Guerre civile en France, et si celle-ci avait lieu?

francebombeEn France, certains considèrent que nous sommes en pré-guerre civile comme Jérôme Fourquet de l’IFOP par exemple, d’autres se demandent si celle-ci n’a pas déjà commencé comme c’est le cas avec Le Figaro. Une guerre civile peut-elle éclater en France? Avec l’attaque de Nice, la colère est encore montée d’un cran, ainsi que la haine que certains projettent sur les musulmans. Le moindre déclic peut pousser quelqu’un à prendre une arme pour « tirer dans le tas façon Vietnam », et les déclics se multiplient tragiquement, comme l’attaque à la hache dans le train allemand d’hier, ou l’agression au couteau d’une mère et de ses trois filles dans un village de vacances car leurs tenues étaient « trop légères »… De l’autre côté certains imbéciles ne font rien pour calmer le jeu et multiplient les provocations qui n’aident pas, pour exemple le tag de l’obélisque de Jolimont à Toulouse: « « Ni patrie, ni frontière, ni état d’urgence ; 14 novembre-14 juillet ; état d’urgence = prison à ciel ouvert. Nique la France, raciste et coloniale » »

Pendant que l’on nous explique qu’il ne faut pas remettre le multiculturalisme en cause, qu’une grande partie des victimes de Nice étaient des musulmans, et que toute idée contraire est une preuve d’appartenance à l’extrême-droite. Pourtant, la moindre étincelle pourrait déclencher bien plus que ce que nous souhaiterions connaître, une guerre civile.

Si vous ne savez pas ce qu’est une guerre civile, vous avez une petite explication assez précise dans cet article sur le sujet, mais le mieux, c’est de lire ou relire cet article qui circule sur internet, et que nous avons relayé à plusieurs reprises déjà sur le blog. Nous ne sommes pas à l’abri, et il ne faudrait pas oublier que cela peut se produire, malheureusement…

Dans cette période où beaucoup se questionnent sur l’avenir, trouver de véritables réponses est un challenge des plus difficiles, donc certains se préparent comme ils peuvent, en potassant, en regardant des films ou des reportages sur le survivalisme, et c’est aujourd’hui un témoignage qui vient éclairer un peu notre lanterne sur le sujet. C’est plutôt effrayant, mais qui sait, peut être un jour serons-nous confrontés à cela…

L’homme qui répond aux questions ci-dessous, raconte comment lui et son clan ont survécu pendant un an dans une ville de 60 000 habitants durant l’effondrement de la Bosnie en 1992.

Sans eau, sans électricité, sans pétrole, sans système de santé, sans protection civile, sans systèmes de distributions ou de réseaux traditionnels, ce survivant devenu par la suite survivaliste, témoigne sans détours d’une survie urbaine crue et pragmatique.
L’échange est long, et ce qui est présenté ici n’est qu’une ligne droite pouvant nous faire conscientiser certaines lacunes, ou encore remettre en cause certaines idées quant a l’effondrement de la normalité dans un univers urbain.
L’avantage de ce retour d’expérience, est qu’il est bâtit sur un questionnement purement survivaliste issu du forum “Survivalist Boards”, et que l’orientation de l’entretient est donc extrêmement ciblé sur les réalités d’une survie urbaine durant un effondrement de la normalité.

Même si ce témoignage reste d’une situation extreme, il nous permet d’entrevoir certaines réalités, et de rétablir une certaine priorité au sein de nos préparations.
Je suis de Bosnie, et comme vous le savez, c’était l’enfer la bas de 1992 a 1995. Pendant 1 an, j’ai vécu et survécu dans une ville de 60 000 habitants sans électricité, sans pétrole, sans eau courante, sans services traditionnels de distribution de nourriture et de consommables, et sans aucune organisation gouvernementale.
Notre ville était encerclée par des forces armées pendant 1 an, et dans cette ville, c’était la merde.
Nous n’avions pas de police ou d’armée organisée…il y avait des groupes armés, et ceux qui étaient armés défendaient leurs maisons et leurs familles.
Quand tout a commencé, certains d’entre nous étaient mieux préparés que d’autres, mais la plupart des familles voisines n’avaient de la nourriture que pour quelques jours.
Certains d’entre nous avaient des pistolets, et très peu étaient ceux qui avaient des AK47 et des fusils.
Apres 1 ou 2 mois, les gangs ont commencés leur destruction: les hôpitaux par exemple, se sont rapidement transformés en abattoirs.
Les forces de police n’étaient plus présentent, et l’absentéisme du personnel hospitalier était de plus de 80%.
J’ai eu de la chance, ma famille était large a cette époque (15 membres dans une grande maison, 6 pistolets, 3 AK47), et donc nous avons survécu…tout du moins la plupart d’entre nous.
Les Américains balançaient des MRE (Meals Ready to Eat – Rations de combat) tous les 10 jours pour aider les villes encerclées comme la notre, mais ce n’était jamais assez. Quelques maisons avaient des petits jardins potager, mais la plupart n’en avaient pas.
Apres 3 mois, les premières rumeurs de décès par famine commençaient…mais aussi les décès par exposition au froid.
Nous avons démonté toutes nos portes, l’encadrement des fenêtres des maisons abandonnées, notre parquet…et j’ai aussi brûlé la totalité de nos meubles pour nous tenir chaud.
Beaucoup sont mort de maladies, surtout a cause de l’eau (2 membres de ma famille), nous buvions principalement l’eau de pluie, nous mangions du pigeon et même du rat.
La monnaie est vite devenue de la merde…
Nous faisions du troque; pour une boite de boeuf tu pouvais avoir une fille pour quelques heures (c’est dur, mais c’était la réalité), je me rappel que la plupart des femmes qui vendaient leurs corps étaient des mères désespérées.
Armes a feu, munitions, bougies, briquets, antibiotiques, pétrole, piles et nourriture…on se bâtaient comme des animaux pour ça.
Dans une situation comme celle-la, tout change, et la plupart des gens deviennent des monstres…c’était moche.
La force était dans le nombre. Si vous étiez tout seul a vivre dans une maison, ce n’était qu’une question de temps avant d’être pillé et tué…peu importe si vous étiez armé.
Moi et ma famille, nous sommes prêt maintenant; je suis bien armé, j’ai un bon stock et je suis “éduqué”.
Ce n’est pas important ce qui va se passer; tremblement de terre, guerre, tsunami, extra-terrestres, terrorisme, pénurie, effondrement économique, émeute…l’important c’est que quelque chose va se passer !
De mon expérience, vous ne pouvez pas survivre seul, la force est dans le nombre, soyez proche de votre famille, préparez avec elle, choisissez vos amis sagement et préparez-vous avec eux aussi.
1- Comment vous déplaciez-vous en sécurité ?
En fait la ville était divisée en communauté de rues. Dans ma rue (15 / 20 maisons) nous avons organisé des patrouilles (5 hommes armé chaque soirs) pour garder un oeil sur les gangs et les ennemies.
On troquait entre nous dans la rue. A 5 kilomètres il y avait une rue très organisée pour le troque, mais c’était trop dangereux de s’y rendre pendant la journée a cause des tireurs d’élite. En plus on avait plus de chance de se faire dépouiller la bas que de troquer, et je n’y suis allé que 2 fois, et seulement quand j’ai vraiment eu besoin de quelque chose de particulier et d’important (il parle principalement ici de médicaments, et notamment d’antibiotiques).
Personne n’utilisait les voitures en ville parce que les routes étaient bloquées avec des débris, ou d’autres voitures abandonnées…et le pétrole valait de l’or !
Si je devais aller quelque part c’était de nuit. Ne jamais se déplacer seul, mais jamais en groupe important non plus (2 / 3 hommes peut être). Toujours armé, très vite, et toujours dans les ombres au travers des ruines, jamais dans les rues.
Il y avait beaucoup de bandes organisées, 10 / 15 personnes, parfois 50…mais il y avait aussi des gens comme toi et moi, des pères, des grands pères, des gens bien avant la merde, qui maintenant tuais et pillais.
Il n’y avait pas vraiment de bons et de méchants…la plupart étaient entre les deux; c’est a dire prêt a tout, au bon comme au moins bon.
2- Et le bois ? Il me semble qu’il y a beaucoup de forets autour de ta ville, pourquoi avez-vous brûlé vos meubles et vos portes ?
Autour de ma ville il n’y a pas beaucoup de bois.
Ma ville était une très belle ville, elle ressemblait a n’importe qu’elle autre ville avec ses cinémas, ses restaurants, ses écoles, son aéroport, ses centres culturels…
Nous avions des arbres dans la ville, des parcs et des arbres fruitiers…mais tous les arbres ont été brûlé en moins de 2 mois.
Quand tu n’a pas d’électricité pour préparer la nourriture et te chauffer, tu brules ce que tu as sous la main; tes meubles, tes portes, ton parquet (et ça brule vite ce bois la !).
Nous n’avions pas de banlieue et de fermiers. Dans les banlieues c’était l’ennemie, et nous étions encerclés. Et dans la ville, tu ne savais pas qui était ton ennemi.
3- Quelles sorte de savoirs faire as-tu utilisé durant cette période ?
Tu peux imaginer que d’une certaine manière c’est le retour a l’âge de pierre !
Par exemple, j’avais une bouteille de gaz. Mais je ne l’utilisais pas pour faire chauffer ou préparer notre nourriture, c’était trop précieux !
J’ai bidouillé la bouteille pour pouvoir y attacher un tuyau pour recharger les briquets.
Les briquets, ça n’a pas de prix !
Une personne m’amenait un briquet vide, je le rechargeait, et je prenais une boite de conserve ou une bougie en échange par exemple.
J’espère que tu comprends mon exemple.
Aussi, je suis infirmier.
Dans ces conditions, mes connaissances étaient mon argent.
Soyez éduqués et entraînés…durant un tel effondrement, tes connaissances valent de l’or si tu sais réparer certaines choses.
Les objets et les stocks vont disparaitre un jours, c’est inévitable…mais tes connaissances peuvent être ta nourriture.
Je veux dire…apprends a réparer les choses; les chaussures ou les gens…
Par exemple, mon voisin savait faire du pétrole pour les lampes…il n’a jamais eu faim.
4- Si tu avais 3 mois pour te préparer aujourd’hui, qu’est ce que tu ferais ?
Si j’avais 3 mois pour me préparer ?
Hmmm…fuir a l’étranger ? (blague).
Aujourd’hui, j’ai conscience que les choses peuvent s’aggraver très très rapidement.
J’ai de la nourriture, des produits pour l’hygiène, de l’énergie etc.
Un approvisionnement de 6 mois.
Je vis en appartement avec une bonne sécurité. J’ai une maison avec un abris dans un village a 5 kilomètres de mon appartement, et dans cette maison j’ai encore 6 mois d’approvisionnement.
Ce village est une toute petite communautés, la plupart des habitants sont préparés…ils ont apprit avec la guerre.
J’ai 4 différentes armes a feu avec 2000 munitions chacune.
J’ai un bon jardin avec la maison et des connaissances en jardinage.
Aussi, j’ai un don maintenant pour sentir la merde…tu sais, quand tout le monde autour de toi dit que tout va bien ce passer, mais que toi tu sais qu’en fait tout va s’effondrer ?
Je pense que j’ai la force de faire tout ce que je dois faire pour survivre et protéger ma famille, parce que quand tout s’effondre, soi sur, si tu n’a rien, tu vas faire des choses qui ne sont pas très jolies pour sauver tes gosses…tu veux juste survivre avec ta famille.
Survivre seul; aucune chance (c’est mon opinion), peu importe si tu es armé et préparé, au final, si tu es seul tu vas mourir, je l’ai vu…plein de fois.
Des groupes et des familles avec énormément de préparation et de connaissances variées, c’est le mieux.
5- Quel matériel devrions-nous stocker ?
Ca dépend.
Si tu veux survivre comme un voleur, la seule chose dont tu as besoin c’est des armes et beaucoup de munitions.
A part des munitions, de la nourriture, du matériel pour l’hygiène et de l’énergie (piles etc…), tu veux te pencher sur des petites choses faciles a troquer; couteaux, briquets, savon, pierres a feu…
Aussi, beaucoup d’alcool, le genre qui se garde longtemps, comme du whisky par exemple, la marque n’est pas importante, ça peut être le truc le moins chère possible, mais c’est très bien pour le troque dans les moments difficile.
Le manque d’hygiène a fait beaucoup de morts.
Tu vas avoir besoin de choses très simples, mais en quantités importantes, comme énormément de sacs poubelle, je veux dire, énormément !
Et beaucoup de duct tape.
Des assiettes et des gobelets en plastique ou en carton…tu vas en avoir besoin beaucoup ! Je sais, parce que nous n’en avions pas du tout.
Mon opinion est que le matériel pour l’hygiène est peut être encore plus important que la nourriture.
Tu peux facilement tuer un pigeons, ou trouver quelques plantes a te mettre sous la dent, mais tu ne peux pas tuer du produit désinfectant pour les mains par exemple.
Plein de produit pour nettoyer, désinfecter, beaucoup de savon, de la Javel, des gants, des masques…tout ce qui est jetable.
Aussi, un entrainement dans les premiers soins, apprendre a nettoyer une plaie, une brulure ou même une blessure par balle, car il n’y a pas d’hôpital…même si tu trouves un médecin quelque part, il n’aura pas de médicaments, ou tu n’auras rien pour le payer.
Apprendre a utiliser les antibiotiques, et en avoir beaucoup.
Pour les armes il faut rester simple.
Maintenant je porte un Glock .45, parce que j’aime bien, mais c’est pas une arme ou un calibre répandu ici, donc j’ai aussi deux 7,62 mm TT pistolets Russe cachés, parce que tout le monde a cette arme ici, et beaucoup de munitions.
J’aime pas les Kalashnikov, mais c’est pareil, tout le monde en a une…donc…
Il faut avoir des choses petites et discrètes.
C’est bien d’avoir un générateur par exemple, mais c’est mieux d’avoir 1000 briquets BIC.
Le générateur, dans une situation merdique, va attirer l’attention. 1000 briquets prennent pas de place, c’est pas chère, et tu peux toujours les troquer pour quelque chose.
Pour l’eau, la plupart du temps on récupérait l’eau de pluie dans 4 gros tonneaux, après on la portait a ébullition…on avait aussi une rivière pas loin, mais l’eau est vite devenue trop polluée.
Le matériel pour l’eau est très important. Il faut avoir des tonneaux, des seaux et des récipients pour stocker et transporter l’eau.
6- Est-ce que l’or et l’argent métal t’on aidé ?
Oui.
Personnellement, j’ai échangé tout mon or pour des munitions.
Parfois on était capable d’utiliser de la monnaie (Mark et Dollars) pour acheter certaines choses, mais ces occasions étaient rares, et le prix était toujours exorbitant.
Par exemple, une boite de haricots valait 30/40 $.
La monnaie courante s’est très vite effondrée.
Simplement, on troquait quelque chose pour autre chose.
7- Est-ce que le sel avait de la valeur ?
Oui, mais pas autant que le café ou les cigarettes.
J’avais beaucoup d’alcool, et j’ai troqué avec sans problème.
La consommation d’alcool était plus de 10 fois supérieur qu’en temps normal.
Maintenant, c’est probablement mieux de stocker des cigarettes, des briquets et des piles pour le troque parce que ça prend moins de place.
Je n’étais pas un prepper a l’époque, on a pas eu le temps de se préparer…quelques jours avant que la merde atterrisse dans le ventilateur, les politiciens a la télé répétaient que tout allait bien.
Quand le ciel nous est tombé sur la tête, on a juste prit ce qu’on pouvait.
8- Est ce que ça a été difficile d’obtenir une arme a feu durant l’événement et qu’est ce que vous avez pu troquer pour les armes et les munitions ?
Apres la guerre, chaque maison avait une arme.
La police a réquisitionnée pas mal d’armes au début de la guerre…mais la plupart des gens ont caché leurs armes quelque part.
J’ai une arme légale (licence), et les autorités ont une lois qui s’appelle “collection temporaire”. Dans une situation de trouble (émeutes par exemple…), le gouvernement a le droit de temporairement confisquer toutes les armes…donc tu gardes ça en tête.
Tu sais, il y a des gens qui ont une arme légale, mais ceux qui ont des armes légales ont aussi des armes illégales cachées quelque part, juste au cas ou il y aurait une confiscation.
Si tu as de bonnes choses a troquer, c’est pas compliqué de trouver une arme pendant une situation difficile, mais ce qu’il faut savoir, c’est que les premiers jours sont les plus dangereux en terme de chaos et de panique, et que peut être que tu ne va pas avoir le temps de trouver une arme pour défendre ta famille.
Ne pas être armé durant la panique, le chaos et les émeutes…c’est pas bien.
