Neutralité du Net : La « consultation » du BEREC (ou la politique du découragement)…

Merci à Piertrf. La Quadrature-du-Net est un site qui se bat pour la neutralité et la liberté sur Internet. Il aborde divers sujets d’actualité, comme le TAFTA etc.. Mais il apporte aussi des propositions. Dans cette optique, c’est à tous ceux qui sont pour la liberté et contre la censure,  (qui est contre??) que s’adresse leur invitation, à participer de manière collective à leur dernière action, qui veut mettre à la portée de tous, les grandes lignes de la consultation du BEREC, assez ardue à comprendre pour les non anglophone. Si nous voulons rester libres, nous devons participer!

censure-48dcc

Paris, le 7 juin 2016 — Le BEREC1 (ou ORECE en français) vient de publier officiellement le projet de lignes directrices ayant vocation à clarifier le règlement sur les télécommunications2 et donc la neutralité du Net. Après des négociations qui se sont opérées dans le plus grand secret entre régulateurs nationaux – l’ARCEP en France – au sein du BEREC, il semble que rien ne soit mis en œuvre pour faciliter la procédure de consultation. La Quadrature du Net invite donc les internautes soucieux d’une défense solide de la Neutralité du Net à la rejoindre pour répondre collectivement à cette consultation.

Le projet de lignes directrice n’est publié qu’en anglais, ce qui ne facilite pas la lecture d’un texte technique pour les non-anglophones. D’autre part, le seul moyen de répondre à la consultation est d’envoyer un email dont la taille est limitée à 2MB, si possible en anglais, sans précision sur la façon dont seront prises en compte les réponses dans d’autres langues.

Afin de pallier le manque de transparence de cette procédure et des négociations, La Quadrature du Net, associée à d’autres organisations, avait lancé en mars une consultation, toujours disponible, ainsi qu’une plateforme permettant d’indiquer les atteintes à la neutralité du Net des opérateurs dans toute l’Union européenne.

Aujourd’hui, nous souhaitons permettre au plus grand nombre de participer à la consultation. C’est pourquoi nous publions les lignes directrices du BEREC ci-dessous sur une plateforme permettant les commentaires : ainsi chacun pourra participer de façon transparente, et nous aider à élaborer collaborativement notre réponse à cette consultation. Cette démarche a également pour but d’inviter chacun à donner son avis au BEREC.

Afin de rendre encore plus accessibles les lignes directrices, nous proposons de travailler sur une traduction collaborative en français.

Nous invitons le plus grand nombre de personnes à participer à cette consultation et à s’approprier ce sujet qui ne doit pas rester le pré carré des gros opérateurs de télécommunications.

Pour commenter les lignes directrices, c’est ICI.

Lire la suite

Source La-Quadrature-du-Net

Voir:

Déclaration collective concernant la neutralité du Net en Europe

Save the Internet : Consultation finale afin de sauver la neutralité du Net en Europe

Respect My Net : une plateforme en ligne pour collecter les violations à la neutralité du Net

7 commentaires

  • JBL1960 JBL1960

    Cela fait un moment, qu’ils s’enfoncent à coups de butoir, dans cet Internet qu’ils voudraient nous supprimer, tant il regrette de l’avoir créer, d’une part, et d’autre part surpris qu’on se le soit approprié de telle manière que nous soyons en capacité de nous interconnecter, de nous inter-relier. En France c’est le chœur des vierges qui chantent cette petite musique à l’oreille droite et à la gauche = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/03/02/les-rezosociaux-en-question/

  • JBL1960 JBL1960

    « Nous n’aurions jamais dû inventer l’internet… »
    ~ Sénateur Jay Rockefeller ~

    Bon, y paraît que le vieux Rockefeller fêtera ses 101 ans ce 12 juin en famille plutôt qu’à Dresde finalement…
    Bon on ira pas vérifier = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/07/bilderberger-2016/

  • kalon kalon

    Et bien voilà, Benji, une action collective :-)
    Nous disposons d’une information de qualité sur le blog mais ne pourrions nous pas nous mettre à la recherche d’un commun dénominateur avec d’autres blog, engager des activités communes, du « brain storming » en quelque sorte ;-)

    • Donc en clair une coalition des plus grands blogueurs français dans un premier temps, et pourquoi pas étrangers dans second. Je suis pour. Et pour la sélection? Car accepter tout le monde ne sera pas possible non plus sous peine d’y voir un gros bordel rapidement tourné en ridicule…
      Il y a quelques blogs que je n’imagine pas rejoindre ce concept, dont deux principaux, celui géré par un mort vivant, le second étant celui qui a attaqué gratuitement le blog pour tenter de récupérer quelques lecteurs, il doit avoir un problème d’audience ce type là. ..

      • kalon kalon

        Une activité parallèle a chaque blog !
        Je sais, ce sera certainement le bordel au début, raison pour laquelle cette activité doit étre menée en parallèle afin de ne pas affecter éventuellement les blogs eux même.
        Imagines ton « pire ennemi du moment » être foudroyé par tes pairs ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif
        il n’en mènerait pas large. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
        Pourquoi ne pas proposer un congrès destiné à se faire rencontrer les différents acteurs majeurs des blog ?
        Créer le premier tribunal en langue française de la toile !
        Si l’on rejette un système, faut pouvoir en inventer un autre, et la démocratie participative est facile à organiser avec internet

  • kalon kalon

    en théorie, le système démocratique est très valable,
    Pourquoi jeter le bébé avec l’eau du bain ? c’est dans la pratique actuelle que ça foire complétement !
    A l’heure d’internet, une démocratie participative est tout à fait envisageable, il faut l’organiser :-)

    • Bonjour Kalon,

      Dans la théorie, je te rejoins. L’internet est un extraordinaire outil à la disposition des individus.

      Encore faudrait-il que nous y ayons toutes et tous accès, et que nous en maîtrisions son utilisation.

      De plus, nous sommes suffisamment informés sur les possibilités de manipulations, et de « piratages » divers et avariés que peut subir un tel système de communication.

      L’internet est un outil, et il s’avère que comme tout outil, l’homo sapiens peut en faire un bon usage, comme le transformer en arme.

      Si internet peut participer de la Démocratie, il ne doit en rester qu’un outil, et cela, sous un contrôle citoyen.

      Encore faudrait-il commencer par instaurer la 1ère Démocratie…