Le Maghreb qui s'enflamme: les dernières news…

Comme les médias n’en parent pas tant que cela, quelques petits news sur le sujet ne sont pas de trop:

Carte des émeutes

Source de l’image: courrierinternational.com

Libye: six morts dans des affrontements à Benghazi
NICOSIE – Six personnes ont été tuées jeudi dans des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants anti-régime à Benghazi, la deuxième plus grande ville de Libye, ont rapporté des sites d’opposition basés à l’étranger.

Des « affrontements violents » ont eu lieu à Benghazi, à 1.000 km à l’est de Tripoli, faisant « six morts jusqu’ici » et 35 blessés, selon les sites Al Youm et Al-Manara.

Par ailleurs, des avocats ont manifesté devant un tribunal de la ville, réclamant une constitution pour le pays, a-t-on ajouté.

Ces mêmes sources ont fait état jeudi d’au moins quatre morts dans la ville d’Al Baïda dans des affrontements mercredi soir, tandis qu’un journal libyen a parlé de deux morts dans cette ville située à 200 km à l’est de Benghazi.

————————————-
Bahreïn: l’opposition réclame la démission du gouvernement
MANAMA – L’opposition à Bahreïn réclame la démission du gouvernement, après la dispersion par la force d’un rassemblement pacifique, a déclaré jeudi à l’AFP le chef du mouvement chiite al-Wefaq, cheikh Ali Salmane.

« Les groupes politiques d’opposition, dont al-Wefaq, ont publié un communiqué dans lequel ils demandent la démission du gouvernement et la formation d’un nouveau cabinet qui enquêterait sur ce crime », a affirmé cheikh Salmane en référence à la mort de manifestants.

Le Premier ministre, cheikh Khalifa ben Salmane Al-Khalifa, oncle du roi, est à ce poste depuis l’indépendance de Bahreïn, en 1971.

—————————–
ALERTE – Irak/Kurdistan: un mort et 30 blessés dans une manifestation
SOULEIMANIYEH (Irak) – Une personne a été tuée et au moins trente blessées jeudi par balles lorsque des manifestants ont tenté de prendre d’assaut à Souleimaniyeh le siège du Parti Démocratique du Kurdistan de Massoud Barzani, a indiqué un médecin.

—————————————
Iran : appel à des rassemblements d’opposition dimanche
TEHERAN – Les sites des deux leaders d’opposition iraniens Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi ont publié un appel à des rassemblements dimanche en mémoire des deux victimes de la manifestation de lundi à Téhéran.

« Nous invitons le peuple iranien à participer à des rassemblements pour le septième jour du martyre (de deux jeunes lors de la manifestation de lundi, ndlr), dimanche à Téhéran et dans les autres villes du pays », affirme un communiqué du « Conseil de la coordination de la voie verte de l’espoir » publié par Sahamnews, le site de M. Karoubi, et Kaleme, celui de M. Moussavi.

Ce groupe, inconnu jusqu’à récemment, avait déjà appelé à la manifestation de lundi dans un communiqué repris par les sites d’opposition.

La participation à la manifestation de dimanche permettra d’apporter « un soutien ferme aux positions des chefs du mouvement MM. Moussavi et Karoubi pour poursuivre sur la voie difficile vers la liberté, un signe de solidarité avec nos concitoyens kurdes, et une façon d’honorer le sang versé par ces deux êtres chers chiite et sunnite dans la lutte contre la tyrannie religieuse », ajoute le communiqué.

Le pouvoir iranien affirme que les deux jeunes tués lundi par balle lors des manifestations à Téhéran, Sanee Jaleh et Mohammad Mokhtari, ont été victimes des Moudjahidine du peuple, principal groupe d’oppostion armé au régime iranien, alors que les sites d’opposition ont affirmé qu’ils étaient partisans du mouvement protestataire. Des obsèques officielles ont été organisées pour M. Jaleh, kurde sunnite présenté par les autorités comme un « étudiant bassidji » (membre de la milice islamiste).

Les appels se sont multipliés ces derniers jours dans le camp conservateur au pouvoir pour un procès rapide et un « châtiment sévère » de l’ancien Premier ministre Mir Hossein Moussavi et de l’ancien président du Parlement Mehdi Karoubi après la manifestation anti-gouvernementale qui a rassemblé lundi à Téhéran des milliers de personnes pour la première fois depuis un an, en dépit de son interdiction officielle et d’un déploiement policier massif.

Le chef de l’autorité judiciaire Sadegh Larijani a accusé jeudi les leaders de l’opposition de « trahison » alors que le pouvoir a appelé les Iraniens à participer vendredi à une grande manifestation pour exprimer « leur haine » à leur égard.

————————————–
Au Yémen, plus de 25 Yéménites ont été blessés dans de nouveaux affrontements jeudi à Sanaa entre des étudiants et des partisans du pouvoir, alors que l’armée se déployait en force à Aden, principale ville du sud du pays et autre foyer de contestation, au lendemain de manifestations d’une rare violence.

A Sanaa, les manifestants, estimés à quelque 2.000 personnes, pour la plupart des étudiants, ont été attaqués dès leur sortie du campus par des partisans du Congrès populaire général (CPG), armés de gourdins et de pierres.

Quinze manifestants ont été blessés, ainsi que dix partisans du CPG, selon le correspondant de l’AFP.

Les heurts entre les jeunes et les partisans du président Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 1978, se produisent quotidiennement depuis cinq jours.

A Aden, l’armée s’est déployée en force jeudi, au lendemain de très violents affrontements dans différents quartiers entre des manifestants et les forces de l’ordre, qui ont fait deux morts et vingt blessés.

AP

Source: realinfos.wordpress.com