Près de 500 policiers manifestent à nouveau à Paris pour exprimer leur «ras-le-bol»

Je souhaite que le mouvement s’étende au maximum et que ces policiers soient rejoint par le plus grand nombre de confrères, puis par les militaires, les pompiers, et cela avec le soutient (et même la participation) d’un maximum de français. Les gouvernements successifs ont tant tiré sur la corde que les « pions » deviennent incontrôlable! Austérité à tous les niveaux, justice en faillite, prisons pleines, sentiment d’impunité de la part des délinquants, agressions gratuites, matériel non-entretenu ou obsolète, toutes les raisons  pour que les « pions » se révoltent sont réunies, en espérant que cela ne soit qu’un début…

63066545747c33efa45e05612cca65c6_67x52Source de l’image: Le parisien

Près de 500 policiers se sont rassemblés dans la nuit de jeudi à vendredi place du Trocadéro à Paris avant de partir en cortège sauvage vers les Champs-Elysées pour continuer d’exprimer leur mécontentement.

La manifestation d’agents, tous en civil, certains portant un brassard ou un foulard masquant en partie leur visage, se déroulait dans le calme près de la Tour Eiffel.

Les manifestants ont entonné à plusieurs reprises la Marseillaise et scandé «Policiers en colère», «Cazeneuve, démission», «Falcone démission», du nom du directeur général de la police nationale (DGPN) Jean-Marc Falcone, avant de prendre la direction des Champs-Élysées en marchant sur la chaussée.

Certains ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait notamment lire: «marre d’en prendre plein la gueule», «ras le bol» ou encore «soutien à nos collègues blessés».

Un petit nombre de personnes, munis d’affiches réclamant «la vérité» pour des proches victimes selon eux de violences policières, a rapidement été écarté par les forces de l’ordre.

Des rassemblements similaires ont également eu lieu en banlieue parisienne devant des commissariats à Evry (80 manifestants selon une source syndicale) ou à Bobigny (une centaine de manifestants).

Après plusieurs nuits de manifestations et avant une marche de la colère la semaine prochaine, le gouvernement s’est efforcé d’apaiser la fronde des policiers.

Source+images sur Russia Today

Comme le dit si bien Charles Sannat dans son édito: « Gouvernement, t’es foutu, ta police est dans la rue !! »

L’instant Bouazizi de la France, c’est peut-être maintenant !

Pour ceux qui l’ont oublié, Bouazizi était un « papillon ». Je m’explique. Mohamed Bouazizi, de son vrai nom Tarek Bouazizi, est né le 29 mars 1984 à Sidi Bouzid et mort le 4 janvier 2011 à Ben Arous.

Bouazizi était un vendeur ambulant tunisien dont la tentative de suicide par immolation le 17 décembre 2010, et qui conduit à son décès deux semaines plus tard, est à l’origine des émeutes qui concourent au déclenchement de la révolution tunisienne évinçant le président Zine el-Abidine Ben Ali du pouvoir, et sans doute, par extension, aux protestations et révolutions dans d’autres pays arabes connues sous le nom de « Printemps arabe ».

Un petit vendeur de fruits et légumes révolté par l’injustice de l’ordre social qu’il subit va déclencher un vent de fureur sur le monde arabe et dont nous voyons encore, 6 ans plus tard, les conséquences dramatiques de toutes nos inconséquences.

Vous remarquerez que nous parlons ici d’une immolation.

Vous remarquerez aussi que, là encore, nous parlons pour nos policiers d’une immolation, puisque c’est bien de cela dont il s’agit sauf que dans ce cas, cette immolation n’a pas été voulue, elle a été imposée dans un acte de violence et de barbarie rarement atteint.

Nos deux policiers brûlés sont en train de déclencher un instant Bouazizi, et ce qui se passe est de nature à pouvoir bouleverser totalement les équilibres et ce n’est pas la promesse d’un petit extincteur dans les véhicules, ou encore des treillis qui tiennent mieux au feu (et sans doute « made in china » en synthétique bien pourri) qui seront des mesures de nature à calmer les troupes. Pire, c’est évidemment des mesurettes qui sonnent comme un véritable provocation.

