Rappel: La radioactivité de Canjuers…

Les varois connaissent bien le camp militaire de Canjuers et, certains anciens jeunes, y ont même fait leurs classes, au temps où le service militaire était obligatoire. Ces vastes espaces servent de camp d’entraînement et les détonations sont entendues à des kilomètres à la ronde. Ce que l’on sait moins c’est, qu’elles armes sont utilisées, leur impact sur l’environnement, la santé humaine et animale car,  dans cette zone il y a de la radioactivité. Entre les centrales atomiques pleines de problèmes et les camps militaires, nous sommes bien entourés.

Missile Milan

Missile Milan*

il faut bien tester ces engins, Canjuers est tout désigné. Le Camp de Canjuers et son polygone de tir sont des terrains militaires de l’Armée de terre française situés dans le Var . Créé en 1970, avec ses 35 000 ha de terrain, dont 14 hectares de camp bâti, le camp de Canjuers est le plus grand champ de tir d’Europe occidentale. Déjà partiellement utilisé entre les deux guerres, il sert actuellement à l’instruction aux unités françaises et étrangères avec 2 500 personnes permanentes et 10 000 hôtes par an. On y tire 75 000 obus, 1 000 missiles et 1 600 000 projectiles de tous calibres en 330 journées de tir par an.( villageampus83). Mais il y a un problème, certains de ces missiles, comme le missile franco-allemand Milan contiennent du thorium, de l’uranium appauvri. 

On peut aisément conclure que ces engins, qui ont été utilisés, ont contaminé l’environnement immédiat et les alentours, mettant les civils en danger, un reportage a été diffusé en mai 2012 à ce sujet, mettant en lumière les épidémies de cancers, leucémies, pour les habitants voisins des camps militaires en France et en Sardaigne où en Janvier 2011: Au tribunal de Lanusei, le procureur Dominico Fiordalisi décide de se saisir de l’affaire.

nos amis belges n’étant pas en reste avec la question: Armes à l’uranium appauvri : 20 ans après, où en est-on ?.

Les réponses ne sont pas pour aujourd’hui. En avril 2015 un habitant de Valbonne a relevé des taux très importants en périphérie du camp militaire du haut Var. L’armée dément et annonce des résultats… 35 fois inférieurs aux mesures réalisées ! Il ne demande ni plus ni moins que la fermeture de Canjuers et un traité visant l’interdiction, en France et partout dans le monde, des armes à uranium appauvri ! Cet habitant varois Florent Pirot a créé l’ Association Pyrophor contre les armes à uranium appauvri. Vous pourrez y consulter des articles sur la contamination par les armes chimiques:

Mensonge d’État sur la radioactivité des armes à uranium « appauvri » 08.2016

Le thorium de Canjuers 06.2016

Un faisceau de cancers inquiétants autour de Canjuers 10.2016

Le scandale de la contamination à l’U234 / The scandal of U234 contamination (Irak) 06.2016

Vous pouvez aussi signer les pétitions

Contre les armes à uranium et à plutonium

Contre la guerre au Yémen

Contre les tirs d’armes à uranium « appauvri » à Canjuers

La première pétition a été soumise au comité des Pétitions du Parlement européen (numéro de dossier 0234 / 2015).

Les militaires se sont interrogé suite au reportage de 2012…

Si ça pouvait faire avancer les choses, que nous puissions cueillir le thym, champignons et autres herbes sans risque. Et qu’on abolisse tous ces engins de morts, payés avec notre argent, ne soyons pas complices de leurs guerres…

Type de missile Missile antichar transportable
Constructeur Euromissile (groupe EADS) – Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Déploiement 1972
Caractéristiques
Moteur A base de propergols qui sont sous forme solide et non liquides – lancement par générateur de gaz à partir du tube
Longueur 0,77 m
Diamètre 115 mm
Vitesse 75 m/s début de croisière et 210 m/s fin de croisière
Portée – Milan 1, 2, 2A et 3 : de 200 m jusqu’à 2 000 m selon la longueur du fil- Milan ER : 3000 m
Charge utile A charge creuse
Guidage – Télécommande automatique infrarouge par fils- Suivi optique de la cible

– Suivi infrarouge du missile

– Contrôle par déviation de jet

Précision 0,1 millième (mil angulaire)
Plateforme de lancement Homme à pied ou véhicule

Source Wikipédia

42 commentaires

  • bonjour

    Nous sommes entourés d’assassins, de voleurs, de bandits ,de complices, que beaucoup d’inconscients vénèrent….

    Les marchands de mort sont impunis.. car ils fournissent de l’argent « PQ » (papier, carte plastique,travail, et bientôt puces électroniques pour leurs esclaves)… Pour leurs « amis » c’est rolex, champagne et belles de nuit à gogo….

    Les expérimentations qu’ils mènent depuis plusieurs siècles arrivent au sommet … « idiocratie » dans toutes sa splendeur…..

    Blablablabla

  • Graine de piaf

    Oh oui je connais bien Canjuers pour avoir habité au Nord et maintenant au Sud de ce camp! je l’ai traversé régulièrement pendant des années, moins souvent maintenant.
    Plus d’une fois, de mon ancien logis, lorsqu’il y avait des tirs, j’ai vu les nuages changer de couleur, tantôt verts, tantôt orangés ! et je pensais alors à tout ce qui est envoyé dans l’atmosphère et que nous respirons !
    Lorsque j’étais en montagne, les vents éloignaient tous ces miasmes car ils partaient vers la mer, mais il arrivait parfois qu’ils remontent justement.
    Nous avions déjà à nos côtés une décharge classée Sévéso que nous avons réussi à faire fermer, nous avons eu les retombées de Tchernobyl étant à la limite du Mercantour. Tout cela au milieu d’un paysage magnifique…
    Pendant des années j’ai évité de ramasser les champignons dans le coin, et pourtant ils poussaient tout autour de chez moi et même dans mon jardin ! cela ne gênait pas le moins du monde les habitants qui ont toujours été à leur recherche et les ont consommés… leur insouciance me navraient mais que faire devant des gens qui répondaient « il faut bien mourir de quelque chose, alors… » http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Je connais aussi les lieux. Il y a en effet beaucoup de cancers dans les parages, mais qu’en est-il par rapport au taux national ? Bien sûr, aucune enquête (à ma connaissance) sur le sujet.

    J’ai entendu parler de ce problème à Canjuers, par un ancien légionnaire. Personne n’en fait état bien entendu. Le camps prend sur 13 communes.

    La radioactivité est aussi vicieuse que ceux qui l’emploient. Alors difficile, dans une telle omerta, d’éviter de ramasser les champignons et de cueillir le thym. Je comprends ceux qui le font vu qu’ils l’ignorent. Je suis moi-même tombée des nues quand j’ai appris cette contamination.

  • FlorentPirot

    Hello et merci pour ce partage. Je dois dire avoir trouvé des choses intéressantes à Canjuers :
    – trois fois la radioactivité naturelle, à trois reprises à trois emplacements différents du camp
    (nota bene : les chiffres d’avril 2015 sont erronés, j’ai fait confiance à un appareil qui ne fonctionnait qu’imparfaitement, mais ces nouveaux chiffres, i.e. trois fois la radioactivité naturelle, ont été obtenus avec un appareil parfaitement sérieux et reconnu, d’ailleurs cela a attiré l’attention de l’Autorité de Sûreté Nucléaire)
    – l’armée française, contactée par l’Autorité de Sûreté Nucléaire suite à mes relevés, a reconnu l’utilisation de thorium, qui est hautement radiotoxique, il est responsable sans doute de nombreux cancers à Quirra en Sardaigne, on l’a retrouvé dans les os de tous les bergers du camp morts d’un cancer (beaucoup de bergers étaient décédés d’un cancer)
    – un vétéran, pompier sur Canjuers, m’a dit par téléphone que de très nombreux obus flèche à uranium ont été tirés sur le camp, provoquant de nombreux départs de feu. Des centaines d’obus.

