Exercice attentat-intrusion dans les écoles: «Plus les enfants y sont habitués, moins c’est anxiogène»

Souhaitons qu’il n’y ait pas à expérimenter. Bien souvent rien ne se passe comme prévu.

effet-mouton« Les récents attentats et le contexte de menace terroriste imposent une vigilance renforcée ». Formation des élèves de troisième aux « gestes qui sauvent », sécurisation des « espaces vulnérables », exercices « attentat-intrusion » : de nouvelles instructions ont été données le 29 juillet par Najat Vallaud-Belkacem et Bernard Cazeneuve pour améliorer la sécurité des écoles à la rentrée. Un texte rendu public ce mercredi et qui souligne la « priorité absolue » donnée à la sécurité des établissements scolaires.

Sécuriser les espaces vulnérables

Outre « des réunions de rentrée avec les parents d’élèves » que devront tenir les directeurs d’école « pour leur exposer les mesures de sécurité prises », le texte exige que l’accent soit mis sur la sécurisation des « espaces particulièrement vulnérables des établissements scolaires » (accès isolés, façades exposées, etc.) avec l’identification de « travaux prioritaires ». Encore faut-il que chaque établissement puisse en supporter la charge financière. « Je suis sceptique quant à l’application de ce volet-là du texte, s’inquiète Charlotte, mère de famille et présidente de l’association des parents d’élèves de l’école élémentaire Pierre Budin dans le 18e arrondissement de Paris. Dans l’école de mes filles, il a fallu attendre quatre ans pour que l’escalier de secours, par lequel s’effectuerait une évacuation en cas de problème, soit réparé ». « On ne peut pas laisser d’éventuels soucis financiers empiéter sur la sécurité de nos enfants, renchérit Rodrigo Arenas Muñoz, secrétaire général national de la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves (FCPE). Si l’application de cette mesure pose problème, il faudra peut-être réfléchir à la création d’un fonds d’urgence ».

Le texte prévoit par ailleurs qu’« une attention particulière [soit] portée aux abords » des écoles pour « renforcer la surveillance sur la voie publique » et « éviter tout attroupement préjudiciable à la sécurité des élèves ». Des recommandations qui seraient déjà appliquées avec un peu trop de ferveur dans certains établissements.

…/…

Un exercice de simulation attentat-intrusion

Dans le cadre de la prévention, « trois exercices seront organisés durant l’année scolaire », dont « un avant la Toussaint », et « l’un de ces exercices portera sur un attentat-intrusion », prévoit le texte. Une simulation qui, comme son nom l’indique, visera à préparer dans la mesure du possible personnels et enfants à réagir dans une telle hypothèse.

Cet exercice soulève toutefois un problème majeur de sécurité. « En cas d’intrusion, l’un des gros soucis de sécurité qui se pose concerne le système d’alarme. Si l’on déclenche l’alarme incendie, cela signifie que les enfants doivent sortir, comme ils l’apprennent lors des exercices de simulation incendie, explique Charlotte, qui a découvert ce problème lors d’une réunion tenue avant les vacances dans l’école de ses filles. Or, s’il y avait une intrusion, enfants et personnels devraient au contraire être confinés, ce qui implique la mise en place d’une alerte différentielle ». Une problématique abordée par le texte, qui stipule que l’alerte donnée dans ce type de situation « doit être distincte de l’alerte incendie » et « être audible ».

Des personnels qualifiés pour écouter les enfants

Une simulation d’attentat ne serait-elle anxiogène pour les enfants ? « C’est un exercice nécessaire, juge Myriam Menez. Plus les enfants ont l’habitude de ces exercices,moins c’est anxiogène, quel que soit ce à quoi ils préparent. Au Japon, les enfants apprennent les réactions à adopter en cas de séismes et ici, nos enfants sont entraînés à l’évacuation de leur école en cas d’incendie ». Même analyse à la FCPE : « Ce n’est pas le fait de se préparer à une éventuelle attaque ni d’en parler qui est anxiogène, c’est le terrorisme lui-même qui l’est, complète Rodrigo Arenas Muñoz. Après les différentes attaques tragiques qui ont eu lieu, les enfants savent malheureusement déjà ce qu’est le terrorisme »…/…

Lire l’article complet

Source Anissa Boumediene pour 20Minutes

Voir:

Lutte contre le terrorisme: Nathalie Kosciusko-Morizet veut rendre «le salafisme hors la loi»

Surpopulation carcérale: Taubira répond à une pique de Valls sur son bilan pénitentiaire

Primaire à droite: Après NKM, Nadine Morano dénonce l’inégalité de traitement des candidats

17 commentaires

  • soubiemyriam

    peace shalom salam paix.

    pfff, y’en a marre de leur délire. rien que le problème de sonnerie montre bien leur connerie. Et c’est qui qui va l’actionner l’alarme si il y a un terro?

    ils vont apprendre à nos enfants des automatismes qui les perdront peut être le moment venu. Un confinement, sérieux, où??? Dans une salle de classe qui ferme avec un verrou de salle de bain.

    La fouille des sacs aurait été une mesures plus efficaces, et un agent devant chaque écoles encore mieux. ils le font pour les écoles juives mais pas pour les notre de gosses. ça m’énerve, je suis inquiètes, les terro n’ont ni profil ni âge et leur mesures c’est de la merrrrr de.

  • tant-et-plus

    c’est clairement inutile!
    le danger, si il a lieu dans une école, viendra malheureusement de l’intérieur par un/une élève. les derniers exemples ont montrés que « des jeunes » de 15/17 ans sont dans des logiques de radicalisations extrêmes. A défaut de partir en Syrie, quel endroit leur est facile d’accès, avec un nombre de victime potentiel important et dont ils connaissent l’agencement?

    • Panurgie

      C’est en effet un risque. Mais on ne peut rendre chaque école, collège, lycée de France imperméables. Et on ne peut surveiller tout les élèves. Les établissements scolaires manquent de fond, et il est évident que sécuriser tout les établissements de France coûterait bien trop cher.

      Pour tous les commentaires qui critiquent, fustigent, le peu d’efficacité ou la conformité de ses exercices; dites vous bien que il est difficile de faire mieux.
      Le terrorisme marche par une graduation de l’horreur, et ce n’est qu’une question de temps avant qu’un établissement scolaire sois visé. Malheureusement il y a peu de chose à faire….

      • engel

        Propos défaitistes et soumis,
        « on ne peut pas », « trop cher », « difficile de faire mieux », « question de temps », « peu de chose à faire »

        …Sans blague, ça c’est très original comme discours.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
        Heureusement que tu nous as certifié que tu n’étais pas un troll gouvernemental.
        Parce que là, on pourrait vraiment se poser des questions.

        Ps: Au fait, c’est pas toi qui critiquait la sinistrose ambiante de ce blog et la propension des intervenants à broyer du noir et à voir du catastrophisme, en devenir.
        …Sans parler du coté « Mne Irma », que tu n’as pas manqué de critiquer par ailleurs…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

        Comme quoi…

        • Panurgie

          Engel je vais finir par penser que tu m’aimes et que réagir à mes commentaires est ton petit moment de bohneur de la journée si tu persistes sur cette voie là.

          Sinon tu te méprend, je ne suis pas dans une vision dramatique de la chose, ni dans la sinistrose inhérente aux commentaires de ce blog. J’annonce pas la fin de la civilisation, et encore moins un crash économique. Juste que les écoles sont des cibles selon la réfléxion terroriste. Ce n’est pas du fatalisme, et si tu as un plan pour sécuriser les plus de 10 millions de gamins de l’EN on t’écoute engel.

          Contrairement à madame Irma je ne donne ni l’heure, ni la date, et je ne me base pas sur une couverture de magazine. Je me base sur la théorisation des attentats par daesh.

          Comme quoi tu vois ta mauvaise foi à des limites.

          • engel

            Mon plan.
            « Allez les buter jusque dans LEURS chiottes »
            .. au lieu d’attendre qu’il le face dans celles de nos collèges.
            Et accessoirement éviter de leur décerner des légions d’honneurs.*http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
            * ….Ca c’est pour mieux situer où sont leurs chiottes.

    • Pas forcément de l’intérieur. Un terroriste peut facilement s’introduire dans une école et y prendre en otage des enfants. Par contre, je trouve que faire des exercices de ce type est justement anxiogène. L’année dernière, j’en ai eu la preuve avec mon fils de 5 ans dont la maîtresse avait fait un tel exercice et qui les jours suivant n’arrivait pas à dormir parce qu’il avait peur que des « méchants rentrent dans la maison ».

