62 soldats syriens tués dans une frappe attribuée à la coalition menée par les États-Unis

À écouter ce genre d’informations, on aurait presque l’impression que les États-Unis ont décidé de s’attaquer à l’armée syrienne plutôt qu’à Daech, ce que le Ministère russe des affaires étrangères n’hésite pas à clamer tout haut dans sa dernière déclaration. Etonnant? Pas vraiment, cela ferait même partie de « l’éternelle hypocrisie des États-Unis« , et les exemples sont malheureusement nombreux dans le domaine…

syria_rebels_AP731014688781(1)_620x350

Le commandement général de l’armée syrienne a indiqué dans un communiqué de presse que des avions de la coalition menée par Washington avaient bombardé des positions des forces gouvernementales près de la ville de Deir ez-Zor, à l’est du pays.

Selon un communiqué de presse du commandement général syrien relayé par une chaîne de télévision officielle, la coalition emmenée par les Etats-Unis a bombardé des positions de l’armée syrienne le 17 septembre près de l’aérodrome de Deir ez-Zor.

Citant des données militaires syriennes, le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov a fait savoir que deux avions F-16 et deux A-10, ainsi qu’un drone, entrés via la frontière irakienne, avaient effectué la frappe à 6 kilomètres au sud de l’aérodrome de Deir ez-Zor.

 Il a ajouté que des combattants du groupe terroriste Daesh avaient entamé une offensive contre les positions syriennes immédiatement après ces frappes.

Toutefois, l’armée gouvernementale est parvenue à défaire les islamistes et à reprendre ses positions bombardées, a fait savoir un responsable militaire local.

62 militaires sont morts dans le bombardement et plus d’une centaine d’autres sont blessés, selon les chiffres donnés par le ministère russe de la Défense.

Une preuve du soutien de Washington envers Daesh, selon le commandement général syrien

Les actions de la coalition menée par les Etats-Unis «ont clairement pavé la route aux terroristes de l’Etat islamique pour qu’ils attaquent les positions et en prennent le contrôle», a déploré le commandement général des forces armées syriennes.

Celui-ci qualifie l’incident d’«agression sérieuse et flagrante» contre les forces syriennes et de «preuve formelle» que Washington et ses alliés soutiennent les djihadistes de Daesh en Syrie.

«Même si le bombardement […] était une erreur, cela reste une conséquence du refus de Washington de coordonner son action antiterroriste avec Moscou», a indiqué le ministère russe de la Défense.

Les Etats-Unis dans l’embarras

Dans un communiqué publié le soir du 17 septembre, le commandement central de l’armée des Etats-Unis a reconnu avoir mené une frappe à Deir ez-Zor.

Les frappes de la coalition, qui «pensait viser des positions de combat de Daesh», ont été «interrompues immédiatement lorsque des responsables de la coalition ont été informés par des responsables russes qu’il était possible que les personnes et les véhicules visés fassent partie de l’armée syrienne», peut-on lire dans le communiqué.

Le commandement central américain a par ailleurs assuré avoir averti ses homologues russes avant d’effectuer la frappe.

La coalition menée par Washington «ne frapperait pas intentionnellement une unité militaire syrienne reconnue» assure le commandement, qui indique qu’il se penchera sur les circonstances entourant la frappe «pour voir si l’on peut en tirer certaines leçons».

La Russie convoque une réunion d’urgence

Après la réaction américaine, le ministère russe des Affaires étrangères a indiqué avoir convoqué une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU.

La Maison blanche protège Daesh

Moscou a par ailleurs démenti avoir été informé par les Etats-Unis d’une opération dans la région de Deir ez-Zor.

La porte-parole du ministère, Maria Zakharova, a indiqué à la chaîne russe Rossiya 24 : «Si nous pouvions déjà auparavant nous douter que la Maison blanche protégeait le front al-Nosra, maintenant, après la frappe sur l’armée syrienne, nous pouvons tirer une conclusion effrayante pour le monde entier ; la Maison blanche protège Daesh.»

Quand Washington accusait Moscou de frapper l’opposition…

Plus tôt ce 17 septembre, la Russie avait accusé Washington de ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour forcer les rebelles «modérés» à respecter le cessez-le-feu, en vigueur depuis le 12 septembre en Syrie.

