La France

Je me propose ici de laisser libre court à une réflexion sur la France, fasse le Ciel que cela puisse être intéressant !

419MED6PNZLQuand j’étais plus jeune – il doit bien y avoir de cela 20 ans – je me rappelle un jour, alors que j’étais plongé dans la lecture de « C’était de Gaulle », de Alain Peyreffite, d’un moment particulier. L’espace d’un instant, c’est comme si quelque chose s’était déchiré – ou plutôt « ouvert »- à l’intérieur de moi, et j’ai touché, j’ai été touché, j’ai ressenti, dans tout mon Être quelque chose de très beau, de très grand… qu’est-ce que c’était…? c’était LA FRANCE ! A ce moment là, j’ai pleuré, et j’ai compris… c’est ça ! Quand le Général de Gaulle parlait d’une « certaine idée de la France », c’est de cela qu’il parlait… et l’espace d’un instant où l’évidence se fait reine et lumière, j’ai su, que le Général de Gaulle était en contact avec « ELLE »… ELLE ! Car LA FRANCE… c’est un Être Vivant, ce n’est pas quelque chose de mort, ce n’est pas juste une « idée »… c’est quelque chose de Vivant !

Quand on la voie, quand on la ressent, AU MOINS UNE FOIS… on l’Aime ! Je défie quiconque d’être effleuré par sa beauté… et de ne pas l’aimer !

Le temps a passé, aujourd’hui je suis en Russie, et quand je pense à La France, j’ai mal… c’est comme une douleur au coeur, c’est quelque chose de physique. Si je me met à en parler… tout de suite mon humeur se change, et je suis pris de tristesse.

L’autre jour, alors que je partageais cela avec une connaissance, j’ai été amené à me souvenir de quelques « réalités spirituelles » évidentes, mais que je n’avais pas revisité depuis un certain nombre d’années. Je me suis rappelé de mes séjours en Inde, à Pondicherry notamment, de mon approche de la Lumière de Sri Aurobindo… et puis de « Mother India ». La « Mère Inde »… c’est là que j’avais appris qu’un pays, une terre, ce n’est pas quelque chose de mort, c’est un ÊTRE… un grand Être… et, c’est une Mère ! D’ailleurs chaque fois que j’arrive dans un pays que je ne connais pas, immédiatement mon premier « réflexe » c’est de regarder les visages des gens… et de reconnaitre, de deviner le visage de « La Mère » dans les traits de ses enfants.

Donc il y a quelque jours, au cours d’une discussion je me suis rendu compte de quelque chose. J’ai une tendance naturelle à être « entier » là où je suis. Et à présent que je suis en Russie… ça m’est normal, naturel… et j’aime « Etre Russe ».

Cela passe dans un premier temps par l’apprentissage de la langue… je progresse, mais pas suffisamment vite à mon goût. Il me faut être patient, car il y a des hauts et des bas. Parfois il suffit d’un coup de téléphone reçu de France… et hop… je me « reconnecte » à mon « moi Français », et après cela, il n’est pas rare que je me « mon Russe » en pâtisse… je ne trouve plus mes  mots, je ne trouve plus ma « position intérieur » d’élocution Russe (je pourrais développer là dessus, mais c’est un autre sujet, c’est intéressant, mais c’est un autre sujet). Dans ces moments là je me raccroche à une expression Russe que je trouve amusante, « у меня в голове винегрет » (j’ai de la vinaigrette dans la tête)… et le simple fait de dire cela me console un peu. Parce que je suis tellement heureux quand je parle bien Russe, quand tout est fluide, quand je comprends tout ! et au contraire tellement triste quand у меня в голове винегрет !

J’en reviens à mon propos.

L’autre jour je me suis rendu compte que j’étais un peu « radical » dans ma volonté d’être Russe… c’est à dire de me plonger entièrement dans la culture, dans la langue, parce que j’ai réalisé que je voulais en même temps me couper définitivement de La France ! C’est très intéressant. Et j’ai vu ça, j’ai compris mon erreur, et il y a eu comme une réconciliation. Quelque chose qui s’est un peu rééquilibré. Aujourd’hui je sais que je ne peux pas me « couper » de ma Mère… c’est à dire de la France en tant que « Mère culturelle ». C’est de là que je viens, c’est elle qui m’a nourri… c’est en son sein que j’ai grandi.