Si vous regardez cette vidéo, vous ne verrez pas une « manifestation », mais bien une véritable mutinerie. Le palais peut donner des ordres. Le terrain ne répond plus. C’est de cette façon là que s’effondre tous les régimes.

Et c’est une évidence.

On attendait la bavure de la police, on a eu la bavure de la banlieue à l’égard de la police !

Si vous reprenez le dernier livre d’Obertone intitulé Guérilla, tout part en vrille dans notre pays suite à un appel de détresse dans une citée, une intervention policière, puis un brigadier-chef qui se fait littéralement massacrer devant ses collègues par des petits « trublions »… peut-être un peu « sauvageons » sur les bords. Un des collègues tire et tue. Il tue 6 jeunes. C’est le drame. 7 morts avec le brigadier-chef. La citée s’embrase, puis la France, puis le chaos généralisé.

Ce qui vient de se passer est exactement le scénario de ce livre, sauf que là, maintenant, ce sont les policiers qui ont été brûlés vifs volontairement. Ils n’ont pas fait usage de leur arme. Ils auraient pu. Ils ne l’ont pas fait. Ce n’est pas la police qui a fait une bavure. C’est la banlieue qui vient de commettre sa bavure à l’égard de la police.

Pourtant rien. Aucune interpellation. Personne n’est allé dans la zone de non-droit qui n’existe pas dans le vocabulaire socialiste pour aller arrêter les 20 gus qui ont commis cet acte odieux. Vous comprenez, il ne faut pas mettre d’huile sur le feu. Des flics oui, mais pas d’huile… Ne pas comprendre la réaction de nos flics, comme le chante notre Renaud qui les embrasse alors que nos petits caïds les embrasent, ne peut qu’amener les forces de l’ordre à ne plus protéger le gouvernement. Or entre la rue et eux, il n’y a plus que les flics !

Que nos mamamouchis continuent à les maltraiter et ils finiront en fuite à Varennes et la populace de sans-dents que nous sommes finira par porter leurs têtes au bout d’une pique.

Le mordant des sans-dents !

Je peux vous dire que dans les couloirs des plateaux TV, je discute souvent avec les gardes du corps, plus qu’avec leur patron souvent plein d’une suffisance insupportable. Et ce qu’ils vous disent est édifiant. Aucun d’eux ne se fera sauter pour cette caste dirigeante à qui ils servent les pains au chocolat, apportent les croissants, les capotes et protègent les frasques sexuelles aux frais des con-tribuables que nous sommes.

Vilains flics, « jamais avec la police »…

Alors on assiste aux pires crétineries des anarchistes et autres gauchistes et bonnes âmes qui critiquent la police et les manifestations de flics tandis que d’autres les soutiennent mordicus dans un climat de haine qui monte.

Oubliant comment on aime nos flics après chaque attentat.

Mais au fait pourquoi ?

La réponse est simple.

Nous ne sommes pas aux États-Unis. Nous ne nous promenons pas avec nos armes dans la rue. Nous avons confié notre sécurité à la police et à la gendarmerie.

Ils sont la dernière ligne de défense entre l’ordre et le chaos.

Nous ne pouvons pas nous passer de nos flics, que l’on soit de gauche, de droite, peu importe votre idéologie. Nous avons sous-traité notre sécurité. Nous ne l’assurons pas nous-même. Donc nous sommes dépendants de la police que cela nous plaise ou non.

Soit nous armons la population (à l’américaine), soit nous soutenons la police, ce qui n’empêche pas de lutter contre ses excès et les policiers ne doivent pas avoir peur des caméras au contraire, cela ne peut que sécuriser leurs interventions et à eux justement de ne pas faire de bavures !

« Gouvernement, t’es foutu, ta police est dans la rue »

Le patron de la police a été hué par ses troupes et cela en dit très long sur la mutinerie en cours, sur la nuit debout des forces de l’ordre qui échappent à tous les syndicats et c’est le propre des révolutions.

