Syrie, où va t-on ?

QuestionLe grand spectacle pour les élections américaines continue, sur fond de « révélations » tonitruantes, on pourrait en faire un feuilleton du genre « sexe, mensonges et trahisons », tous les coups sont permis et, ce n’est à l’honneur de personne. Pendant que les esprits sont focalisés sur des personnages peu reluisants et comédiens, les « décideurs » va t-en guerre du moment, concoctent encore, des sanctions contre la Syrie, en n’oubliant pas au passage, de souligner le peu d’empressement européen, à partir en guerre.

Souhaitons, que nos dirigeants restent frileux et même gelés, qu’ils anticipent les conséquences qu’auraient une guerre contre un pays où nous n’avons rien à faire, si ce n’est par les engagements d’un ex et peut être futur président, qui nous a réintégrés, sans nous demander notre avis, dans le « machin » otanesque, après s’être assit sur notre NON au traité de Maastricht. Ce même excité, qui déclare à qui veut l’entendre, qu’Hollande « est un homme qui ne suscite pas un immense respect » ! Quand l’hôpital se fout de la charité à ce point, il y a tout à craindre.

Ailleurs, le Moi-je est qualifié d’ingrat et d’impoli par la télévision russe. « Il a peut-être oublié qu’après les attentats (du 13 novembre 2015 à Paris), des pilotes russes ont écrit « Pour Paris » sur les bombes qu’ils ont lâchés sur les terroristes en Syrie », a martelé le présentateur lors d’une émission d’information de grande écoute sur la chaîne Rossiya-1.

Chez nous, droit dans ses botte, le locataire de l’Élysée, affirme « avoir tenu ses engagements aux salariés de Florange » quid de tous les sous-traitants? il passe délicatement sur le sujet, en minimisant le scandale de ses confidences, qu’il est bien loin d’assumer. Le Président de la République a recommandé de ne pas sortir telle ou telle phrase de son contexte au sujet de son livre de confidences, et plutôt de voir la cohérence de son action… Pour la Syrie, on fait la valse des faux-culs, on tourne, retourne, contourne, selon les desiderata des USA, qui veulent que ce soit les européens, qui servent de chair à canon.

Évidemment, avec un ramassis de fiers à bras pareil, on se demande ce qu’il va advenir. Espérons que les français, ne se laisseront pas bernés une troisième fois, par des prétendants plus préoccupés par leur détestables images, que par le sort d’un pays dont ils ont, ont eu ou auront la charge et, qui devrait être prioritaire dans leur agenda. Ça n’a jamais été le cas, il n’y a qu’à regarder dans quel état est notre pays, depuis que ces pitoyables « young leaders », ont été mis au pouvoir, ils ont saccagé notre pays.

Ils ont ouvert la boîte de Pandore, à nous de la refermer en leur faisant savoir, que nous ne sommes pas d’accord, pour gaspiller des millions, dont nous avons besoin pour notre pays, avec une guerre d’ingérence, initiée par les « champions guerriers » en la matière, que sont les USA et qui demandent avec l’ONU, l’arrêt des bombardement au Yémen, « Nous ne pouvons insister trop aujourd’hui sur l’urgence d’en finir avec la violence au Yémen » a déclaré J.Kerry. Oui! monsieur Kerry, 7000 morts au Yémen, qui est une guerre par procuration entre l’Arabie Saoudite et l’Iran, et combien de morts en Syrie ? Tenez vous les comptes à jour avec votre calculette ? Sont ils plus importants que les morts syriens? J’espère que tout ce panier, débordant de crabes belliqueux et psychopathes, souffrent d’insomnies et cauchemardent sévère, sur le lac rempli du sang de leurs victimes. On peut toujours rêver..

Poutine à Paris? «Cela aurait été embarrassant», analyse Ayrault

Accusations de crimes de guerre en Syrie: Poutine répond à Hollande (et tacle les Occidentaux)

L’unique porte-avions de la Russie bientôt au large de la Syrie

8 commentaires