Trump… L’actu continue, voici les dernières news pour ceux qui suivent le sujet

Trump par-ci, Trump par-là, on a l’impression que cette élection est un traumatisme majeur dont la donal-trump-578x260planète aurait du mal à se remettre, et à peine élu, nous frisons déjà l’indigestion, mais vu que les informations sont nombreuses dans le domaine, et le nombre de recoupements importants sur le sujet, un énième billet doit lui être consacré sur le blog.

La contestation gagne de l’ampleur, les violences de la part des anti-Trump également, et si l’on demande pourquoi, ce sont toujours les mêmes arguments qui reviennent en boucle, le nouveau président serait raciste, misogyne, islamophobe et vulgaire. Il est sûrement tel que les médias le décrivent, mais ce n’est pas là le véritable danger représenté par cet homme, surtout aux yeux des mondialistes, car rappelons-le, il est contre l’OTAN, le TAFTA, la mondialisation en général, la théorie du réchauffement climatique par l’homme, il souhaite se rapprocher de la Russie ce qui remettrait en question toutes les sanctions contre ce pays, et il souhaite également abolir la loi Dodd-Frank de stabilité financière votée par les démocrates après la crise des subprimes, donc dérégulation complète du secteur bancaire, bref, il se présente comme étant l’ennemi du « nouvel ordre mondial » et du pillage généralisé de la planète, cela entre autres choses…

Ce qu’il est intéressant de voir, c’est que nombre d’américains comme d’habitants sur cette planète ont accepté (entre autre) les écoutes de masse de la NSA qui s’est même permise d’espionner les dirigeants d’autres pays comme Merkel, Hollande ou le Pape, ils ont accepté les mensonges post-11/09 pour s’attaquer à des pays du Moyen-Orient avec à la clé récupération du pétrole ou des stocks d’or, ils ont accepté les très nombreux cas d’ingérence, le renversement de régimes de manière plus ou moins visible, les menaces parfois à peine voilées contre des pays « alliés », les dépenses ahurissantes au niveau militaire alors que le nombre de pauvres et de sans-logis explose sur le sol américain, ils ont accepté le pouvoir colossal des lobbies, les centaines de milliers de saisies avec le foreclosure gate, certains scandales de pédophilie, les attaques financières pas toujours justifiées contre des banques, multinationales ou institutions étrangères, ils acceptent la montée du satanisme dans le pays, les magouilles dans les paradis fiscaux, la protection des criminels de guerre après la seconde guerre mondiale, ils ont accepté les pires horreurs de la part des précédents dirigeants sans même broncher et en sachant pertinemment bien qu’aucun banquier ni politicien n’a jamais fini en prison, et ils sont prêts à démarrer une révolution contre le président Trump simplement par ce qu’il aurait certaines opinions certes condamnables sans aucune preuve que cela puisse sa politiques? Il n’y a pas à dire, le monde part en vrille…

Donc, après avoir été insulté de toutes parts même par le président François Hollande qui avait la nausée rien qu’en pensant à Trump, voilà que le Flambi a indiqué qu’il attendait des éclaircissements de Donald Trump sur sa politique étrangère, notamment la sécurité de l’Europe et les interventions en Syrie et en Irak. des éclaircissements également demandés par la Défense allemande dans un ultimatum qui reproche au nouveau élu de préférer Poutine à l’OTAN. Troisième personne à qui des testicules ont du pousser dans la nuit, Juncker, qui compte apprendre à Trump ce qu’est l’Europe et comment elle fonctionne.

Dans la rue, les manifestations continuent, certaines finissant en émeutes, et qui se multiplient également les appels au meurtre de Trump! Des appels au meurtre??? Et cela ne choque personne???

Pour la deuxième nuit consécutive, des milliers de personnes se sont rassemblées pour protester contre l’élection du 45e président des Etats-Unis. Donald Trump dénonce pour sa part le comportement des protestataires.

Scandalisées par la victoire surprise du candidat républicain à l’élection présidentielle, des milliers de personnes ont manifesté pour la deuxième nuit consécutive dans plusieurs villes des Etats-Unis et particulièrement sur la côte Ouest, en Californie, dans l’Etat qui vote traditionnellement le plus pour les démocrates.

Plusieurs centaines d’Américains y ont marché en affichant des pancartes et en chantant des slogans contre le président élu.

Dans le centre d’Oakland, les manifestants ont mis le feu à un mannequin à l’effigie de Donald Trump, brisé des vitrines et incendié des poubelles et des pneus.

À quelques kilomètres de là, des étudiants ont manifesté sur le campus de l’université de Berkeley et à l’université de Californie, à Davis, en bloquant les rues et scandant : «Vous n’êtes pas l’Amérique, nous sommes l’Amérique !» Certains étudiants ont été plus hostiles encore : «Va te faire foutre, Trump !»

Près de 300 personnes ont battu le pavé à Baltimore, sur la côte Est, scandant «Pas mon président !» et brandissant des pancartes avec le slogan «Je n’ai pas élu la haine à la présidence».

A San Francisco, quelque 1 000 jeunes, surtout des lycéens, ont défilé, marchant du quartier financier vers la mairie en scandant : «Ce n’est pas mon président !» et en bloquant la circulation.

A New York, plusieurs centaines de manifestants anti-Trump se sont réunis sur Washington Square dans Greenwich Village. Les médias américains ont également signalé des manifestations étudiantes au Texas, tout au sud du pays, entre autres.

Portland : au moins 28 personnes arrêtées lors d’affrontements avec la police

Si la majorité des manifestations se sont déroulées dans le calme, une vraie «émeute» a eu lieu dans la ville de Portland. Des centaines de manifestants sont descendus dans les rues de la ville en accusant Donald Trump de racisme. Des dizaines des voitures, ainsi que des vitres de magasins ont été endommagées. Les autorités de la ville ont déployé des policiers anti-émeute afin de contrôler le défilé.


Des grenades fumigènes ont même été jetées pour disperser la foule. D’après la police, les forces de l’ordre ont arrêté au moins 29 personnes.

Pour Donald Trump, les manifestations sont «injustes»

Dans la nuit du 10 au 11 novembre, Donald Trump a réagi à ces manifestations innombrables dans un tweet, accusant les médias d’avoir incité la haine conter lui. «Nous venons d’avoir une élection présidentielle transparente et couronnée de succès. Maintenant, des manifestants professionnels, incités par les médias, manifestent. Très injuste !», a-t-il écrit.

Article en intégralité sur Russia Today

Mais revenons-en aux accusations contre Donald Trump, puisqu’il serait notamment un gros con raciste misogyne, les accusations sont faciles, souvent utilisées pour attaquer un adversaire dans le petiot monde de la novlangue, mais est-ce réellement justifié? C’est là que le programme du nouveau président est intéressant, je vous relaie donc cet article du blog à Lupus qui mérite d’être lu:

La victoire de Trump, c’est celle de la connaissance contre l’ignorance des élites

 

Surprenant titre ? Oui. Car on imagine la connaissance du côté des élites, pas du petit peuple. A la fin de cet article, vous serez moins surpris…

Les élites n’ont pas les moyens de comprendre la victoire de Donald Trump.

Non seulement ils ne comprenaient rien lorsqu’ils ont prédit avec l’aplomb de celui qui sait, que Trump n’avait aucune chance de gagner, mais ils n’ont toujours pas compris quand il a gagné, et donnent de sa victoire les explications de ceux qui ne comprennent pas.

Et les médias qui ne comprennent guère mieux, invitent pour commenter la victoire, ceux qui hier prédisaient son échec ! Ils se trompaient hier, et c’est eux qu’on nous propose d’écouter aujourd’hui dire qu’ils savent ! Il est interdit de ne pas sourire.

Savez-vous pourquoi ils se sont trompés sur toute la ligne ? Parce qu’ils n’ont pas de connaissances.

Etait invitée hier sur BFMTB une experte, Marie-Cécile Naves, auteure d’un livre sur Donald Trump (L’onde de choc populiste). Durant l’interview elle dit : «on ne sait pas grand-chose du programme de Trump».

Le programme de Donald Trump se trouve sur son site depuis des mois : donaldjtrump.com/policies, mais elle, l’experte, auteure d’un livre sur Trump, elle ne le sait pas. De quoi a-t-elle pu remplir les pages de son livre, l’inculte ? Les électeurs de Trump, eux, connaissent le programme de Trump. Il l’a exposé dans chacun de ses meetings politiques devant plusieurs dizaines de milliers de personnes, chaque jour.

