Cancer: vers une nouvelle thérapie?

Il y a des informations dont je me méfie, celle-ci ne va pas échapper à la règle, une nouvelle thérapie pour soigner le cancer, mais je vous laisse lire l’article en priorité:


Areva Med, filiale médicale du groupe français d’énergie nucléaire, a été autorisée par l’Agence américaine des médicaments (FDA) à démarrer les essais cliniques aux Etats-Unis d’un nouveau traitement contre le cancer, a annoncé lundi l’entreprise.

Ces essais utiliseront le plomb-212, ce qui sera une première mondiale, affirme Areva dans un communiqué.

Le plomb-212 est un isotope radioactif rare qui fait l’objet de recherches prometteuses pour la mise au point de nouvelles thérapies de lutte contre le cancer.

Son pouvoir irradiant est déjà utilisé en radio-immunothérapie pour cibler et détruire les cellules cancéreuses. Cet essai clinique dit de « phase un » débutera en 2011 et devrait durer deux ans environ.

Il ciblera en premier lieu le cancer du pancréas, a précisé Laurence Pernot, porte-parole d’Areva Med aux Etats-Unis.

Si cette étude clinique est concluante, Areva Med mènera alors un essai clinique de phase deux et trois, également aux Etats-Unis.

La phase trois est l’ultime étape avant la demande d’autorisation de mise sur le marché à la FDA.

Areva recherche maintenant un partenaire pour mener cet essai clinique de phase 1 et travaille également en étroite collaboration avec l’Institut national américain du cancer (NCI).

« Cette nouvelle étape est très encourageante et pourrait mener à un traitement potentiel des cancers très agressifs et mortels », a souligné dans un communiqué Jacques Besnainou, président d’Areva Amérique.

Areva a mis au point un procédé d’extraction du plomb-212 à partir de thorium provenant d’anciennes activités industrielles.

Interrogé, une porte parole de la FDA (Food and Drug Administration) a indiqué que l’agence ne faisait jamais de commentaire sur des essais cliniques en cours ou sur le point de commencer.

Areva Med avait annoncé le 11 janvier la signature d’un accord avec l’Institut national français de la santé et de la recherche médicale (Inserm) portant sur le développement de traitements innovants contre le cancer.

En mars 2010, Areva Med avait aussi annoncé la construction d’une unité industrielle de production de plomb-212 dans la région du Limousin.

© 2011 AFP
Source: 20minutes.fr (merci à Voltigeur pour le lien)
Areva dont le gouvernement est actionnaire à 90% (dont j’ai déjà parlé ici) va soigner du monde en l’irradiant avec du plomb-212 à partir de thorium provenant d’anciennes activités industrielles, ce qui signifie qu’ils ont trouvé un moyen de recycler une partie du nucléaire? Le plomb-212 est un élément en rapport direct avec les chaines de désintégration, pour comprendre la page wikipédia, je vous conseille d’écrire à Fred et Jamy de « c’est pas sorcier », je ne suis pas un spécialiste de la vulgarisation scientifique non plus! ;) Areva nous explique quand même sommairement ce qu’il en est:

Le plomb 212 est un isotope rare issu de la chaîne de désintégration du thorium 228. Il fait l’objet de recherches prometteuses pour le traitement de maladies graves tel le cancer.

AREVA Med a développé des procédés d’extraction du plomb 212 à partir de combustible recyclé dans le cadre des activités nucléaires du groupe, et à partir de thorium provenant d’anciennes activités industrielles.

On peut donc déjà comprendre que le gouvernement investit dans une radio-thérapie qui ne soignera pas grand chose, quand au cancer…A première vue il s’agit plus d’une nouvelle manne pour faire des rentrées d’argent que d’autre chose, des cancéreux, il y en a à foison, ce sont des sommes astronomiques à la clé, mais pour les remèdes…Saviez-vous que 75% des cancérologues eux-même refuseraient toute chimiothérapie à cause de leur inefficacité? Je vous ressort un vieil article trouvé au fond d’un tiroir du web et vous conseille vivement le blog source, au niveau informations, il est assez…Disons franchement que ça me fait mal au cul quand je lis tout ça et quand je voit ce qu’on nous raconte officiellement!

