Aux Etats-Unis la vaccination contre la grippe du cochon a multiplié le nombre de fausses couches par 7

Quand on parle de grippe du cochon, nous parlons de H1N1, cette fumisterie qui a permis aux laboratoires pharmaceutiques de se gaver avec des vaccins douteux, et qui a bien enrichit également les anciens patrons de notre ex-sinistre de la santé Roselyne Bachelot!700% de fausses-couches en plus à cause de ce vaccin criminel? Et les labos qui ne sont pas même inquiétés!

 

Natural News, Ethan A. Huff, 8 décembre 2010

Le rapport récent présenté au Comité consultatif sur la vaccination de l’enfance des CDC (Centres de contrôle et de prévention des maladies) révèle des informations choquantes sur les effets du vaccin contre la grippe porcine chez les femmes enceintes. Selon les données, le taux de fausses couches chez la femme enceinte au cours de la pandémie de grippe porcine de 2009 a bondi de plus de 700 pour cent par rapport aux années précédentes. Cela fait ressortir sans ambages la responsabilité du vaccin, sauf que, niant la réalité, le CDC soutient toujours que personne n’a été amoché.


Selon le CDC, près de 50 pour cent de l’ensemble des femmes enceintes ont été vaccinées contre le H1N1 durant la saison grippale 2009/2010…
Et les chiffres montrent clairement que le bond des vaccinations contre la grippe H1N1 a entraîné la forte augmentation des fausses couches, et tout un tas d’effets indésirables réels et rapportés.

Mais le CDC ne semble guère se soucier des faits, car de nombreux rapports indiquent que l’agence a omis de déclarer toutes ces informations vitales aux fournisseurs de vaccins. En fait, quand ces données lui ont été présentées pour la troisième fois, le Dr Marie McCormick, présidente du Groupe de travail d’évaluation des risques des vaccins du ministère de la Santé zunien, a eu l’audace de prétendre qu’il n’y avait aucun effet indésirable lié aux vaccins chez les femmes enceintes.

La présentatrice de l’information, la directrice de la Coalition nationale des organisations féminines Eileen Dannemann, explique :

« Cette évaluation sans fondement et fallacieuse du groupe d’évaluation du CDC a permis au Comité consultatif sur les pratiques vaccinales (ACIP) de continuer à recommander de vacciner toute personne contre la grippe en 2010/11, y compris les femmes enceintes.

Le prochain vaccin contre la grippe [saisonnière] de 2010/11 contient les mêmes éléments impliqués dans le meurtre des fœtus, la composante virale H1N1 et la neurotoxine mercurielle (thimérosal). Il contient en plus deux autres souches virales : trois piqûres en une pour tout le monde. »

Globalement, le nombre rapporté de « décès de fœtus » liés au vaccin a été multiplié par 24,4 comparativement aux années précédentes, ce qui est encore plus choquant que la statistique des fausses couches. Pendant ce temps-là, continuant de mentir à la population, le CDC exhorte tout le monde, y compris les femmes enceintes, à se faire vacciner.

Lire le rapport (en anglais) :
www.progressiveconvergence.com/H1N1-RELATED%20miscarriages.htm

Sources de cet article :
www.guerillahealthreport.com/post.php?id=417
thepopulist.net/?p=6630

Autres articles apparentés (en anglais) :
Le vaccin contre la fièvre du Rift Valley provoque des maux hépatiques et la mort
Une mère obtient une indemnité pour les dommages subis par son fils vacciné contre la rougeole, les oreillons et la rubéole
La compagnie de vaccins canadienne reçoit 21 millions de dollars de subvention du gouvernement zunien
Le Royaume-Uni renforce le taux de vaccination des bébés en leur injectant six vaccins à la fois
La FDA est un centre de corruption pour les échanges d’aliments et de médicaments (partie II)
La mère d’une victime du Gardasil devient militante pour la santé

Original : www.naturalnews.com/030657_vaccines_miscarriages.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard

Source de l’article: sott.net