Cyril Hanouna, à la fin de Touche pas à mon poste, a voulu imaginer ce que serait son émission sous Donald Trump : Il a demandé à tous ceux d’origine mexicaine de sortir de la salle, puis aux femmes, puis aux homosexuelles. Enfin, Cyril Hanouna a demandé aux étrangers de quitter le plateau.

Hanouna n’a pas de connaissance. Il ne sait pas ce qu’est «l’idéologie de Trump» comme il dit.

Trump n’a jamais dit qu’il expulserait les Latinos. Il n’a jamais rejeté les femmes, et encore moins les homosexuels. Hanouna ne le sait pas, les Latinos, les femmes et les homosexuels qui ont voté pour lui le savent.

  • La réalité qu’Hanouna ne connaît pas, c’est que les Latinos ont voté en plus grand nombre pour Trump que pour Mitt Romney en 2012.
  • Ils n’ont pas non plus fait un vote de protestation contre Trump : ils ont représenté 11 % du vote total selon le New York Times, comme en 2012.
  • 65 % des Latinos ont voté pour Clinton, contre 29 % pour Trump (1). C’est presque autant qu’en 2008 (67% Obama contre 31% Mc Cain), et mieux qu’en 2012 : Barack Obama avait obtenu 71% du vote Latino, et 27% pour Mitt Romney.

Sur les Mexicains donc, Hanouna ne sait rien.

  • Trump est un des rares constructeurs immobiliers qui emploie des dirigeants femmes, dans un métier très largement masculin. Hanouna ne le sait pas.
  • Trump paye ses cadres hommes et femmes au même salaire à postes équivalents. Par contre c’est du côté d’Hillary Clinton que se trouvent les inégalités : à la fondation, les femmes sont payées 40% de moins que les hommes aux postes équivalents. Hanouna ne le sait pas.
  • La directrice de campagne de Trump est une femme, Kellyanne Conway. Hanouna ne sait pas cela. Le peuple oui.
  • L’empire Trump, c’est à sa fille et ses fils qu’il en a confié la direction, à égalité, et non pas à ses fils. Hanouna ne sait pas cela. Le peuple le sait.

Sur les femmes et Trump, Hanouna ne sait rien. Il ne sait pas que 52% des femmes américaines ont voté pour lui, et même 26% des femmes latinos. (2)

  • Chris Barron, le fondateur du mouvement gay conservateur GOProud est le leader de «Gays for Trump». Il a rappelé (3) que :« Hillary Clinton peut accepter 50 millions de dollars de l’Arabie saoudite ou la punition pour les gays va de la castration chimique à la peine de mort … et elle est supposée être la championne de la communauté LGBT ?
  • «La réalité, dit Barron, c’est que Trump en tant qu’homme d’affaires a un historique exceptionnel concernant les droits LGBT, et venir raconter ici que Donald Trump n’a jamais été un ami de la communauté LGBT, c’est de la désinformation.»
  • Un couple gay qui a déclaré «avoir beaucoup d’amis gay qui soutiennent Trump,» ont témoigné s’être rendu à un meeting de Trump et s’être «senti parfaitement confortable tout en se montrant des signes d’affection au milieu du public». (4)
  • Selon le site Salon.com (5) 20% «être gay et voter pour Trump n’est pas si fou que ça paraît» (5), mais ça, Hanouna ne le sait pas non plus.

Car sur les gays, Hanouna ne sait rien. Le peuple qui a voté pour Trump, lui savait.

Beaucoup accusent Trump d’être fasciste, raciste. Que savent-ils ? Rien. Voici son programme en faveur des noirs défavorisés :

  • Dans son programme, Trump s’est fixé comme «programme national d’apporter le choix des écoles aux 11 millions d’enfants qui vivent sous le seuil de pauvreté» – essentiellement des noirs (6)
  • Il a déclaré à Charlotte DC, une ville pauvre majoritairement noire, qu’il trouve injuste que les enfants de classe moyenne ou aisée aient le choix entre plusieurs écoles, et pas les enfants des communautés défavorisées. En disant cela, il s’est positionné frontalement contre les puissants syndicats d’enseignement qui défendent leurs privilèges au détriment de l’éducation.
  • Dans son «New Deal pour l’Amérique noire» il a promis : «des communautés sûres – 3000 personnes ont été blessées par balles dans les quartiers pauvres de Chicago cette année et 600 ont perdu la vie (7) – une excellente éducation, et des emplois bien payés.»Il a déclaré que «trop d’Afro-Américains ont été abandonnés,» parce que l’Amérique est prise dans un espace temps figé où «elle fait l’erreur d’élire les mêmes personnes encore et encore. »…/… »ma vision pour les quartiers défavorisés des grandes villes repose sur les principes qui ont défini ma campagne : l’Amérique d’abord. Tous les Américains de ce pays ont droit à un gouvernement qui place leur emploi, leurs salaires et leur sécurité avant tout.
  • Pourtant, trop d’Afro-Américains ont été abandonnés.
  • 45% des enfants afro-américains de moins de 6 ans vivent dans la pauvreté.
  • 58% des jeunes Afro-Américains sont sans emploi.
  • Les Afro-Américains représentent 13% de la population, pourtant ils représentent 60% des victimes de meurtre de moins de 22 ans.
  • En 2015, le taux de criminalité de Charlotte a progressé de 18% – et il va encore monter de 24% en 2016.

Les conditions de vie de ces quartiers sont inacceptables.

L’immigration illégale viole les droits civiques des Afro-Américains. Aucun groupe n’a été autant touché par l’immigration illégale qui a fait baisser les salaires que les travailleurs afro-américains à faible revenu.

  • Je vais proposer des réductions d’impôts et des incitations fiscales aux sociétés étrangères pour qu’elles s’installent dans les quartiers défavorisés. Je vais mettre en marche la reconstruction des infrastructures en mauvais état, la démolition des propriétés abandonnées, et augmenter la présence policière.
  • Je vais également mettre en place des réformes financières pour faciliter l’accès au crédit des jeunes Afro-Américains qui veulent poursuivre leurs rêves dans les affaires et créer des emplois dans leurs communautés.
  • J’ai écouté et entendu les préoccupations des citoyens afro-américains concernant notre système de justice, et je promets que sous l’administration Trump, la loi sera appliquée équitablement, avec égalité et sans préjugé. Il n’y aura qu’une seule loi – et pas une justice différente selon les races.
  • Je veux que chaque enfant afro-américain pauvre puisse marcher dans la rue en paix. La sécurité est un droit civique. Le problème n’est pas la présence de la police, mais son absence.
  • Je vais intervenir dans la formation et le financement des policiers locaux et fédéraux afin de débarrasser nos quartiers des gangs, des dealers de drogue, et des cartels du crime. La réduction de la criminalité n’est pas un objectif – c’est une nécessité.

Concernant l’immigration, mon programme est simple. Je vais restaurer les droits des Afro-Américains, des Hispano-Américains, et de tous les Américains, en mettant fin à l’immigration illégale.

  • Je vais réformer la loi sur les visas d’immigration afin de donner la priorité de l’emploi aux travailleurs américains, et je vais suspendre les imprudents programmes de réfugiés depuis les régions terroristes qui coûtent aux contribuables des centaines de milliards de dollars.
  • Je vais également annuler le gaspillage des dépenses contre le réchauffement climatique, y compris les paiements contre le réchauffement global à l’ONU.
  • Je vais modifier les dépenses d’éducation pour permettre aux enfants des quartiers défavorisés de pouvoir choisir entre les écoles publiques, privées, religieuses, ou l’école à la maison. Car le choix de son école est un droit civique important.

Finalement, mon programme inclut la protection de la liberté religieuse, la promotion de la famille, et le soutien de l’Église afro-américaine.

Vision de Trump pour l’Amérique

«Ma mission va être de démontrer au pays que demain n’est pas obligé d’être comme hier. Le cycle de la pauvreté peut être brisé, et des choses formidables peuvent se passer pour notre peuple.

Ceux qui s’opposent

à moi sont ceux qui ont gaspillé 6 000 milliards de dollars dans les conflits du Moyen-Orient – imaginez si cet argent avait été dépensé chez nous.

J’ai été très chanceux dans la vie, et j’ai eu une vie fantastique. C’est le moment pour moi de rendre au pays qui a été si généreux pour moi.