C’est également les coups de pieds de l’histoire. À ce stade, nous ne savons pas ce qui va arriver, si le gouvernement saura calmer la grogne, ou si c’est le début de la fin.

Ce qui est certain, c’est que l’Histoire avec un grand H est en marche et que notre pays, une fois de plus, a rendez-vous avec elle.

Ce qui est aussi remarquable c’est que l’Histoire se déroule rarement comme prévu avec des variantes dont elle seule a le secret.

Vive la France !

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Source: Insolentiae

Le pire de tout, c’est de voir certains critiquer ces manifestations non-contrôlées et donc encore plus symboliques et lourdes de sens, dont ce groupe d’universitaires de gauche proches du gouvernement, le groupe J.P. Vernant:

Policiers d’extrême-droite? L’imbécilité n’a plus de limites, surtout lorsqu’il s’agit de décrédibiliser de telles manifestations.

Pour ce qui est du 6 Février 1934, il s’agit d’une date oubliée par beaucoup qui a pourtant marqué l’histoire:

La date du fait référence à une manifestation antiparlementaire organisée à Paris devant la Chambre des députés par des groupes de droite, des associations d’anciens combattants et des ligues d’extrême droite pour protester contre le limogeage du préfet de police Jean Chiappe à la suite de l’affaire Stavisky.

La manifestation tourna à l’émeute sur la place de la Concorde, faisant au minimum 15 morts (dont 14 parmi les manifestants), 31 voire 37 morts si l’on compte les décès ultérieurs, et plus de 2 000 blessés, ce qui en fait la fusillade des forces de l’ordre la plus sanglante depuis celle de Fourmies en 1891. De nouvelles manifestations violentes — avec de nouvelles victimes du côté des manifestants — se produisirent les 7, 9 et 12 février.

La crise provoqua dès le lendemain la chute du second gouvernement Daladier, et exerça une influence profonde et durable sur la vie politique française.

Source et suite sur Wikipedia

30 commentaires

  • Rik22

    Même si le problème est réel (le gouvernement organise et instrumentalise les flux migratoires afin de faire taire les mouvements contestataires liés à la pauvreté et à la dénonciation de l’emprise des mafias sur nos droits fondamentaux), et les policiers vont être en première ligne, soit pour calmer les migrants, soit pour nous empêcher de nous défendre, on reconnait nettement plusieurs casseurs présents lors des Manif pour Tous.
    D’autre part, personne ne leur tire de flash ball ou de lacrymo en pleine tête, cela signifie-t-il que ceux qui utilisent ces pratiques sont tous présents sur cette photo ?

    • engel

      …Et pourtant c’était une manifestation sauvage, eux ont le droit tous les droits….http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • Rik22

        Cela mérite de remettre le post de Sichri sur Marat :
        « Apprenez donc que, hors ce qui concerne la discipline militaire, c’est-à-dire, le maniement et la tenue des armes, les exercices et les évolutions, la marche contre les ennemis des lois et de l’État, les soldats de la patrie ne doivent aucune obéissance à leurs chefs ; que loin de leur être soumis, ils en sont les arbitres ; que leur devoir de citoyen les oblige d’examiner les ordres qu’ils en reçoivent, d’en peser les conséquences, d’en prévenir les suites. Ainsi lorsque ces ordres sont suspects, ils doivent rester dans l’inaction ; lorsque ces ordres blessent les droits de l’homme, ils doivent y opposer un refus formel ; lorsque ces ordres mettent en danger la liberté publique, ils doivent en punir les auteurs ; lorsque ces ordres attentent à la patrie, ils doivent tourner leurs armes contre leurs officiers. Tout serment contraire à ces devoirs sacrés, est un sacrilège qui doit rendre odieux celui qui l’exige, et méprisable celui qui le prête. »
        Marat, « L’Ami du Peuple », 8 juillet 1790