Quant aux Etats-Unis, depuis le début de l’intervention armée russe en Syrie en septembre 2015, ils accusent Moscou de ne pas seulement cibler les terroristes, mais également l’opposition dite «modérée» qu’ils soutiennent.

Aucune preuve concrète n’ayant été fournie par les responsables américains, les allégations du Pentagone avaient été dénoncées comme des «rumeurs infondées» par le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Source+documents sur Russia Today

 

28 commentaires

  • Balou

    Daech passe à l’attaque en Syrie, la Russie le frappe depuis les airs

    Les terroristes de Daech ayant déclenché une vaste offensive après le raid mené par la coalition dirigée par les Etats-Unis dans la province de Deir ez-Zor, les forces aérospatiales russes ont déjà effectué une dizaine de frappes pour soutenir l’armée syrienne.

    https://fr.sputniknews.com/international/201609181027801047-syrie-daech-russie-soutien/

  • Balou

    Désolés ! Nous avons mal ajusté notre frappe…

    Le budget militaire des États-Unis est impressionant. Ils mènent des missions en Syrie depuis des mois. Pourtant, les Américains viennent de reconnaître que leurs services de renseignement n’arrivent pas à distinguer les militaires syriens des terroristes.

    https://fr.sputniknews.com/international/201609181027801318-Frappe-aerienne-donnees-erronees-syrie/

  • Balou

    Le raid US, une « agression » qui atteste le soutien de Daech par les Etats-Unis

    La frappe effectuée samedi par la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis est une «agression ouverte et dangereuse » attestant du fait que les Etats-Unis et leurs alliés soutiennent Daech sous un faux prétexte de lutte antiterroriste, selon le commandement syrien.

    https://fr.sputniknews.com/international/201609181027801937-frappe-usa-daech/

  • Balou

    Le raid US vise à tester le soutien accordé à Damas par la Russie

    Un opposant syrien explique les motifs qui ont poussé la coalition à frapper une unité syrienne encerclée par Daech, faisant 62 morts et une centaine de blessés parmi les militaires syriens.

    Le raid aérien mené par la coalition conduite par les Etats-Unis contre les positions de l’armée syrienne près de Deir ez-Zor est une provocation visant à tester le soutien russe accordé à Damas, selon Tarek Ahmad, membre du groupe d’opposition syrien Hmeimim. « Il ne fait pas de doute que le raid a été planifié par les Etats-Unis, que c’était une provocation. Ils veulent tester la Russie et placer Moscou dans une situation délicate pour voir sa réaction et comprendre si la Russie soutient l’armée syrienne dans cette situation. Tout le monde était au courant qu’à Deir ez-Zor, Daech était combattu par l’armée syrienne et non pas par les rebelles », a confié Tarek Ahmad à Sputnik.

    https://fr.sputniknews.com/international/201609181027802719-usa-testent-soutien-russe-pour-damas/

  • Balou

    L’Australie a participé aux frappes contre l’armée syrienne

    Des avions australiens étaient impliqués dans l’opération de la coalition menée par les Etats-Unis qui a tué des dizaines de soldats syriens pris par erreur pour des terroristes de Daech.

    « L’aviation australienne a participé à l’opération de la coalition (près de Deir ez-Zor, ndlr). Jamais l’Australie ne ciblerait intentionnellement une unité de l’armée syrienne ou ne soutiendrait activement Daech », a déclaré le ministère australien de la Défense cité par la chaîne ABC News. L’Australie a également présenté ses condoléances aux familles des victimes et des personnes blessées dans cet incident.

    https://fr.sputniknews.com/international/201609181027803418-australie-coalition-frappes-erronnes/

  • Balou

    Le Pentagone défie ouvertement le cessez-le-feu américano-russe en Syrie

    Les Etats-Unis s’avèrent être un pays à têtes multiples, mais jamais encore ces têtes ne s’étaient montrées de manière aussi flagrante. Ce que nous percevons aujourd’hui ne persistera peut-être pas après les élections américaines quand d’autres équilibres seront mis en place, mais pour l’instant, c’est à une véritable guerre intérieure que nous assistons.

    http://reseauinternational.net/le-pentagone-defie-ouvertement-le-cessez-le-feu-americano-russe-en-syrie/

  • Balou

    Ambassadeur russe à l’ONU : la frappe américaine sur l’armée syrienne aurait été une provocation

    La tentative soudaine des Etats-Unis d’«aider» l’armée syrienne luttant contre Daesh dans la ville de Deir ez-Zor qui a abouti à une frappe tuant des dizaines de militaires n’a pas l’air d’être une erreur, estime l’ambassadeur de Russie à l’ONU.

