Absences répétées, voiture de fonction, PV impayés… Jean-Vincent Placé, la diva que le Sénat ne regrette pas

Voilà un exemple bien triste qui montre bien que dans le pays, la devise nationale ne peut vraiment pas être respectée. Nous le savions déjà, certains élus sont réellement au dessus des lois et du système comme nous l’expliquait Philippe Pascot dans une récente intervention, mais le cas de Jean Vincent Placé est assez phénoménal!

Jean-Vincent_Placé_-_Avril_2012

On croyait tout savoir du manque d’exemplarité des 348 sénateurs et de leurs privilèges monarchiques : 6 000 euros mensuels de frais « remboursés » sans justificatif, super-retraites, absentéisme endémique… L’auteur révèle les privilèges fiscaux que se sont octroyés légalement ces princes de la République et le vaste système de triche qui permet à une partie d’entre eux, les « intouchables », de ne rien faire ou presque… Extrait de « Le Sénat – Un Paradis pour des parlementaires fantômes », d’Yvan Stefanovitch, aux éditions du Rocher 1/2


Jean-Vincent Placé, prince des écolos flemmards

Sénateur écolo pro-PS élu en 2011, Jean-Vincent Placé, 47 ans, secrétaire d’État et ancien vice-président du conseil régional d’Île-de-France chargé des transports jusqu’en 2012, a subi une retenue financière de 2 130 euros pour le dernier trimestre 2015.

Ce patron à l’époque du groupe écologiste au Sénat appartenait à la commission des Affaires étrangères, où il a assisté à 3 des 9 réunions du mercredi. Exactement les 14 octobre, 25 novembre et 9 décembre. Comme cet élu s’est toujours refusé à se faire excuser, il aurait dû participer au minimum à 5 de ces réunions du mercredi.

En fait, la même commission s’était réunie au total seize jours, le mercredi ou un autre jour, durant les mêmes trois mois. La questure du Sénat a sanctionné ce sénateur de l’Essonne et, moins d’un mois plus tard, le président de la République, François Hollande, le récompensait en le nommant secrétaire d’État chargé de la réforme de l’État…

Le chef de file des sénateurs écologistes et conseiller régional d’Île-de-France s’était déjà expliqué concernant ses 18 000 euros de PV impayés à la suite d’une centaine d’infractions routières commises sur la période 2004-2010 avec une voiture de fonction du conseil régional. Le Canard enchaîné avait révélé les faits en décembre 2013 et quelques semaines plus tard, Jean-Vincent Placé avait assuré avoir « réglé l’ensemble du dossier ». « J’ai présenté des excuses, j’ai payé », avait-il déclaré le 7 janvier. « C’était une période où je n’étais pas bien, j’ai fait un peu n’importe quoi », s’était-il justifié sur France 2.

En 2012, il était le seul patron d’un groupe parlementaire au Sénat (écologiste) à ne pas avoir une voiture de fonction avec chauffeur. Pas pour des raisons écologiques ou par souci de faire des économies. Au Sénat, un groupe politique de moins de 15  sénateurs n’a pas droit à ce privilège. Or, le groupe écologiste de la Haute Assemblée compte 10 membres. Certes, une berline noire avec chauffeur venait, presque chaque soir, raccompagner Jean-Vincent Placé chez lui à la Bastille. Mais ce véhicule n’était pas attribué spécialement au chef du groupe écologiste, il s’agissait d’une des 20 voitures du pool destinées à transporter les sénateurs. Il est vrai que Jean-Vincent Placé cultive ses petites habitudes… En effet, en tant que chef du groupe des élus Verts au conseil régional d’Île-de-France depuis 2004, il s’était fait attribuer une Laguna de fonction qu’il conduisait lui-même dans Paris et sa proche banlieue à travers les embouteillages. Il n’y avait aucune chance de voir Jean-Vincent Placé se déplacer à vélo de fonction, comme nombre d’élus verts au Conseil de Paris. Pas plus aujourd’hui qu’hier…

Source et suite sur Atlantico

 

 

8 commentaires

  • verisheep

    Quand je vois ce coréen obèse jouissant de tant de passe-droits, je ne peux pas m’empêcher de penser à un de ses compatriotes (beaucoup plus beau il est vrai):

    C’est bas, c’est une attaque sur le physique, mais il fallait que j’exorcise cette image qui hante mon inconscient.

    • Philippe30

      Kim Jong Un a l’intelligence politique face aux USA.

      Placé ne cherche que la bonne place …..

    • engel

      Manque plus qu’un 3° et tu peux refaire un mauvais remake du célèbre film de Sergio Leone, « le bon la brute et le truand ».
      …Le tout c’est de pas ce tromper dans le casting, les apparences étant trompeuses… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Big brother Big brother

    Une baudruche… Une propension à occuper l’espace tout en étant plein de vent.
    De par sa fatuité mollassonne, je lui trouve un air de famille, un trait commun avec l’insolite « charisme de François Hollande » (Oxymore).
    Sur le fond, les faits sont accablants alors je passe directement à la conclusion : Cet homme est un margoulin.
    (A l’instar d’au moins la majorité qualifiée des deux assemblées, qui rappelons le, a voté la loi (anti)constitutionnelle abolissant le crime, et même la notion de haute trahison.)

    • Pinpin

      Attention Big brother, ce gars à la plainte pour diffamation facile….lol

      De nos jours il faut peser les mots… On ne tutoie pas un ministre, on ne se moque pas d’un ex sénateur…. ca peu couter cher…

      http://www.zejournal.mobi/index.php/news/show_detail/10360
      (même si la condamnation de principe est méritée, la peine est totalement démesurée !!)

      • Big brother Big brother

        Salut Pinpin ;)
        Merci de ta prévenance, mais pour le cas Taubira, cela tombait effectivement sous le coup de la loi. Je prends garde à ne pas excéder les limites établies par la loi et cela tombe bien car cela ne me demande aucun effort d’autocensure, si ce n’est pour le sujet pénalement tabou, j’ai nommé: le révisionnisme.
        Et puis si un jour, je dois répondre de mes opinions devant un tribunal, j’y verrai là un très grand honneur. L’infamie que le monde te jette au visage lorsque tu dis la vérité, est une gloire spirituelle retentissante. ;)

      • engel

        Alors on serait en droit de ce poser la vraie question:
        – Est-ce diffamer que dire la vérité ?

        …Et même si cette vérité n’est juste que pour celui qui l’émet, ne serait-ce point ce que l’on nomme opinion ?

        Comme dit la pub: « Parce que ils le valent bien »…et çà nous coûtent cher, même très cherhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif.

  • engel

    …Ce gars m’insupporte avec ce permanent p’tit sourire narquois en coin de la lèvre.