VRAI/FAUX… Le Franc CFA : une servitude volontaire au profit de la France.

accords-sur-le-franc-cfa-mis-en-question-300

Le savais-tu ?

Toi, mouton avisé et curieux, tu exploites et maintiens dans la misère des millions d’africains qui te détestent. Ne tourne pas la tête, ne regarde pas derrière toi, c’est bien à toi que je parle, toi, le mouton de l’autre côté de l’ordinateur. 

Le franc africain, dit CFA, mis en place à la fin de la seconde guerre mondiale pour développer l’économie des colonies françaises, a été maintenu après la décolonisation dans un processus permettant à la France de continuer à s’enrichir sur le dos des africains, à hauteur de 500 milliards de dollar par an.

Quoi ? Toi, le mouton enragé,tu ne le savais pas ? Ou alors tu le savais et tu n’as rien dit ? Tout d’un coup tu te sens coupable ?

Tu as raison de te sentir mal et c’est normal, je t’explique…

Nota Bene : Au vu des commentaires, je précise ici que cet article est une synthèse de documents publiés depuis octobre 2016 sur ce sujet. Documents dont vous avez les liens en fin d’article.
Dossier complet
temps de lecture 11 minutes

La zone franc CFA, c’est quoi?

Créée en 1945, la zone franc est une zone d’union économique et monétaire en Afrique, où vivent plus de 160 millions d’habitants regroupant les pays des anciennes colonies françaises.
Deux sous-ensembles la composent: l’Union économique et monétaire ouest africaine -l’UEMOA- (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo) et la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale -CEMAC-(Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée-équatoriale, Tchad).

345

La zone franc compte par ailleurs un quinzième membre, l’archipel des Comores, dont la monnaie a toutefois une parité différente de celle des 14 autres pays, ainsi que la France, liée statutairement à l’ensemble de la zone.
T’es déjà perdu ? Reste concentré…

Bon, le Franc CFA, comment ça marche?

Du fait de sa parité fixe, la valeur du franc CFA évolue de façon parallèle à celle de l’euro. C’est à Paris que cela se décide, à travers un accord de coopération monétaire, qui garantit la convertibilité du franc avec la monnaie européenne, de façon illimitée (attend, ça se complique). Avec la disparition du Franc français et la création de l’Euro (et donc l’arrimage du FCFA à l’Euro le 1er janvier 1999) 1 Euro vaut désormais, et à taux fixe, jusqu’à la prochaine dévaluation : 655,957 FCFA.

En contrepartie, les banques centrales de la zone franc CFA doivent déposer 50% de leurs réserves de change auprès du Trésor français, sur un compte dit « d’opérations ». En 2015, le dépôt de la BEAC (banque centrale de l’UEMOA) et de la BCEAO (banque centrale de la CEMAC) dans les coffres du Trésor français représentait environ 14 milliards d’euros. Oui, t’as bien lu, il n’y a pas d’erreurs, 14 milliards d’euros dans les coffres à Paris qui ne nous appartiennent pas !

Tu crois que les pays africains du franc CFA en tirent un avantage ? FAUX

Bruno Tinel, économiste : « Le système de la zone franc maintient les pays de la zone franc dans une forme de dépendance coloniale. »

Dépouillés de la moitié de leurs réserves de change, les pays africains de la zone franc se retrouvent ainsi dans une situation économique et sociale très difficile, d’autant plus que la France leur impose un contrôle des dépenses publiques pour que l’approvisionnement du compte d’opérations de la France soit garanti.

franc-cfa-afp

Sensé apporter la stabilité économique dans les 15 pays FCFA et promouvoir l’échange entre les deux zones (BEAC et BCEAO), il s’avère que changer le Franc CFA de l’Afrique de l’ouest pour celui de d’Afrique centrale ou vice-versa est un petit parcours de combattant où chacun « se sucre » (banques, intermédiaires officiels comme officieux, etc.) par des commissions diverses au point que le change peut vous faire perdre jusqu’à 20 % du montant que vous souhaitez échanger… Alors parler d’intégration entre les deux zones, c’est justement l’inverse qui est en fait promu !