    Aujourd’hui la seule explication possible pour cette radioactivité que je trouve sur le camp (y compris sur la route centrale entre la base et Comps sur Artuby), c’est les tirs d’artillerie. Il y a l’obus BONUS qui présente toutes les caractéristiques d’une arme à uranium « appauvri ». Lire https://fr.wikipedia.org/wiki/Obus_BONUS

    Biquette, c’est intéressant ce que vous me dites (qu’il y a de nombreux cancers dans les parages), n’hésitez pas à m’en dire plus. Les données nationales des principaux cancers (i.e. combien de nouveaux cancers du pancréas par an en France, par ex) sont publiées, une règle de trois permet de faire la comparaison entre taux attendus sur la population locale sur une certaine période et nombre de cancers réels. Mais lisez l’article « Un faisceau de cancers inquiétants à Canjuers » (rappel du lien https://assopyrophor.org/2016/10/16/un-faisceau-de-cancers-inquietants-autour-de-canjuers/ ), vous en saurez plus.

    Bref, merci, et n’hésitez pas à diffuser ces informations le plus largement possible.

  • Rethy

    Ben oui il faut bien mourir de quelque chose, mais entre mourir dans son lit et son sommeil c’est quand même mieux que de mourir après des années de chimio extrêmement douloureuses.

  • clipart

    salu,

    on retombe sur le même problème sur le sujet d’hier sur le nucléaire,

    pour faire plaisir à planete bleu, voici le reportage qu’elle devrait regarder sur Limoge

    https://www.youtube.com/watch?v=-j2thGnU_Ik

  • sephiros

    il me semble que toute les munitions des guerres on été enseveli ou mis dans l’eau comme les lacs ,étant etc

  • engel

    Mais quelle choucroute! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    Il est toujours préférable d’approfondir son sujet avant de le divulguer, cela évite le bête discrédit.
    …Prendre un seul exemple…. et le mauvais!…est plus que préjudiciable.

    -Le missile milan contient AUCUN produit radioactif.
    Comme il est mentionné dans le descriptif fourni. Sa tête active est composée d’un explosif conventionnel sous forme d’une tête creuse.

    De plus, les obus flèches français sont majoritairement à base tungstène.
    ….SAUF le OFL 120 F2 qui lui est en uranium appauvri.*
    Donc, le problème peut venir de là et peut-être bien, de certaines campagnes de tirs de pays étrangers.

    * https://fr.wikipedia.org/wiki/GIAT_CN120-26

    • voltigeur voltigeur

      Lorsqu’on consulte la liste des missiles expérimentées sur le polygone de Quirra depuis les années 70 on trouve parmi ces armes, le “HAWK” de fabrication américaine, ou encore le “VETTERO alfa” conçu par les italiens.
      Mais c’est le missile MILAN, qui retient l’attention du procureur.
      Environ 2000 missiles Milan ont été tirés de 1984 à 2000. Ces missiles avaient du thorium dans leur système de guidage. Jusqu’en 1999, chaque missile milan détenait 2,7 grammes de thorium soit 10989 Bq .Le thorium retrouvé dans les Missile Milan a la même composition que le thorium retrouvé dans les os de Bergers.
      http://amfpgn.org/site/sardaigne-missiles-milan-thorium-bergers-une-mixture-explosive/

    • FlorentPirot

      Ce dont il faut surtout parler c’est l’obus BONUS utilisé par l’armée française dans ses canons Caesar. Aujourd’hui la radioactivité que l’on trouve sur le camp de Canjuers ne peut provenir que des canons Caesar puisque c’est la seule cause des tirs sur le site (armes légères mis à part). Le canon Caesar utilise notamment l’obus BONUS anti-char qui contient deux sous munitions qui contiennent officiellement du « tantale » mais probablement en réalité de l’uranium « appauvri », car c’est l’uranium qui est le plus efficace pour produire des effets anti-char (montée brutale de la température que l’on retrouve dans la description de l’arme).
      Par ailleurs les têtes creuses sont parfaitement susceptibles de contenir de l’uranium « appauvri » dans le « liner », c’est-à-dire la couche de métal qui forme comme une soucoupe et qui est collée à l’explosif. C’est ce métal qui est chauffé et expulsé à grande vitesse par l’explosion. On retrouve de nombreux brevets d’armes qui autorisent l’utilisation d’uranium dans ce « liner ».

