sera avec plaisir.

Tout d’abord je vous préviens ! Tout cela n’est que PURE supputations, suite à l’observation du module en page de garde qui retransmet l’image fournie par le satellite Soho en orbite. Je n’ai pas de formation scientifique pour affirmer quoi que ce soit. Donc prenez cet article (en corrélation de ce qui se passe à travers le monde) comme une ‘information théorique’ et « Gardez la tête froide ! ;)) » (Avec les récentes publications astronomiques sur 2012 diffusées par l’Observatoire de Haute Provence, ils ont été gentils, mais eux qui sont plus proches des ‘étoiles’ ont quant même tenté de répondre à certaines questions… Mais nous ne désarmons pas, peut être un centre de recherche Français ou étranger pourrais fournir les précieuses Données? ou se pencher sur l’hypothèse? ;))

sunspot-1158-cycle-solar-24-590x374.png


Tout ce que je constate de ma petite lucarne, c’est que l’activité solaire a fortement augmenté. Notre capteur en direct de Soho sur la page de garde a même décroché, hier, et encore ce matin (fonctionnel sur le site de la Nasa). Et en creusant un peu, on s’aperçoit que c’est vrai et que ça va donc continuer, puisque le Soleil a atteint un pic jamais atteint en 4 ans, qui verra son apogée en 2012 (cela aurait-il un lien avec les puces RFID que l’on essaye tant de nous implanter, ou ce que nous trouvons comme pistes, voire nos possibles invités pas vraiment ‘surprises’ ? Ceci dit, il ne se passera RIEN ! ;)). Et sachant qu’il a un retard de 4 ans sur son cycle, il va certainement le compenser.

Le jeudi 3 février 2011, on apprenait que l’activité solaire pour janvier 2011 avait été de niveau : 19

Alors qu’il était de 14,5 en décembre et de 21,6 en novembre.

Cela reste donc, dixit les ‘spécialistes’, faible.
image.gif

Mais comme vous pouvez le constater cela va aller en s’amplifiant et va donc continuer jusqu’en 2012/2013. puis s’affaiblir

Observatoire de Haute Provence :
L’activité solaire subit des variations avec une quasi-période de 11 ans, mais il y a des variations d’amplitude de cycle à cycle et aussi à long terme (voir figure ci-jointe courant la période 1750-2010).
Le dernier cycle solaire (No. 23) n’était pas très intense et les extrapolations qui ont été faites concernant le suivant (No. 24), qui devrait culminer en 2013, indiquent qu’il sera probablement encore plus faible (voir figure en attachement). D’après certains scientifiques étudiant l’activité du Soleil il est même possible que les cycles ultérieurs soient encore plus faibles et que l’activité solaire connaisse une très longue période « calme ».
Simultanément, l’on apprend que la résonance de Schumann est en train d’augmenter (c’est ce qui se dit partout sur le Web). Devant tant d’affirmation je me permets de demander des chiffres. Mais malgré tous mes efforts je n’ai pas réussi à avoir de données brutes avec un graphisme synthétique globale (autre que 1996-2002 qui semble cependant confirmer la hausse alors qu’il est dit ici qu’elle décroît a cause de la baisse d’éruption solaire de 2002 à 2009 en Anglais).
oo56uj5h.gif
Comme vous l’avez lue dans le liens précédent ceci a des effets pervers (émeutes, guerres, mouvements de foules). L’interaction entre les vents solaires et leurs effets sur la ionosphère et la résonance de Schumann sont très bien résumé dans cet excellent article, (mais très mal connue). Alors que toute vie est basée dessus. Mais plus que cela, si on dit que c’est la fréquence de la Terre (que vous pouvez écouter ici, Allez en bas de la page et cliquez sur « Listen to the earth’s resonances. ») ce n’est pas pour rien. Je vais donc être très factuel et vous soumettre l’intégralité de l’article d’Agoravox que vous pourrez dépiauter à votre convenance, à savoir le bien  nommé :
Update 24.02.2011 Svp a prendre en considération : Réponse de mon contact a l’observatoire qui a eu la gentillesse de nous répondre et vous verrez que sa réponse est extrêmement intéressante, réponse auquel bien sur on plussois mais qui donc (d’après ce qu’il dit et on l’espère) devrait peut être voir le jour (?) d’une vraie étude (avec graphique) moins artisanale qu’un ‘pseudo’ article sur l’évolution de la valeurs de la résonance de schumann au moins pour la gamme de base nous incluant a savoir les +/- 7.83 hz depuis 1970 par ex ou + (?).

Ce qu’on appelle résonance de Schuman décrit la manière dont la zone située entre la surface de la Terre et l’ionosphère se comporte comme un tuyau pour canaliser des ondes à très basse fréquence (sont présentes, en plus de la fondamentale à 7,8 Hz, des harmoniques à 14,3 Hz, 20,8 Hz, 27,3 Hz et 33,8 Hz), ondes qui sont excitées par les éclairs.

Certes, l’influence des ondes électromagnétiques sur les êtres vivants est un sujet qui n’a pas été suffisamment bien étudié, comme par exemple les conséquences de l’exposition à des hautes fréquences utilisées dans la téléphonie mobile sur les humains ou les abeilles. Il est fort probable que les effets de ces rayonnements sur le vivant, s’il existent et sont démontrés, soient masqués par de tas d’autres effets, que l’on ne connait pas ou mal. Mais une recherche mal faite ou faite simplement pour confirmer ou infirmer une hypothèse spéculative n’est pas très utile. »

Update 01.03.2011 : Preuve d’une activitée cérébrale induite par les GSM
On continue….

L’aile du papillon

volcan-2-a21cd.jpg

Petite cause, grands effets, affirme le dicton populaire : l’accélération du taux de résonance découverte par Schumann doit, d’après celui-ci multiplier éruptions, tsunamis, et autres catastrophes.
L’éruption récente de l’Eyjafjöll semble lui donner raison, surtout si elle est suivie, comme le craignent de nombreux vulcanologues, par l’éruption du Katla.
Ce qui frappe le plus dans l’éruption de l’Eyjafjöll, c’est l’impréparation des pouvoirs publics.
L’activité du volcan islandais a commencé le 20 mars 2010 à minuit, et il a quand même fallu un bon mois pour que les autorités mondiales prennent la mesure de la catastrophe. video
Il faut rappeler que la dernière éruption de l’Eyjafjöll remonte à 1821, et avait duré plus d’un an.
Si les choses semblent se calmer pour le premier volcan, elles pourraient se gâter avec le Katla lequel se met en éruption souvent à la suite de son voisin, lien
Celui-ci est considéré comme le volcan le plus dangereux d’Islande, et en cas d’éruption il menacerait beaucoup plus de monde. lien
La dernière éruption du Katla remonte à 1918. lien
Or nous savons que les cendres rejetées par un volcan restent en suspension pendant une année.
Il faut cependant relativiser les risques, car même si le Katla prenait le relais, cela n’a rien de comparable avec les 36 000 morts, en 1883 dus au Perbuatan, le volcan de l’île de Krakatoa, suite au tsunami que déclencha l’éruption. lien
À toute chose, malheur est bon, puisque cette éruption, qui continue aujourd’hui, a fertilisé les sols, attirant une population importante.
Grâce à cette éruption, le rhinocéros de Java, qui était alors en phase de disparition a pu être sauvé, ainsi que beaucoup d’espèces animales et végétales.
Et surtout c’est sans commune mesure avec l’hyper volcan Toba qui se mit en éruption il y a 75 000 ans.
Son histoire a été découverte par trois scientifiques œuvrant dans des domaines différents dans les années 80 et qui s’aperçurent un beau jour qu’il y avait une convergence dans leur recherche.
Georges Zielinski, climatologue, découvrit en prélevant des carottes glaciaires au Groenland qu’il y a environ 75 000 ans une énorme quantité de dioxyde de souffre fut libérée dans notre atmosphère. lien
Michael Rampino, géologue, travaillait sur les foraminifères, ces protozoaires dont l’analyse permet de reconstituer la température de la surface des mers. Il découvrit qu’il y a 75 000 ans la température de la terre avait brusquement chuté. lien
Craig Chesner, autre géologue s’interrogeait sur la formation du lac de Toba en Indonésie. Il découvrit que ce lac, long de 100 km sur 60 km de large était le cratère ancien d’un hyper volcan.

Arte a diffusé le 22 mars 2009 un magnifique reportage sur cet hyper volcan, et on peut en découvrir un extrait sur cette vidéo.

L’analyse des cendres du Toba, retrouvées un peu partout dans le Monde, permit de prouver que l’explosion du volcan avait eu lieu il y a 75 000 ans.
Le refroidissement provoqué par cette éruption dura, d’après les scientifiques, un millier d’années.
On sait aujourd’hui que 3000 km3 de matière furent éjectés du volcan, plongeant la Terre entière dans l’obscurité, provoquant la mort de toute vie, et les chercheurs estiment qu’il ne resta de cette tragédie que 2000 êtres humains sur la planète, dont nous serions les descendants. lien
Cette diminution drastique de la population humaine a été confirmée par deux chercheurs, un généticien, Lynn Jorde et Henri Harpending, anthropologue, grâce à l’analyse du taux de mutation de l’ADN des mitochondries.
Ils ont estimé que cela s’était produit voici 70 000 ou 80 000 ans. lien
Selon eux, l’événement qui s’est produit correspond à une extinction quasi-totale de l’espèce humaine et seuls quelques milliers d’individus auraient survécus.
Prenons un peu de recul.
Suivant le cycle de la Terre défini par Milankovitch « la Terre n’étant pas sphérique, mais légèrement aplatie sur les pôles, les forces gravitationelles exercées par le Soleil et la Lune tendent à faire tourner et précesser l’axe de rotation de la Terre autour de cette perpendiculaire à l’écliptique. Le cône décrit alors par l’axe de rotation fait un tour en environ 26 000 » lien
On constate que l’épisode évoqué par les quatre scientifiques évoqués plus haut correspond environ à 3 cycles et fait donc 78 000 ans.
C’est le moment de revenir à la théorie du physicien allemand Walter Otto Schumann.
Il a découvert les ondes transversales terrestres, et a calculé la fréquence de la résonance Terre/Ionosphère.
Celle-ci, longtemps de 7,83Hz s’est mise à accélérer depuis 1980. Elle atteint aujourd’hui 12Hz et devrait aller à son taux maximum de 13Hz jusqu’à la fin 2012.
Il affirmait que cela est de nature à déclencher séismes, éruptions, tornades, tsunamis. lien
Le tremblement de terre haïtien du 20 janvier 2010 a provoqué la mort de 230 000 personnes, le tsunami indonésien du 26 décembre 2004 a fait plus de 200 000 morts.
Depuis le 29 mai 2006 à Java, un volcan de boue déverse entre 100 000 et 200 000 mètres cubes de boue, déplaçant 15 000 personnes et fermant une vingtaine d’entreprises. lien
Près de 300 millions de personnes ont été affectées par les catastrophes naturelles entre 2000 et 2005.
Depuis 1980, les catastrophes naturelles ont coûté 1600 milliards de dollars, et leur nombre a triplé depuis 1950. lien
Les chercheurs de l’université catholique de Louvain ont constaté une augmentation exponentielle des catastrophes depuis les années 80.
Les graphiques qu’ils proposent à notre réflexion sont tout à fait convaincants. lien
Tout cela devrait nous encourager à plus de modestie, puisqu’un petit volcan a réussi à clouer au sol pendant plusieurs jours une bonne partie de la flotte mondiale aéronautique, faisant perdre aux compagnies 440 millions d’€uros et bloquant 150 000 Français à l’étranger.
Car comme disait mon vieil ami africain :
« Que les éléphants se battent, ou qu’ils fassent l’amour, c’est toujours l’herbe qui est écrasée. »
Source : Agoravox