J’ai compris aussi ce qui me rendais si triste : de la France, je me sens orphelin… comme si ma Mère avait été tuée… alors, inconsciemment (en partie) je me jette dans les bras d’une nouvelle Mère Patrie : La Russie.

Mercredi j’étais à Nizhny Tagil, pour assister à l’exposition militaire « Russia Arm Expo« , et avant que le show des grandes manoeuvres ne commence, il y avait quelques tableaux historiques, de la musique, différentes choses. Mais à un moment donné, 3 notes de musiques, tout le monde se lève d’un bloc. Je suis le mouvement. Ha oui, c’est l’hymne Russe ! Tous les hommes qui ont quelque chose sur la tête, une casquette, un bonnet, une capuche, se découvrent le chef. J’écoute… je vibre ! Mon coeur à une banane qui fait trois fois le tour de ma poitrine ! C’est beau ! J’avais oublié comme cela peut être beau… d’aimer son pays !

Aimer son pays, ce n’est pas avoir besoin d’un ennemi à maudire pour vivre sa nation ! Un nationalisme qui a besoin de regarder au dehors, de cracher sur quelqu’un pour exister, ce n’est pas un nationalisme sein…

Aimer son pays, parce que notre coeur a été touché par sa beauté, aimer son pays… comme on aime une femme, c’est autre chose.

LA FRANCE… j’en reviens à LA FRANCE

Aujourd’hui qui aime encore La France ? Qui aime la France ? Je pose la question… dites le moi ! répondez ! Ho, je serais tellement content si au moins au détour d’un commentaire, je voyais briller cette petite lumière qui ne trompe pas.

Fils de France ! Filles de France ! Où êtes-vous ? 

https://www.youtube.com/watch?v=qkO7_rhhCbA

Ps : Les commentaires sont grands ouverts. A l’heure où tout est fait pour nous faire oublier… j’aimerai que ce soit ici l’occasion – je vous invite, je nous invite !  à partager des anecdotes, des expériences, des ressentis, à dire, à gueuler !… à parler… de La France… celle que l’on aime, ou que l’on a aimé ! Que ce soit un livre, une rencontre, un lieu, une musique… allumons la cheminée ! Il fait froid dehors, la nuit va bientôt tomber, tellement de choses cherchent à nous diviser… réunissons nous autour du Feu de Vie de La France (ce qu’il en reste)… et partageons, écoutons…

Merci !

Le Russe

79 commentaires

  • Le Russe Le Russe

    Musique : Saez « Jeune et con » Les Victoires de la Musique 2001

    http://www.youtube.com/watch?v=b8kdkVVL1T0

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    • Wolfen

      Bonsoir le Russe,
      Quelques mots afin de te suggérer de ne plus douter de l’Amour, que des êtres – je suis sûr, la majorité -, comme autrefois, comme toujours, éprouvent un profond amour pour leur pays. A ce jour, des français, hommes et femmes, souffrent, en leur chair, en leur cœur, en leur âme, afin de protéger la France de tous ceux qui veulent l’avilir, afin de la détruire.
      Merci pour ton texte, merci pour ton appel..
      Et moi de te confier ces lignes, plus ou moins, déjà partagé sur les ME, en commentaire ; au cas où tu l’avais raté. Et, pour toi, un petit poème. ;o)
      En souhaitant que l’un et l’autre dépose en ton cœur quelques lucioles qui le réchaufferont.
      Fraternellement, vers tous et chacun.
      Wolfen.

      Au Nom de la France,

      Comme un appel, par l’art du cœur, naturellement humain, je dépose, ici, ces phrasés composés d’autant de mots que de notes faisant chanter l’espoir, un instant sur l’échelle du temps, nous envahissant, à l’idée que chacune de ces compositions syllabiques, en vous, raisonneront

      comme un appel, adressé à tous et toutes qui êtes la Nation, peuple unis dans l’espace de la concorde, davantage et toujours lorsque, à l’unité du peuple, est convié chacun, chacune, avec son plein droit constitutionnel, à s’unir et résistez à l’oppression,