      En plus de susciter la peur chez les enfants qui ne se sentent pas en sécurité du coup, cela ne sert à rien vu que, si un terroriste veut vraiment s’introduire dans une école, rien ne l’en empêchera et demander aux enfants de se retrancher dans une pièce ne leur serait malheureusement pas d’un grand secours. Cela servirait tout juste à retarder l’échéance de quelques minutes.

      Conclusion: on va enseigner à nos enfants à vivre dans la peur.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

      • JBL1960 JBL1960

        @Guy Fawkes = Tout à fait, et c’est raccord avec les « Il y aura d’autres attentats d’ampleur, c’est certain » d’autres innocents vont mourir… L’état d’urgence durera une génération entière s’il le faut et tant que Daesh ne sera pas détruit…
        Tenez, tout est là = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/22/cest-la-merde/
        Et encore là = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/07/22/a-gauche-et-puis-a-droite-toute/

        Nous sommes en guerre qui zont dit…

        • Daniel Dupond Daniel Dupond

          Bonjour, je me permets de réagir à cette phrase : « d’autres innocents vont mourir… « .

          Oui, sans doute, malheureusement, nous subirons d’autres attentats terroristes qui feront d’autres victimes sans défense. C’est ce que visent nos adversaires : faire le plus de victimes possibles, de façon à frapper les esprits et à susciter l’effroi.

          Il faut donc s’y préparer, combattre, ou se soumettre, former les jeunes générations, se former, résister par tous les moyens. L’action de l’Etat n’est qu’un moyen parmi d’autres.

      • engel

        Depuis Jules Ferry notre gauche aime instrumentaliser l’école.

        – Oui, cette mesure « brut de décoffrage » leur « enseigne » la peur viscérale.
        Avec comme seule solution fuir et se cacher, cet enseignement est un formatage de l’esprit à la soumission(la pire de toute).

        – Oui, pour contrer ce type d’événement, seuls les mesures de prévention sont efficaces…et mise en place en amont!

        « Quelque soit l’apprentissage et la préparation des poussins, si le renard pénètre dans le poulailler, le festin sera toujours au rendez-vous. »

      • Daniel Dupond Daniel Dupond

        Bonjour, je me permets de prendre part à cette discussion. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

        « Conclusion: on va enseigner à nos enfants à vivre dans la peur » : non, j’espère qu’on va leur enseigner « l’esprit de résistance », le secourisme et les gestes utiles, la solidarité, la volonté de se battre face à des adversaires qui ont su surmonter la peur. C’est à nous, leurs parents, leurs enseignants, de leur apprendre à réagir face à un péril par l’action et non par la « sidération » (mot à la mode).

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • ROSSEL

        Votre conclusion est la bonne. Dans la plaquette diffusée par le « gouvernement » destinée à informer des conduites à tenir en cas d’attaque terroriste ,la confrontation physique n’est même pas préconisée en dernier recours. Faute d’être secouru à temps le quidam doit se laisser égorger en bon petit agneau qu’il est devenu. Il sera ensuite probablement décoré à titre posthume de la nouvelle médaille bisounoursienne créée par Hollandouille et ses complices.

        • Bah quand on voit ce qu il s est passer avec le bataclan rempli de metalleux… Z ont detales comme des lapins … Ils etait bien 50 vs 1 …

          Qu ils viennent dans un camps de gitan et a 3 vs 1 cest vite regler…

          Y a pas d attentat en italir vous savez pourauoi? La mafia sera toujours toujours plus efficaces que les bleu ou les rg…

          Prochaines etapes ? Des zones accessibles a ceux qui ont la bonne RFID?
          Ou coup d etat milices prives post 11/09?

          Les deux peut etre?

  • kalon kalon

    Pas bon pour la politique de Valls et consort, çà !
    Les gosses vont tellement s’y habituer qu’ils vont finir par trouver ça amusant !
    Une nouvelle variante des Pokemons,
    Trouver les pokemons en se cachant des terroristes ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • defecator

    A force de braquer leurs projecteurs dessus,les gouvernementeurs ont réussi à faire admettre l’inadmissible : les terroristes ont gagné,finalement … puisqu’il faut apprendre aux enfants « l’esprit de résistance » à des effets et non à des causes.Ceux là même qui ont faillit mettent en place des mesures de sureté que le mossad lui dicte, le bétail acquiesce au nom de la sureté d’état.Attali est content, la terre promise livre à domicile.

Laisser un commentaire