« Combien vaudrait le nouveau franc en cas de sortie de l’euro ?? »…

Laissons parler un des spécialistes en matière d’économie. Ça ne sera pas d’après Charles Sannat un désastre… Vous êtes rassurés ?? 😉

Bon. Voilà une question que vous êtes très nombreux à me poser. De plus en plus nombreux à me poser même. Et plus nous allons avancer vers les élections, plus cette question sera vraisemblablement prégnante.

Combien, donc, un éventuel nouveau franc vaudrait-il ?

Aurions-nous à faire à un cataclysme financier ?

La France s’effondrerait-elle ?

Entrerions-nous dans un indescriptible chaos monétaire ?

Essayons, à défaut d’avoir raison et de certitudes, de réfléchir un peu à tout cela ensemble.

Premièrement… la valeur du nouveau franc par rapport à quoi ?

Oui, par rapport au dollar ? Au franc suisse ? Ou par rapport à l’euro ? Par rapport à l’euro me diriez-vous, car notre dette est libellée en euros.

Comme je l’ai déjà expliqué, 97 % de notre dette est soumise au principe de la « Lex Monetae ». En clair, nous remboursons notre dette dans notre monnaie. Aujourd’hui, l’euro ; demain, le nouveau franc.

Revenons à nos moutons.

Croyez-vous un seul instant que si un pays comme la France sort de l’euro, l’Allemagne va poursuivre une union monétaire avec des pays encore plus pauvres et encore plus endettés comme la Grèce, l’Italie, ou le Portugal ?

La probabilité que l’union monétaire survive à une sortie de la deuxième économie est très faible, pour ne pas dire inexistante !

Dans une telle hypothèse, le nouveau franc ne serait donc plus coté face à un euro qui n’existerait plus, il ne risquerait donc pas de baisser ! Enfin, notre dette ne pourrait plus être exigible dans une monnaie qui elle non plus n’existe plus !

Le nouveau franc trouverait donc un cours d’équilibre par rapport à d’autres devises. D’abord européennes évidemment mais aussi étrangères, comme le dollar américain… ou le yuan chinois !

Est-ce que notre monnaie baisserait beaucoup par rapport à ces deux devises ?

Sans doute pas trop pour la simple et bonne raison que les Américains, comme les Chinois, jouent tous à déprécier leur devise à intervalle régulier.

Plus clairement dit, ni les Américains ni les Chinois ne laisseraient leur devise trop s’apprécier, ce qui viendrait réduire leurs exportations et donc leur croissance. Pour preuve, ils le font déjà tous ! Des Japonais aux Américains, tout le monde joue à baisser la valeur des devises pour tenter de se créer un avantage concurrentiel.

Deuxièmement… imaginons que l’euro survive à la sortie de la France !

L’Allemagne et les Pays-Bas (qui rêvent de sortir de l’euro) tirent la valeur de l’euro vers le haut. Le très haut même.

La Grèce et Chypre vers les abysses !

L’Italie, l’Espagne et le Portugal tirent, eux, l’euro vers le bas.

La France, traditionnellement, a toujours eu la valeur de son franc entre les pays du Sud et ceux du Nord.

Une zone euro sans la France, qui est la deuxième économie tout de même, mais avec tous les pays du Sud pourrait paradoxalement voir la valeur de sa monnaie euro baisser un peu face à un nouveau franc qui, lui, serait :
– d’une part débarrassé du carcan de l’euro et le spectre de la faillite pourrait s’éloigner car nous pourrions à nouveau battre monnaie ;
– d’autre part, la France étant sortie, il y aurait une énorme prime de risque sur l’euro dont personne ne voudrait car finalement il serait en train de se décomposer !

Au bout du compte, dans un tel scénario, les investisseurs risquent de préférer du nouveau franc d’une France déjà sortie de l’euro, ce qui donne de la visibilité, au risque de détenir une monnaie dont on ne sait pas quel sera le prochain déserteur le lendemain et qui risque d’exploser et de ne plus rien valoir d’un instant à l’autre !

Logiquement, le franc devrait donc… contre toute attente et à rebours de toute la propagande… s’apprécier !

Troisièmement… c’est le retour à chaque monnaie nationale !

C’est le dernier grand cas, imaginons que l’Espagne retrouve sa nouvelle « peseta », l’Italie sa nouvelle « lire », le Portugal son nouvel « escudo » etc., etc., que vaudrait le franc ?

Assez simple !

Comme autrefois !

Le franc vaudrait plus que les monnaies espagnoles, italiennes, grecques, chypriotes ou encore portugaises.

Il vaudrait, comme jadis, moins que le franc suisse, que le nouveau mark allemand ou la future monnaie des Pays-Bas.

Nous aurions vraisemblablement la 3e ou 4e plus forte monnaie d’Europe !

Alors ce ne serait pas le chaos ?

Eh bien il se peut même que contre toute attente, le futur franc, au lieu de voir sa valeur s’effondrer, voit sa valeur augmenter.

Ho, rassurez-vous, cette appréciation serait à mon avis de courte durée, car notre « classe » politique, bien peu élégante, risque de se mettre à aimer immodérément sa nouvelle planche à billets de la Banque de France et risque d’en abuser évidemment.

Pourquoi ? Parce qu’il faudra bien payer la dette.

Et pour payer la dette il n’y aucun secret !

Soit vous imprimez de la monnaie autant que nécessaire, soit vous ruinez les épargnants ! Politiquement parlant, ruiner les épargnants a toujours été moins risqué !

Et pour vous protéger, il n’y a aucun secret non plus ! Vous pouvez rejoindre le club des « STRATÉGISTES ». Plus de renseignements ici.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT pour Insolentiae

39 commentaires

  • totoche

    @Voltigeur
    Vous dites, une bétise, les dettes de la France sont !ibellé en Francs. J’ignore ou vous prenez vos sources, elles sont souvent très fausses ?

    • C’est pas Volti qui est en cause, mais Charles Sannat qui fait du confusionnisme.
      On ne peu pas en attendre moins d’un ancien de BFM Business quand même…

      Mais par contre, c’est dommage de voir de plus en plus d’articles de ce crypto-chien de garde sur les ME.

      Pourtant c’est pas faute de se trahir (encore) ici : « Pourquoi ? Parce qu’il faudra bien payer la dette. »

      Comment peut on donner de la crédibilité a quelqu’un qui pense qu’il faut rembourser une dette crée ex-nihilo ?

      • GROS

        Parce qu’il a été invité sporadiquement sur BFM Business, ça en fait un « ancien de BFM Business » ?
        Il n’y a pas de contrat de travail, en l’occurrence, donc vous y allez un peu vite en besogne…

      • C’est vrai j’ai été trop modéré je crois… Ancien de de la BNP quand même.
        Ceci ne changeant rien que l’analyse de quelqu’un qui pense qu’il faut rembourser la dette publique me semble très peu pertinente.
        Enfin après c’est surement ce qu’on appel un point de vue.

        « Charles SANNAT est diplômé de l’Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran – Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d’affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d’AuCoffre.com en 2011. »

      • Bizarrement la BNP est une banque systémique qui a besoin qu’on rembourse les dettes souveraines, mais ça doit être qu’une coïncidence 😉

      • totoche

        bravo tyr523 ++++

      • engel

        Il est vrai que pour un simpliste les choses ne peuvent-être que simple…

      • Merci Totoche 😀
        Depuis que j’ai pris en flag le monsieur dans un article sur Trump (modification de tweet), je me méfie beaucoup de lui et à chaque fois y a des choses « bizarres ».

        Effectivement c’est plutôt ça engel…

    • dereco

      Que d’âneries ici .
      L’inflation reviendra à deux chiffres avec certitude comme autrefois liée à notre dette qui est en partie l’assurance vie des Français :

      http://france-inflation.com/inflation-depuis-1901.php

      et les pauvres seront volés de toutes leurs petites économies comme autrefois.

      Tout augmentera donc .
      et avec les modes nationalistes délirantes, Catalogne et Ecosse libres en plus, on va se retrouver avec une collection de dictateurs souverainistes fous, comme autrefois en 1920 à 1936 qui se feront la guerre pour finir tous démolis comme en Syrie ou en 1945 .

      Epouvantable ces fous avec une mémoire de cerveau percé d’Alzheimer .

