«Face à Trump, nos candidats devraient cesser de s’adonner au macramé»

Il y a une certaine unanimité dans les médias, l’homme fait peur. Il persiste et signe ses propos de campagne. Va t-il pouvoir mettre en place, le changement qu’il veut pour son pays?

FIGAROVOX/HUMEUR – Alors que General Motors annonce un plan d’investissement aux Etats-Unis, André Bercoff note que les adeptes des promesses qui n’engagent que ceux qui les écoutent sont stupéfaits face à un président américain qui semble vouloir acter ce qu’il a annoncé.

Panique à bord. L’éléphant new yorkais a encore une fois trumpé dans le magasin de porcelaine made in Europe. Cet impudique chef de chantier a l’outrecuidance de croire que, parce qu’il est milliardaire et élu, il peut se permettre de troubler le sommeil plus ou moins comateux des dirigeants européens.

Le voici qui, quelques jours avant son intronisation – que beaucoup considèrent comme une usurpation – il tire à boulets rouges sur tout ce qui bouge encore sous nos latitudes. L’OTAN, jugé obsolète, ne servirait plus à grand-chose et coûterait trop cher aux contribuables américains.

Nos voisins de l’Est, du coup, s’angoissent à l’idée que le bouclier qui les protégeait depuis plus de vingt ans, s’écaille, se fissure, voire tombe en lambeaux. Mais le futur président ne s’arrête pas là. Il félicite les Anglais d’avoir quitté l’Union Européenne et espère que d’autres pays leur emboîtent le pas, un appel à la sécession qui fait justement bondir d’indignation notre chef bien-aimé, François Hollande, qui rappelle au vulgaire bâtisseur que notre continent n’a de leçon à recevoir de personne.

Visiblement, Trump en tremble d’inquiétude. Et l’open bar continue: Angela Merkel aurait commis une erreur majeure en accueillant sans discernement et sans limite plus d’un million de migrants sans contrôler qui ils étaient et d’où ils venaient. La chancelière allemande réplique dignement que l’Europe sera à la hauteur des défis lancés par les guerres du Sud.

Qu’on le déplore ou qu’on s’en réjouisse, la table est en train de se renverser, la vaisselle de se casser, les plaques tectoniques de se déplacer à toute vitesse.

Ce n’est qu’un début ; le futur occupant de la Maison-Blanche continue le combat: il dénonce les traités de libre-échange, y compris avec l’Europe, a visiblement pour Poutine les yeux de Chimène, et définit clairement ses priorités: bras de fer avec la Chine, nouveau Yalta avec la Russie, éradication de l’islamisme radical au Moyen-Orient et en Afrique, toutes précautions prises côté Américain.

Le fameux mur à la frontière mexicaine n’est pas non plus oublié: les adeptes des promesses qui n’engagent que ceux qui les écoutent et du cynisme électoraliste considéré comme un des beaux-arts, se frottent les yeux, stupéfaits, en constatant que le bougre à la houppette carotte a l’air de vouloir acter ce qu’il a annoncé, ce qui, dans l’auguste tradition politique que nous appliquons depuis des décennies, est une évidente faute de goût.

L’irrésistible Manuel Valls dénonce une guerre déclarée à l’Europe ; des intellectuels plus couchés qu’assis appellent à la révolte contre la trumpisation des esprits ; les féministes qui n’ont jamais rien dit sur la condition des femmes en Arabie Saoudite ou à Saint-Denis, jappent contre le sexisme du roi de l’immobilier, et les antiracistes de pacotille appellent à la résistance contre le nouveau Hitler alors qu’ils n’ont jamais attiré l’attention sur les massacreurs de Nice, et de Charonne, de Toulouse et de Berlin.