    «Il est très suspect que les Etats-Unis aient choisi d’effectuer cette frappe aérienne particulière l’heure actuelle», a déclaré Vitali Tchourkine, ambassadeur de Russie aux Nations Unies, à des journalistes après une réunion du Conseil de de sécurité.

    Il a posé une question rhétorique pourquoi les Etats-Unis avaient décidé d’«aider» l’armée syrienne à défendre la ville de Deir ez-Zor après toutes ces années et s’est rappelé que les forces américaines n’avaient qu’observé des mouvements terroristes et «n’avaient fait rien quand l’Etat islamique menait une offensive contre Palmyre».

    «Il est important et pas accidentelle que cela s’est produit juste deux jours avant que les ententes russo-américaines ne doivent entrer pleinement en vigueur», a ajouté Vitali Tchourkine.

    L’ambassadeur de Russie à l’ONU a également demandé pourquoi Washington a décidé de classifier le texte de l’accord russo-américain conclu à Genève et ne pas le rendre public ou partager avec des membres du Conseil de sécurité. Il a lu deux passages du document.

    Le préambule du document signé par Moscou et Washington le 9 septembre indique que les deux nations sont prêtes à prendre des «efforts communs» pour stabiliser la situation en Syrie, particulièrement dans la région d’Alep, et sépareront les forces d’opposition modérées et celles du Front al-Nosra.

    Le deuxième passage lu par Vitali Tchourkine explique l’objectif du Groupe d’action conjoint qui est de «renforcer la coordination» entre la Russie et les Etats-Unis pour combattre ensemble le Front al-Nosra et Daesh ainsi que soutenir le processus de transition politique.

    «Le travail du Groupe d’action conjoint doit commencer le 19 septembre. Alors, si les Etats-Unis voulaient effectuer une frappe aérienne effective sur le Front al-Nosra ou Daesh à Deir ez-Zor ou ailleurs, ils auraient pu attendre deux jours et coordonner leurs actions avec nos militaires. Au lieu de cela, ils ont choisi d’effectuer cette opération imprudente», a fait remarquer l’ambassadeur de Russie à l’ONU.

    Au lieu d’expliquer l’attaque, les USA accusent Moscou

    Vitali Tchourkine a parlé à des journalistes après la réunion à huis clos du Conseil de Sécurité convoquée par Moscou pour donner à Washington une chance d’expliquer les actions des militaires américains. Mais au lieu de discuter de la question, l’ambassadrice des Etats-Unis Samantha Power a quitté la salle pour s’adresser à la presse et accuser la Russie d’hypocrisie. Elle a exprimé son «regret» au sujet de la frappe de la coalition qui avait tué des dizaines de soldats syriens et a insisté que si l’enquête même prouvait que les militaires américains sont coupables, cela n’aurait jamais été leur «intention» de frapper sur des militaires syriens.

    L’article entier : https://francais.rt.com/international/26508-frappe-americaine-sur-larmee-syrienne-provocation

  • Balou

    Autocollant Non à l’OTAN

    Non à l’OTAN, Pour une Europe pacifique et solidaire

    http://www.mvtpaix.org/boutique/achat/produit_details.php?id=91

  • Balou

    Russie, Occident: attention à ne rien vous coincer en baissant le rideau de fer !

    https://fr.sputniknews.com/international/201609181027804241-russie-occident-lavrov-rideau-de-fer/

  • Balou

    Comme l’Union Soviétique, l’UE bientôt dans les poubelles de l’histoire ?

