Atteints de la maladie de Lyme, ils vont porter plainte contre des laboratoires pharmaceutiques…

Si vous êtes concernés, un site est dédié à la maladie de Lyme il s’agit de l’Association France Lyme. Leur slogan « Petite tique, grosse maladie« . Il n’existe aucun vaccin contre cette maladie, celui commercialisé en 1999 aux Etats-Unis par développé par la firme SmithKline Beecham, ne protège que contre la seule espèce pathogène présente aux Etats-Unis, B.burgdorferi, et pas contre les deux autres qui circulent en Europe, I.garinii et I.afzelii. Voir l’article sur « la borreliose de Lyme » transmise par les tiques.

Tique adulte mâle (Ixodes ricinus)

Ils sont près de 150, atteints de la maladie de Lyme transmise par les morsures de tiques, et s’apprêtent à déposer plainte contre des laboratoires pharmaceutiques auxquels ils reprochent de commercialiser des tests qui n’ont pas permis de les diagnostiquer, a appris lundi l’AFP auprès de leurs avocats.

« Les patients reprochent aux laboratoires de ne pas assurer la fiabilité des tests qu’ils proposent, qui conduisent à une dégradation de l’état de santé des malades », ont déclaré Mes Julien Fouray et Catherine Faivre, deux des avocats représentant les plaignants.

Une action groupée

La plainte prendra la forme d’une action regroupée de ces malades et sera déposée « courant juin », « a priori à Lyon ou Paris », ont-ils précisé. Basés sur un prélèvement sanguin, les tests incriminés de type « Elisa » sont produits par une demi-douzaine de laboratoires, notamment BioMérieux et Diasorin.

Ils résultent d’un consensus de soins établi par les autorités sanitaires en 2006, sur la base de directives américaines valables pour des souches américaines transmises par les tiques.

Tique gorgée de sang/https://elevageelsa.wordpress.com/2014/10/28/la-tique/

Des tests mis en cause par le Haut Conseil de la santé publique

Proposés dans les laboratoires d’analyses médicales, ces tests avaient été mis en cause par un rapport du Haut Conseil de la santé publique diffusé en novembre 2014, a précisé Me Fouray. « Ce rapport posait déjà clairement la question de la fiabilité des tests », a commenté l’avocat.

« La difficulté est qu’on dépiste Lyme par la borréliose qui est une bactérie. Jusqu’à maintenant on dépistait seulement la souche américaine. Mais on s’est aperçu que cette souche était minoritaire en Europe. Le test est calibré de telle manière qu’on est certain de passer à côté du diagnostic », a affirmé l’avocat.

« Plus Lyme est détecté tôt, plus ses effets sont jugulés, en revanche si on laisse la maladie évoluer, on se retrouve avec des pathologies invalidantes », souligne-t-il.

Un « déni criminel »

« Elisa laisse de côté 50 % des malades qui officiellement ne sont pas malades et qui partent dans l’errance médicale pour se soigner », estime Marie-Claude Perrin, présidente de l’association, qui dénonce « un déni criminel des autorités sanitaires ».

../…

Lire l’article

Source 20Minutes/Santé

Voir:

Le douloureux quotidien de Clément, atteint de la maladie de Lyme

 

 

11 commentaires

  • Natacha Natacha

    Bonjour, :)
    La maladie de Lyme est une pandémie !
    Cette bactéries (ou plutôt ces bactéries) existe depuis les temps préhistoriques, mais il semblerait qu’elle soit plus virulente de nos jours.
    On peut s’interroger sur les causes de son développement à Lyme dans le Connecticut … notamment …
    Aujourd’hui en tout cas , elle est présente presque partout.
    Je ne veux pas vous effrayer mais il n’y a pas que la vilaine tique qui vous tombe dessus avec une borrélie au choix ( oui, il y en a plus d’une dizaine recensée ). Des araignées, moustiques, puces, poux, taons et autres petites bêtes peuvent être porteuses de ces bactéries aux effets délétères bien difficiles à diagnostiquer. La mère peut transmettre cette spirochète à son enfant. Le lait, certaines viandes bien sûr peuvent également être vecteurs de borréliose.
    Mais en France, c’est le silence. On n’a pas de tests pour détecter les nombreuses variantes qui nous permettraient d’intervenir rapidement ! A croire que c’est comme le nuage de Tchernobyl !!
    Nombreux sont les patients qui se battent de toutes les façons possibles et surtout qui partagent leur expérience pour faire progresser les recherches de solutions. Des alternatives aux antibiotiques se développent et certaines thérapies naturelles prometteuses voient le jour.
    Toujours il faut alerter. Merci Double coeur de le faire une nouvelle fois, une nouvelle année … :)
    Cette saison, curieusement, les tiques, pour ne citer que ces porteuses, se sont manifestées tard.
    Inspectez les enfants et vous-même systématiquement après une promenade dans les bois ou les prés …

  • Natacha Natacha

    Ces parasites que sont les tiques cherchent un hôte pour les nourrir. Tout y passe, animaux familiers, oiseaux, serpents … à qui elles sucent le sang. Une femelle tique peut pomper six cents fois son poids de base en un repas et pondre ensuite des dizaines de milliers d’oeufs !!
    Il faut être vigilants, éveillés, les Moutons ! ;-)

  • Natacha Natacha

    Vous savez comment les enlever ? Il est très important de le faire avec précaution et minutie. :)
    Et de le dire, le répéter … inlassablement … Merci à tous, pour tous.

  • gnafron

    ah, l’éthique !!!

  • Rédempteur

    Les rapaces ont tous été stérilisés et exterminés par les pesticides de l’agriculture intensive.
    Il n’y a plus de loups, de renards, de prédateurs…
    La population de rongeurs n’est plus régulée. Les tiques porteuses de maladies sont maintenant trop nombreuses.

    Ce n’est que le début d’une épidémie.

    • Ben, tu ne dois pas vivre à la campagne pour être aussi affirmatif.

      Ou alors, ils faut que tu nous précise ta localisation et le biotope environnant.

      Pour ma part, je constate un développement des populations de rapaces et de corvidés.

      Les loups progressent, tant en population, qu’en territoire, et cela deviendra un problème dans moins de 10 ans…

      Heureusement que nous régulons les populations de renards, cela permet de limiter leur croissance.

      Nous sommes débordés par les populations de sangliers et de chevreuils…

      Quant aux tiques, il y en a toujours eu, et il y en aura toujours.

      Le souci étant d’une part que nous ne sommes pas exposés régulièrement, et que notre immunité en tant qu’urbain s’affaiblit.

      C’est un vaste sujet, et un débat complexe, mais je ne pense que les usagers du métro risquent une épidémie…

      D’ailleurs, c’est un abus de terme. Une contamination ne provoque pas une épidémie…

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    L’argent colloïdal serait efficace à long terme pour lutter contre la maladie de Lyme, aux dires de mon vétérinaire exposé un temps à cette même maladie. Certaines synergies d’huiles essentielles seraient également très efficaces, notamment le « tic tox », interdit en France, comme tout ce qui pourrait potentiellement soigner les gens ! Je vous laisse le soin de faire vos propres recherches quant aux dosages préconisés …

    Un article fort intéressant sur le sujet : Maladie de Lyme l’épidémie silencieuse

    M.G.

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif Il paraît que quelques gouttes d’eau de javel dans un verre d’eau le matin à jeun donne de bon résultat aussi ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif
      Commencer avec une goutte puis augmenter progressivement le nombre… on doit pouvoir monter jusqu’à 10 pour les plus motivés http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif