Le déploiement du compteur communicant Gazpar débutera le 1er mai…

C’est une info d’Actu-Environnement. Merci à Françoise G. Le combat, pour le refus de ces engins communicants continue pour les communes avec de nouveaux documents à l’usage des maires et des usagers, proposé par Le site Refus-Gazpar-Linky, animé par Stéphane Lhomme maire de St Macaire.

Les médecins mettent en garde contre les compteurs électriques digitaux !

Source KlaTv

Refuser Gazpar

Une particularité du compteur Gazpar est que, contrairement au compteur d’électricité Linky, il n’expédie pas ses informations par fils mais directement par ondes. De fait, GrDF a absolument besoin de l’accord de la commune pour installer, sur un ou des bâtiments hauts (église ou autre), un ou des « répartiteurs » : des antennes à même de recevoir les informations des compteurs Gazpar.

Il suffit donc à une commune de refuser d’accorder cette autorisation pour que GrDF se retrouve coincé : ce ne sont pas les compteurs à proprement parler qui sont interdits, mais à quoi bon les installer si leurs informations ne peuvent être recueillies ?

Méfiance tout de même : comme on peut le lire dans le Canard enchaîné, les juristes de GrDF étudient la situation. Il se pourrait aussi que GrDF démarche des particuliers pour que ces derniers, moyennant un « dédommagement », acceptent que des répartiteurs soit installés sur leurs habitations.

Il est donc conseillé aux communes, après avoir refusé l’installation du ou des répartiteurs, de viser aussi Gazpar (ainsi que les compteurs d’eau) dans la délibération municipale qui doit être prise pour interdire les compteurs Linky (cf ci-dessous).

Pour les particuliers, l’association Robin des Toits propose une lettre-type de refus de Gazpar

Refuser les compteurs communicants d’eau

Lire aussi : Alerte aux compteurs communicants d’eau

Il apparait que certains opérateurs ont pris de l’avance sur Enedis et GrDF et qu’un certain nombre de compteurs communicants sont déjà opérationnels depuis plusieurs années, en particulier dans certaines grandes villes. Les communes non encore « dotées » doivent donc prendre des délibérations pour interdire l’installation de tels compteurs.

Important : tout comme pour les compteurs Gazpar, les compteurs d’eau envoient directement leurs informations par ondes radio, les opérateurs ont donc besoin d’installer des antennes et répartiteurs… et ont besoin de l’accord de la commune pour cela : il est donc facile au Conseil municipal de stopper le processus, il suffit de refuser de donner cette autorisation !

Si les compteurs sont déjà là, ou si vos élus municipaux n’ont pas le courage de vous protéger, il faut probablement consulter un juriste pour voir de quelle façon revenir aux bons vieux compteurs ordinaires.

Il est important de savoir que le déploiement de compteurs communicants d’eau n’est PAS appuyé par une loi, contrairement aux compteurs d’électricité Linky (ce qui rend le refus de ces derniers plus compliqué, mais heureusement possible).

De fait, chacun peut sans difficulté refuser l’installation d’un compteur communicant d’eau. Toute éventuelle « menace » de payer 10 euros (ou autre montant) mensuel en cas de refus du compteur communicant est totalement illégale.

Nous vous invitons à ne pas vous laisser intimider, à protéger votre vie privée et la santé de vos proches en refusant les compteurs communicants, et à utiliser (si possible collectivement) toutes les voies de recours pour faire respecter vos droits.

Si une société d’eau vous annonce la pose prochaine de compteurs communicants, commencez par aller à la « pêche » aux infos :

…/…

Lire la suite

Source Refus-Linky-Gazpar

 

13 commentaires

  • mirzabad

    Hello LME

    j’espère que Gnafron ne m’en voudra ps trop de l’avoir faite avant lui, mais la question se pose:

    Quand le Gazpar, où va-t-il?

    Bon, je sors…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Salut,

    Dans le magazine d’info 0 pub NEXUS N°109 (Mars-Avril 2017) figure une bonne enquête dédiée aux champs électriques. Près de 20 pages traitant notamment de Linky…

    Voici un extrait [ 4:48 ] http://www.youtube.com/watch?v=TQ8_i70alt4

    ++

  • dereco

    Les compteurs à eau sont déjà avec ce système à transmission par ondes de portable, et bien pire car étant souvent au fond de fosses en ciment, blindées par des ferrailles, ils nécessitent des niveaux d’ondes très forts, pour percer ces blindages

    Donc le problème est la multiplication des ondes, compteurs forts nombreux, 4G, 5G, etc.., émetteurs, répéteurs partout cachés, tous les 100m, qui sont envoyées sur nous tous, à l’insu de notre plein gré à très forts niveaux qui perturbent fortement même les télés TNT (preuve de niveau énorme 4G, compteurs, envoyé au dessus du niveau légal, au point de couper la télé, chez moi, vu que l’émetteur télé n’est pas loin, réception sans aucune amplification de la TNT ) !!