    La récente crise des migrants a fait la lumière sur la «crise d’unité» de l’Union Européenne. Pour le journaliste irlandais Bryan MacDonald, l’organisme européen souffre des mêmes symptômes que l’URSS dans ses dernières années d’existence.

    Mikhaïl Gorbatchev a très bien dit, il y a pas mal de temps : «Le développement le plus énigmatique de la politique moderne, c’est la détermination apparente des dirigeants européens occidentaux à recréer l’Union Soviétique en Europe de l’Ouest.»

    Le dernier dirigeant soviétique ne se référait pas à une aspiration de l’UE de s’étendre vers l’est, mais plutôt à la structure de gouvernance mal équilibrée, quand les petits Etats sont de plus en plus dominés par des membres plus grands. Cela est apparu de façon évidente l’année dernière, lorsque Angela Merkel a de façon quasiment unilatérale imposé à l’Union une politique d’immigration libérale, qui a entraîné une division très importante de ses membres.

    http://reseauinternational.net/comme-lunion-sovietique-lue-bientot-dans-les-poubelles-de-lhistoire/

  • Balou

    Moscou aux USA: allez en Syrie pour découvrir le sens du mot «honte»


    […]
    « Chère Samantha Power ! Pour apprendre le sens du mot « honte » je vous conseille d’aller en Syrie et de parler avec les gens qui vivent là-bas. Et non pas avec les adeptes de Fateh al-Cham (ex-Front al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaïda, ndlr) ou avec l’opposition modérée. Il faut parler avec les gens qui y vivent malgré l’expérience sanglante menée avec la participation active de Washington depuis presque six ans déjà », a-t-elle martelé.
    […]
    https://fr.sputniknews.com/russie/201609181027804924-russie-syrie-usa-frappe-arienne/

  • Balou

    Moscou: la bavure US en Syrie «à la limite de la complicité avec Daech»

    Le ministère russe des Affaires étrangères exhorte les Etats-Unis à mener une enquête approfondie sur l’incident de Deir ez-Zor, qui a entraîné la mort de 62 militaires syriens en plein cessez-le feu.

    La Russie espère que les frappes aériennes américaines contre les forces gouvernementales syriennes n’ont pas été effectuées sur l’ordre direct de Washington, car elles sont à la limite de la complicité directe avec les terroristes, lit-on dans une déclaration publiée dimanche par le ministère russe des Affaires étrangères.

    « Les actes des pilotes de la coalition, s’ils n’ont pas été commis, comme nous l’espérons, sous les ordres directs de Washington, sont à la limite entre la négligence criminelle et la complicité directe avec les terroristes de Daech », stipule la déclaration.
    […]
    « Moscou est vivement préoccupé par l’incident. Nous appelons nos partenaires américains à mener une enquête la plus approfondie possible et à prendre des mesures afin d’exclure de tels incidents à l’avenir », déclaré le ministère.
    […]
    https://fr.sputniknews.com/russie/201609181027805367-syrie-usa-frappe-erreur-moscou/

  • rouletabille rouletabille

    C’est pas les AMERICAINS,PAS les FRANCAIS ,vous avez pas encore COMPRIS ????
    PAS les MUSULMANS,ni les CHRETIENS .
    Cherchez bien à qui profite cette entreprise de TUERIE ?.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • Oui mais pas que… Il est vrai que le sionisme a comme finalité le grand I.sraël la terre de Zion qui s’étend jusqu’au Tigre et l’Euphrate en passant par le Liban, l’Égypte, l’Irak La Syrie,..
      Mais il y aussi le grand projet d’Oléoduc 1ere cause de désaccord entre Erdogan et Assad et qui a conduit à se conflit.. Il y a aussi le contrôle de toute la région pour empêcher la Russie de reprendre ses anciennes provinces devenue indépendante et voisines de la Syrie et très riches en matières premières… Enfin c’est l’avant dernier objectif avant de s’attaquer à L’Iran et de moindre importance l’Algérie qui reste dans le collimateur.

      Akasha.