Après 70 ans de fonctionnement, le bénéfice économique du FCFA pour les pays concernés n’est pas au rendez-vous. Les performances économiques des pays de l’UEMOA, en matière de croissance économique et de progression du revenu par habitant, sont moindres que celles des principaux pays environnants .

Sur la période 2004-2014, le taux de croissance annuel moyen du PIB s’établit à 4.7% pour l’UMOA, 6.8% pour la CDEAO et 7.3% pour le Nigéria et le Ghana. Le PIB par habitant a progressé en moyenne par an de 1.64% pour l’UMOA, 3.95% pour la CDEAO, 4.65% pour le Ghana et 4.45% pour le Nigéria.

Les pays anglophones africains, anciennement colonisés par l’Angleterre se portent nettement mieux que ceux de la zone franc CFA, de par leur autonomie monétaire totale. Tu ne pensais pas que les anglais avaient mieux géré que toi la décolonisation ? Et ben si.

La France -et donc toi, petit mouton- bénéficie-t-elle du système franc CFA ? VRAI

Il semble que le CFA ait un coût pour le contribuable français (mais il est très difficile d’avoir des informations exactes). Un ancien administrateur français des banques centrales de la zone franc estime le coût net du CFA pour le contribuable français à environ 1 milliards d’euros par an. C’est à la fois beaucoup dans un contexte de dépression budgétaire et peu par rapport à l’influence internationale que la zone CFA confère à la France.

Les intérêts dégagés par le dépôt obligatoire de devises au Trésor français (pour rappel 14 milliards d’euros), bénéficie en partie pour la France (estimation quelques centaines de millions d’euros), et pour une partie repart en Afrique : la part d’intérêts versée aux pays Franc CFA est comptabilisée dans… l’Aide française au développement!  (euh, mais cet argent leur appartient, non?)

8348252-13080723

Autre donnée révélatrice : c’est en France que sont fabriqués les billets et les pièces de FCFA dans deux usines, à Pessac et Chamalières. (peut-être même toi l’enragé tu travailles là-bas)
Paris a donc la totale maîtrise de la planche à billets des pays de la zone franc et a de ce fait la possibilité de couper le robinet. Impossible, cependant, de changer en France des FCFA contre des euros ou toute autre monnaie. Oui, impossible, parce que dans les banques ou les bureaux de change, le FCFA est… inconnu !

Les gains de l’investissement de ces fonds du Trésor français sont censés être ajouté à la réserve de change, mais il n’y a pas de comptabilité transmise aux banques ou aux pays, ni les détails de ces modifications. « Seul un groupe restreint de hauts fonctionnaires du Trésor français connaissent les montants figurant dans les « comptes d’opérations » où ces fonds sont investis ; si il y a un bénéfice sur ces investissements ; ils ont interdiction de divulguer ces informations aux banques CFA ou aux banques centrales des états africains.  » écrit le Dr Gary K.Busch (docteur en économie de nationalité américaine).

Malgré tout, l’estimation du bénéfice annuel (NB: bénéfice économique total du secteur public et privé lié à la situation de quasi-monopole de certaines entreprises françaises sur la zoneCFA) pour la France tourne autour des 500 milliards de dollars, soit, par une division simple, pour que tu comprenne ce que ça représente : 7000 euros par an et par français. A l’heure de la réflexion autour du revenu universel, serais-tu content, toi, le mouton, de bénéficier d’un revenu à vie alors que d’autres moutons sont maintenus dans la misère par ton silence ?

La France des moutons est-elle prête à se retirer du Franc CFA ? VRAI

Kako Nubukpo, ancien Ministre de la Prospective et de l’évaluation des politiques publiques du Togo, agrégé d’économie : « Au sein des institutions françaises concernées, on a l’impression qu’il y a de plus en plus de gens favorables à des évolutions, ils voient bien que la situation des pays de la zone franc est catastrophique. »

Lors de la mise en place de l’Euro, certains pays du Nord de l’Europe se sont indignés du système franc CFA, considéré par eux comme un esclavagisme monétaire moderne.

La France, restée silencieuse sur ce sujet jusqu’en octobre 2012, lors du discours de François Hollande devant l’assemblée nationale sénégalaise à Dakar « Je suis convaincu que les pays de la zone franc doivent pouvoir assurer de manière active la gestion de leurs monnaies et mobiliser davantage leurs réserves pour la croissance et l’emploi. » La France des moutons semble depuis hésiter pour une résolution de cet épineux problème de géopolitique.