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre
      http://www.guerredesgaz.fr/
      http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/syrie-le-terrible-bilan-de-six-ans-de-guerre_1889570.html

      J’ai oublié sputnik, mais les souffrances russes ont été les maximales :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Pertes_humaines_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Holodomor

  • domi

    Pourquoi s’arrêter au Franc et ne pas revenir aux sous de nos arrières grands parents?

    • GROS

      Ce n’est qu’une étiquette collée sur une nouvelle monnaie dont le périmètre d’application correspond au territoire national et dont la gestion revient à la BdF : c’est ça qui est important.
      Que vous l’appeliez « sou », « franc », « écu », « sesterce », « bouton », « trucmuche », peu importe, ce n’est qu’un nom.
      De toute évidence ce sera un « franc » qui ne s’inscrira pas dans la continuité de celui que nous avions avant l’euro.

    • dereco

      Il n’y a pas assez d’or dans le monde pour faire les Louis d’or .

  • .article35.

    Bonjour à tous.
    Je ne sais pas ce que vaudra le nouveau franc mais je sais ce que vaut l’euro .
    Hebergeur d'image
    Il y a aussi la possibilité que la sortie de l’euro ne soit qu’un moyen caché d’imposer le tout numérique . Si fin de l’euro il y a , il faudrait refrapper monnaie ce qui a un coût non négligeable , sous prétexte d’économie on nous présentera alors la monnaie électronique comme la solution idéale . Je suis pour la sortie de l’europe et de l’euro mais il faut faire attention que le remède ne soit pas pire que le mal. Tout dépendra de QUI prendra la décision et visiblement ce ne pourra être que le futur président de notre ripoublique , ce qui n’est pas très rassurant en soi.

    • suzanna

      C’est une évidence. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • domi

      travaillant dans le secteur du café ,je me souviens qu’il était à 6 francs 6.5 francs dans les bars en 2002 dans le département ou je travaille (76) et aujourd’hui il est à 1.3 €

    • GROS

      C’est tellement facile (et consternant) de balancer des chiffres idiots sans fondement pour toucher l’affect des gens…
      Autant dire les choses franchement : celui qui achetait une baguette à 3 FRF en 2000 bouffait de la merde.
      Le français moyen, lui, la payait plutôt 4,20 FRF.

      Idem pour le croissant.
      Pour le café, je ne sais pas car je n’en buvais pas suffisamment en 2000, mais les chiffres me paraissent un peu louches quand même.

      • .article35.

        Bonjour Monsieur Gros.
        Votre réactivité et votre sens de la précision vous honorent .Méa culpa . En reproduisant ici une image plus à titre d’illustration que de document à valeur d’expertise je voulais simplement mettre en évidence de façon ludique l’augmentation du coût de la vie . Mais pour rester dans une précision incontestable en 2000 le prix de la baguette était de 4.19frcs exactement si on en croit le site « France inflation » . Ce prix étant je suppose une moyenne du territoire , car comme de nos jours les prix peuvent varier de façon plus que sensible d’une région à l’autre ou simplement d’une rue à l’autre . Qu’une frange de la population des « sans dents » se soit rabattue faute de moyens sur de la « merde à 3 frcs » n’était pas non plus impossible vu la disparité des prix entre petits commerces et grandes surfaces . Ayant l’habitude de venir sur ce site j’ai pu constater que les intervenants savent faire pour la plus grande majorité preuve de discernement, c’est pourquoi je n’ai pas jugé utile de relever ce point de détail. Je comprends votre consternation , devant tant de facilité de ma part .Et je vous remercie de m’avoir éveillé au fait que certaines précisions sont indispensables pour certains.

  • totoche

    @Voltigeur
    Vous dites, une bétise, les dettes de la France sont !ibellé en Francs. J’ignore ou vous prenez vos sources, elles sont souvent très fausses ?
    Autre bétise, l’Allemagne n’aspire pas à sortir de l’euro.
    deuxième bétise. La monnaie que vous appelez l’euro c’est le Deutchmark en fait, d’ailleurs les allemands n’ont pas eu a faire de conversions entre les deux monnaies contrairement à nous. Depuis le Mark c’est déprécié face a l’euro et même avant le passage a la monnaie unique. C’est trop !ong a expliquer.
    La seule chose à savoir, c’est que 1 Mark vaut 1 euro en cas de disparition de cette monnaie. Tout le reste n’est que du pipeau.
    Sinon, un article sur les dommages et les pillages de guerre que l’Allemagne n’a jamais remboursé serait bien venu.
    Savez vous que la France et les autres ont par contre financé la reconstruction de l’Allemagne ?