        L’ autorité usurpée ne se soutient que par des troupes, et les troupes ne restent fidèles qu’ à force d’ argent: aussi le prince dépouille-t-il ses sujets, et confisque-t-il les fortunes des plus riches citoyens pour soudoyer ses satellites.
        C’ est une des maximes favorites du gouvernement que si les peuples étaient trop à leur aise, il serait impossible de les soumettre au joug.
        La trop grande sécurité des peuples est toujours l’ avant-coureur de leur servitude.
        Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir.
        (Jean-Paul Marat, médecin journaliste – Les Chaînes de l’esclavage – 1774)

  • Simsi

    Ils en ont marre??

    Et qui va les entourer pendant leur manif pour leur donner des coups de matraques comme ils aiment tant le faire sur les pauvres manifestants ?

    Nous aussi on en a marre de prendre des coup de matraques quand on manifeste.

  • engel

    Ah, SANNAT…

    Il se garde bien de dire:
    – Qui a tout fait, absolument tout fait, pour provoquer ce printemps arabe.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    – Que ce printemps arabe a été magnifiquement orchestré de l’extérieur.

    – Que le hasard n’a pas sa place là-dedans.

    Sous entendre, qu’un pauvre type immolé fut la raison de cette révolution de couleur est grotesque.
    Ce fait-divers fut monté en épingle par les médias (sociaux et conventionnels) pour en faire le déclencheur d’un chaos.
    Car, « ILS »‘…. EN AVAIENT DÉCIDÉ AINSI !

    ….Il est évident que les forces sont ailleurs et que l’instrumentation des imbéciles continuent.

  • Salut jai pas FB alors j’ai une question:
    Est ce que les neuneu ont mis je suis police suita a l agression?

  • Quand je vois ce genre d’info je me demande ce qu’il se passe en ce moment dans les loges .:

    Sachant le nombre de frangins au ministère de l’intérieur , cad 1 officier sur deux selon les renseignements militaires, il est impossible que la secte ne soit pas derrière….

    Et comme avant chaque élections les loges se mettent avant a designer les vainqueurs en attribuant des postes de GM a la tendance politique qui va remporter les élections….

    Sachant que la loge a collard est outsider je me demande si c pas celle a Sarkozy avec les sectes .: Américaines ne sont pas derrière???

    C’est cela qui est rassurant avec l élite des e.n.c.u.l.e.s, pas besoin de les combattre , tout les cinquante ans ils se la mettent profond entre frères(OAS vs SAC…) !
    Bienvenue chez les belges de Charleroi! Lol

  • engel

    Dixit: « Je souhaite que le mouvement s’étende au maximum et que ces policiers soient rejoint par le plus grand nombre de confrères, … »
    ….http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    Mettre ses espoirs dans les bras armés du pouvoir oppressif, pour assurer son propre salut, voilà bien le parfait exemple appliqué du syndrome de Stockholm.
    …Passablement schizophrénique à tendance masochiste voir suicidaire.

    C’est à quelle moment de l’histoire de France que la police a sauvé ses citoyens en s’opposant au pouvoir en place?
    …Pourtant en plus de deux siècles de « démocratie », les occasions furent nombreuses…..mais malheureusement toujours forts sanguinaires!

    Oui mais, cette fois-ci c’est pas pareil…

    • Lol bah oui on va voter mlp melanche ou upepere ca va tout changer!

      Discussion avec des FN en réunion ce matin: Notre parti est le plus anti système!
      Moi: Dans ce cas, le système a peur de vous non?
      Eux : Oui c’est pour cela que blablabla
      Moi: Et donc ce parti antisyteme passe a la tv du système en continue
      Eux: Bah be bi bo bu .
      Moi: Au fait qua dénoncé vos élus depuis leur prise de fonction?
      Eux maréchal lepen( non du père adoptif accolé au nom du père biologique hahahahahah) dénonce le mariage pour tous
      MOI: oui un sujet ultra médiatique donc. Pourquoi mlp et Cie n’ont pas fait de question a la cour constitutionnel pour cahuzac ou l ump qui vient dans l’assemblée avec bracelet électronique
      Eux:……..
      ………………….3 militants qui ont laissé leur carte en partant avec moi..