Un rapport dirigé par Hubert Védrine (ancien ministre des affaires étrangères de 1997 à 2002) et rendu public en 2013 propose l’élargissement de la zone franc CFA au Nigeria, Ghana et Angola, afin de favoriser les parts de marché des entreprises françaises dans les importations et stratégie de développement. Parts de marché en net recul sur tout le continent Africain au profit des entreprises chinoises (sauf dans les pays FCFA où les entreprises françaises font jeu égal avec les entreprises chinoises).

29748896080_a8b4a5d8e2_z

En 2015, la France se dit prête à rediscuter et renvoie la balle du côté des pays africains, lors de la réunion semestrielle des ministres des finances de la zone franc au travers de la voix de Michel Sapin : « La France est entièrement ouverte à toutes les discussions. Tous les pays-membres de cette zone monétaire sont libres et indépendants, ils peuvent donc demander à rediscuter les accords monétaires qui les lient à la France. Rien n’est figé ni tabou ». 

Est-il possible de défaire cet asservissement volontaire ? VRAI

Afrocentricity Think Tank suggère que la France renonce volontairement à son droit de véto implicite au sein du conseil d’administration de la Zone Franc. Et là, tu peux faire entendre ta voix ! Il faut que la France accepte, volontairement et pacifiquement, de sortir du conseil d’administration de la Zone Franc et demande aux pays membres de présenter un fonds de garantie pour faciliter cette avancée. Tout devient possible si les dirigeants africains ont le courage de mettre à disposition entre 5 % et 10 % de leurs réserves internationales pour constituer un fonds de garantie de la nouvelle monnaie commune pour leur zone.

Les dirigeants africains, parfois complices de cet esclavagisme moderne, ne sont pas tous favorables à la fin du Franc CFA, par sincérité, pour certains, par la stabilité économique que cela apporte, mais aussi et surtout, d’autres dirigeants y voient une manne financière et un volume de liquidités disponible pour mener une vie princière et dispendieuse dans leur propre pays, au détriment des populations qui les désignent.

Conclusion, par Bruno Tinel :

« Le fruit est mûr, il faut le cueillir. Le franc CFA, en tant que survivance coloniale, est, parmi d’autres éléments, l’un des instruments de maintien en place de régimes ‘hors-sol’, comme suspendus à l’ancienne métropole au-dessus de leurs propres peuples.

Il permet aux élites fortunées de bénéficier d’un accès privilégié au marché mondial par une monnaie « aussi bonne » que l’euro. Sans le CFA, l’importation des marchandises dont les classes dirigeantes des PAZF [pays africains de la zone franc] ont besoin pour leur propre consommation et pour se maintenir en position dominante seraient hors de prix. Les élites de ces pays peuvent également valoriser leur fortune en euros très facilement et sans risque de change. Cette monnaie postcoloniale contribue ainsi à entretenir des écarts abyssaux de fortune et de puissance entre les gens ordinaires et les classes dirigeantes »

Alors, t’en penses quoi ? C’est pas terrible hein, t’as envie de gueuler que t’y es pour rien, que t’as pas demandé ça, bah ouai, c’est vrai, mais maintenant que tu le sais, tu vas faire quoi pour changer ça ?

Et les moutons de la zone franc, eux, ils en pensent quoi ?

Mamadou Koulibaly, ancien ministre ivoirien des finances : «  la BEAC et la BCEAO n’ont d’africain que le nom. En réalité, elles n’ont aucun pouvoir et ne sont rien de plus que de gigantesques institutions bureaucratiques qui ne décident pas des politiques monétaires. Elles sont là pour faire croire aux pays de la zone franc qu’ils sont maîtres de leur destinée. Les pays de la zone franc continuent de perpétuer un système mis en place par l’ancien bourreau colonial ».