    • Voltigeur Voltigeur

      Totoche je ne dis ni bêtise, ni rien du tout puisque je n’ai rien écrit, c’est l’article d’un économiste, pas le mien. Alors avant de m’accuser de « dire », regarde l’intro et la source 🙂

    • kalon kalon

      Totoche, le mark au moment de la conversion à l’euro valait +/- 0.60 € et pas 1,00 euros http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • totoche

        @voltigeur
        Vous m’avez mal lu, je crois avoir précisé qu’il faut écrire un livre.
        Que les rieurs ne rient pas trop, ce genre de situation finissent en guerre mondiale. Comme la guerre mondiale est impossible.
        Nous vivons un conflit incompréhensible, mitterand après des dizaines d’années dans les milieux de pouvoir, a juste abordé le sujet.
        Les débiles qui croient s’en sortir en mangeant bio , en s’exilant en s’exilant sont déjà dépassés et ont plus de chance d’être éliminé que les autres. Il faut lire les historiens dont lacroix riz.

      • Voltigeur Voltigeur

        J’ai lu ce qu’il y a d’écrit, si ce que je relaie est faux, c’est à l’auteur qu’il faut s’en prendre..
        @Voltigeur
        Vous dites, une bétise, les dettes de la France sont !ibellé en Francs. J’ignore ou vous prenez vos sources, elles sont souvent très fausses ?
        Autre bétise, l’Allemagne n’aspire pas à sortir de l’euro.
        deuxième bétise. La monnaie que vous appelez l’euro c’est le Deutchmark en fait, d’ailleurs les allemands n’ont pas eu a faire de conversions entre les deux monnaies contrairement à nous…/…
        J’ignore ou vous prenez vos sources, elles sont souvent très fausses ?

      • engel

        Oui ce totoche raconte n’importe quoi !

    • @totoche.
      Et toi une seule et unique bétise . Va voir charles sanat et donne lui des cours.

      Je te signale, puisque tu a l’air de ne pas comprendre que les Moutons relayent des articles écrits par d’autres.

  • sombre

    « Combien vaudrait le nouveau franc en cas de sortie de l’euro ?? »…

    Il ne me semble pas avoir lu la réponse du coup ^^

  • L’un des rares économistes français à l’esprit indépendant, Jacques Sapir, passe en revue la situation financière et économique de la France pour le cas où celle-ci quitterait l’eurozone.
    http://russeurope.hypotheses.org/5754
    https://russeurope.hypotheses.org/5758
    http://www.medias-presse.info/jacques-sapir-si-la-france-revenait-au-franc-une-baisse-du-chomage-des-23-constitue-une-prevision-robuste-et-credible/41450/
    Et voici, un autre avis moins optimiste(objectivité oblige…) http://theconversation.com/abandonner-leuro-quand-les-fetards-auront-dessaoule-74207

    • Danielle Danielle

      Merci Laurence pour ces articles.

      L’article « moins optimiste » (et l’expression est faible) http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

      L’auteur est professeur à la « Kedge Business School » et a rédigé cet article pour theconversation.com mais comme il y a 4 mecs et 1 nana de Libéation dans « l’équipe » de ce site qui s’est créé en septembre 2016… Je met un gros bémol sur l’objectivité de ce site en général et de cet article en particulier…

      Je ne suis pas certaine que son argument sur « la double monnaie » soit objectif… L’avantage des anglais sur ce « coup là » a été qu’ils ont gardé leur livre sterling… mais ils ont dû « jouer » avec une double monnaie aussi depuis 2001 (et même avant pour les entreprises et les Etats) ?

      Bref, je n’ai pas une compréhension suffisamment pointue pour avoir des arguments « contre » cet article « moins optimiste » mais j’aimerais http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      Dans tous les cas les peuples ayant été trompés sur cette Europe et son Euro, il n’y a pas que les peuples qui « paieront » la dette… Les créanciers devront obligatoirement se résoudre à des efforts -significatifs- et ils n’auront pas le choix (pas plus que nous l’avons eu…) au vu de l’ambiance générale depuis des années et particulièrement accentuée depuis le Brexit (la Hongrie et l’Espagne songent également fortement à activer l’article 50)…

      Et pour rajouter un peu « d’humour » noire : les créanciers n’auront qu’à aller chercher leur fric dans les poches de tous les pourritiques qui se sont engraissés sur notre dos depuis la création de l’Europe… non ?

  • ecs

    Ma réflexion sur les francs (belges, Français, suisse) est la suivante, il est certain que si en France une baguette valait 1franc, même sans l’euro et sans l’Europe, il serait certain que cette même baguette ne soit plus a un franc.
    Pour la sortie de l’euro – n’oublions pas que quelques années avant la nouvelle monnaie, il y avait une parité entre les pays, peu importe que l’on changeaient des pesetas ou des florins, il y avait une égalité, qui avait fait fermer les bureaux de changes aux frontières.
    Une sortie de l’euro sans la parité avec les autres monnaies va isoler le pays qui sort, un pays isolé est forcément devant l’inconnu.
    L’idée de sortir de l’Euro et peut être de l’Europe devrait être la suivante : pourquoi vouloir sortir de quelque chose qui n’a pas été créé, en effet avant cette promesse et lors de l’ouverture des frontières n’aurait il mieux valu créer des lois qui nivelle les systèmes de sécurité sociales des divers pays, plutôt que de mélanger des sudistes avec les nordistes ceux de l’est avec l’ouest, (différence de revenus) .
    La seule chose qui a été faite en Europe, c’est celle de la libre circulation des holdings et de leurs capitaux, Mer tout le monde lui à gagné en passant la frontière d’aller plus vite a la caisse de Auchan.

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    le franc vaudra la valeur que l’on voudra lui donné vu que 100 % des marchés financiers sont pipés c’est con sanat t’as pas encore compris ça c’est pourtant la base

    On avait crié à la fin de la france si le france devait se devaluer de 20% sauf que depuis l’€ à chuter de 40% bref c’esf comme tout les articles sur l’apocalypse financier juste une rafale de vent qui ne signifie absolument rien … l’autre prédicateur qui vaut pas mieux que sanat et marchand d’or, Greyerz, annonce l’or à plus de 14000$.

    Moi j’ai une nouvelle pour tout ces prédicateurs demain en france il va pleuvoir… ou après demain ou la semaine prochaine

  • logic

    a mon humble avis, quel qu’en soit sa valeur, le franc vaudra le détour!…. surtout le détour de l’euro 😉

  • engel

    Faut pas rêver….http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    Les p’tits chinois vont pas continuer à bosser pour des français qui payent en monnaie de singe, non mais!

    Alors le franc sera fort, si les français sont au préalable rincés. Et il ne vaudra rien, dans le cas contraire.
    Quoi qu’il en soit au final, la pauvreté va s’installer et il faudra bien reconstruire tout ce qui a été détruit depuis 100 ans.
    ….Il va falloir se retrousser les manches…. houlalala quelle horreur!!!

  • Philippe30

    « le nouveau franc ne serait donc plus coté face à un euro qui n’existerait plus, il ne risquerait donc pas de baisser ! Enfin, notre dette ne pourrait plus être exigible dans une monnaie qui elle non plus n’existe plus ! »

    Le « brillant » Charles Sannat ….raconte n’importe quoi comme bien souvent …. !

    Un changement de monnaie n’induit pas la non exigibilité de la dette …..
    Rappel en 2001 la dette libellée en Franc a bien basculer en €uros.

    Philippe

    • Voltigeur Voltigeur

      Il ne dit pas ça! mais, 97 % de notre dette est soumise au principe de la « Lex Monetae ». En clair, nous remboursons notre dette dans notre monnaie. Aujourd’hui, l’euro ; demain, le nouveau franc.
      Faudrait écrire à Charles pour lui signaler qu’il dit n’importe quoi! Il expliquerait mieux peut être…. 🙂
      charles@insolentiae.com