Je viens de terminer la construction d’un hôtel dans Pennsylvania Avenue [NDT: la rue où se trouve la Maison-Blanche] à Washington D.C. Je l’ai livré en dessous du budget, en avance sur la date de livraison, et j’ai créé des milliers d’emplois au passage, y compris dans la construction. C’est ce que je veux accomplir pour notre pays.

Je veux aller dans nos quartiers défavorisés, les pauvres communautés rurales, les écoles en échec, et je veux mettre sur pied un plan pour les revitaliser. J’en ai marre d’entendre les excuses de nos politiciens. J’en ai marre d’entendre qu’on ne peut rien faire. J’en ai marre de ces gens qui disent aux Américains de faire de se serrer la ceinture et de remettre leurs projets et leurs rêves à plus tard.

On a assez attendu. Le moment est venu. Il n’y a rien qui ne puisse être accompli. Aucun projet n’est trop grand. Aucun rêve n’est hors d’atteinte.

Partout où je vais, je vois des potentialités qui n’attendent qu’à être libérées. Mais nous ne libérerons jamais ces potentialités si nous continuons à remettre notre destin entre les mains d’un système politique déglingué qui ne fonctionne jamais. Nous devons choisir une voie plus optimiste – nous devons choisir de ne plus croire en nos politiciens, mais de croire en nous et en notre pays. Si nous faisons ça, tout est possible.

Ne refermons pas les livres d’histoire sur les échecs de Washington, et ouvrons un nouveau chapitre de prospérité pour chacun.

Ensemble, nous aurons un gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple

Et nous allons rendre l’Amérique formidable pour tous les Américains.»

Marie-Cécile Naves, Cyril Hanouna, vous n’appelez pas ça un programme ? Je sais : vous n’avez jamais entendu ce programme, vous ne savez rien.

L’ensemble des journalistes non plus.

Jean-Marc Ayrault, curieux ministre puisqu’aux Affaires étrangères, a eu l’honnêteté, sur France 2 d’avouer qu’il ne sait rien et ne comprend rien :

«Il va falloir essayer de savoir ce que veut faire ce nouveau président» a déclaré monsieur Ayrault.

Mon titre surprend moins n’est-ce pas ? Ayrault qui ne sait pas ce que veut faire Trump !

Les Américains, eux, savent.

Ils ont entendu, ils ont écouté, ils ont analysé, réfléchi, appris, et ont acquis la connaissance.

Les élites ont critiqué parce qu’ils ne savent rien. Les rôles ont été redistribués.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) nytimes.com
(2) dailymail.co.uk
(3) newnownext.com/gays-for-trump
(4) newnownext.com
(5) salon.com
(6) realclearpolitics.com
(7) washingtonpost.com

 

Trouvé sur Le blog à Lupus

 

 

14 commentaires

  • gnafron

    en image inversée, ça rappelle ces grecs qui dansaient dans les rues juste après le référendum

    organisé contre la dictature européenne par Tsipras…y’avait vraiment pas de quoi ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