      • engel

        « Par ailleurs les têtes creuses sont parfaitement susceptibles de contenir de l’uranium « appauvri »
        Oui,…. tout étant dans le « parfaitement susceptibles ».
        Et en l’occurrence, sûrement pas pour un missile des années 70.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

        Si non, pour ma connaissance personnelle, pourrais-tu m’indiquer un ou plusieurs missile AC qui appliquent ce type de brevet « liner » sur tête creuse générant ainsi un dard en uranium ?

        • FlorentPirot

          Lire par exemple ce brevet de charge creuse, la « K charge » https://www.google.com/patents/EP1164348A2?cl=en&hl=fr
          « Other metals that have been disclosed as useful for shaped charge liners include nickel, zinc, aluminum, tantalum, tungsten, depleted uranium, antimony, magnesium and their alloys.  »

          Celui-ci, qui est destiné au forage de puits, est beaucoup plus clair : quand on veut percer de gros trous on n’hésite pas à utiliser de l’uranium https://www.google.com/patents/US4441428
          Donc la liste du premier se résume probablement en fait à l’uranium, les autres sont là pour décorer (ou plutôt : faire croire que l’uranium n’est qu’un parmi d’autres, mais il s’agit quand même de breveter l’invention, pour se protéger juridiquement)
          A noter que le brevet pour le forage date de 1982…

          Voir aussi l’utilisation d’uranium comme « matériau réactif », donc probablement dans des liners de charges creuses : https://assopyrophor.org/2016/03/14/when-weapon-conceptors-recognize-using-non-depleted-uranium-as-a-reactive-material-in-missiles/

          Le Maverick est un missile anti char (multi usages en fait) pour lequel la revue Jane’s avait un jour reconnu qu’il contenait de l’uranium (avant de retirer càd censurer l’info). Certaines versions du Maverick ont une charge creuse. Pareil pour le Tomahawk, qui je présume doit utiliser alternativement pénétrateurs cinétiques et charges creuses (je sais que des charges creuses comme la JMEWS ont été développées pour le Tomahawk). Je sais aussi que l’uranium est utilisé dans le SCALP (une source militaire anonyme bien informée l’a confirmé !!!) qui combine charge creuse et pénétrateur cinétique dans sa BROACH mais dans ce cas je ne sais pas avec certitude si l’uranium est utilisé dans la partie à effet cinétique de l’arme, dans la charge creuse qui précède, ou dans les deux.

          L’intérêt d’utiliser l’uranium dans une charge creuse c’est que non seulement c’est super dense (mais ductile donc ça se plie très bien lors de l’explosion) mais que ça s’enflamme bien, ce qui produit un dard enflammé. C’est grâce à cela que cette arme est imbattable.

    • voltigeur voltigeur

      C’est plus que de la pub pour cet engin. Ce sont les vendeurs qui jubilent, ceux qui se le prennent sur la poire, un peu moins…
      Cette arme sera utilisé au Liban, au Tchad, en Afghanistan ou encore dans le Golfe. 330 000 missiles sont vendus dans plus de 40 pays.
      C’est le groupe industriel MBDA qui le produit aujourd’hui, le premier missilier d’Europe. Sur leur site Internet, le Milan est toujours mis en avant.

  • Je confirme les départs de feu sur le camps, assez fréquents.
    Je vais essayer de m’informer au sujet des cas de cancers dans le village. Je ne sais pas trop comment, hormis en interrogeant la population.

    Aux toutes dernières nouvelles, manœuvres prévues hors du camp jusqu’à l’an prochain, 1 à 2 fois par semaine. Leur terrain de jeu n’est pas assez grand ? Ils ont même plusieurs villages en ruine pour s’exercer. Je vous en dirais plus si j’ai des infos.

Laisser un commentaire