Dans mon cas, a un moment un homme avait besoin d’une batterie de voiture pour sa radio, et il avait des fusils…j’ai troqué la batterie pour 2 fusils.
Pour les munitions…parfois je troquais des munitions pour de la nourriture, et quelques semaines plus tard de la nourriture pour des munitions.
Par contre, je ne faisais jamais du troque chez moi, et jamais dans des quantités importantes.
Très peu de gens (voisins) savaient combien de choses j’avais chez moi.
Le truc, c’est de stocker le plus possible en rapport avec l’espace et l’argent…et après, suivant la situation, tu vois ce qui est le plus demandé.
Correction, munitions et armes auront toujours la première place pour moi…mais qui sait, numéro deux c’est peut être des masques a gaz avec des filtres.
9- Et la sécurité ?
La défense était très primitive.
Encore une fois, nous n’étions pas prêt…et nous avons utilisé ce que nous pouvions.
Les fenêtres étaient cassées, les toits étaient en piteux états a cause des bombardements.
Toutes les fenêtres étaient bloquées avec quelque chose: sacs de sables, pierres.
J’ai bloqué ma porte de jardin avec des débris, et j’utilisais une échelle en aluminium pour passer au dessus du mur.
Quand je revenais chez moi, j’appelais quelqu’un pour qu’il me passe l’échelle.
Un mec dans notre rue a complètement barricadé sa maison.
Il a fait un trou dans un mur connecté a la maison de son voisin qui était en ruine…une entrée secrète.
Ca va paraitre étrange, mais toutes les maisons les plus sécurisées ont été pillées et détruites en premier.
On avait de belles maisons dans mon quartier, avec des murs, des chiens, des alarmes et des barres de fer aux fenêtres.
Les foules ont attaquées ces maisons en premier…certaines étaient défendues et ont tenues, d’autres non…ça dépend combien d’armes et de bras ils avaient a l’intérieur.
Je pense que la sécurité c’est important, mais il faut la garder d’un profil bas…oublies les alarmes par exemple. Si tu vies en ville et que la merde arrive, tu vas avoir besoin d’un endroit simple et sobre, avec beaucoup d’armes et de munitions.
Combien de munitions ?
Le plus possible.
Il faut garder ton domicile le plus inintéressant possible.
Aujourd’hui ma porte est en acier pour des raisons de sécurité, mais seulement pour me sauvegarder de la première vague de chaos…après ça, je pars pour retrouver un groupe plus important (famille et amis) a la campagne.
A la maison, on a eu des situations pendant la guerre, pas besoin de rentrer dans les détails…on a toujours eu plus de puissance de feu, et le mur en brique.
Aussi on avait toujours quelqu’un qui surveillait la rue…une bonne organisation au cas ou les gangs viennent est primordial.
Il y avait toujours des coups de feu en ville.
Encore une fois, la défense de notre périmètre était très primitive…toutes les issues étaient barricadées, avec juste des petites ouvertures pour les fusils, et toujours au minimum 5 membres de la famille a l’intérieur prêt a se battre, et une personne dans la rue, cachée.
Pour éviter les tireurs d’élite, on restait a la maison toute la journée.
Dans les premiers temps, les faibles meurent, et les autres se battent.
Il n’y avait presque personne dans les rues durant la journée a cause des tireurs d’élite…la ligne de défense était extrêmement rapprochée.
Beaucoup sont mort parce qu’ils voulaient aller se renseigner sur la situation par exemple…c’est très très important, il faut se rappeler que nous n’avions pas d’informations, pas de radio, pas de télé…rien, juste des rumeurs.
Il n’y avait pas d’armée organisée…mais nous étions tous des soldats.
On était forcé.
Tout le monde portait une arme et essayait de se protéger.
Dans la ville, tu ne veux pas porter de truc de qualité parce que quelqu’un va te tuer et te prendre tes affaires.
Tu ne veux même pas avoir un beau fusil, et attirer l’attention.
Je vais te dire; si c’est la merde demain, je veux rester sobre, et ressembler a tout le monde dehors, peureux, désespéré, confus, et peut être que je vais crier et pleurer un peu…
Pas de vêtement chic…je ne vais pas sortir avec mes super habits tactiques tout neuf et crier “je suis la, vous êtes tous mort maintenant les méchants !”.
Je vais rester profil bas, lourdement armé et bien préparé en attendant et en évaluant mes options, avec mon meilleur ami ou mon frère a mes cotés.
Ca n’a pas d’importance d’avoir une super sécurité, un super fusil…si les gens voient qu’ils devraient probablement te voler, que tu es rentable, ils vont te voler.
C’est seulement une question de temps, et de combien de bras et d’armes vont être de la partie.
10- Quelle était ta situation avec les toilettes ?
On utilisait une pelle et n’importe qu’elle bout de terre a proximité de la maison…ça a l’air sale, mais c’était sale.
On se lavait avec l’eau de pluie récupérée, ou alors a la rivière, mais la plupart du temps c’était trop dangereux.
On avait pas de papier hygiénique…et même si j’en avait je le troquais.
C’était une sale situation.
Si je peux te donner un conseil; en premier, il faut avoir des armes et des munitions…après tout le reste, et je veux dire tout !
Ca dépend de la place que tu as et de ton budget bien sur.
Si tu oublis quelque chose, c’est pas grave, il y aura toujours quelqu’un pour troquer…mais si tu oublis les armes et les munitions, tu ne pourras pas avoir accès au troque.
Aussi, je ne vois pas les grandes familles comme plus de bouches a nourrir, je vois les grandes familles comme plus d’armes et plus de forces…après, c’est dans la nature des gens de s’adapter.
11- Et les soins pour les gens malades ou blessés ?
Les blessures étaient principalement des blessures par balles.
Sans les spécialistes et tout le reste, si la victime avait la chance de trouver un docteur quelque part, il avait 30% de chance de s’en sortir.
C’était pas comme dans les films, les gens mourraient…beaucoup sont morts de petites blessures infectées.
J’avais des antibiotiques pour 3 ou 4 traitements, bien sur, seulement pour ma famille.
Des choses très bêtes tuais les gens.
Une simple diarrhée est capable de te tuer en quelques jours sans les médicaments et l’hydratation nécessaire…surtout les enfants.
On a eu beaucoup de maladies de la peau, et des empoisonnements alimentaire…on pouvait pas faire grand chose.
On faisait beaucoup avec les plantes locales et l’alcool, et pour le court terme ça allait, mais sur le long terme c’était horrible.
L’hygiène est primordiale…et avoir le plus de médicaments possible, surtout les antibiotiques.
Trouvé sur Realnews

