32 000 personnes privées d'eau en Irlande

L’économie Irlandaise à prit l’eau, a meme complètement plongé, cela compense avec les 32 000 irlandais qui sont à court d’eau suite aux canalisations qui ont éclatées sous l’effet du gel. Précisons que dans l’article, le journaliste a fait une grosse erreur (c’est là qu’on voit la qualité des infos dès fois…), le gel a fait éclarter les canalisations, pas le dégel! Vu la situation économique du pays, j’ai quelques inquiétudes en ce qui concerne les délais de réparation…

Le dégel a fait éclater des canalisations dans 80 villes, notamment à Belfast. 32.000 personnes sont privées d’eau parfois depuis onze jours. Une réunion d’urgence a été convoquée tandis que l’Ecosse a envoyé 160.000 litres d’eau.

«On vit comme dans le tiers-monde», s’alarment, excédés, les sinistrés. Parfois depuis onze jours, 32.000 habitants d’Irlande du Nord sont privés d’eau et font la queue pour remplir des jerricans. Le dégel soudain, qui a frappé l’Ulster, a fait éclater de nombreuses canalisations dans 80 villes de région, dont Belfast. Dans certaines localités, des inondations ont été signalées et les égouts ont débordé dans les résidences. La situation ne sera sans doute pas résolue pour le Nouvel an. La compagnie Northern Ireland Water (NIW), qui supervise le réseau d’eau en Ulster, ne promet pas un approvisionnement normal avant plusieurs jours. Les employés de la NIW, dont les congés ont été suspendus, travaillent d’arrache-pied mais doivent encore répertorier toutes les canalisations défectueuses. En attendant, la NIW procède à des coupures sporadiques d’eau de six à huit heures dans les foyers.

Sur son site, la compagnie, très critiquée pour son manque de communication, informe ses usagers sur les heures des coupures et la localisation des centres d’urgence. Les municipalités ont en effet mis sur pied des distributions gratuites mais l’eau proposée doit parfois être bouillie avant d’être consommée. Des centres de douches ont également été ouverts. La pénurie a provoqué une ruée sur les rayons des supermarchés. Certains ont même dû rationner les ventes de bouteilles d’eau, limitées à six par personne. Furieux, le gouvernement d’Irlande du Nord a dénoncé la réponse «clairement inadéquate de la NIW» et a convoqué une réunion d’urgence jeudi. Le premier ministre nord-irlandais Peter Robinson a accepté l’aide de l’Ecosse qui a offert d’acheminer 160.000 litres d’eau en Ulster.

Vétusté du réseau de distribution d’eau

Les dirigeants de la NIW, dont la presse prédit le limogeage rapide, reconnaissent leurs torts. «Nous devons améliorer notre performance. Je compatis avec nos usagers qui se trouvent dans une situation horrible», a déclaré le chef par intérim de la NIW. Son directeur des relations clients a mis en cause la vétusté du réseau. «Les Troubles entre républicains et loyalistes ont entraîné un sous-investissement dont les conséquences se manifestent aujourd’hui».

Les médecins des zones touchées commencent à s’inquiéter, particulièrement pour les retraités. « Il y a tellement de personnes vulnérables qui sont privées d’eau depuis plus d’une semaine», a témoigné sur la BBC Peter Maguire, un médecin de Newry, dans le sud-est de l’Ulster, qui n’a plus d’eau courante depuis huit jours. «C’est maintenant un problème urgent de santé publique», a-t-il estimé, précisant que «des gens n’ont pas été capables de tirer la chasse d’eau et de se laver» depuis plusieurs jours. L’Irlande du Nord a connu ses pires chutes de neige en 25 ans et est passée en quelques jours de – 16 degrés à 10 degrés. Les ennuis de distribution d’eau n’ont pas non plus épargné le sud de l’île. Plusieurs comtés de la République d’Irlande (Eire) font face à des restrictions, au grand désarroi des restaurateurs.

Source de l’article: lefigaro.fr