Qu’on le déplore ou qu’on s’en réjouisse, la table est en train de se renverser, la vaisselle de se casser, les plaques tectoniques de se déplacer à toute vitesse: les troupeaux de moutons qui s’acheminent plus ou moins nerveusement vers la présidentielle d’Avril-Mai, feraient bien d’étudier sérieusement le séisme en cours, et le futur rapport de forces qui s’en suivra, avant d’abattre leurs cartes. Face à des dirigeants mondiaux qui ont appris à pratiquer talentueusement le jeu d’échecs, il faudrait peut-être que nos candidats cessent de s’adonner avec zèle au macramé.

Auteur André Bercoff pour Le-Figaro vu aussi chez Les-Brinsd’Herbe

André Bercoff vient de faire paraître Donald Trump, les raisons de la colère chez First.

37 commentaires

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    La bourse ne s‘étant toujours pa effondré, n‘ayant pas des foules dans les rue avec des parapluies on peut en conclure que le nouveau pantin est un bon ami de la finance et des institution en place donc pas de quoi crier au diable …
    Mais bon faut bien cultiver le mythe du pere noel et de la marmotte qui mais le cocolat dans le papuer d‘alu

    • fautoubenner

      Même si une partie des psychopathes de ce pays ne sont pas d’accord avec lui , ils ne vont quand même pas se tirer une balle dans le pied en permettant un effondrement de la bourse … ils ont pas envie de perdre leur fortune !

      • kalon kalon

        Ce ne sont pas les psychopathes qui soutiennent la bourse a bout de bras, c’est la banque fédérale U.S. qui le fait à coup de création monétaire bidon !
        Si Trump veut relancer les exportations américaines, il va avoir envie de pousser le dollars à la baisse ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
        C’est là que les choses vont se compliquer pour « Wall Street » ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • mirzabad

        Pas que pour Wall street…
        Il me semble que la Chine et le Japon sont les plus grosdétenteurs en bon du trésor US…
        Et eux, il ‘est pas dans leur intérêt que le dollar s’effondre.

        Je pense que la meilleure solution , et là je sais que je vais me faire railler, mais tant pis j’envoie, c’est ce qu’essaye de mettre en oeuvre la WDS, à savoir un effacement planétaire de la dette publique à l’occasion d’un jubilé, avec en corollaire un genre de comité de réconciliation et de pardon, afin d’instaurer une société fonctionnant sur le principe de la méritocratie…

        Dans l’idéal, ce pourrait être sympa comme utopie, sauf qu’on ne connaît pas les critères de cette « méritocratie »…

      • Lilith Lilith

        Les critères de la méritocratie ce mesurera au nombre de zéro sur le chèque ou a la longueur et la qualité de leurs carnet d’adresse……………………

    • Tout à fait !
      En plus quand on y réfléchie, c’est aussi le rêve d’une branche libérale de l’oligarchie :

      Un oligarque et sa clique à la maison blanche près à gérer l’état comme une entreprise. (avec une chambre basse de la même tre(u)mpe)

      D’ailleurs, si Trump voudrait vraiment rendre « sa grandeur » au état unis, il devrait nationaliser la FED, en a t il parlé ? Non.
      Il devrait aussi annuler les impôts sur le revenu qui sont, selon leurs constitution, illégaux. (d’ailleurs il n’y a même pas de texte de loi sur le sujet)
      Marrant, ça aussi il n’en a pas parlé.

      Je parle même pas de la démocratie américaine, qui est comme la notre, c’est a dire une dictature oligarque fasciste.
      Maintenant au moins, l’image est en accord avec les actes.

  • Libertaire22170

    Bof, la bourse ne réagit jamais comme annoncé, c’est juste un épouvantail pour faire flipper le peuple.
    Si on se fie à ça, le BREXIT c’est de la foutaise aussi.
    Pour ma part, je dis qu’on verra bien s’il tient ses promesses. De toute manière on n’aurait pas été mieux lotis avec Clinton.
    Nous pourrons bientôt juger de son honnêteté.

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      Sauf que lorsqu‘un dirigeant déplais, c‘est une des premières chose qui est attaqué…. hors depuis le rouquin rien n‘a bougé.
      Ce n‘est pas le fait qu‘elle doit bouger sur un effet d‘annonce mais voir a moyen longterme s‘il y a un mouvement significatif ….hors nada bien au contraire tout va bien sachant en plus que le pays est en faillite.