La Santé, parlons-en, saviez-vous que des enquêtes et des questionnaires montrent que trois docteurs sur quatre (donc 75%) refusent toute chimiothérapie sur eux-mêmes, en cas de cancer en raison de son inefficacité sur la maladie et de ses effets dévastateurs sur la totalité de l’organisme humain.
Voici ce que de nombreux docteurs et scientifiques ont à dire à propos de la chimiothérapie :
“La majorité des patients atteints de cancer dans ce pays meurent à cause de la chimiothérapie, qui ne soigne ni les cancers du sein, ni ceux du côlon ou des poumons. Cela été consigné depuis plus de dix ans. Néanmoins les docteurs continuent à utiliser la chimiothérapie pour combattre ces tumeurs.” (Allen Lewin, MD, UCSF, “The Healing of Cancer”, Marcus Books, 1990)
“Si je devais contracter le cancer, je ne recourrais jamais à un certain modèle thérapeutique pour soigner cette maladie. Les patients du cancer qui se tiennent éloignés de ces centres ont une certaine chance de s’en sortir.” (Prof. Georges Mathé “Scientific Medecine Stymied”, Médecines Nouvelles, Paris, 1989)
“Le Dr Hardin Jones, conférencier à l’université de Californie, après avoir analysé pendant de nombreuses décennies les statistiques de survie au cancer, est parvenu à cette conclusion : “ … Quand ils ne sont pas traités, les patients ne vont pas plus mal, ils vont même mieux.” Les conclusions déstabilisantes du Dr Jones n’ont jamais été réfutées”. (Walter Last, “The Ecologist”, vol. 28, n°2, Mars-avril 1998.)
“De nombreux oncologues recommandent la chimiothérapie pour presque tous les types de cancer, avec une foi qui n’est même pas ébranlée par des échecs presque constants.” (Albert Braverman, MD, “Medical Oncology in the 90s”, Lancet, 1991, vol. 337, p. 901)
“Nos prescriptions les plus efficaces sont très risquées, ont des effets secondaires et comportent des problèmes pratiques, et après que tous les patients que nous avons traités ont payé leur dîme, seul un minuscule pourcentage d’entre eux est remboursé par une période éphémère de régression tumorale et généralement partielle.” (Edward G. Griffin, “World Without Cancer”, American Media Publications, 1996)
“Après tout, et pour une majorité bouleversante de cas, il n’y a aucune preuve que la chimiothérapie prolonge les attentes de survie. Et c’est le grand mensonge de cette thérapie, qu’il y a une corrélation entre la réduction des tumeurs et le prolongement de la vie du patient.” (Philip Day, “Cancer : Why we’re still dying to know the truth”, Credence Publications, 2000)
“Plusieurs scientifiques à plein temps au Centre du Cancer Mac Gill ont envoyé à 118 docteurs, tous experts du cancer du poumon, un questionnaire pour déterminer le niveau de confiance qu’ils avaient dans les thérapies qu’ils appliquaient; on leur a demandé d’imaginer qu’ils avaient eux-mêmes contracté la maladie et laquelle des six thérapies expérimentales actuelles ils choisiraient. 79 docteurs ont répondu, 64 d’entre eux ont dit qu’ils ne consentiraient pas à subir un traitement contenant du cis-platine – un des médicaments chimiothérapeutiques communs, tandis que 58 sur 79 croient que toutes les thérapies expérimentales ci-dessus ne sont pas acceptables en raison de leur inefficacité et du niveau élevé de toxicité de la chimiothérapie.” (Philip Day, “Cancer : Why we’re still dying to know the truth”, Credence Publications, 2000)
“Le docteur Ulrich Abel, un épidémiologiste allemand de la Clinique des tumeurs de Heidelberg-Mannheim, a étudié et analysé de manière exhaustive les principales études et expérimentations cliniques effectuées sur la chimiothérapie: “ … Abel a découvert que le taux global mondial de résultats positifs résultant de la chimiothérapie était effrayant, parce que, simplement, nulle part nous n’avons de preuve scientifique à notre disposition démontrant que la chimiothérapie est capable de “prolonger d’une manière appréciable la vie des patients affectés par les types les plus communs de cancer des organes.” Able met en lumière le fait que rarement la chimiothérapie améliore la qualité de vie, il la décrit comme désolante du point de vue scientifique et maintient qu’au moins 80% des chimiothérapies administrées dans le monde sont sans valeur. Mais, même s’il n’y a pas de preuve scientifique, quelle qu’elle soit, que la chimiothérapie marche, ni les docteurs ni les patients ne sont préparés à l’abandonner.” (Lancet, Aug. 10, 1991)
“Aucun des principaux media n’a jamais mentionné cette étude exhaustive; elle a été complètement enterrée.” (Tim O’ Shea, “Chemotherapy – An Unproven Procedure”) “Selon les associations médicales, les effets secondaires notoires et dangereux des médicaments sont devenus la quatrième cause principale de mortalité après l’infarctus, le cancer et l’apoplexie.” (Journal of The American Medical Association, april 15, 1998)
DJAMELITO
http://djamelitosante.blogspot.com

Quand un médecin lui-même coule son propre bateau, le monde médical en déclarant que les traitements contre le cancer sont inefficaces et même dangereux…cela me laisse bouche béé! Il y a des solutions alternatives, plus ou moins efficaces, une existante que j’ai découvert il y a déjà pas mal de temps est la thérapie du Dr Gerson, je ne connais pas personnellement, n’ai pas testé mais l’information est apparue sur un blog qui justement s’intéresse aux cancers et aux solutions curatives pour soigner ce mal, je vous soumet l’info, à vous de vous faire votre idée:

Le Dr Gerson a commencé sa carrière à l’hopital de Bielefeld ( Allemagne), puis il est allé aux Etats-Unis où il a développé une méthode de soins originale pour les malades du cancer, qui inclut un régime alimentaire avec suppression totale du lait et des protéines animales, un apport de nutriments frais par des jus de fruits et de légumes, une complémentation en sels de potassium et en iode ( Lugol), et enfin une thérapie enzymatique ( extraits de pancréas).
Dans le domaine de la douleur, le Dr Gerson préconisait une thérapie simple et efficace : les lavements au café.
Le café, on le retrouve dans bien des médicaments antidouleur ( percutaféine, céphyl, lamaline, prontalgine, etc …), et il vient renforcer les effets antalgique des autres constituants de ces remèdes.
Dans la cure Gerson , le café est pris non par voie orale, mais sous forme de lavements selon cette formule:
– 3 cuillérées a soupe de café ( arabica bio) moulu dans un litre d’eau
– laisser bouillir 3 minutes
– laisser reposer pour atiédir 10 à 20 minutes, puis filtrer.
– administrer à la température du corps, garder 12 à 15 minutes.

Bock à lavement, disponible chez Yogamrita.com, ou bien voyez votre pharmacien

Selon Michel Dogna ( « La Cure de Dr Gerson » , Trédaniel éditeur), ce type de lavements était déjà utilisé durant la guerre de 14 / 18 pour calmer les douleurs intenses des grands blessés), et l’action du café reposerait à la fois sur un effet antalgique immédiat, mais aussi sur une action de détoxication intense au niveau du foie.
Après deux jours de « mise en route » à une seule séance, ces lavements doivent être réalisés plusieurs fois par jour.
On peut les pratiquer dans les jours qui suivent les traitements agressifs de radio ou chimiothérapie.
Des témoignages, des remarques? Merci de les laisser ici.

Témoignage: « J’ai appris l’existence d’une tumeur à l’oesophage en janvier 2009, et j’ai différé l’intervention chirurgicale depuis un an. J’ai subi trois cures de chimio, qui me mettent complètement à plat, et j’ai essayé ces lavements de café, tout en améliorant mes repas par des compléments alimentaires, et j’ai totalement cessé de consommer de l’alcool.
Ces lavements de café sont très simples à mettre en oeuvre, je les pratique le soir, bien tranquillement. Il s »agit de garder le lavement une vingtaine de minutes. Au début, on est surpris pâr le  » bruit » des gargouillements internes, ça peut même faire un peu peur.
Pour ce qui est de l »évacuation, il suffit de laisser faire, ça coule tout seul sans avoir ni à pousser, ni à retenir.
Bien que ce soit l’équivalent de plusieurs cafés, ça ne m’empèche pas de dormir, par contre, on se sent littéralement libéré de l’intérieur; c’est difficile à décrire.
Pour l’instant, mes analyses s’améliorent, j’espère encore , avec mes différents médecins qui m’accompagnent, que nous aurons fait un bon choix. »
Ne crions pas victoire trop vite avec les belles promesses de la médecine, le monde du médical est avant tout une histoire de gros sous, la santé étant un business qui profite aux plus puissants. Certains médecins qui soignaient trop bien le cancer chez leurs patients se sont même déjà fait rappeler à l’ordre, j’avais entendu cette histoire il y a déjà pas mal de temps, une cancérologue lyonnaise qui avait de trop bons résultats sur ses patients enfants (puisqu’elle ne s’occupait que d’enfants) et qui a subit des pressions, des coupes budgétaires, entre autres joyeusetés…

  • Jewelton

    intéressant, on préconise aussi de supprimer les céréales dont surtout le gluten. Hors, une alimentation ou l’on supprime céréales et protéines animales = contraire à l’alimentation occidentale; il s’agirait d’une alimentation axé essentiellement sur les protéines végétales dont les légumineuses, puis fruits , légumes, fruits secs, graines germées. Et cela est plutôt compliqué à mettre en place c’est un tournant plutôt difficile à franchir et mettre en place. De plus souvent les quantités ingurgitées sont supérieure à notre ancienne alimentation car un sentiment de frustration se fait ressentir au bout d’un certain temps. Alors oui ce régime est efficace. Des études ont montrés que le cancer se nourrissait de sucre.