 

 

54 commentaires

  • polemile

    Tu as raison de faire ce rappel.
    La révolution française a eu son cortège d’horreur, ne serait-ce que sous le régime de la terreur ou pendant la guerre de Vendée. Les guerres civiles sont encore plus terribles parce qu’il n’y a plus de camps d’appartenance, tout devient insécurité, délation, traitrises, massacres, tortures.
    L’Europe a pour vocation d’éviter de recommencer à faire des guerres avec nos voisins, la démocratie a pour vocation de faire la paix consensuelle dans un pays.
    Beaucoup ne mesurent pas leur chance d’habiter dans un pays européen démocrate dont les principes permettent de vivre en liberté et en sécurité.
    Alors dans ces conditions, il est facile de profiter de cette liberté pour tirer vers le bas plutôt que de participer à surmonter les difficultés et bâtir l’avenir. Notre monde évolue à une telle vitesse que toute certitude de l’instant se trouve dépassée le lendemain. Facile dans ces conditions de prendre en défaut celui qui ose décider quoi que ce soit. Surtout aussi facile de prendre à contre-pied pour susciter la rébellion et la haine. Au final, personne ne sera gagnant à suivre ce chemin.

  • rouletabille rouletabille

    Votre commentaire est en attente de modération
    mardi 19 juillet 2016 à 18 h 42 min

    Ce qui est vraiment inquiétant c’est de savoir qu’on peut TUER en FRANCE des gens qui sont heureux de vivre et d’accueillir des gens malheureux d’autres religions et d’autres régions …
    JAMAIS CEUX qui le méritent VRAIMENT et qui se pavanent dans notre PAYS en décorant de la Légion d’Honneur des coupeurs de tetes …
    Éternellement lié à ISRAEL ,il fait quoi ICI ?
    Ce type est un agent de l’étranger au service d’un pays génocidaire de PEUPLES (Palestiniens d’ont personnes ne parle ,C’EST TOUT LES JOURS QU’ILS TUENT des enfants et des familles en PALESTINE et ils s’en réjouissent.
    Voyez cette collusion morbide
    .
    https://francais.rt.com/international/19367-israel–manifestants-demandent-liberation
    .

  • rouletabille rouletabille

    Bon ok
    M’en fout
    Vous devez supprimer le blog si on peut plus dire la langue Française .
    Il parait qu’on vous a racheter (Brebis galeux)vérifier si vous me croyez pas ?
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Le veilleur

    De toute façon dans l’avenir nous vivrons des révolutions. La plupart des ME ici ne sont pas vieux, ils leur restent 30 ans, 40 ans à vivre sur cette terre et dans ce laps de temps beaucoup de choses peuvent subvenir; révolution, guerre civile, guerre, changement climatique majeur…

    De toute façon nous ne pouvons plus continuer à détruire la planète et à nous reproduire indéfiniment sans réfléchir. Les ressources de la planète ont déjà commencé à se raréfier et déjà nous vivons chaque année au dessus de nos moyens. Il n’est plus à douter que nous allons devoir repenser nos habitudes de gré ou de force ou nous n’aurons pas d’avenir.

    Ressources naturelles : l’humanité vit « à crédit » pour le reste de l’année.

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/08/19/ressources-naturelles-l-humanite-vit-a-credit-pour-le-reste-de-l-annee_4473543_3244.html

    Compte à Rebours, d’Alan Weisman

    Existe-t-il un moyen pacifique et moralement acceptable de convaincre les humains de toutes les cultures, religions, nationalités, tribus du monde, qu’il est de leur intérêt de faire moins d’enfants ? » C’est la question que se pose Alan Weisman professeur, auteur et journaliste, dans son dernier livre, Compte à rebours, publié en décembre chez Flammarion.

    http://www.breizh-info.com/2014/04/17/11162/sommes-trop-nombreux-terre-compte-rebours-dalan-weisman

    • boco

      Ici c’est le désert ! On veut des enfants, de la vie ! Procréez jeunes gens, nous en avons besoin !
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

    • criminalita

      C’est pas vrai. La terre peut être peuplée de 200 milliards d’habitants et les ressources nutritives seront suffisantes. FauT arrêter de croire à ces sionistes qui veulent notre esclavage.

      • Le veilleur

        200 milliards d’habitants ??? nous ne sommes pas 10 milliards et les ressources ne suivent déjà plus, je ne sais pas où t’es allé pêcher cela ?

        • criminalita

          Mais t’as pas vu le nombre de terres en friche et les territoires sous protection de l’UNESCO inexploités.
          Compte aussi pour le changement de vie. Fini les véhicules et toute cette production de produits inutiles sans compter d’arrêter de nourrir tout ce bétail. Un peu de viande par mois quelques poules et lapins suffisent à nous rasasier. On nous fait croire que la terre ne va pas suffir à nous nourrir mais c’est d’une connerie comme les mines d’or et de diaments ils veulent tout contrôler et nous asservir. C’est le but de tous ces psychopathes d’illuminés dans les sectes des FM et consorts. Je suis bien placé pour le savoir. Ma suisse est une fourmilière de Francs macs et j’en connais des exemples de suicidés de cette secte. Quand ils désobéissent c’est suicide. Je suis entouré de ces malades mentaux , ils sont au pouvoir partout une bande de pourris, pédocriminels mais là je dois me taire ça va trop loin. Merde je me tire sur une île française en fin d’année c’est trop dur de voir tous ces gogols vous voler.
          Arrêtez de croire toute cette clique de pseudoscientifiques socioclimato dépendants des crèdits qu’on leur donne pour bouffer.
          Vivre avec rien c’est possible mais ils veulent nous asservir.

          • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

            tu les loges comment tes 200 milliards…. parceque vivre sur une planète essentiellement peuplés d’humains perso j’men colle une directe dans l’oreille ;)

            • criminalita

              Mais compte bien que les 90% vivent concentrés dans les villes. Si tu multiplie par 20 les villes et tu rends arables toutes les terres inexploitées tu verras qu’avec une consommation appropriée tous peuvent vivre sans problème.

      • Désolé Criminalita http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

        Mais j’ose espérer que l’Humanité stabilisera naturellement sa croissance démentielle bien avant les 10 Milliards d’habitants.

        Nous n’atteindrons jamais les 200 Milliards, heureusement.

        Car en quoi serait-ce une finalité ?

        Je suis bien d’accord que notre Planète peut nourrir tous les individus existants, voire un peu plus, sans aucune difficulté.

        Mais vu les dégâts déjà occasionnés par notre boulimie, il est déjà plus que temps de penser à permettre à chaque individu existant déjà d’accéder à l’autosuffisance alimentaire.

        De toutes façons, l’homo-sapiens, même s’il est un mammifère grégaire vivant en meute, ou en horde, n’est pas fait pour vivre dans l’environnement de concentration urbaine extrême que tu envisages, sans d’importants dégâts mentaux, ou une colossale pression sociale pour le contenir.

        Laissons donc là ce type de roman de pseudo-sciences-fictions…

      • blackout

        200 milliards de clampins qui consomment 100 litres d’eau par jour (et je suis gentils) et les mers et océans n’en auront plus pour bien longtemps.
        A moins qu’un tafta avec la galaxie ne se mettent en placehttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • Graine de piaf

        Exact Criminalita ! bien des études sérieuses ont été faites en ce sens, mais pour cela il faudrait une refonte totale des mentalités, donc des habitudes de vie. Je ne dis pas 200 milliards, mais plus de cent milliards certainement.
        il y a, en germe, de quoi nourrir tout ce monde. Actuellement on sait faire refleurir les déserts, en plus, en dessous, il y a d’énormes réserves d’eau. Je ne vais pas tout exposer ici, mais je sais que cela est faisable.

        Maintenant, il est vrai que surveiller les naissances ne serait pas un mal non plus.
        Quand je constate, en ce moment même, le nombre de femmes qui attendent des enfants, alors que la situation pour ne parler que de la France, est désespérée ou presque, je me dis qu’elles sont vraiment inconscientes, ne pensant égoïstement qu’à elles et à leurs conjoints, et jamais à l’enfant à venir, à ce qu’il lui arrivera, s’il aura faim, froid, s’il connaîtra la guerre, civile ou non…
        mes petites-filles et mes petits fils, en âge de procréer, se refusent à mettre des enfants au monde, ils ont raison, et la tête bien sur les épaules, pourtant comme tout être normalement constitué, ils aimeraient bien avoir des petits et c’est une réelle privation pour eux de s’en tenir à ce qui est sage…

    • Mata Hari Mata Hari

      @Le veilleur
      Existe-t-il un moyen pacifique et moralement acceptable de convaincre les humains de toutes les cultures, religions, nationalités, tribus du monde, qu’il est de leur intérêt de faire moins d’enfants ?

      Ce ou ces moyens existent, et sont employés ( sans convaincre les humains mais en leur faisant subir les différentes méthodes  » malbouffe, fluor, pertubateurs endocriniens, pesticides et autres cides, vaccinations pour rendre malades certaines populations, ou stériliser les hommes, ou faire avorter les femmes, épidémies, chemtrails, famines  » HAARP, pour créer des sècheresses ou des inondations dans certaines régions du monde, guerres, attentats, et j’en passe !  » ) et les spécialistes dans ces domaines ne manquent pas, Monsanto, Big Pharma, Lobbies de l’armement, etc …..

      • Zeitgeist Zeitgeist

        + 100000

        Suis bien convaincu que notre système fait en sorte de ralentir la vitesse de croissance humaine… par tous les moyens possible sans pouvoir accuser directement….

        Et je suis convaincu que l’être-humain peut, grâce à la technologie gratuite des machines, se soulager du travail pour manger…..

        Qu’il peut partager ses connaissances avec ses propres habitants, afin de ne plus voir ses semblables crever de faim et d’amour….

        L’être-humain est fragile…. d’esprit….

  • Planete bleu Planete bleu

    C’est à espérer que sa n’arrive pas, les hommes commettent déjà des choses pas terrible en temps de paix, alors là ce serait l’horreur.

    CONFÉRENCE DE GILBERT GRELLET « L’ENGRENAGE DE LA GUERRE CIVILE ET DE L’HORREUR EN ESPAGNE PENDANT L’ÉTÉ 1936 »

    https://allevents.in/rivesaltes/cml-conf%C3%A9rence-de-gilbert-grellet-%C2%AB-l%E2%80%99engrenage-de-la-guerre-civile-et-de-l%E2%80%99horreur-en-espagne-penda/251063668593479

    Quand les hommes provoquent dans leur folie des guerres, d’autre être vivant innocent en pâtisse

    L’environnement : une victime de la guerre trop souvent oubliée

    http://www.unric.org/fr/action2015-cop21/3636-lenvironnement-une-victime-de-la-guerre-trop-souvent-oubliee

  • Libertaire22170

    Salut les moutons
    Je pense que si une guerre civile est à éviter à tout prix, une véritable révolution est par contre nécessaire. Ne croyez pas une seule seconde que le petit peuple obtiendra le pouvoir par des réformes. La seule solution est d’abattre le système et que le peuple se prenne en main en pratiquant la seule démocratie réelle, la démocratie directe. Tant que nous désignerons des gens pour décider à notre place les choses ne changeront jamais réellement.

    • laspirateur

      La guerre civile, ça serait : « je tue mon prochain pour survivre ».
      En est-on vraiment au stade ultime de la rupture?

      Tant que les banques restent ouvertes, pas trop à craindre!

      Devant tant de non sens il m’arrive d’arrêter de penser, et en plus avec des records de chaleur en Bretagne, on suffoquehttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif!

    • Bonsoir Libertaire http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      Crois-tu que la Révolution que tu appelles de tes voeux, puisse se dérouler sans finir en Guerre Civile ?

      Si OUI, pour ma part, je ne vois qu’une Grève Générale multiforme associée à une Grève de l’élection pour cela.

      Si non, la Révolution finira comme les autres en France, dans un bain de sang… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      Et l’instauration d’une dictature, sous une forme ou une autre…

      • Libertaire22170

        Il faut éviter les erreurs de 1784 qui était une révolution fomentée par les bourgeois. Ceux-ci n’ont fait que remplacer une élite par une autre. Les volontés du peuple n’ont aujourd’hui pas plus de poids qu’à l’époque de la monarchie. La démocratie bourgeoise donne l’impression qu’on a le choix mais nos élus n’ont jamais et ne représenterons jamais le peuple.
        Je crois que tu as raison sur les moyens à employer, mais ceci est un vaste sujet que je ne maitrise pas tout à fait. Cependant au vu de la situation actuelle, et après mes lectures de Kropotkine, je vois la révolution anarchiste comme la meilleure des solutions.

        • Graine de piaf

          Elle a surtout été fomentée par certains nobles qui voulaient plus de pouvoir et de liberté et qui se rebellaient contre la monarchie, ils se sont appuyés sur les bourgeois lesquels ont soulevé le peuple.

          Actuellement nous ne sommes pas en démocratie, nous ne l’avons d’ailleurs jamais été mais en démocratie « représentative », c’est-à-dire que nous avons laissé notre pouvoir à des représentants (qui ne nous représentent d’ailleurs plus du tout, si toutefois ils l’ont fait un jour !)

          La démocratie « participative » désigne l’ensemble des dispositifs et des procédures qui permettent d’augmenter l’implication des citoyens dans la vie politique et d’accroître leur rôle dans les prises de décision.

          Ce qui n’est absolument pas le cas !

          Donc le mot « démocratie » tout court ne veut rien dire…

    • Graine de piaf

      @ Libertaire22170 : le peuple se prendre en main ? quelle erreur, il en est incapable, ce serait, hélas et je le déplore, combats de rue, car les Français de souche ou non, se battraient entre eux chacun voulant tirer la couverture à lui, ce serait aussi une occasion de régler leurs comptes avec leurs voisins, avec ceux qui ont une tête qui ne leur revient pas etc…
      Révolution ou autre chose, cela ne pourrait se terminer que dans des bains de sang… avec pour finir quelqu’un, ou quelques uns, plus fort, qui amèneront la paix, et tout recommencera comme avant, ne nous leurrons pas ! Il faudrait quelqu’un qui soit très haut au-dessus des partis, et avec une poigne d’acier dans un gant de velours, mais là une dictature est à craindre.

      • Désolé GdP,

        mais je m’insurge en faux sur ton affirmation sur l’incapacité des individus à assumer des fonctions dans l’intérêt général.

        Cessons de faire du « Citoyen-bashing » ainsi que le souhaitent et l’entretiennent les membres de l’oligarchie qui nous mentent, nous trompent, nous escroquent, nous volent et nous spolient.

        Vous leur servez sur un plateau un discours bien développé par nos Zélites et nos Zélus sur la bêtise crasse de la populace.

        Il est sur qu’il existe encore bien des couillons qui vont croire leurs salades et iront déposer leur chèque en blanc dans l’urne funéraire de la démocratie lors des prochaines élections.

        Mais pour autant, des milliers d’entreprises fonctionnent en SCOP, des centaines de milliers d’associations fonctionnent, et les jurys de Cour d’Assises rendent leurs verdicts….

        NOUS le pouvons.

        NOUS le faisons au quotidien pour faire fonctionner NOTRE pays malgré tous ces parasites pourritiques associés aux Banksters&Co.

        Sans NOUS, ils ne sont rien.

        ASSUMONS-NOUS !

        NOUS, PAR NOUS, POUR NOUS !

        • Libertaire22170

          Entièrement d’accord avec toi Fenrir, il existe plusieurs exemples de communautés et même de villages fonctionnant sur ce principe et ça fonctionne bien mieux que le système que l’on veut nous imposer.

        • Graine de piaf

          Fenrir, il ne faut pas se leurrer. Bien sur il y a des endroits tels que tu les décris, mais là il s’agit d’un pays, pas de petites unités ici ou là.
          Je connais bien l’histoire de France et mon âge canonique me permet d’avoir une vue plus étendue sur la capacité humaine à s’auto-gérer, surtout en France où l’individualisme prime plus que partout ailleurs.
          J’ai les yeux, les oreilles bien ouverts et la cervelle qui fonctionne bien crois-moi !

          Il suffit de voir comment nos concitoyens peuvent s’étriper pour de motifs plus que futiles, pour comprendre que sur des sujets sérieux ils feront de même.
          Si tu connais bien l’histoire de la révolution, pas celle apprise dans les écoles, mais la vraie de vraie, tu tombes de haut et tu comprends que ce que nous vivons sont les prémices d’autres soulèvements, peut-être même d’une autre révolution, même si les circonstances sont différentes de l’autre, de toutes les autres, car le peuple s’est soulevé plus d’une fois en France et pour quels résultats ? ce sont toujours les « sans-dents » qui ont trinqué car ils se sont battus, étripés d’abord contre ceux qui les asservissaient puis ensuite entre eux, et au final qu’ont-ils gagné ?? notre époque ne fera pas exception.
          pour que quelque chose change en France, il faut que le peuple se batte contre un ennemi commun venant de l’extérieur, là l’union nationale se fait comme en 40 ou plutôt en 43/44, ensuite vient un temps de paix et de prospérité car il faut reconstruire et tout refaire, mais tu vois le résultat 70 ans après ? c’est lamentable !

