Washington vient-elle de déclarer la guerre à la Russie?

Lauréat du prix Nobel de la paix, le président américain Barack Obama n’en poursuit pas moins fermement une politique d’interventions armées et de conflits à travers le monde, plus longues et plus intenses que sous tout autre président de l’histoire récente des États-Unis. Et maintenant, il lance un ballon d’essai contre la Russie, sans prêter attention au fait que cela pourrait entraîner une guerre mondiale suivie rapidement d’un anéantissement nucléaire mutuel.

f_obamairaq_a_20141109_870x637Comment comprendre autrement la déclaration faite par le porte-parole du département d’État américain, le contre-amiral John F. Kirby, si ce n’est comme une déclaration de guerre directe. La déclaration dit ceci :

Les conséquences seront que la guerre civile se poursuivra en Syrie, que les extrémistes et les groupes extrémistes continueront à exploiter les vides qui sont là, en Syrie, pour étendre leurs activités, qui comprendront, sans aucun doute, des attaques contre les intérêts russes, peut-être même les villes russes, et la Russie continuera à renvoyer ses troupes à la maison dans des sacs mortuaires, et elle continuera à perdre ses ressources – et même, peut-être, perdre encore plus d’avions…

Le même mode opératoire a été utilisé pendant un quart de siècle pour abattre l’Union soviétique. À la fin des années 1980, les États-Unis ont décidé qu’ils étaient en bonne position pour prendre l’empire du mal dans le piège afghan grâce à l’appui qu’eux-mêmes fournissaient aux terroristes armés qui se sont maintenant transformés en terroristes modérés, y compris al-Qaïda. Dans les années 1980, Washington a profité de la richesse saoudienne et des services secrets pakistanais. Voilà comment la soi-disant résistance afghane est née, bénéficiant du soutien logistique pakistanais et du flux de nouvelles recrues venant de tout le Moyen-Orient.

L’ancienne secrétaire d’État américaine et maintenant candidate à la présidentielle, Hillary Clinton, a ouvertement déclaré, en 2012, que de son point de vue c’était une bonne idée :

Lorsque l’Union soviétique a envahi l’Afghanistan, nous avons eu cette brillante idée d’aller au Pakistan et de créer une force de moudjahidines, de les équiper de missiles Stinger et tout le reste, pour aller se battre contre les Soviétiques en Afghanistan. Et nous avons réussi, les Soviétiques ont quitté l’Afghanistan, puis nous avons dit « Great ! Goodbye», laissant ces gens formés et fanatiques en Afghanistan et au Pakistan, les laissant bien armés, à créer du désordre…

Ce qu’Hillary a oublié de mentionner, cependant, est le fait que le mouvement moudjahidin en Afghanistan était un terrain fertile pour les actifs d’al-Qaïda. Al-Qaïda était et est toujours contrôlée directement par la Central Intelligence Agency (CIA) afin d’entretenir un processus de déstabilisation du Moyen-Orient, fournissant aux entrepreneurs militaires étasuniens un prétexte pour envahir les États, les uns après les autres.

C’est ce même scénario que la Maison Blanche veut répéter maintenant en Syrie. Il n’est pas étonnant qu’elle ait permis le violent bombardement des soldats syriens le 17 septembre, car il a été fait dans le but d’épargner la vie des militants de Jabhat al-Nusra qui auraient eu du mal autrement à garder leurs positions. Il convient de rappeler qu’en septembre 2015, l’ancien chef de la CIA, David Petraeus, l’un des parrains de la guérilla étasunienne, a exhorté la Maison Blanche à combattre l’État Islamique côte à côte avec Jabhat al-Nusra.

Après six années de guerre perpétuelle, le conflit en Syrie est loin d’être aussi civil que l’on veut nous le faire croire, c’est un conflit entièrement mené de l’extérieur, et non pas de l’intérieur. La Syrie est devenue une sorte de nœud gordien, un endroit où les intérêts de la Russie, de la Chine, de l’UE, de la Turquie, de l’Iran, de l’Arabie saoudite et des États-Unis ont été incroyablement embrouillés.

À ce stade, Washington est totalement incapable de discuter de tout règlement politique sérieux en Syrie, car il considère tout processus de paix dans ce pays déchiré par la guerre comme le signe avant-coureur de la présence permanente de Moscou, de Pékin et de Téhéran dans la région et de la mise en place de plusieurs routes de l’énergie qui donnerait à ces États l’influence et la richesse dans la région, pour l’avenir, et signifiera qu’il n’y aura pas de place à table pour les avides défenseurs de démocratie occidentaux.

Voilà pourquoi les États-Unis se sont opposés si vigoureusement à la publication des détails de l’accord de cessez-le-feu russo-américain et ont gardé la discussion sur l’accord aussi loin que possible de l’ONU, de peur qu’il puisse y avoir une résolution de l’ONU adoptée qui rendrait obligatoire de s’y conformer.

Voilà aussi pourquoi, tout en gardant à l’esprit son plan d’ensemble, Washington a utilisé le territoire syrien pour commencer la plus grande guerre indirecte de l’Histoire moderne, si elle continue sa transformation actuelle en une confrontation armée directe avec la Russie. Un total de 80 États se battent à la fois directement et indirectement en Syrie. Ce n’est pas un hasard si le 23 mai 2003, au lieu de rassembler les forces irakiennes en une seule grande unité, l’administration d’occupation américaine a dissous l’armée irakienne, créant ainsi les conditions préalables à la montée d’EI. En janvier 2012, au milieu de la guerre civile syrienne, la CIA a créé une branche d’El-Qaïda en Syrie – le fameux Jabhat al-Nusra. Ce n’est plus un secret que les militants de ce groupe terroriste, à différents moments, ont été soignés dans les hôpitaux turcs et israéliens – deux États satellites fidèles à Washington. Ces étapes ont été suivies par l’approbation de l’invasion de la Syrie par l’armée turque, qui a été lancée le 20 août dernier.

Pour créer les conditions préalables à un conflit armé ouvert avec la Russie, Washington a lancé une campagne massive de propagande, visant à discréditer Moscou sans arrêt. Il suffit de se rappeler le soi-disant scandale de dopage et des révélations que le président ukrainien Petro Porochenko a fait de la présence présumée de plus de 30 000 soldats et des centaines de chars russes dans l’est de l’Ukraine. Et même si ces allégations sont ridicules et sans fondement, Washington les répète, comme s’il n’avait aucun moyen de suivre quelques centaines de tanks partout sur la surface de la Terre et de fournir des preuves irréfutables au public. Et encore, nous entendons ces accusations au sujet de l’implication présumée de Moscou dans la chute du Boeing de la Malaysian Airlines sur le Donbass et bien d’autres accusations. La liste continue. En regardant toutes ces étapes, on ne peut s’empêcher de penser au génie de la propagande nazie – Joseph Goebbels – qui conquit la perception du public par la répétition continue de mensonges pourtant transparents, même le jour de l’invasion de la Russie par les nazis.

Source: New Esatern outlook

Traduction: Le saker francophone, via Sott.net

 

43 commentaires

  • Je ne pense pas que les russes vont se laisser influencer par se genre de gamineries et propos dénué de réalité.

    De plus on se rend bien compte que c’est la frustration qui s’exprime, celle d’avoir toujours un pion de retard face à la Russie.

    Ils s’essayent juste à la provocation stérile et ça fait 4 ans que cela ne marche pas.

    Orné

    • Le veilleur

      Oui car une attaque nucléaire aurait des conséquences dramatiques dans les deux camps qui se chiffrerait en millions de victimes et ça les représentant des 2 pays le savent très bien, se serait une catastrophe sans précédent pour l’humanité.

      Pourquoi les élites US veulent la Guerre Mondiale tout de suite.

      http://reseauinternational.net/pourquoi-les-elites-us-veulent-la-guerre-mondiale-tout-de-suite/

      • Oui aucun des deux camps n’a envie de devoir gérer une telle catastrophe et récolté des giroflées.

        C’est un peu le même cas de figure avec les médias dominants qui veulent absolument que le régime syrien massacrerait son peuple et détruirait ses propres infrastructures, ainsi que les russes qui « s’amuseraient » à massacré le peuple syrien (sic). Cela n’a aucun sens logique en se posant les bonnes questions on se rend bien compte de la propagande qui est faites. Mais est-ce que les gens ont encore le sens du discernement ?

        Orné

      • bonsoir
        les dirigeants du peuple élu ont besoin de 15% d’esclaves et tout le reste doit disparaître …..

      • engel

        C’est de l’auto persuasion???

        Ouais ouais, la 1er et la 2eme ne pouvait pas avoir lieu qu’ils disaient,…mais l’histoire en décida autrement,… dommage!

        « Mais, cette fois-ci c’est diffèrent. »…… »fuck l’histoire »http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Ce sont des menaces à peine voilées mais pas une déclaration de guerre. La Russie l’a pris comme tel et a répondu d’une manière bien plus mâture que les provocations de Kirby le petit caniche du Pentagone, via le porte-parole du ministère russe de la Défense:

    «Une fois de plus, nous déclarons que nous sommes pleinement disposés à continuer le dialogue avec la partie américaine et à poursuivre les actions conjointes pour combattre les actions terroristes en Syrie.