  • Bahahahaha

    Ok alors déjà radiothérapie et chimiothérapie ne sont pas la même chose.

    Des lavements au café ???? Et une petite saignée après, tant qu’on y est!

    Le cancer se nourrit de sucre ??? La connerie peut-être, mais le cancer j’ai un doute.

    Plus sérieusement, ce billet est une offense à toutes les personnes qui se tuent à chercher des solutions contre le cancer, les cancérologues, et toutes les personnes mortes et en train de mourir du cancer.

    • sosso

      bonjour,

      petite info, pour être en rémission de cancer moi-même je voulais juste vous signaler que en effet le cancer aime le sucre.
      c’est pour cela qu’on fait passer des pet-scan au personne qui en sont atteint.

      sinon je ne sais pas si la chimio est inutile en tous cas je suis en rémission, par contre je suis d’accor sur le faite qu’elle fait des ravage sur le corps humain.

      • La grande majorité des cancérologues refuseraient de passer par la case chimio s’ils étaient concernés par le cancer, ils ne doivent pas reconnaître cela sans savoir ce qu’il en est réellement. Bon courage en tout cas.

  • Je suis désolé pour ceux qui sont choqués par le contenu du billet, mais j’ai déjà consulté nombre d’articles allant tous dans le même sens, guérir le cancer de manière trop efficace peut avoir des répercussions négatives sur la carrière d’un médecin comme ce fut le cas pour cette femme-toubib de Lyon, elle avait vécu des heures peu joyeuses. Le cancer fait vivre, les labos vivent grâce au cancer pour ne citer qu’eux, c’est plus qu’un histoire de gros sous, c’est quelque chose de phénoménal et de complètement tabou, mais je comprend qu’on puisse refuser d’accepter que des personnes soient assez pourries pour accepter une telle magouille.
    Il y a ce blog que j’avais découvert un jour qui listait les molécules efficaces qui soignaient et celles qui envoyaient de « l’autre côté » (voir ici: http://fsecretan.typepad.com/cancerlutte/), je ne vais pas m’étendre là dessus, il y a trop à dire!
    Quand à moi, j’ai perdu des personnes que je connaissais ou que j’aimais et qui ont eu le cancer, c’est par respect pour elles que je transmet ce genre d’infos, par ce qu’elles auraient peut être pu être sauvées avec un vrai traitement et non avec « un programme d’enrichissement d’un système pourri »!
    Et encore, je me suis limité au cancer dans le sujet, si je devais mettre tout ce que j’ai comme informations en stock…On s’en sortirait plus!

  • Jewelton

    Bahahahaha, encore un inculte aigri mal élevé parmi tant d’autres.

  • Mais ,non, c’est rien Jewelton, pas de soucis avec Bahaha’etc…
    Ce n’est pas une question d’inculture ou non, c’est la question que durant toute notre vie nous avons toujours entendu les même choses sur le sujet et il est difficile de se rendre compte qu’en fait, on nous a menti tout cela pour une question d’argent et que certains préfèrent se remplir les poches au détriment de la vie des autres. Il suffit de voir combien cela leur rapporte en ayant des patients sur la durée et combien ils perdraient si jamais ils guérissaient vraiment ces patients avec des méthodes efficaces, cela se compte en milliards d’euros/an.

  • J’en remet une couche donc double comm’, avec une preuve que chaque maladie est une source de pognon avant tout et que le fait de soigner autrui n’est pas si important que cela, c’est issu d’une précédentes rdp que j’avais faite (faudrait que je m’y remette d’ailleurs…), attention, c’est du lourd:
    Haaaaa, nous en avions parlé, Luc Montagnier l’a fait! Il a retourné sa veste et balance la phrase qu’il ne faut pas: le sida se guérit très bien! Mince, dire que des milliards sont récoltés chaque année pour lutter contre et que les labos pharmaceutiques se gavent!!! Bref, il annonce la fin de la supercherie très lucrative du SIDA qui en plus d’avoir conduit à la mort médicamenteuse des millions d’êtres humains à travers le monde. Voilà une chose qui peut nous faire plaisir, quelqu’un ose parler et dénoncer, mais va-t-il rester vivant très longtemps cet homme là? L’histoire ne nous le dit pas (ou pas encore…). Voir la « revue de presque » ici: http://maintendue.fr/viewtopic.php?f=22&t=2937&hilit=sida
    C’est pas Bachelot qui nous dit cela, c’est quand même le découvreur du sida en personne, sur-diplômé et ultra-qualifié dans le domaine, c’est grave! Vous en aviez entendu parlé sinon? Sérieusement? Et après il faut croire tout ce qu’ils nous disent pour mieux vendre leurs traitements?