Grèce : la police utilise du gaz lacrymogène sur des manifestants retraités

Aux imbéciles qui restent convaincus que l’Europe est une réussite, ou qui du haut de leur mauvaise foi tentent de nous convaincre de cela, je pose la question: en quoi l’Europe est-elle une réussite pour la Grèce? Cela l’est pour les banques et la finance qui ont réussi à démontrer que l’on peut détruire, piller, saccager, essorer, vider, privatiser et vendre un pays de son argent et de ses richesses sans le moindre respect pour les habitants, mais pour la population elle-même? Réponse simple, si jamais cette dernière râle, on tape dessus ou on les arrose au gaz lacrymogène, ce qui se pratique encore dans le pays même sur les personnes âgées.

ct1qp3xxgaaypmgAlors que le gouvernement grec s’apprête à présenter le budget de l’année 2017, près de 1 500 retraités se sont mobilisés à Athènes afin de protester contre la réduction de leurs pensions, et ont été durement réprimés par les forces de l’ordre.

La police grecque a fait usage (de manière limitée) de gaz lacrymogène contre des retraités manifestant à Athènes contre la compression de leurs pensions, a rapporté l’agence Reuters. La scène s’est déroulée dans la matinée du lundi 3 octobre, une demi-journée avant la présentation par le gouvernement du futur budget annuel, prévue dans la soirée.

Les quelque 1 500 personnes mobilisées se dirigeaient vers le bureau du Premier ministre, Alexis Tsipras, avant que les forces de l’ordre ne bloquent leur progression. La situation s’est tendue entre les policiers et les retraités lorsqu’une dizaine d’entre eux ont tenté de pousser le bus qui les empêchait de poursuivre leur marche.

Un journaliste de l’agence Associated Press, notamment, a diffusé sur Twitter une photographie d’un homme tombant à genoux après avoir été touché par un tir de gaz, ainsi qu’une autre du véhicule barrant la route des manifestants.

 

Elu en janvier 2015 sur un programme de rupture avec la politique économique d’austérité de son prédécesseur, Alexis Tsipras a néanmoins réalisé diverses coupes budgétaires dans le but de contribuer au désendettement de son pays, et prévoit d’en faire de nouvelles.

Source+vidéo sur Russia Today

Ce qui s’est produit en Grèce, laboratoire de l’Europe, sera reproduit dans le reste du continent. Nous laissons faire, jusqu’à quand?

 

4 commentaires