  • keephope

    Slt Benji…
    Si je résume ton propos, l’ensemble des journalistes et analystes n’ont pas les sources, ni l’expertise, ni l’intelligence, ni la connaissance que tu as toi, de Donald Trump… et que le monde entier se trompe…
    Trump est transparent depuis 45 ans , c’est un milliardaire mégalomane : des immeubles TRUMP, des parfums TRUMP, des steaks TRUMP, des casinos TRUMP, des cravates TRUMP, des jouets TRUMP qui sont, bien sûr , toujours les meilleurs du monde, c’est bien simple, on a jamais fait mieux! (Dixit Trump lui-même). C’est aussi un homme qui gonfle sa fortune réelle pour faire croire à sa réussite en tant que businessman, alors que ses faillites sont nombreuses.
    C’est une star de la téléréalité, aussi, il a su, après un énième revers financier, rebondir en surfant sur la vague des médias et se reconstruire une image d’homme d’affaire redoutable : « You’re fired! ».
    Benji, Trump n’est pas un inconnu sorti du chapeau des défenseurs de la sphère conspirationniste, c’est un homme de pouvoir et de medias depuis les années 80, tout le monde peut découvrir l’homme au travers des archives télés, presse et radio, parceque oui, cet homme volubile et mégalo adore se révéler et se confier aux medias, de la publicité gratuite pour l’ensemble de ses produit Trump, reconnait-il lui-même chez Opra en… 1986!
    Benji, Trump n’est pas le chancre du conspirationnisme, c’est tout l’inverse!
    Comment peux-tu croire que ce milliardaire qui a bâti sa fortune sur le travail d’immigrés, de fraudes avérées, de manoeuvres fiscales hasardeuses pour ne pas participer à l’effort collectif et au bien-etre de la communauté, qui a volontairement sous payé et exploité ses salariés en les maintenant dans une forme de servitude, sans moyen pour défendre leurs droits, cet homme proche des sphères de pouvoir et des lobbies depuis 40ans, en finançant tout asymut des campagnes démocrates, républicaines et du Teaparty, comme peut-tu croire une seule seconde que cet homme est le symbole de la défense du petit peuple contre l’élite? IL EST cette élite, et dans sa frange la plus obscure, qui préfère les bénéfices à tout le reste!
    Qu’un militant du droit à la vérité, du retour à une gestion saine et équilibrée du monde puisse croire que le milliardaire lobbyiste mégalo septuagénaire Trump avec 40ans de scandales, de procès et de manoeuvres dans les plus hautes sphères derrière lui puisse être son représentant et son sauveur est profondément pathétique.
    Tu t’es fait roulé Benji, cette élite financière, économique, dirigeante, que tu conchies si sincèrement vient de te retourner le cerveau et a fait de toi un de ses meilleurs partisans….
    Trump n’est pas le grand dénonciateur du système pourri, IL EST ce système pourri, et pas besoin d’être très informé où très sourcé pour s’en rendre compte, une heure dans les archives du web suffit…
    Obama avait surpris les USA en gagnant les élections par le biais des réseaux sociaux, nouveauté de l’époque… Trump à reproduit cette stratégie en utilisant la conspi-fachosphere du web, nouveauté du moment… mais qu’on ne s’y trompe pas, Trump va très vite rejoindre les rangs, défendre le bilan de son prédécesseur, la qualité de ses adversaires, revenir sur des propositions phares de son pseudo-programme (oui Benji, moi aussi je m’informe, et non, Trump n’a pas de programme, il a une simple liste de propositions déconstruites, sans avoir défini de stratégie de mise en place, ni coordination, ni financement) et lorsque tu réalisera enfin que ton idole, ton héro conspirationniste anti-élite t’as profondément roulé et utilisé, il sera déjà trop tard pour réagir !

    • Rik22

      Salut keephope
      Personne ne doute de cette image de Trump puisqu’il l’a affichée depuis si longtemps dans les médias : magnat mégalo vantard lourdaud goujat, avec ses hommes de main et ses avocats.
      Mais son arrivée court-circuite les ambitions affichées de la Clinton, et cela génère une satisfaction aussi forte que l’éjection de sarko en 2012.
      D’autre part, nous allons ici sortir de deux présidences mièvres et intellectuellement très pauvres (QI 4%), entre les « si yen a que ça les dérange » et les « moi président de lait ».
      Il est à noter que Trump a su montrer un peu plus de finesse dans son dernier discours sur la Clinton et dans certains de ses « sermons », certainement écrits par des collaborateurs. Mais il a ré-évoqué le 11 septembre et d’autres travers populaires.
      Son ennemi est-il la finance ? Il l’a dénoncée mais il en fait pleinement partie.
      Ces polémiques me rappellent l’arrivée de Ménard à Béziers, et lorsqu’on discute avec des Bitterrois, ils ne sont pas tous mécontents. Intellectuellement, il est dans la même catégorie de clown politique que le père le peng : toujours une bonne tirade suivie d’une balourdise.

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    de mieux en mieux on cite en référence politique l’abrutisseur de masse pour en retour cirer les pompes de trump… hi hannnnnnnn

    allez une pîqure de vappel vous fera pas de mal
    http://www.dailymotion.com/video/xofc6p_des-souris-qui-elisent-des-chats-st-fr-hq-sous-titre-en-francais-mouseland_news

    • keephope

      Merci Wolf, je croyais être le seul à être choqué par cette tonalité pro Trump sur le site depuis quelques jours…. me sens moins seul! :)

      • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

        attend de voir les elections françaises on verra du « hoooo oui frannnncois….. plus profond » matin midi et soir

        • keephope

          Oui je l’ai lu aussi, point de vue percutant!