Sanou Mbaye, Economiste sénégalais : « De M. Pierre-Paul Schweitzer à Mme Christine Lagarde, en passant par MM. Jacques de Larosière, Michel Camdessus et Dominique Strauss-Kahn, la France a toujours pris soin de faire nommer comme directeur général du FMI des hauts fonctionnaires qui s’étaient préalablement distingués en gardiens du temple de la politique monétaire des anciennes colonies françaises d’Afrique. N’est-ce pas M. Camdessus qui a présidé à la dévaluation massive de 50 % du franc CFA imposée par Paris en 1994 ? »

Aliko Dangote, homme d’affaires nigérian : « La différence qu’il y a entre les pays (africains) francophones et le Nigeria est que nous avons pris notre destinée en main, nous contrôlons l’économie de notre pays. […] Ce qui n’est pas le cas de la plupart des pays francophones où les nationaux n’ont aucune emprise sur leur économie. Leurs économies sont contrôlées par des étrangers qui parfois même dictent les termes et les conditions de ce qu’ils veulent aux gouvernements. »

Njonji Eyoum-Ebele:

VERS LA FIN DU MYTHE DU FRANC CFA
Jusqu’à quand devrions-nous encore baisser la tête?
Jusqu’à quand devrions-nous continuer á supporter une telle infamie?
Jusqu’à quand devrions-nous encore attendre pour voir le bout du tunnel?
Combien de temps faut-il encore pour réveiller la conscience de l’élite dirigeante?
Combien de temps faut-il encore au peuple pour faire entendre sa voix et conquérir cet autre attribut de souveraineté?
Faut-il encore donner du temps au prédateur de nous embrigader résolument dans une négociation sans issue?
Combien de temps faut-il enfin pour comprendre qu’il ya un temps pour subir et supporter, un temps pour apprendre et comprendre et un temps pour agir et se libérer? 

ZS cool:

Discuter quoi ? Et surtout avec qui ?
Il n y a rien en face !!!
On chie sur cette monnaie de merde.On chie sur le CFA . On chie sur la France. On crée une autre monnaie, notre monnaie pour les 15 pays sans participation étrangère ….. et ou bout de 10 ans vous verrez le niveau de vie et de développement changer radicalement !

Alexis BAPST:

Y’a pas à discuter avec l’esclavagiste qui se croie tjrs le maitre ET qui est Tjrs un Pilleur… :( Y’a qu’à mettre ce Fcfa à la poubelle… :)

Le petit camerounais : Statistiques : 50% de nos réserves de change vont en France! Et ce pays parasite, cette sangsue qui se nourrit du sang des peuples Africains osent donner des leçons de morale au monde ! Je remercie Dieu de pas être français.

Si t’as envie d’en savoir plus :

A lire sur le sujet : Sortir l’Afrique de la servitude monétaire. À qui profite le franc CFA ?,
Dirigé par quatre économistes, aux éditions La Dispute, paru le 3 octobre 2016.
Cet ouvrage collectif a notamment reçu le soutien de la Fondation Gabriel-Péri, think tank spécialisé sur l’économie et l’histoire sociale.
Format papier : 248 pages (125*201) 
15.00 € 

Acheter ce livre

Dossier médiapart par Fanny Pigeaud 

Sortir du Franc CFA, par Yves Ekoué Amaïzo  

*« Le Franc CFA freine Le développement de l’Afrique ». In Dakareco.com. 8 juillet 2015 par Verdier, J. L. et Mbog, R. avec le journal Le Monde. 

33 commentaires

  • bonjour

    pas vu la couleur…

    la banque de france appartient aux rotmachins depuis 1973.. dons de 2

    anciens bandits bien formaté par le NOM

    • boco

      Bien sûr que nous sommes innocents !
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • totoche

      Il y a plusieurs problèmes dans cette article, qui ne fait que reprendre des arguments anglo saxon et tout particulièrement allemand;
      Lorsque vous dites
       » Malgré tout, l’estimation du bénéfice annuel pour la France tourne autour des 500 milliards de dollars, soit 7000 euros par an et par français. »
      Il est bien entendu que ce chiffre de 500 milliards est absolument énorme et ne peut être lié au dépôt des réserves de changes africaines de 74 Milliards.
      Vous citez aussi deux pays producteurs de pétrole qui ont la plus forte croissance, ce qui est indépendant de la monnaie.
      Pour avoir une idée plus juste, des infos en provenance de pays n’ayant pas d’ambition africaine serait les bienvenues ?
      Je connaissais cette théorie, elle est peu convaincante et trop à charge pour être honnête. Laissons tomber le franc CFA, si cela est un problème ce qui est sur c’est que nous n’aurons pas 500 Milliards de revenus en moins par années

      • engel

        Evidemment!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
        500 milliards de ponction(bénéfice) pour 14 milliards d’avoir déposer en banque, hummmmm http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
        Mais quelle fumisterie cet article !!!!!…..!!!…!!…!

        Comme d’habitude, DU BEL OUVRAGE DE CULPABILISATION du vilain p’tit blanc raciste égoïste exploiteur et….français.

        Si non, il est vrai que c’est une forme d’asservissement de l’Afrique francophone!
        …Mais elle se fait exclusivement AU PROFIT D’UNE ÉLITE DES DEUX PARTIES faite de haut financiers, de politiciens véreux et aussi de grosses sociétés devenues totalement apatrides, si ce n’est le siège social.

        En clair, cela profite toujours aux mêmes!…. et les dindons sont les peuples.
        .

  • C’est le troisième article que je lis sur le sujet depuis un ou deux mois.
    Si ça ne leur convient pas, ce que je conçois parfaitement, qu’ils en sortent, on ne peut pas le faire pour eux..

    • boco

      Bien sûr, nous choisissons très bien leurs dirigeants et nous leur donnons de bons arguments pour qu’ils obéissent.

      Jamais vu une marionnette prendre des initiatives à l’exception de Pinocchio ? Quand on en trouve un, on le qualifie de dictateur et l’assassine.

      La mauvaise foi serait-elle sans limite chez les moutons tricolores ?

  • totoche

    Je met un lien pour équilibrer cet article à charge et qui ne sert pas forcément les intérêts africains.
    http://www.financialafrik.com/2016/09/07/le-franc-cfa-fantasmes-delires-et-realites/#.WEBtJe17HPk

  • jardinfleuri

    FCFA jusqu’en 1945 voulait dire « franc des colonies françaises d’Afrique », changé aujourd’hui par « communauté financière d’Afrique », ça reste la même chose sous un nom politiquement correct.
    Je ne suis pas économiste,donc je ne m’aventurerai pas à donner mon avis sur le fait que le franc cfa soit relié à l’euro soit une bonne ou mauvaise chose, mais ça a couté cher à Bagbo de vouloir s’en détacher.
    Je ne suis pas d’accord avec la comparaison avec l’Afrique de l’Est, sur la différence de leurs performances économiques. C’est oublié un peu vite, que l’Afrique de l’Ouest comprend la zone sahélienne, où même avec la meilleure volonté du monde, il n’y pas grand chose à tirer de cette région. Presque rien ne peut y pousser, impossible à sécuriser, au grand bonheur des terroristes et trafiquants en tout genre. Alors qu’en zone tropicale, la nature est nettement plus généreuse. Quant au Nigeria, sa croissance est assise sur ses réserves de pétrole, mais vu l’ambiance (durée de vie d’un européen seul dans la rue….20 mn!) Si ça vous tente…
    Je crois surtout, que le réel problème des états africains, c’est le FMI. Leurs dettes permet au FMI de dicter sa loi, qui va surtout dans le sens d’un capitalisme sauvage, et ils ne peuvent pas investir où ils le souhaitent, et surement pas dans le social, puisque ça ne dégage pas de capital pour rembourser la dette. Certes, beaucoup de contrats sont passés avec la France, à des tarifs privilégies, mais la Chine et les US sont présents également, et essaient de gratter leur part du gâteau. Ce que l’auteur oublie de dire, c’est que des milliers d’hectares ont été cédés en concession à la Chine et l’Inde, en Afrique anglophone, mais très peu en Afrique francophone.
    Enfin, de la corruption de la plupart des chefs d’états et de leur famille, mais là dessus, nous n’avons pas de leçon à leur donner, ils sont à bonne école avec les nôtres!
    Pour conclure, le problème est bien plus complexe qu’un simple problème de monnaie.

  • fautoubenner

    Ben, je trouve qu’il y a de la manipulation dans ce billet avec une grosse tentative de culpabilisation du « petit mouton »!