    Cependant, même le moindre soupçon de menace envers nos soldats et les citoyens russes doit être exclue de ce dialogue. La question de la sécurité des citoyens russes, peu importe où ils puissent être, n’est pas négociable. C’est notre priorité principale et inconditionnelle».

    Il faudra plus que ces gamineries pour provoquer une guerre, heureusement. Mais les Etats-Unis sont bien décidés à en découvre malheureusement et Clinton va s’engouffrer dans la brèche si elle est élue, elle a déjà menacé deux fois la Russie d’une guerre rien qu’au mois de septembre (y compris lors du débat avec Trump).

    http://www.fawkes-news.com/2016/09/premier-debat-pour-la-presidentielle-us.html

    • Bonsoir Guy et merci Guy,
      Cela rejoint exactement ce que je viens d’écrire sans avoir encore lu ton lien comme de quoi (sourire)

      Et merci pour pour ton bon boulot et la qualité de ton blog, je ne pense pas avoir encore eu l’occasion de te le dire.

      Orné

  • marco marco

    elle aura bien lieu

    meme autour de moi des gens commence à réaliser
    de plus en plus m’en parle
    cela devient trop visible

    ce n’est qu’une question de temps
    mais ne soyons pas trop pressé

    elle sera centré région israel et pourtour
    tout ce passe comme annoncé depuis longtemps.
    malheureusement

    « ça pue la guerre »
    en restant poli ^^

    je dirai meme
    il est trop tard
    car elle a déjà commencé

    • marco marco

      et comme tu dis si bien Guy
      la folle le dit ouvertement
      elle s’en cache meme pas
      et plein sont pres à voter pour cette follasse

      mais nous on est pas mieux
      Selon un sondage » Odoxo/le Parisien , 86% des français voteraient Hillary.

      • Je suis prêt à prendre le paris du scénario d’une Hillary effectivement élue, mais remplacé à bras le corps par celui qui est déjà désigné comme le vrai successeur de Obama.

        Sinon pour les menaces de guerre il ne faut pas trop te formaliser Marco, durant la 1ere guerre froide il y a eut aussi des menaces encore plus explicites que celles qu’on entend actuellement et même des alertes rouges où ils étaient à deux doigts de l’affrontement et au final il n’y a rien eut.

        il y a eut aussi cet épisode ou les bombardiers US étaient en route vers l’URSS (à se temps-là) et ont fait demi tour au dernier moment, il s’agissait d’un mal entendu, je ne me souvient plus des détails, je vais essayer de remettre la main sur l’histoire complète.

        Orné

  • clipart

    Nous sommes déjà dans la troisième guerre mondiale avec 80 pays impliqués, la solution du nucléaire, va être difficile à faire avaler à la population, quoique si on tape FEMA sur google images, vous avez déjà tous les cercueils en attente au USA

    La Russie a montré qu’elle avait la place de protéger tout la population de Moscou dans ses souterrains, que ses armes ne sont pas des pistolets à eau, donc les ricains jouent leurs dernières cartes avant le 8 novembre 2016, car le dollars n’a plus aucune valeur, le nouvel ordre mondial ne tient plus, les boulons se cassent la gueule du vaisseau empire, et si Trump passe, les oliconnards n’auront plus la main sur le reste de leur plan

    http://www.youtube.com/watch?v=BZTi0fAFNLQ

  • marco marco

    faut etre tres clair
    la ww3 n’est pas la fin du monde

    AUCUNE prophéthie viable, AUCUN retour de NDE qui ont des visions de l’avenir, AUCUN des derniers derniers messagers actuels dont ont ne parle d’ailleurs jamais ici.

    AUCUN ne parle de destruction totale de la planete
    des millions de morts certes
    guerre courte à son apogée, quelques mois.

    la mise en place NOM pure
    se mettra en place
    apres la ww3
    pas avant

    • clipart

      je ne sais pas si la 3eme guerre mondiale ne sera pas la fin du monde, mais avec toutes les armes nucléaires existantes sur la planète, j’ai quelque doute sur la valeur nutritive des pissenlits dont les nuages ne passeront pas la frontière!…

      Soyons réaliste, la 3 eme guerre mondiale existe depuis le 11 septembre 2001, la guerre civile en France existe depuis la jungle de Calais, sans compter les LGBT, le mariage pour tous, etc…

      Je ne veux pas être pessimiste, les Russes ont fait beaucoup pour éviter ce conflit en Syrie qui se propage depuis presque 6 ans.
      L’Ukraine est à l’abandon de l’UE, ils se sont aperçu que personne ne paiera la facture que les russes payaient pendant des années