  • criminalita

    http://m.alterinfo.net/LE-MAIRE-PRO-SIONISTE-DE-NICE-CHRISTIAN-ESTROSI-DEMANDE-DES-SANCTIONS-LOURDES-CONTRE-DES-MANIFESTANTS-POUR-GAZA_a28324.html
    C’est bien la preuve d’un Sionisme tueur, assassin, monsieur le maire de Nice n’est qu’un complice de cette mouvance sioniste. Il y aura 2 bords pour cette guerre civile, au prochain carnage c’est les sionistes qui vont payer.

  • engel

    C’est triste…
    Avoir tant décrier Mr Soral,
    pour au final, s’avouer qu’il avait raison!

    Mais bon, sauvons l’honneur, taxons le de raciste, d’antisémite, ou je ne sais quoi.
    Ah oui,…. de vilain facho d’extrême droite.

    Mais n’empèche, que depuis le début il avait raison…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    • criminalita

      Tu as raison Engel il ne faut plus se leurrer. La bien pensence est une forme d’idolâtrie du mal. Dès que vous croyez la tolérance dans la conduite d’une foule ou d’un peuple vous êtes dans le mal. Il faut des règles et s’y tenir sans quoi vous êtes débordé par la désobéissance générale. Ce n’est pas une dictature mais une sévérité dans le fonctionnement d’une culture qu’il faut mettre en place. Il n’y a justement pas de place pour les faibles. La preuve avec cette 2ème boucherie. Le gouvernement devrait normalement créer des milices qui contrôleraient tous les immigrés et faire arrêter tous les suspects. Rien n’est fait tout n’est que théorie, on classe S mais c’est tout.

      • Des milices…

        Des suspects…

        Ton modèle, c’est 1793 et la Terreur, ou 1942 et Laval ?

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

        Sévérité édictée par qui ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

        • clegiru

          Bah visiblement 1942. Et puis y voudraient peut-être réouvrir le camp de Drancy.
          C’est magnifique comment on peut foncer tête baissée vers où les dirigeants actuels veulent nous mener. Un système autoritaire et répressif sous prétexte d’assurer notre sécurité.
          Merci pour tout, mais je préfère la liberté et gérer moi-même ma sécurité.

    • Mata Hari Mata Hari

      Alain Soral antisémite ? Non, il est Juif donc sémite !

  • La pasivité a un prix, il ne faut pas se tromper de coupable….

    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/12096-la-passivite-a-un-prix

    Amitiés,

    f.

  • laspirateur

    Dieudonné l’avait déjà bien remarqué!
    Que dire de la justesse de prédiction de SORAL sur les attentats!!!

    http://www.youtube.com/watch?v=H-y7owZzAHA

  • Pour en revenir au sujet de l’article, la France est encore fort loin d’une Guerre Civile.

    D’ailleurs, pour faire une Guerre Civile, il faut deux camps qui s’affrontent, qui aient chacun une armée organisée avec une structure de commandement et des troupes, ainsi qu’un objectif défini.

    Pour l’instant, nous ne voyons s’annoncer qu’un collapse économique qui sera suivi d’une période chaotique.

    L’évolution vers un conflit interne est une tout autre histoire, et même si quelques énergumènes se lancent dans des actions directes, cela fait maintenant plus de 20 ans que les hommes n’ont plus de formation militaire.

    Cela signifie que la très grande majorité des hommes de moins de 40 ans ne savent pas utiliser un armement au sein d’un groupe de combat efficace…

    Sera vite plier la Révolution ou l’ébauche de Guerre Civile par l’utilisation de l’Article 16 de la Constitution actuelle…

    « Lorsque les institutions de la République, l’indépendance de la Nation, l’intégrité de son territoire ou l’exécution de ses engagements internationaux sont menacés d’une manière grave et immédiate et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu, le Président de la République prend les mesures exigées par ces circonstances, après consultation officielle du Premier ministre, des Présidents des Assemblées ainsi que du Conseil constitutionnel.

    Il en informe la Nation par un message.

    Ces mesures doivent être inspirées par la volonté d’assurer aux pouvoirs publics constitutionnels, dans les moindres délais, les moyens d’accomplir leur mission. Le Conseil constitutionnel est consulté à leur sujet.

    Le Parlement se réunit de plein droit.

    L’Assemblée nationale ne peut être dissoute pendant l’exercice des pouvoirs exceptionnels.

    Après trente jours d’exercice des pouvoirs exceptionnels, le Conseil constitutionnel peut être saisi par le Président de l’Assemblée nationale, le Président du Sénat, soixante députés ou soixante sénateurs, aux fins d’examiner si les conditions énoncées au premier alinéa demeurent réunies. Il se prononce dans les délais les plus brefs par un avis public. Il procède de plein droit à cet examen et se prononce dans les mêmes conditions au terme de soixante jours d’exercice des pouvoirs exceptionnels et à tout moment au-delà de cette durée. »

    Bonnes réflexions… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • Graine de piaf

    Excellent article parce que c’est du vécu et que les conseils sont précieux, on sort là des projets de survivalisme étudiés par des gens qui n’ont jamais eu l’expérience du vécu.
    Il est bien précisé de ne pas être seul(e), mais que faire quand on n’a ni famille ni amis ? pas d’armes efficaces, beaucoup de gens de ma connaissance sont dans ce cas. Les familles sont au loin, ou indifférentes, les amis souvent décédés lorsque ce sont de vieilles personnes… Tout ce monde sera-t-il sacrifié ?