    Je dirais que si 170 millions d’africains n’arrivent pas à se sortir le cul des ronces , ce n’est pas les 60 millions de petits moutons français qui vont pouvoir faire quelque chose … d’autant plus qu’ils ont eux aussi le cul dans les ronces (jusqu’au cou )et qu’ils n’arrivent pas non plus à l’en sortir !

    Ben oui, on est mal barré , faudrait déjà qu’on puisse s’en sortir ici avant d’aller voir ailleurs … le fcfa aussi bien que l’euro rapporte certainement beaucoup … mais pas au petit mouton derrière son clavier !
    Les moutons français n’ont pas plus leurs mots à dire que les moutons africains.
    Tu te trompes de cible!

  • clegiru

    Oui, cet article est d’une connerie phénoménale.
    Chaque état est libre de quitter cette communauté monétaire.
    Le franc CFA permet actuellement de maintenir à flot de petits états qui n’ont pas les moyens de leur propre autonomie financière. Il faut savoir que la moitié de la garantie du CFA est ivoirienne. Le fait que la Banque de France gère avec la BCAO et la BCEAC les deux francs CFA (Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale) stabilise la monnaie au niveau international. Est-ce que ce serait mieux ou pire sans ? Je ne saurai le dire car cela dépend des pays concernés.
    Alors cela nous coûte 1 milliard d’Euros par an ou cela nous rapporte 500 milliards de USD ? Un peu de cohérence que diable.
    Je viens de finir « Guérilla » de L. Obertone, et effectivement ce livre n’est pas complètement une caricature quand on voit comment certains aiment s’autoflageller et ont la haine de leur propre pays.
    Lamentable.

    • Boris2

      Bonjour Clegiru,

      Les 500 milliards de dollars sont une estimation de Thinks Tanks africains correspondant aux bénéfices privés et publics liés à l’ancienne « francafrique. » Les 1 milliard d’euros de coût correspondent à une info balancée par un haut fonctionnaire du Trésor public Français. Et ce n’est pas illogique.

      Merci de ton commentaire, toi qui aimes la lecture, je te conseille la lecture de l’ouvrage cité en fin d’article.

    • AntOne

      S’auto flageller non, mais faire la part des choses oui.

      Est ce que la France a utilisé sa base coloniale pour diluer sa dette et booster son autosuffisance stratégique?
      Clairement oui!
      La France a t’elle instrumentalisé sa doctrine « République democratique » comme assise coloniale à des fins ignoble?
      La dessus aussi c’est oui!
      A t’elle utilisé son cinéma, musique et culture comme arme de propagation et de défense de son dogme?
      Encore oui!
      Avons nous abaisser des civilisations au rang d’esclave pour un confort matériel et social?
      Oui!

      Donc sommes nous pire que le peuple US ou Allemand a une autre epoque?

      Simple parallèle entre nous et eux, ce genre d’article estampillé oncle Sam, aurait eu un tout autre accueil.

  • engel

    Mais quelle bouse!
    …Les M.E chercherait-il à se suicider ?

    Ce Mr qui reconnaît deux lignes au dessus ne pas savoir exactement de quoi il parle (« mais il est très difficile d’avoir des informations exactes »).
    Il écrit quand même, tout et son inverse.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    Dixit : « LE COUT NET DU CFA POUR LE CONTRIBUABLE FRANCAIS A ENVIRON 1 MILLIARD D’EUROS PAR AN »

    Traduction clair pour les cons, oups! les mal-comprenants:
    -Cette histoire du franc CFA ne bénéficie aucunement au contribuable (vous moi…le peuple) français.
    – Bien au contraire, elle nous COUTE 1 milliards d’euros pour maintenir le bouzin en vie.

    C’est clair, non ?…..C’est écrit noir sur blanc…. et par lui!

  • J’ai très certainement pas tout compris, mais je ne sais pas d’où sort le chiffre de 500 Milliards de dollars par an ?????

    D’ailleurs, pourquoi un tel chiffre est-il formulé en dollars (que je suppose US http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif) et non pas en €uros ???

    Après, désolé, mais les 7000 Euros, j »aimerai bien en voir la couleur. Cela représente mes revenus annuels…

    Il en est de se genre de sonneries la même chose que chercher à me culpabiliser avec la traite négrière.

    Parlez-en aux grandes familles bourgeoises de Bordeaux, de Nantes, de St-Malo, et aux becquets et exploiteurs de toutes sortes.