    • rouletabille rouletabille

      ILS SONT OU LES GENS ?
      Pas en Syrie en Libye et ailleurs ou sa saigne ?
      Ils sont chez eux ,oui chez EUX .En France,en Belgique
      Que d’autres viennent prendre leur place me semble incorrect et indécent,si abandonner son Pays d’origine que ce sois sous les Bombes crapuleuses comme nos parents l’on vécus avec les libérateurs USA,fossoyeurs et violeurs sans éducations et pourris d’instructions ,venir dans un PAYS FRANCE ou la parole est donnée à un TUEUR de Musulmans (ZEMMOUR) sur toute les chaines d’infos .
      ou sont les GENS ?
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • Balou

      Penses-tu que les sionistes (et groupes similaires) sont uniquement en Israël ? La plupart sont ailleurs. Aux USA ils sont nombreux et bien placés. Les sionistes n’ont pas de patrie, le monde est à eux..http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • rouletabille rouletabille

        C’EST CLAIR,mais il faut dire que ceux qui nous gouvernent N’ONT PAS DE PAYS car ils sont partout chez eux ,et sans nous c’est mieux.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Balou

    Les frappes US sur l’armée syrienne révèlent leurs vraies cibles

    Le raid mené samedi par la coalition internationale atteste plus que clairement des vrais intérêts des États-Unis et de leurs alliés dans la région et il faut en tirer des leçons, a déclaré le conseiller de l’ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême iranien, Gholam Ali Haddad Adel.

    Les frappes qui ont coûté la vie à au moins 62 militaires syriens doivent dissiper l’optimisme de ceux qui soutiennent les États-Unis et leur ouvrir les yeux sur les vrais intérêts de ces derniers.

    « Ceux qui restent optimistes envers les Américains, continuent de leur faire confiance, doivent tirer une leçon de cette agression », a affirmé M. Adel suite au raid. De tels incidents dévoilent les vraies cibles masquées par la trêve, a-t-il poursuivi pour Fars News.
    […]
    https://fr.sputniknews.com/international/201609181027810484-frappes-usa-vraies-cibles/

  • Balou

    «Les avions de la coalition achevaient les blessés à la mitrailleuse»

    Un survivant de la « bavure » perpétrée en Syrie par les avions de la coalition internationale témoigne.

    Un survivant de l’attaque menée par les avions de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis doute fort que ce fût une erreur : les avions ont poussé la barbarie jusqu’à abattre les soldats syriens blessés avec des mitrailleuses. Un avion de reconnaissance a d’abord survolé les positions de l’armée syrienne, peu après des chasseurs ont lancé une attaque, a raconté ce militaire syrien au site Life.ru. « Nous avons pensé que l’avion menait la reconnaissance des positions de Daech. Mais peu après nous avons été attaqués par les chasseurs de la coalition qui ont frappé nos chars, véhicules blindés et pièces d’artillerie. Ils achevaient avec les mitrailleuses nos soldats qui tentaient de se réfugier dans les ruelles. Chaque chasseur a tiré sur nous au moins trois missiles. J’ai vu de mes propres yeux la mort d’environ 100 soldats. Ils ont pilonné nos soldats battant en retraite. Beaucoup ont péri. De nombreux blessés ne pouvaient pas bouger », a-t-il précisé.

    Suite : https://fr.sputniknews.com/international/201609191027813451-bombardement-armee-syrienne-coalition-temoignage/

  • Balou

    U.S.A. = DAECH = NAZIS

    Ce sont eux les commanditaires des attentats perpétrés notamment en Europe.
    Le brouillard du doute n’a plus sa place dans les médias menteurs.
    Que ceux-ci fassent enfin leur travail honnêtement, sinon la colère des peuples les détruira eux aussi.
    Ils sont parmi les premiers complices des exterminateurs.
    Employé d’un média complice : pousses à faire la lumière ou dégages de là si tu tiens à la vie.
    1 patron de média (ou un journaliste) complice = 1 arbre + 1 corde !
    Il n’y a que comme ça que la vérité éclatera.

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    PEACE AND LOVE
    Mais il faut d’abord détruire les psychopathes qui nous manipulent, il en va de l’avenir du monde. Ils n’ont pas leur place dans l’espèce humaine. On n’arrêtera jamais les terroristes si on n’arrête pas tous les commanditaires et leurs complices. Où qu’ils se trouvent sur Terre.