  • bonjour les petits moutons PELES….
    investiture hier ET LES PROPOS SENSES DU MEC le tout en à peine 20 minutes !
    A BAS MAn YES MOCHE, DE LA PAIX…. a t-il fait cela ????
    désolée volti, pour la longueur qui suit
    En finir avec l’interventionnisme à l’étranger et s’occuper des affaires de son propre pays

    Devant une foule enthousiaste, Donald Trump, évoquant la politique étrangère de Washington, a souhaité souligner que désormais, les Etats-Unis ne pratiqueraient plus l’interventionnisme dans d’autres pays pour imposer leur mode de vie et qu’ils se focaliseront sur les problèmes à l’intérieur de leur propres frontières :

    Nous rechercherons l’amitié avec tous les pays du monde. Nous ferons cela avec la compréhension que c’est le droit de chaque pays de placer ses intérêts d’abord. Nous n’imposerons pas notre mode de vie mais nous dirigerons plutôt par l’exemple.

    Ramener les richesses et les emplois aux Etats-Unis

    A propos des sujets touchant à l’économie, le 45e président américain a rappelé la nécessité d’«acheter américain et d’embaucher des Américains».

    «Nous allons ramener notre richesse, nous allons ramener nos frontières et nous allons ramener nos rêves», a martelé le nouveau président, affirmant sa volonté de «rebâtir le pays avec des travailleurs Américains».

    Nous avons dépensé des milliards de milliards à l’étranger tandis que l’infrastructure de notre pays tombait en ruine. Nous avons enrichi d’autres pays, tandis que la richesse, la force et la confiance de notre pays se sont envolées […] Nous avons défendu les frontières d’autres pays au lieu de défendre les nôtres une par une, les usines ont été fermées et ont quitté notre territoire […] laissant des millions d’Américains dans le désarroi. Les richesses de nos classes-moyennes leur ont été arrachées pour être redistribuées à travers le monde. Mais cela c’est du passé, aujourd’hui, nous regardons uniquement vers l’avenir.

    Eradiquer le terrorisme

    Le nouveau président américain a évidemment évoqué la menace terroriste qui pèse sur le monde, notamment l’Etat islamique, martelant que la lutte contre tous les extrémismes religieux, en particulier l’islamisme radical serait pour lui une priorité :

    Nous renforcerons nos vieilles alliances et en formerons de nouvelles. Nous unirons le monde civilisé contre le terrorisme islamiste radical que nous éradiquerons de la surface de la Terre.

    Redonner le pouvoir au peuple

    S’adressant à la foule en liesse, Donald Trump a martelé que désormais, le pouvoir n’appartiendrait plus à une élite proche de la Maison Blanche, mais au peuple américain.

    Pendant trop longtemps, une petite minorité a bénéficié de la politique menée par le gouvernement. La cérémonie que nous vivons aujourd’hui est très particulière. Aujourd’hui nous ne transférons pas le pouvoir d’un président à un autre […] nous le rendons au peuple […] ce moment vous appartient.

    source: https://francais.rt.com/international/32724-quatre-choses-a-retenir-discours-dinvestiture-donald-trump

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Ça fait plaisir de te lire à nouveau Dubitatif !

      « Donald Trump a martelé que désormais, le pouvoir n’appartiendrait plus à une élite proche de la Maison Blanche, mais au peuple américain » Wait and see, comme on dit là-bas …

      Bonne journée
      M.G.

    • Dubi.. Tu as tout dit!

      Ce type s’expose avec courage pour son pays alors qu’il pourrait se laisser revenir aux Bahamas, sous les cocotiers.

      obama ou la clinton n’ont jamais parlé avec leurs tripes, huit ans de règne huit ans de mensonges et…de crimes contre certains peuples.

      Trump, lui, parle de paix, d’entente, de relations amicales, c’est quand même mieux, non?
      Pour ceux qui doutent de la bonne foi de Trump, auriez-vous préféré la cinglée???

  • mirzabad

    Ce qui m’a le plus « sauté aux yeux » dans tout ce qui est écrit dans l’article ci-dessus, c’est ce passage là:

    « a visiblement pour Poutine les yeux de Chimène, et définit clairement ses priorités: bras de fer avec la Chine « …

    Ceux qui ont vu le « film » depuis le début, savent comme moi, que les zuniens ont la Chine dans le collimateur,et que sur 10 simulations de conflit contre eux, ils sortent 9, 9 fois perdants…
    Donc, quelle est l’anguille qui se cache sous ce nouvel élan d’affection pour l’ennemi traditionnel?
    Sachant que Poutine, depuis les sanctions, en a profité pour développer de nouveaux liens économiques vers la Chine, et qu’avec l’Inde, il y a là une zone démographique équivalente à la quasi moitié de la population mondiale…

    D’autre part, je repensais à ce que disait Kalon au sujet de Trump, à savoir qu’il « serait » le plan B des Roth’s….

    Ne venons nous pas d’hériter du choléra en croyant avoir évité la peste?

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif Et si on profitait du débarquement du « Donald en Gros Hummer » pour leur rentrer dans le lard à nos Bergers de Merde lors de cette présidentielle, hein ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
    https://www.youtube.com/watch?v=dm02rf4yKQk http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Le veilleur

    Je ne sais pas si vous avez vu le documentaire sur Trump qui passait cette semaine sur NRJ 12 mais c’est de la pure calomnie et propagande vis à vis de Trump.

    Au même titre que Poutine, Trump est un homme à abattre pour les dirigeants Européens car il dérange, mais en tout cas je ne doute pas qu’il fasse parti du plan divin pour mettre les choses au point avec certains oligarques et banquiers véreux qui ont pris le pouvoir sur le monde.

    Rien ne garanti que Trump tiendra parole mais nous pouvons quand même constater que ses propos dérangent car ils remettent en questions le bien être de certains nantis qui jouissent d’une vie de privilèges et n’ont que faire d’appauvrir le reste du monde.

    Oui il a bien dit que désormais le pouvoir revenait au peuple, qu’il n’avait rien contre poutine, que l’Otan devait se retirer de ses bases en Europe car il coûtait trop cher aux Américains et que les Anglais ont eu raison de sortir de l’UE et rien que ça, ça fait de lui l’ennemie numéro un à abattre par tout les moyens pour les élites en quêtes de profits..

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      Heuuu les discours sont l‘équivalant d‘un prospectus ou d‘une video de pub ….essaies de dresser une marmotte pour qu‘elle mette le chocolat dans le papier d‘alu ou encore essayer de te tenir sur un plafond en y colant tes chaussre avec de la colle super blabla