      Les migrants sont une arme de destruction massive de nos pays européens, alors, que faire ?

      le nucléaire n’est pas la solution à ce conflit mondial, il faut sortir de l’Otan, de l’Europe et de l’euro
      l’axe du mal n’est pas à l’est, il est à l’ouest, remarque quand on voit ceux qui nous pseudo-gouverne, on ne risque pas d’avoir de solution à ce conflit mondial

      Cette 3eme guerre était déjà prévue depuis de nombreuses années, il suffit de savoir pourquoi, Antony Sutton l’avait très bien décris dans les années 70

      Le Grand Isssssrael, de l’Euphrate au Nil, c’est aussi simple

      • En même temps la 3ème guerre mondiale ne sera pas nécessairement nucléaire. Ils peuvent très bien « se contenter » d’armes traditionnelles pour conquérir plutôt qu’annihiler et partir sur un conflit global d’une durée de 3 à 5 ans.

        Le Grand Isssssrael, de l’Euphrate au Nil, c’est aussi simple

        C’est ce que représente les deux lignes de leur drapeau. C’est Zion leur terre promise décrit dans leurs anciens écrits. Mais tout les j.uifs ne sont pas nécessairement d’accord avec ça.
        Orné

        • clipart

          le conflit global, nous l’avons depuis la fin du mur de Berlin, soit 1989
          1991, première guerre contre l’Irak
          Guerre en Afghanistan avec les Russes et les Talibans fabriqué par les USA
          Guerre en Yougoslavie pour casser une partie de l’Europe
          Guerre en Somalie depuis des années, guerre en A-fric pour Rod$hild et le coltan, l’uranium, le pétrole, les bois précieux,etc…
          en 2001, 11 septembre, attentat sous faux drapeaux, rebelote et dix de der

          Donc, ce conflit est larvé de toute pièce, les amérindiens ont subit cela il y a 240 ans, les yankees sont des voleurs depuis cette époque, ils ont tout cassé sur la planète TERRE

          Aujourd’hui nous subissons l’esclavage à outrance jusqu’à ce que mort s’en suive

        • Danai

          Bonsoir à tous.
          En effet, cette troisième guerre mondiale n’a pas besoin des armes nucléaires. Il suffirait de quelques maladies spécialement élaborées en fonction des populations visées et le résultat serait une terre encore viable sans les populations. Ce serait surprenant que certains n’y aient pas déjà pensé.

          • engel

            Enorme problème de gestion pour le bactériologique.
            Par contre le nucléaire c’est radicale modulable et ça peu être propre.
            …Et oui!

      • marco marco

        le grand israel

        c’est exactement ça ^^
        bien résumé !

  • un « ami » m’a posé une question cette après midi : quelle est le pays le mieux armé sur la planète… et là tenez vous bien … accrochez vous…. aux ridelles…..mes chers moutons c’est la « france »…
    je lui ai répondu que j’avais l’impression d’entendre les généraux qui disait que la ligne maginot était infranchissable…..mort de rire

  • totoche

    Cela ressemble fortement que gesticulations de la Corée du Nord, qui s’agite dès qu’ils ont besoin d’aides alimentaires ou financières ou quand la population est proche de la famine et qu’il faut faire accepter les sacrifices, pour protéger la mère patrie.
    Vu l’état des finances la situation sociale us, il n’y a rien d’étonnant, faire appel à la ferveur patriotique, lorsque tout s’écroule c’est un vieux truc des systèmes totalitaires.
    Donc, pas d’inquiétude, les belliqueux n’ont pas envie d’y laisser leur peau, le seul truc bien avec l’arme nucléaire, c’est que personne ne peut être certain de sauver sa peau, c’est pour cela que ce type de conflit ne peut que résulter d’une erreur, ou de l’action d’un fou et encore, il faudrait plusieurs fous réunis, une personne seule ne peut rien faire ….
    Donc, on voit simplement à quelle stade de délabrement ces débiles en sont, c’est pathétique en fait.
    J’ose, une hypothèse, pour plomber les Russes, ils ont fait baisser les prix du pétrole, plombant ainsi, leur secteur des gaz et pétrole de schiste et les bénéfices de leurs compagnies pétrolières. Ils ne sont ainsi que parvenu à se mettre en difficulté eux même, donc brandir, le spectre d’un conflit, cela va faire remonter les cours plus vite.
    Ce sont, des bas du front, qui panique, triste spectacle en fait