    Mais pas à un fils de gueux, descendant de vilains et de serfs…

    Quelques soit notre couleur, nous sommes des exploités de minorités au pouvoir.

    Tant ici qu’en Afrique…

    Qu’en est-il des fortunes des dirigeants Africains ? …

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Moutons blancs versus Moutons noirs !

    Une tentative de culpabilisation teintée de provocation ? je cite : « tu exploites et maintien dans la misère des millions d’africains qui te détestent » Ce n’est pas vraiment le bon angle d’attaque pour aborder un tel sujet et je pense qu’il y a confusion sur la bête, voir sur le média, car le Mouton Enragé n’aime pas trop endosser autre chose que sa propre laine, alors vouloir d’entrée lui faire porter le chapeau !

    Quant au sujet qui nous intéresse, sous-entendre que cette soit disant servitude africaine au profit de la France via le FCFA profiterait au petit mouton français qui sucrerait son café au passage, sans sourciller devant la misère qui sévit en Afrique, c’est une plaisanterie. Si abus il y a, les coupables ne peuplent pas les bergeries, mais plutôt les palais dorés. D’ailleurs, je ne vois pas comment nous pourrions, derrière nos claviers, interférer dans la cuisine politique nationale ou internationale. Je vous rappelle qu’une fois élus, nos chers représentants nous foutent un bâillon dans le gosier et s’en vont guerroyer par delà les frontières pour escroquer nos voisins sans notre aval. Donc, hormis éradiquer la vermine qui grouille autour de l’Élysée, je ne vois pas comment le mouton français, aussi enragé soit-il, pourrait mettre un terme à de telles pratiques. Les moutons africains devraient également envisager de leur côté un grand ménage de printemps. ABE …

    M.G.

  • Tyr

    Cet article n’aurait-il pas du sortir le 1er avril?
    C’est une blague totale…

    C’est de la propagande mal foutue qui crache sur la France, mais attention pas sur la Grande Bretagne qui elle a fait une belle décolonisation… On se moque de qui, là?

    De plus l’auteur, pris dans son délire politique, n’est pas cohérent avec lui-même.
    Ce système coute à la France 1 milliard d’euros par an mais elle touche des centaines de milliards… de dollars.
    Dans ce cas, la France est vraiment une mauvaise arnaqueuse, parce que si elle n’est pas capable de faire payer le milliard annuel à ses victimes, c’est qu’elle est nulle.

    On dirait que le classement des moutons dans les sites « de la fachosphère » (traduction socialie/français: site de ré-information indépendant) a fait peur à certains et que du coup on sort un peu de propagande communiste d’il y a quelques années pour faire balancer le site du coté du bon et du beau selon libé.

    • Boris2

      Bonjour Tyr,

      Il suffit de prendre les chiffres de l’économie africaine, disponibles sur le web, pour se rendre compte qu’effectivement, le dynamisme économique n’est pas du côté du franc CFA.
      Par contre, la présence des entreprises françaises dans la zone CFA atteint les 50% de l’activité import/export. Le coût de 1 milliard est pour l’Etat français, les 500 milliards de dollars de bénéfices pour le secteur privé/public.

      Oui, cette synthèse est à charge pour l’Etat français… pas par conviction politico-philosophique, mais juste parceque c’est la réalité….

  • Boris2

    Bonjour gentil lecteur,
    Je suis aussi un mouton, qui s’informe, comme toi! Si tu doutes, ami lecteur, dis-toi que je ne fais que la synthèse des derniers dossiers publiés depuis octobre 2016 dans plusieurs médias classiques ou libres d’Afrique et de France, dont tu as les liens en toute fin d’article, notamment le Dossier de Mediapart.
    Je te rajoute ici un lien vidéo plus digeste. Cette même vidéo qui a fait que je me suis intéressé au sujet. Manifestement, l’ouvrage publié le 3 octobre et dont tu as le lien plus haut remet sur le devant de la scène cette vieille histoire coloniale qu’on aime pas….
    T’as l’air en colère contre moi, ami mouton qui s’informe, mais euh… t’es sur que c’est contre moi? Ce serait pas plutôt contre ce système qui te rajoute de la culpabilité!
    T’as pas à la porter cette culpa, ni toi, ni moi, ni eux, par contre, t’as le droit d’être en colère et de le dire, de faire circuler l’info… pour que la France se retire du conseil d’administration du Franc CFA, c’est pas une mesure compliquée à prendre…
    Quant aux 500 milliards de dollars, et c’est de ma faute -puisque non précisé dans l’article- se sont l’estimation du bénéfice total entre secteur public et privé lié à la « françafrique », puisque comme tu le sais, les liens monétaires induisent des liens économiques, pour les entreprises.
    Je te le redis, ami mouton enragé, je n’ai fais que la synthèse de documents fiables, sourcés, dont tu as les liens en fin d’article.
    La vidéo de Datagueule : https://www.youtube.com/watch?v=OHg4YgccmPg

    • Bonjour Boris2 http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      Pourquoi donc être en colère après moi ?

      Serait-ce que pour une fois, mes propos sont proches de ceux d’Engel et de Tyr ?

      Je comprends ta réaction, mais pour en discuter plus précisément, il nous faudrait reprendre toute ton enquête, et vérifier tous les chiffres.

      Je ne déni pas que la France ait colonisée et allègrement pillée et exploitée l’Afrique , ainsi que l’ensemble de nos colonies.

      Pas plus que le fait que ce sont les contribuables français qui l’ait financé.

      Mais ce n’est qu’une minorité d’actionnaires, et d’oligarques qui se sont enrichis.

      Tant africains que français.

      Sur le dos des pays colonisés, et sur le notre.

      Et pour en connaître précisément les montants, il nous faudrait être au pouvoir…

      CQFD

      • AntOne

        Triple AAA, Autosuffisance, bloquer les potentielles avancées adverse, lobby industriel notamment sidérurgique « une des bases du développement…! »
        Autogestion stratégique, part dans la négoce des métaux précieux et utile.
        Base militaire augmentant la zone d’influence de nos forces armées.

        Bref cela fait beaucoup de chose dont le contribuable à bénéficié!!!

        Mais bon nique les riches et apatride… MDR

        À réfuter la vérité, cela n’augmentera que l impacte de la chute en question.

        Vive la France mais pas cette France stigmate d’un passé si trouble.

        Évoluons…!!!)

  • Mais pourquoi ces infos reviennent maintenant?

    Un complotiste assez connu à l’époque a bien fouillé le sujet , depuis il ne se ballade plus trop en France, dommage conférences sympas si on se bouche parfois les oreilles…:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/K%C3%A9mi_S%C3%A9ba

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • totoche

    Un peu de bon sens si il vous plait. Si nous avions 500 milliards de rentrés financières en provenance d’Afrique cela se verrait dans les comptes nationaux.
    On est bien loin de tout cela est si vous allez sur le site de la banque de France vous verrez que notre balance des paiement est déficitaire avec la plupart des pays Africains évoqués.

  • AntOne

    C’est fou quand même cette volonté a ne pas vouloir voir la vérité!
    La France n’est qu’une autre bouse tout comme les USisrael que vous critiquez constamment.

    Eux ont au moins eu le mérite d’enchainer des puissant!!!

    Les chiffres semblent délibérément faux… Belle façon d’occulter une vérité en la décrédibilisant.

    Mais bon il est tellement plus simple de croire en la divine propagande étatique, tout en réfutant certaines parts de celle ci.
    « C’est pas de ma faute je n’y suis pour rien et quand les supra riche se sucre »nt » moi je n’en bénéficie jamais… »
    « Salopard de vendu de politique, et inhumain financier apatride… »

    Bref toujours du même niveau…
    Vive la France, vive les M.E et leurs soit disant course à la vérité pour plus de liberté… MDRhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • Pyramidion

    Ceux-ci a fait de notre pays ce qu’il est et sans cela la France ne pourrait encore moins maintenir son AAA-. Quand Sarko Holland et bientôt fillon se rendent sur le front africain, syrien et irakien ce n’est pas pour le mieux vivre des peuples autochtone n’est-ce pas ?? L’élite africaine fait partie de la confrérie donc doit se soumettre à la hiérarchie et aux membres de cette dernière. Mais tout ceci fait parti du grand tout évidemment. http://youtu.be/wob-JFMzcLA

Laisser un commentaire