      • VladP

        Il faudrait sortir de « l’argument » de la marmotte et du chocolat: ça commence à donner creux quand on le trouve 3 X dans 10 interventions sur le même sujet.
        Je me permets de rappeler que nous ne parlons plus de Trump candidat, mais de Trump Président.
        Absolument RIEN ne le Gorce plus à maintenir son discours pré électoral : il est élu!
        Désormais, on peut tabler que s’il reste sur la même ligne, c’est par conviction profonde et non-pas pour gagner une élection dont, si ont était à sa place, on n’aurait rien à faire!
        – 1 Boeing pour lui tout seul?
        Il en a déjà un.
        – La quête de l’argent?
        Il est milliardaire.
        – Les femmes?
        Il en a une magnifique qu’il adore et qui le lui rend bien, et de beaux enfants.
        À 70 ans, il est à un âge ou on ne désire plus rien que de profiter des quelques années qui restent EN PAIX!
        Pourquoi irait-il se coller une cible sur le front si ce n’est par conviction profonde?
        Est-ce que je le ferais si j’étais à sa place?
        NON!
        Il voulait goûter au pouvoir?
        Il y est! Qu’a-t-il besoin de maintenir son discours?
        Il pourrait parfaitement faire comme toutmou: se caler dans son fauteuil, toucher son fric et fermer sa bouche.
        Aller dans le sens du complexe militaro-industriel.
        Dans sa situation, chaque mot qu’il prononce engage sa vie et peut-être aussi celle de sa famille.
        Je ne sais pas ce qu’il pourra faire dans le concret, mais rien que pour ce que son discours d’investiture à provoqué comme maux de ventre à l’otan et chez les marchands de canons, je ne peux que l’aplaudir.
        Ce seul discours le met plus en danger que s’il déclarait la guerre à la Chine et à la Russie.
        Par ailleurs, en ce qui concerne la Chine, il a bien précisé qu’il ne comptait absolument pas engager un conflit armé avec elle, mais qu’il comptait se battre uniquement sur le plan commercial et des affaires.
        Même avec la Chine, il y a de la place pour promouvoir les intérêts us par la négociation plutôt que par la menace des armes.
        Et les chinois adorent ça.
        J’attends la suite avec impatience.

      • Lilith Lilith

        j’ajouterai que même au salaire il a renoncer, et je suis assez d’accord avec toi les chinois adorent effectivement avoir un interlocuteur fort (Couillu) plutôt que de traiter avec des carpettes c’est une question de respect de même que les japonais qui négocie depuis des années avec L’EU et qui vont probablement renoncer a tout traiter commerciale.

  • Graine de piaf

    Je ne sais pas si Trump va faire de vieux os, il dérange trop de monde !

    Bon sang, si seulement nous avions un président qui remettait notre Pays sur les rails en lui redonnant sa souveraineté ! Si on pouvait s’occuper de nous et non des autres dont nous n’avons que faire en l’état où en est la situation catastrophique, quel changement !
    Mais non, ce n’est qu’un rêve, les moutons/veaux, bêlant/meuglant, vont refaire les sempiternelles erreurs, et ce sera reparti pour un tour ! c’est à se casser la tête contre les murs devant tant de sottise ….

  • Balou

    Quatre choses à retenir du discours d’investiture de Donald Trump

    A la tribune, le nouveau président américain Donald Trump a prononcé un discours d’une vingtaine de minutes. Au menu : protectionnisme, fin de l’interventionnisme à l’étranger, retour des emplois vers les Etats-Unis et lutte contre le terrorisme.

    https://francais.rt.com/international/32724-quatre-choses-a-retenir-discours-dinvestiture-donald-trump

  • kalon kalon

    Amusant de , tous, les entendre pousser des cris d’orfraie à l’unisson ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif
    Un nouveau coq dans le poulailler et c’est la cacophonie parmi ces dames caqueteuses ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif
    Changer l’heure de la ponte ? Mais vous n’y pensé pas, chères amies ! j’ai des principes
    http://youtu.be/pT26iCAN3dA
    Alain Souchon : Poulailler song

  • kalon kalon

    Etats-unis: A peine installé, Trump s’attaque aux médias
    Cool, je le vois bien faire un décret interdisant aux médias d’être financés par des groupes de pression !
    La presse libre, une vraie révolution ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • ciray

    IL est genial ce mec , il a interdit a CNN de venir a la ceremonie
    d investiture ! Pourquoi ?,
    Reponse .. CNN n est pas un medias objectif c est un organe de
    propagande et Paf !!! dans le mille Emile . .Je sens qu on va bien
    se marrer
    Par ailleurs pour le peu que j entends et que je vois en ce moment
    Je constate qu on s en va vers duel Final =
    MLP /// Merluchon dans ce cas c est Merluchon qui va l emporter
    mais ne nous rejoissons pas c est un Franc Mac parait il et il est
    dans la combine comme tous les autres .
    Bon sang Asselineau t aurais pas pu decoller il y 15 ans , c est tard
    trop tard on va morphler dur .