Dès le 8 août, nous consommerons plus que ce que la planète peut fournir….

Ce lundi sera le « jour du dépassement », le moment où l’humanité commence à vivre à crédit… Ça fait un moment, que nous vivons à crédit……

648x415_un_globe_terrestre_avertissant_contre_les_dangers_du_rechauffement_climatique_sur_le_site_de_la_cop21_au_bourget_seine_saint_denis_le_6_mai_2015

Si vous allez dans une poissonnerie ce lundi, vous allez comme d’habitude y trouver du poisson. Mais ce poisson sera une avance sur ce que vous consommerez l’année prochaine : ce 8 août, l’humanité aura consommé l’ensemble des ressources alimentaires que la planète peut renouveler en une année. Cette date, que les ONG appellent « overshoot day », ou jour du dépassement, avance chaque année : en 2000, elle tombait le 1er octobre, en 2008, le 23 septembre, l’année dernière le 13 août et cette année le 8 août.

1,7 fois la France pour nourrir les Français

« Il faut imaginer un compte en banque : si on se rémunère sur les intérêts, pas de problème, mais si on entame le capital de départ, ça ne peut pas durer éternellement, illustre Arnaud Gauffier, responsable agriculture et alimentation au WWF France. Jusqu’au 8 août, nous avons prélevé les intérêts de la nature, mais ensuite nous entamerons le capital. » Ainsi, le poisson que nous allons manger pendant les 5 derniers mois de l’année contribuera à diminuer les stocks de poissons « car on pêche des poissons non matures, qui n’ont pas eu le temps de se reproduire » pour répondre à la demande, explique Arnaud Gauffier.

Exprimée autrement, cette surconsommation de ressources naturelles implique qu’il faudrait 1,7 fois le territoire de la France pour subvenir aux besoins des Français et trois planètes Terre si la population mondiale vivait comme les Français. L’empreinte carbone, incluse dans le calcul, est la principale variable de l’empreinte écologique globale : en huit mois, l’humanité a émis plus de carbone que ce que les océans et les forêts du globe peuvent absorber en un an. « Si on diminuait de 30 % nos émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, l’ »overshoot day » serait le 16 septembre en 2030 », chiffre Arnaud Gauffier. La réduction des émissions, notamment par le développement des énergies renouvelables, est donc un levier majeur pour avancer cette date fatidique.

Manger moins de viande et moins gaspiller

…/…

Lire la suite

Auteur Audrey Chauvet pour 20Minutes

Voir:

Températures, gaz à effet de serre et montée des eaux atteignent des niveaux records en 2015

Etats-Unis: 6 nouvelles inculpations dans le scandale d’eau contaminée de Flint

VIDEO. Russie: Le sol de Sibérie «ondule» sous l’effet de la chaleur

 

17 commentaires

  • Grand marabout Grand marabout

    Le rendement des champs de blé français est attendu en baisse de 30% pour la récolte 2016, au plus bas depuis 1986, année de forte sécheresse, car « les cultures ont souffert d’un excès d’eau et du manque de luminosité » en raison des intempéries du printemps, souligne Agreste.
    « La floraison puis le remplissage des grains se sont déroulés dans de mauvaises conditions ». De plus, « les conditions climatiques ont favorisé la prolifération des maladies et des ravageurs », rappelle Agreste.
    Cette baisse drastique de la récolte française arrive au moment où les autres grands pays à blé que sont les Etats-Unis, le Canada, l’Ukraine ou la Russie connaissent eux une production record, ce qui fait s’effondrer les cours mondiaux et accroît les difficultés des agriculteurs français
    http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/france-le-rendement-des-champs-de-ble-en-baisse-de-30-au-pire-niveau-depuis-30-ans-agreste-05-08-2016-6017357.php

    • Grand marabout Grand marabout

      rappel:

      Effets néfastes théoriques et scientifiquement prouvés des nano-particules de (Ba, Srx) TiO3 sur la croissance des végétaux

      > interrompant la communication cellulaire au seuil d’absorption de rayonnement UV de 230nm, en absorbant les faibles signaux UV intracellulaires responsables du déclenchement de la division cellulaire;
      > irradiant l’ADN de la plante avec de la lumière hautement énergétique de longueur d’onde (λ) de 230nm stockée dans un état excité dans les nucléides [les protons et les neutrons présents dans le noyau des atomes, ndt] de baryum et de strontium. Cette excitation est provoquée par l’exposition aux radiations cosmiques dans les nuages.

      Les photons à haute énergie stockés peuvent être relâchés par une interaction non-linéaire lorsqu’un photon longitudinal UV de faible énergie et de même λ (un bio-photon) frappe une nano-particule.
      L’état excité des nucléides se décharge alors en une onde en réplique inversée dans le temps qui s’écoule directement en retour vers l’ADN, l’exposant alors à un impact photonique UV de même λ mais beaucoup plus énergétique;
      > déséquilibrant le potentiel électrique de la cellule lorsque stimulées par le champ électromagnétique terrestre, des radiations radar ou des micro-ondes, en relâchant des électrons libres lors d’une altération induite dans leur géométrie cristalline selon leurs propriétés piézo-électriques, rendant les plantes vulnérables aux attaques fongiques.

      la mise en œuvre de ces projets serait une menace pour les écosystèmes du monde qui tôt ou tard mèneraient à la destruction totale des biotopes naturels et des récoltes agricoles dans les zones de retombées.
      http://www.bargainorgonite.com/?p=1960

      • mat40

        » la mise en œuvre de ces projets serait une menace … »

        heureusement que ces projets ne sont PAS actuellement en place .

      • « de baryum et de strontium ». Je me disais bien aussi…
        Mais ce n’est pas trop le sujet ici.
        J’achète de temps à autre des sardines: elles sont de plus en plus petites. Celles de Méditerranée, on dirait des anchois !

        Nous ne sommes pourtant pas les plus gros consommateurs en France, mais cet article montre bien les dégâts que nous pouvons faire. Il y a pourtant de quoi agir et je crois aussi que la consommation de viande est un gros facteur de gaspillage.

        Idem pour l’eau que nous pouvons économiser sérieusement, par des petits gestes quotidiens. En y faisant attention, ma consommation a presque été divisée par deux ! Je n’avais pourtant pas l’impression de gaspiller…

  • suzanna

    Oui nous consommons beaucoup, mais leur affirmation est fausse si l’on prend en compte les milliards de tonne de bouffe que l’on gaspille aux 4 coins du monde, mais comme aujourd’hui il faut être dans le sensationnel plutôt que dans la réflexion. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    Rien qu’avec les boulangeries qui jettent à la fin de journée et les hypermarchés qui javelisent juste parce selon la loi ils ne doivent plus vendre un produit se rapprochant trop de la date de péremption, les resto du coeur n’existeraient pas, alors immaginez chez les ricains qui pour eux tout est démeusuré.

    Bref, du blabla uniquement alarmiste qui sert toujours les intérêts de ceux qui controlent ce système mortifère.

    J’aime bien cette photo, là c’est le cas « écologique », c’est fou comme les moutons se font balader.

    http://imgur.com/a/hghA1

  • bonjour

    juste un peut d’observation…. dans le jardin…..mais bon c’est vrai tous le monde n’a pas de jardin…… »la connerie humaine n’a pas de limite »… « quand l’homme disparaîtra bon débarras.. c’est au moment ou c »lui-ci a chié dans son froc qu’il s’aperçoit qu’il est dans la merde….

    bonne fin de semaine à vous

  • Enki13

    regarder la vidéo du lien vous comprendrez :

    http://www.lemonde.fr/planete/video/2015/03/20/le-vrai-poids-de-la-viande-sur-l-environnement_4597689_3244.html

    de plus il faut savoir que pour nourrir certains bétail , ils utilisent du poisson en granulé…
    j’ai même vue des reportage ou ils jettent des tonnes de poisson mort a la mer pour ne pas avoir une amande pour la surpêche…
    alors qu’il y a des gens qui meurt de faim de par le monde…

  • Rien de tel qu’une extermination quasi-totale de notre société par le biais d’un conflit mondial sans précédent.
    En 100 ans, la démographie mondiale a progressé d’un tiers (1/3!). Selon certaines prédictions, on sera 2 ou 3 milliards de plus d’ici 40 ans voir plus … Donc bon, inutile de se dire que certains n’y réfléchissent pas depuis quelque temps déjà et qu’il s’agit d’un vrai problème. Et il n’y a pas 36 solutions pour le régler …
    Sauf si d’ici la on arrive à exploiter une autre planète mais ça semble assez loin tout de même.

Laisser un commentaire