Les déchets nucléaires enfin réellement recyclables?

L’espoir fait vivre mais sait-on jamais, les bonnes nouvelles peuvent aussi exister dans ce monde d’infos catastrophiques…

La centrale de Yingtan, dans la province de Jiangsu le 8 Decembre 2010.La centrale de Yingtan, dans la province de Jiangsu le 8 Decembre 2010. Stringer Shanghai / Reuters

 

ÉNERGIE – Il s’agirait d’une découverte majeure pour l’industrie nucléaire…

La Chine a affirmé lundi avoir découvert le moyen de retraiter le combustible nucléaire usé pour fabriquer à nouveau de l’énergie. Si l’annonce du groupe public China National Nuclear Corp dit vrai, la Chine aurait donc découvert le moyen de transformer les déchets nucléaires, principal point noir de cette industrie, en énergie.  De quoi permettre au pays d’assurer ses besoins en combustible pendant des siècles. La télévision nationale chinoise CCTV ne fournit toutefois aucune précision sur cette avancée qu’elle présente comme majeure.

3.000 ans de combustible

«Les réserves prouvées chinoises en uranium ne doivent durer que 50 à 70 ans», mais avec cette découverte «cela devient 3.000 ans», a simplement indiqué la télévision. Le traitement du combustible nucléaire usé pourrait considérablement aider la Chine à réduire sa dépendance au charbon, hautement polluant, qui fournit environ 70% de son énergie et à assurer sa sécurité en matière énergétique.

La Chine possède 13 réacteurs nucléaires. Elle a accéléré ses investissements dans le nucléaire et veut désormais disposer d’une capacité de 70 à 80 gigawatts d’ici à 2020, soit 5% de la capacité totale installée, selon de récents rapports de presse. Le précédent objectif avait été fixé à 40 gigawatts. La Chine produit actuellement environ 750 tonnes d’uranium par an mais la demande annuelle pourrait s’élever à 20.000 tonnes d’ici à 2020 avec la montée en puissance du nucléaire, avait indiqué le quotidien China Daily.

© 2011 AFP
Source: 20minutes.fr