  • laspirateur

    Pour la troisième je pense qu’il y aura de tout et partout comme à présent et que les choses vont s’amplifier. Les armés de tous les peuples auront à tester leur matériel, les généraux prendront malin plaisir à guider les offensives et joueront aux jeux vidéo de guerre pour de vrai!
    Comme le disait Soral en 2013 : « on nous présentera le troisième conflit en montrant la Russie comme étant le problème de l’Europe et des USA. »
    Aujourd’hui on s’aperçoit que la propagande va dans ce sens.
    Les canons des navires de guerres US pointent et la ligne sanitaire à l’Est de l’Europe attend son heure.
    Souvenez-vous de ces défilés de chars dans tous ces pays, il n’y a plus qu’à attendre qu’on nous déclare en faillite et que les banques ferment les unes après les autres, de laisser la pagaille sociale et la famine faire gronder la foule et nourrir les gens de peur et de haine afin de les amener au conflit, qu’ils s’entretuent une nouvelle fois. L’équilibre du monde tient au nombre de ses occupants.

  • laspirateur

    Que peut-on espérer pour les générations d’après guerre? Qu’elles retrouvent des charniers, une planète dévastée, invivable car polluée de partout et radioactive?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Ularius

    Jamais l’aristocratie bancaire ne prendrait le risque d’un conflit mondial avec un sans couille(s) comme Hollande à la tête de la France; une Clinton au plus prés du cercueil et une May au charisme de pudding juste fraichement nommée…sans compter que les oligarques sont en état de momification avancée (Rothschild +90 balais, Rockefeller + 100, Kissinger,Brezinski +95) , en plus les pays occidentaux sont des colosses aux pieds d’argile : des peuples obèse à 40%, illettrés à 25 %, sous narcoleptiques pour plus de 50%… une guerre occident/Russie+Iran+Chine : c’est comme organiser un match entre les bleus de 98 et le FC Barcelone d’aujourd’hui !
    Le con-tre amiral ricain il me fait penser à Bagdad Bob le ministre de Saddam Hussein avant l’invasion us en 2003

  • engel

    Une donnée qui semble vraiment échapper à beaucoup.

    – L’arme nucléaire, c’est radicale modulable et ça peu être propre.
    …Et oui!

    Là est le véritable danger, qui peut et qui risque fort de mener à une escalade incontrôlable.

  • engel

    Ils sont bien trop sournois pour déclarer une guerre. Par contre pour anéantir un pays et forcer l’autre à des mesures extrêmes…
    Quitte à le bombarder sans déclaration de guerre!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • mort de rire

    58 réacteurs nucléaire sur le territoire ……une bonne trentaine en mauvais état…+ des pesticides… insecticides…fongicides….+des ogm en pleine culture… des hopitaux remplis de malades… +une petite guerre pour accélérer le processus de destruction…. + une petite guerre civile au nom de la religion .. du travail…de l’avoir… du pouvoir…. = la non maitrise de la connerie humaine

  • Moi a la place des us je me méfierais. Voyant ce que Poutine est capable de faire….

    https://www.youtube.com/watch?v=GEjpiVTzdzA

  • La réaction du ministère russe de la défense, par la voix de son représentant, I. Konachenkov. La Russie ne négocie pas la sécurité de ses citoyens, civils ou militaires. Leur protection est la priorité absolue du ministère de la défense. Mais il a également ajouté, un petit détail, en passant comme ça:

    « La Russie sait parfaitement qui concrètement et exactement combien de spécialistes « non officiels » se trouvent en Syrie, et notamment dans la province d’Alep, qui s’occupent opérationnellement de l’organisation et de la direction des opérations des groupes combattants. Et dans le cas d’une tentative de réalisation des menaces contre la Russie et contre les militaires russes en Syrie, il se peut que les groupes combattants ne trouvent pas suffisamment de temps et de sacs pour enlever tous les morceaux. »

    http://russiepolitics.blogspot.fr/2016/10/etats-unis-russie-de-la-menace.html

  • https://rusreinfo.ru/fr/2016/10/depuis-un-an-nous-sommes-en-guerre-contre-les-etats-unis-a-dugin/

    Lisez attentivement cet article. Et réfléchissez bien avant de mettre votre bulletin dans l’urne.
    Qui vous a dit la vérité alors que certains la déforme quand est dite a haute voix et retranscrite dans une certaine assemblée et ensuite maquillée par des préfets.

  • Balou

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov remet les pendules à l’heure. (interview)

    Interview du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov pour l’émission « Pozdniakov » de la chaîne NTV, Moscou, 26 septembre 2016

    http://reseauinternational.net/le-ministre-russe-des-affaires-etrangeres-serguei-lavrov-remet-les-pendules-a-lheure-interview/