    Les assurances dans leur contrat refusent d’assurer les conséquences des ondes Hertziennes et des programmes informatiques buggés, et donc si vous êtes malades à la longue (quasi certitude pour un usage intense par exemple sous une antenne relai, vrai four microonde de plus du kW grand ouvert ! ), vous n’aurez aucune indemnisation par les assurances, comme pour l’amiante, la malbouffe, pesticides, le diesel et ses particules mensongèrement propre, etc…

  • suzanna

     » Il se pourrait aussi que GrDF démarche des particuliers pour que ces derniers, moyennant un « dédommagement », acceptent que des répartiteurs soit installés sur leurs habitations.  »

    C’est plié, la crise sera leur atout majeur. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Linky part par téléphonie mobile à partir du concentrateur. Je rectifie un peu ce qui est dit en début de cet article.

    Il est aisé de le refuser ? Ben non, pas davantage. Le Linky n’est pas davantage légal, malgré la loi sur la Transition énergétique, et pourtant il nous est bien imposé. C’est encore de la bagarre en perspective ! Au moins pour les communes dotées du gaz de ville. Ouf ! Pour cette fois, dans le village, on y échappe.

    Pour l’eau, la SAUR a dit ne pas avoir les sous. Je me méfie tout de même surtout avec le chhhhgrrr… de maire qu’on a ! Au moins cette fois, mon compteur est à l’intérieur. Et là, la réponse est facile: entourer le compteur de papier alu si vous vous faites piéger.
    Bien sûr, je reste partisane totale du refus. Ras le bol de leurs magouilles !

    Au fait, dans une commune, il y a eu une réunion contre le Linky: la gendarmerie a fait la liste des plaques d’immatriculation des gens présents ! Les participants ont exigé la destruction de la liste, mais une responsable (je n’ai pas bien compris qui) l’avait photographiée avant !!
    Un vrai scandale !!

    • dereco

      « entourer le compteur de papier alu si vous vous faites piéger. » est absurde, car l’antenne relai proche se met à émettre 10 à 100 fois plus puissant, pour passer à travers les interstices de votre alu et alors tout le quartier subit 100 fois plus d’ondes micro-ondes, alors très dangereuses, très visible avec la 4G lorsqu’elle vous coupe toute la TNT pour atteindre un uluberlu qui téléphone dans un immeuble en béton armé de ferrailles qui blinde contre les ondes micro-ondes !!

      Le problème n’est pas votre compteur mais tous les autres autour avec antennes répéteurs ( elles vraies fours micro-ondes de plusieurs kW grand ouverts qui tuent les habitants proches ou dessous ) qui vous inondent d’ondes à haut niveau sans cesse, 4G, 5G, armada de compteurs, d’eau, électrique, gaz, etc…

      • Je ne parlais que du compteur d’eau, Dereco. Peut-être as-tu raison, je ne sais pas. Toutefois, si le compteur d’eau n’émet plus rien, l’antenne la plus proche ne pourra pas le capter. Il deviendra pour elle transparent. C’est cela qu’il faut obtenir.

        Nonobstant tous les autres compteurs, bien entendu.

  • totoche

    Comme d’habitude des communiquants sont à la manoeuvre.
    Les compteurs communiquants ne sont pas pire que les autres systèmes de comnunications.
    !e vrai problème que personne ne dénonce, c’est la gestion de la pénurie et !la mise sur le marché de l’énergie.
    Vous ne pairez plus en fonction des tarifs que vous connaissez, mais en fonction de l’offre et de la demande.
    Un exemple, le jour ou il fera moins 10 ou moins 20, l’opérateur vous limitera votre consommation et vous facturera en fonction de la demande en temps réel. Si il y beaucoup de demande on vous prendra à la gorge pour vous faire payer le maxi.
    Cette histoire, est un bel exemple de manipulation pour soutirer un maximun d’argent.
    En une nuit froide ou aux heures de pointes, il sera possible de vous faire payer un maximun par le jeu de la spéculatiion.
    Je resume un fond de pension aura acheté votre consommation sur le marché et il vous la revendra en faisant une énorme’plus value, c’est le but de ces compteurs en temps réel.
    De toute façon, nous les aurons les associations sont là pour encadrer et gerer les mecontentements.
    Dans les pays ou ces compteurs sont installés depuis longtemps, le montant des factures se sont envolées.
    C’est une raison a elle seule suffisante pour les refuser, mais personne ne réclame un debat sur ce thème,.
    C’est un racket supplémentaire qui est en train d’être organisé, si vous êtes mauvais payeur, pour ne pas mourrir de froid,vous paierez par carte bleue sans pouvoir discuter.

  • Totoche, les compteurs communiquants sont pires pour tout un tas de raisons.
    Mais ce que tu dénonces est parfaitement exact. La variabilité des tarifs et des horaires, et la possibilité de couper à distance juste au moment où on a besoin de chauffage, ou même plus bêtement si le pain est au four, ou que le petit dernier prend son bain, … sera préjudiciable.
    Sans compter les personnes qui ont besoin d’oxygène en permanence, de celles qui doivent utiliser des appareils contre les apnées du sommeil… et même les lits médicalisés !
    Nous sommes pris en otages, c’est certain.

  • .article35.

    Bonsoir à tous.
    « Incroyable ! Si vous vous rendez à une réunion anti-Linky, vous êtes fichés par la gendarmerie ! Mais ce n’est pas tout ! Une étude faite sur des compteurs aux Pays-bas démontrent que les relevés sont faux dans plus de la moitié des cas !  »
    source : https://lesbrindherbes.org/2017/03/14/nouvelles-linky-intimidation-opposants-non-fiabilite/

Laisser un commentaire