La loi travail devant le Sénat de droite, la pression se poursuit dans la rue…

Est ce un dernier coup d’éclat, avant que tous les grévistes reprennent le chemin du boulot ? Philippe Martinez de la CGT annonce pour ce mardi un rassemblement « comme jamais vu ».. En attendant, la loi travail sera appliquée, avec le 49-3 qui devra être dégainé par Valls, comme c’est devenu l’habitude pour ce gouvernement, qui n’a plus que cette option, pour justifier les coups bas contre le peuple et qui n’a personne en face, pour lui opposer la moindre résistance, les motions de censure n’ont été là, que pour amuser la galerie. Entre le foot et ses dérives et le massacre aux USA, les affaires françaises, passent au second plan. Panem et circenses…

senateurs-ump

Le Sénat à majorité de droite entame lundi l’examen du projet de loi travail auquel il entend donner un coup de barre libéral, à la veille d’une manifestation nationale contre le texte à Paris que la CGT promet «énorme».

Les sénateurs examineront jusqu’au 24 juin le projet de loi que le gouvernement avait fait adopter à l’Assemblée nationale via le 49-3. Au Sénat, où cette arme constitutionnelle ne peut pas être brandie, un vote solennel est programmé le 28 juin.

Le texte fera ensuite l’objet d’une commission mixte paritaire Assemblée/Sénat chargée de trouver un accord. En cas d’échec, attendu, c’est l’Assemblée nationale qui aura, in fine, le dernier mot. Le Premier ministre Manuel Valls y utilisera très probablement à nouveau le 49-3.

Le Sénat va maintenir le principe contesté d’inversion de la hiérarchie des normes, avec primauté de l’accord d’entreprise sur l’accord de branche (article 2). Cette disposition qui divise tant la gauche a provoqué la colère de la CGT et est devenue le catalyseur des grèves et manifestations qui secouent la France depuis plus de trois mois.

A ceux qui «spéculent» sur l’essoufflement, «nous allons faire la démonstration» d’une mobilisation «comme nous n’en avons jamais connu» depuis février, prévient le secrétaire général général de la CGT, Philippe Martinez…./…

Lire la suite

Source 20Minutes

Voir aussi:

Nice: Eric Ciotti demande l’interdiction de la vente d’alcool les jours de match   (note: Il faut bien justifier!)

Imbroglio diplomatique sur Twitter autour du french bashing de Donald Trump

Euro 2016: Les internautes s’insurgent face aux propos du responsable de la lutte anti-hooligans.

Également au centre des critiques, le préfet de police des Bouches-du-Rhône qui a assuré qu’« aucun hooligan n’était rentré en France »

2 commentaires

  • Au lieu de pinailler sur des petits points de détail, il ait grand temps de se réveiller et de réagir.
    En dehors du fait que nuit debout permet a des gens de se rencontrer et de discuter de choses en un lieu ouvert de sujets démocratiques qui n’auraient été abordés en aucuns lieux autrement, passer a des actions purement politiques est urgent.

    Pour ceux qui ne connaissent pas les gens interviewés dans le lien, ce ne sont que des philosophes méconnus du grand public car pas politiquement corrects.

    http://lrsfr.free.fr/squelettes/inclure/audio.html

  • rhubarbe

    Bonjour,
    La CGT j’en ai déja dit tout le mal que j’en pense ,comme beaucoup de citoyens, qui est que cette pieuvre richissime a pour fond de commerce justement la dégradation du milieu du travail quitte à détruire de bonnes entreprises (SNCM,bientôt SNCF) ou les grands ports français;pour moi c’est la même clique anti-peuple que les gouvernants et les entités diverses à fric et pouvoir …
    Ce qui fait bouger la CGT ce n’est que quelques alinéas dans la loi travail qui stipule des interventions contre le pouvoir excessif de gros syndicats,le reste de la loi c’est du bonheur pour elle,son fond de commerce: la dégradation du travail;l’avez vous entendu une fois parler de lutte contre le Tafta;non, le tafta est bon pour les luttes!
    Et demain,les cheminots et autres cgétistes vont prendre le train , gratis car on ne paie pas le train dans les familles sncf, pour aller à Paris alors qu’ils ont bloqué et bloquent les trains et le pays (par fraternité,bien sûr)
    Non ces gens sont les mêmes destructeurs que les élus anti-peuple, sauf que leur égoisme et leur avidité se meuvent dans des sphères différentes