Aspen Pharma voulait augmenter le prix de ses médicaments jusqu’à 1500% et a fait du chantage à l’agence des médicaments italienne

C’est une honte!! Ce laboratoire pharmaceutique a tenté de prendre l’Italie en otage et a menacé de ne plus livrer les traitements contre le cancer, particulièrement ceux utilisés pour les enfants et personnes âgées, si l’agence n’augmentait pas les prix des médicaments. La bonne nouvelle est que le laboratoire a été condamné à une amende de 5 millions d’euros, la mauvaise nouvelle, c’est que de nombreux autres labos mériteraient une telle condamnation et qu’ils ne sont pas inquiétés.

Une pénurie organisée de medicaments-bientot-en-vente-libre-id493traitement contre le cancer en Italie a fait bondir les prix jusqu’à 1500%, relançant le débat sur la tarification des médicaments en Europe.

Le 14 octobre, l’autorité italienne de la concurrence (AGCM) a condamné l’entreprise pharmaceutique Aspen Pharma à une amende de 5 millions d’euros pour avoir fait du « chantage » à l’agence des médicaments italienne, l’AIFA.

Aspen aurait notamment menacé de cesser de livrer des traitements contre le cancer, particulièrement ceux utilisés pour les enfants et personnes âgées, si l’agence n’augmentait pas les prix des médicaments.

Des augmentations jusqu’à 1 500 %

Dans sa déclaration, l’agence italienne des médicaments souligne que l’entreprise est la seule à produire ce type de traitement, et a donc abusé de sa position sur le marché. Elle dénonce aussi des « prix fixes injustifiés » présentant des augmentations incroyables, jusqu’à 1 500 %, punis par l’amende.

Les procédures ont été lancées l’an dernier par Altroconsumo, le membre italien du Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC), après des plaintes liées à des pénuries de certains traitements.

Aspen avait acheté les traitements oncologiques en question à la firme GlaxoSmithKline. Son brevet ayant expiré il y a dix ans, l’augmentation des prix a soulevé des inquiétudes. L’entreprise a donc lancé des négociations agressives avec l’AIFA et a fini par menacer d’interrompre la livraison de médicaments sur le marché italien. Les traitements anticancers ont disparu, avant de réapparaitre 15 fois plus chers qu’avant.

Ilaria Passarani, qui dirige le département Alimentation et santé du BEUC, s’est déclarée consternée par ces pratiques pernicieuses qui placent le profit avant tout, et notamment la santé et la vie des patients. « Cinq traitements vitaux contre le cancer ont été retirés du marché, avant d’être réintroduits à des prix impossibles. L’impact de cette manœuvre sur les consommateurs n’est pas seulement grave, mais également injustifié », estime-t-elle, regrettant que les pénuries soient devenues courantes en Europe.

« S’agit-il s’un problème d’approvisionnement ou d’une stratégie commerciale délétère ? Dans le premier cas, c’est déplorable et le problème doit être résolu. Dans le second cas, c’est tout à fait évitable et il faut punir les responsables », s’indigne-t-elle.

Ilaria Passarani exhorte également la Commission européenne à enquêter sur ce type de stratégies non éthiques dans d’autres pays, suite aux conclusions du Conseil des ministres de la Santé en juin.

>> Lire : Les États membres s’attaquent aux défaillances du marché des médicaments

Les institutions s’alarment

Quand l’accès des patients à des médicaments essentiels efficaces et accessibles est mis en danger par des « prix très hauts et intenables, le retrait du marché de produits sans brevets ou la non-entrée sur le marché national de certains produits pour des causes de stratégie économique des entreprises et que le gouvernement n’a parfois qu’une influence limitée sur la situation », cela constitue une défaillance du marché, ont estimé les ministres de la Santé au mois de juin.

Ils appellent donc les États membres à coopérer afin de créer un meilleur accès aux traitements.

Source et suite sur Euractiv.fr

 

7 commentaires

  • Le Gaulois libre

    Quand on pense que la majorité de leurs merdes médicamenteuses sont des poisons avérés, oser vouloir faire un max de pognon sur le dos des malades que l’on ne va même pas guérir, je crois que c’est le sommet de la crapulerie mondialisée.

    N’oublions pas que les labos pharmaceutiques sont les premiers contributeurs de toutes les campagnes électorales des pseudo démocraties, et comme ce ne sont pas des enfants de coeur, c’est qu’ils doivent y trouver un sérieux intérêt.

    Lorsque le diable se déguise en infirmière ou en diafoirus, alors nous sommes encore plus mal barrés que le petit chaperon rouge devant le loup déguisé en mère-grand.

  • Ce n’est pas aux sociétés de payer les amendes, c’est aux actionnaires, aux personnes physiques qui réclament toujours plus de pognon.
    Ce ne sont pas aux personnes dites « morales » mais aussi aux dirigeants de ces sociétés de passer a la caisse voir en prison.

  • Ecomotard

    Un réel gouvernement qui n’est pas commissionné, il fait passer une loi qui dit :
    « En cas de force majeur pour la santé publique, fuck les brevets et mise en production d’une copie dans un laboratoire d’état »
    Chacun sait que le prix d’un médicament n’est pas : coût de prod + coût de recherche + marge décente
    Mais : « Jusqu’à combien on peut les faire cracher »
    Sachant qu’en plus, la très grande partie de la recherche est bien souvent public puis revendu à un prix ridicule aux lobbies arroseurs.
    Rajoutez à ça la captivité du malade à son traitement soit disant « miraculeux » (Parole d’expert payé par les labos)
    Au final, le prix indécent des médicaments est totalement logique. CQFD

  • Ecomotard

    Aspen Pharma, c’est un chiffre d’affaires de 37,7 milliards USD
    http://www.aspenpharma.com/investor-information/
    Alors 5 millions d’amende c’est un peu comme si on réglait son amende d’excès de vitesse avec 1 seule fraise tagada.

    « Méchant, pas gentil, pas bien ca, tu ne recommenceras pas !» http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

    Preuve que çà coûte une broutille pour faire croire au peuple que l’état veille sur lui et donc de continuer le vol organiser.

  • rouletabille rouletabille

    je comprends pas l’intitulé « Aspen Pharma voulait augmenter le prix de ses médicaments jusqu’à 1500% »
    Comme s’ils ont besoin d’une autorisation ????
    Y a des gogos qui croient cela
    hahahah
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • rouletabille rouletabille

      L’électricité,le carburant,le chauffage,la bouffe,les transports augmentent ,le truc des 1500 % pour GOGOS me fait rire car il n’y a pas de PLAFONDS aux augmentations et annoncer 1500% c’est accepter 500% comme une victoire hahahah
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Maverick Maverick

    Dans la lignée des « Médicamenteurs »; je viens de finir de regarder « Cholestérol, le grand bluff », sur Arte …

    http://future.arte.tv/fr/cholesterol?language=fr

    ou bien

    http://www.youtube.com/watch?v=al8mLjSj5dg

    A voir … http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif