Un coup d’état serait en cours en Turquie pour renverser le gouvernement Erdogan

Mise à jour 00H45

Suivant le média The Atlantic, un coup d’état serait en cours en Turquie pour tenter de renverser le président Erdogan, selon les dires du premier ministre. Les forces de sécurités turques ont bloqué les accès sur deux ponts passant au dessus du Bosphore, ceux-ci reliant le continent européen à l’Asie.Les chaines de télévision locales ont confirmé ce fait mais n’ont pas encore donné la moindre raison justifiant un tel choix suivant un article de Radio Free Europe. Suite à la fermeture du pont du Bosphore Istanbul et du pont Fatih Sultan Mehmet, les voitures et les bus n’ont plus traverser les ponts, ce qui représente un flux de 180 000 véhicules/jours.

Important-GraphicSuivant l’agence de presse Dogan via Reuters, ce sont deux véhicules militaires et un groupe de soldats alignés qui bloquent l’entrée de l’un des ponts dans la plus grande ville de Turquie. Un fonctionnaire turc qui souhaite rester anonyme a expliqué que des soldats avaient été déployés dans d’autres villes en Turquie, sans préciser lesquelles. des informations circulent également sur le passage d’avions militaires à basse altitude au dessus d’Ankara.

La direction de la police nationale de la capitale turque a mobilisé l’ensemble des policiers qui sont maintenant en alerte maximale.


Mise à jour 22H40: ajout d’un article

La situation est confuse en Turquie. Un groupe de militaires a tenté de renverser le gouvernement turc et les forces de sécurité ont été appelées pour « faire le nécessaire », annonce dans la soirée du vendredi 15 juillet, le Premier ministre turc Binali Yildirim.

Le Premier ministre turc dénonce une « tentative illégale » de prendre le pouvoir par un groupe au sein de l’armée. Il a averti ceux impliqués dans cette action « illégale » qu’ils paieraient « le prix le plus élevé ». Des chaînes d’information turques ont fait état de leur côté d’une « tentative de coup d’Etat ». La chaîne d’information CNN-Türk a rapporté une mobilisation « extraordinaire » devant le siège de l’état-major des armées.

Des coups de feu ont retenti vendredi soir à Ankara et des hélicoptères et des avions militaires ont survolé la capitale turque, selon des médias présents sur place.

Plus sur Francetvinfo.fr

Mise à jour 22H50

57893f7bc36188bd108b46f1

De nombreuses photos de chars, d’avions et de militaires déployés à Ankara mais aussi sur le pont du Bosphore, ont émergées sur les réseaux sociaux. On ne connait pas encore la raison de ce déploiement énorme de l’armée turque.

 

Selon Reuters, les forces armées turques à la base du coup d’Etat ont annoncé qu’elles avaient pris le pouvoir afin de protéger l’ordre démocratique du pays et les droits de l’homme. Elles se seraient expliquées dans un communiqué de presse envoyé par email et repris par les chaînes turques.

L’agence turque Anadolu a confirmé que le chef de l’armée turque avait été pris en otage.

Direct sur Russia Today

Mise à jour 23H20:

Selon le site de surveillance aérienne, le président turc Erdogan aurait quitté le pays dans son jet privé. Un couvre-feu et la loi martiale aurait été décidés. Les militaires sont de partout. Le présentateur de la chaîne publique TRT, qui dit lire au nom de l’armée, annonce qu’un « conseil de paix » dirige désormais le pays.

 

Mise à jour 23H45

Selon Russia Today qui assure le direct, par téléphone, Erdogan a indiqué à la chaîne CNN Türk que l’action militaire a été menée par une «structure parallèle». Il a indiqué que ceux qui étaient à l’origine de la tentative de coup d’Etat payeraient le prix fort devant les tribunaux. La loi martiale a été déclarée par la chaîne gouvernementale turque TRT, qui a été prise d’assaut, comme les autres chaînes, par les putschistes. Concrètement, cela signifie que l’armée prend le contrôle du pays pour une période indéterminée et que c’est elle qui assure le maintien de l’ordre à la place de la police.

Selon Le Figaro, dans une allocution à la télévision diffusée via l’application de visioconférence FaceTime, le président Erdogan a décidé de s’adresser à la nation pour dénoncer le « soulèvement d’une minorité au sein de l’armée ». « Je ne pense absolument pas que ces putschistes réussiront » a-t-il ajouté. Il appelle les Turcs à descendre dans les rues pour résister à la tentative de coup d’état.

Des chars auraient ouvert le feu sur le parlement turc…

 

Mise à jour 00H45: La France était-elle au courant à l’avance? Car le 13 Juillet, la France a annoncé la fermeture des missions françaises en Turquie:

Invoquant des raisons de sécurité, l’ambassade de France à Istanbul a annoncé la fermeture des missions françaises en Turquie jusqu’à « nouvel ordre ». Peu avant, ce sont les festivités du 14-Juillet qui avaient été annulées.

L’annonce a été faite via un court communiqué publié sur le site Internet de l’ambassade de France en Turquie. Les deux principales représentations françaises, l’ambassade à Ankara et le consulat général à Istanbul, seront fermés à partir de mercredi 13 juillet, 13 h, jusqu’à nouvel ordre, a annoncé mercredi la représentation française en Turquie.

Suite sur France24.com

41 commentaires