      Hahahahajzjahahahahahahahahah

      Hacking social quand tu nous tiens…

    • Rik22

      En effet, et plutôt que de dénoncer clairement les nuisances gouvernementales et les combattre de front, ils informent simplement le peuple et les citoyens qu’ils refusent temporairement de continuer à les défendre. Ce sont les petits bras armés des mafias contrôlant les systèmes politiques (combien de politiciens ont eu affaire aux tribunaux), aujourd’hui ils doivent ponctionner leurs propres familles et subir la vindicte sociale qu’ils ont largement contribué à créer, d’où leur ras-le-bol.
      Ils étaient en première ligne pour stopper certaines dérives politiques, ils ont même accepté (ce sont les ordres) de laisser monter et d’attiser certaines violences urbaines pour discréditer le pouvoir prétendument à gôche.
      Tout ceci est bien inquiétant.

  • lumpenproletariat

    J’aimerais tant qu’un policier révolté passe par là et lise mon com…
    Je viens de tomber sur cette vidéo dont j’ai regardé les 5 premières minutes.
    http://www.youtube.com/watch?v=SwLi1X0Ukog

    Vous réclamez plus de moyens, ok, cela se comprend.
    Mais, une carrière de « sauvageon » est assez courte. Si le tribunal ne donne pas de sanction, la vie s’en charge et dans le milieu « sauvageon », c’est sous forme d’un coup de kalachnikov. Les délinquants sont finalement aussi victimes de l’absence de limites…

    Lorsque on sera contraint d’aller voler un bout de jambon pour manger, voir la situation éco, est-ce que ces moyens nous serons aussi destinés?
    Beaucoup de gens aspirent à une petite vie tranquille, mais la réalité économique les poussera peut être à venir agrémenter vos fichiers informatiques…

    Bref, il serait peut être temps que tout le monde voit plus loin que le bout de son nez dans ce bordel généralisé dans lequel nous a plongé cette oligarchie…

  • SOFTCONTACT

    lol, je me marre.Qui n’a pas beugler contre l’injustice des policiers qui abuse de leur pouvoir,qui n’a pas vu de vidéo hors contexte de brutalité policière cela contre femme enfants journalistes..

    les policiers sont devenus par la force des choses ni plus ni moins que des mercenaires aux Ordres.C’est le rempart qui protège les ordures qui nous contrôle..

    Pour comprendre voire aussi le nombre de primes qu’ils ont reçu dans les 2 dernières années pour bon et loyaux services..

    Alors les soutenir il n’en est pas question,bien au contraire.
    Je croit que les français sont vraiment des collabos tout pendant la période de guerre et d’après guerre.Pas étonnant que on nous prend pour des veaux…

    Je ne vais pas m’étalè je risque de devenir vulgaire a outrance…

    • Nak1neuron

      il y a policier et policier. Comme le dit M. Sannat, « l’économie, pour se développer, a impérativement besoin d’un climat de sérénité et d’une sécurité absolue assurée à l’ensemble des agents économiques. » et j’ajoute bien volontiers que j’ai besoin d’un climat de sérénité pour vivre tranquille. Savoir qu’un éventuel voleur peut être arrêté et jugé, que ceux qui essaient de racketter mes enfants à la sortie de l’école peuvent aussi en être empêchés, savoir qu’un cas d’accident, des secours viendront faire les constats, y compris pour établir mes droits vis-à-vis des escrocs d’assureurs, … etc.
      Puis il y a ceux qui répriment les manifestants servilement, sans jugeote.

  • gnafron

    http://www.lepoint.fr/politique/policiers-la-grogne-persiste-hollande-va-recevoir-les-syndicats-21-10-2016-2077507_20.php

    …les policiers obtiennent des gages !

    quand il entend « Hollande dégage », il comprend « Hollande, des gages »…..