        • ConscienceU12 ConscienceU12

          Oui enfin il n’est pas le seul y avoir pensé à cette option, cette utilisation du personnage, j’y avais pensé aussi quoi ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

          Mais delà à vouloir que les grands électeurs le rejette maintenant au profit de l’autre cinglée de va-t-en-guerre de Killary http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif; …pas sur non plus qu’on y gagne au change quoi ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

          • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

            et faire dans le pro trump primaire va vous sauvez peut-être

          • Je n’ai jamais dit que je voulais que les grands électeurs le rejettent. J’ai dit que ça pouvait arriver, et que ça c’était déjà vu.
            J’ai dit que si l’oligarchie régnante était à ce point emmerdée par un Trump président, elle ne manquerait pas de sauter sur la moindre possibilité de le virer, et qu’ils arriveraient bien à manipuler les masses pour faire passer la pilule.
            Et j’ai dit que si vraiment il devenait président (le 12 décembre je crois), alors c’est qu’il n’est probablement pas ce sauveur qui va mettre l’oligarchie par terre, mais plutôt un outil de l’oligarchie destiné a redorer le blason de ses maîtres et leur permettre d’accroitre leur pouvoir.

            A aucun moment je n’ai parlé de ma préférence personnelle. Mais si il faut le préciser, je dirais que naïvement, je suis davantage pour Trump en espérant être un peu trop parano. De toutes façons, l’autre charogne nous emmènerait sur la route d’une guerre nucléaire, et comme j’ai du mal à imaginer ce qui pourrait être pire, je me dis qu’avec Trump, il y a au moins une minuscule chance d’éviter ça.

      • mat40

        Je vous rejoins ,,,,

        en voir toutes les noms possible envers Hillary, toutes les rumeurs, elle est lesbien, pedophile, bouffer d’enfants etc etc etc , mais ce n’est pas uniquement sur LME, il y a plusieurs sites qui sont clairement orienter pro Drumpf. ils ne parle pas d’agressions physique envers les femmes ni les commentaires au sujet des enfants de 11ans ,,,,

        ^^on^^ ne parle pas non plus de sa perte de 196 million dollars de son declaration fiscale 1995 et le faite qu’il na pas payee des taxe sur 50 million de revenu CHAQUE annee depuis 20ans ,,, ^^alleguee^^ ((parce qu’il refuse de montre ses revenus)) on ne parle pas non plus de sa ^^charite^^ dont il na donnez pas une centime depuis des decennies, mais qu’il utilise l’argent de son ^^charite^^ pour regler ses debts envers les contracteurs qu’il a refuser de payer, ni qu’il utilise l’argent de son charite pour acheter les ouvres d’art pour sa resto ,,,,,

        d’habitude on plaindre que celui quiest elu ne respecte pas ses promesse electorale ,,,beh, perso , pour UNE fois J’espere qu’il ne respecte pas ,,,,

        punir les femmes qui ont une avortement, reduire les taxes pour les plus riches , cancel Obama care pour des millions de gens ….

    • voltigeur voltigeur

      Lupus a bien changé, ses articles ne sont plus ce qu’ils étaient.. :(

  • lumpenproletariat

    Et bien moi je n’ai pas encore d’avis sur Trump. Mais, je suis très heureux que la folle ne soit pas passée.
    J’aurai préféré que ce soit un clodo élu à la place d’un milliardaire, pour changer…

    J’ai écouté quelques discours, dont un très pertinent en présence d’Hillary Cliton, dans un diner coutumier qu’ils font avant les élections.
    Le point positif c’est que les US se sont re-politisées et en ont fini avec le gnian-gnian.
    J’ai écouté l’avis de Mélenchon, entre autres et de tous bords, son avis était respectueux et il n’a pas fait la vierge effarouchée. Là je suis en train de regarder celui d’Asselineau.

    C’est la constitution de son équipe gouvernementale qui déjà en dira long, si c’est encore un va et vient entre les sièges des multinationales et l’équipe dirigeante, alors rien de neuf sous le soleil. Si j’ai bien suivi son vice-président est créationniste. Ma foi, bien que personnellement non baptisé, si cela peut apporter un peu de morale à une société décadente en perte de valeurs…

    Affaire à suivre.

Laisser un commentaire