  • J avais pas vu l’emblème du compte Twitter crypto antifasciste….

    C’est bel et bien une lutte d’influence entre franc maçons…

  • Grand marabout Grand marabout

    quand on choisi de servir le camp des traites à la nation et au peuple
    il ne faut pas venir se plaindre

    avaient ils un peu de réflexion pendant les manifs matraqué par des CRS?

    le peuple en léthargie vous applaudis,ça vous donne bonne conscience,
    pour bien d’autres,ils n’ont plus aucune confiance en vous .
    continuez à prendre bien soin des auteurs de délits,pendant que les victimes
    attendent justice et réparation

  • Je comprends pas, pourquoi ya des flics en burqua en premier plan… Et le crane rase je lai aussi vu dans un reportage sur la ldj……et la baston durant les manifs propalestine…. Bref bref

  • rouletabille rouletabille

    Ils n’ont qu’à faire grève de protection des élus en déplacement ou pas.
    Grève des gardes à l’Élysée,arreter la protection du Parlement et autres lieux gouvernementaux de débauches.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • .article35.

    Bonsoir à tous.
    Qu’on aime les flics ou pas c’est une affaire personnelle . Mais il arrive un moment où il est utile de faire l’union sacrée, fut elle contre nature . Ça peut sembler opportuniste, mais les ennemis de mes ennemis sont mes amis, même si ce n’est que passager . Que les forces de l’ordre se retournent contre le pouvoir est une occasion à ne pas négliger . Ils sont le seul rempart entre la pourriture politique et nous . Mais ça les charognes des palais le savent bien et il est à parier que tout va être fait pour éviter un rapprochement entre eux en nous .
    Au sujet de ceux qui jettent de l’huile sur le feu lors des manifs, il serait judicieux de chercher dans cette direction .
    http://www.youtube.com/watch?v=WqamyI5xii4
    Il suffit de leur filer un brassard « POLICE » pour qu’ils puissent aller et venir sans être inquiétés .

  • marco marco

    caseneuve il n’envoie pas ses crs pour les gazer et les matraquer?
    bizarre
    c’est ce qui se fait d’habitude quand une manif dérange

  • Rik22

    Le terrorisme est la meilleure arme politique qui soit, car rien ne contraint autant un peuple à la docilité que la peur soudaine de la mort. Adolph Hitler

    Bien entendu, les gens ne veulent pas la guerre… Mais après tout, ce sont les leaders de ce monde qui décident de la politique, et il s’agit toujours, ni plus ni moins, d’embrigader le peuple, que l’on vive en démocratie, en dictature fasciste, en régime parlementaire, ou en dictature communiste… Droit de vote ou non, le peuple peut toujours être amené à suivre ses leaders. C’est facile. Il suffit de leur dire qu’ils sont attaqués, de dénoncer les pacifistes pour leur manque évident de patriotisme, et d’exposer le pays au danger. Cela fonctionne quel que soit le pays. Hermann Goering, dirigeant nazi
    Le moyen le plus facile de contrôler la population, c’est de mener des actes de terrorisme. Le peuple va alors être demandeur de lois liberticides si sa sécurité individuelle est menacée. Joseph Staline

    Où en sont les enquêtes du Bataclan et de Nice ? Où sont les images des caméras de surveillance ? Pourquoi l’Etat français a-t-il refusé d’enquêter sur le financement des terroristes ?
    Mais que fait la police ? Elle gaze les citoyens (jeunes-vieux-femmes-enfants) venus témoigner de tel ou tel réel mécontentement.
    Pourquoi tout le monde a-t-il cette image là de la police aujourd’hui ?
    Faudra-t-il d’autres affaires terroristes pour inculquer la peur aux citoyens ?
    Et pourquoi exhiber un drapeau Bleu-Blanc-Orange ???
    Le slogan des révolutionnaires français, inscrit sur l’Obélisque de Paris : « liberté, égalité, fraternité, ou la mort »

Laisser un commentaire