      comme un rappel de nos droits que nous octroient notre constitution et nos devoirs auxquels nous nous soumettons, lorsque la France, avilie, son peuple meurtrit, son honneur bafoué, sa place, au concert des nations, réduit à néant, sous la botte de la tyrannie, quel que soit le visage qu’affiche celle-ci, financière, étrangère, intérieure, extérieure ou, tout à la fois, là n’est pas l’essentiel puisque seule la tyrannie l’est, lorsque la France, chacun et nous tous, sommes en danger, comme elle le fût à Bouvines, comme elle le fût à Valmy, comme elle le fût sous Vichy,

      comme un appel, à la seule force de la plume, celle-ci au service de la Conscience, de l’Amour, de la France et des Français, s’adressant à tous et toutes, au cœur de chacun, à votre qualité de personne, à votre dignité d’être, au nom de la France, et chacun, chacune, sans distinction sexuelle, politique, religieuse, communautaire, de répondre à son appel pacifique et pour ce faire, être présence en ce jour anniversaire de la révolution à venir.

      La France est en danger, une Femme du Monde, un être de l’Univers, souffre, son peuple, sa terre, ses nations, avec. Demain sera pire si nous ployons aujourd’hui ; chacun et tous sommes conscient de cela. Nous savons que seule, notre union, encore, nous sauvera
      Bien que certains semblent avoir oublié, seulement – peut-il en être autrement ? – le serment des chevaliers mousquetaire, qui criaient, haut et fort, au nom de la France et celui du peuple Français, croisant leurs épées, et non le fer :
      « Un pour Tous et Tous pour UN ! ».
      Avons-nous oublié le serment des chevaliers ?
      Qui, aujourd’hui, à le devoir d’être chevalier et dignement agir, envers le peuple, dont il est, comme son ascendant agissait envers les Français et protégeaient ainsi la France ?
      Avons-nous oublié que c’est unis, autrefois encore, que le peuple français, en infériorité, dans les alentours de Valmy, terrassa l’ennemi qui, lui aussi, voulu mettre la France sous sa botte ?
      Qui peut se targuer d’avoir vaincu un peuple unis ?

      Français, Françaises !
      Redressez-vous !
      Ayez foi en vous et souvenez-vous que dans votre sang coule celui de vos ainés, ce sang que d’aucun, en les palais d’une autre oligarchie, qualifia d’impur, que nous, Français, revendiquons, quand il est celui qui défendit la France à Valmy, impur, le sang que versa Jean Moulin et Manouchian, ce sang de toute la résistance, ce sang est celui de la France, sang versé, qui seul,
      doit l’être, afin de se lever, s’élever, ensemble, contre la tyrannie.

      Rien n’est pire que le silence des pantoufles, si ce n’est avec, celui des mots que l’on étouffent, des idées assassinées, des évolutions emprisonnées, des consciences empoisonnées !
      L’Inde de Gandhi, l’Afrique du sud de Mandela nous réaffirmes cela et nous confirmes que lorsque le temps d’une idée est venu, que le peuple, unis, a décidé du jour de sa naissance, rien ne peut s’y opposer.

      Notre idée est celle de la Liberté, notre idée est celle de nos droits et ceux d’autrui, notre idée est celle de nos devoirs et ceux d’autrui. Notre idée est celle de la France.
      Nous réclamons le droit à notre idée, nous déclarons que son temps est venu !

      La France, n’est pas seulement un drapeau que nous hissons en haut des mâts des bâtiments publics, aujourd’hui, privés, ni, seulement, être une langue à savoir magner afin de toujours mieux la transmettre aux générations qui, demain, seront en charges de l’universel mais certainement pas, comme aujourd’hui elle l’est, raturée dans les allées des palais ; la France n’est pas seulement une culture à protéger, ses poètes, ses musiciens, ses peintres, éclairs d’un instant, sur le fil du temps, déchirant la nuit, obscurcissant toute la Vie, mais, assurément, la France ne commet pas la faute de promouvoir l’incongruité artistique, la dégénérescence humaine et la destruction civilisationnelle.

      La France, est aussi cette Femme, amante, aimante, mère et fille sauvage, à aimer, à protéger et, lorsque le tocsin sonne le rassemblement, appel à l’unité, pour nous, pour chacun, pour tous, cet appel est un devoir, en soi, d’oublier nos divergences personnelles afin de refonder l’unité, encore et toujours, d’honorer le corps de cette Dame à l’auguste visage que des générations ont salies, temporairement, et que d’autres, cependant, muent par leur soif de liberté, d’indépendance, ont lutté contre l’affront qu’Elle subissait et lavé les impostures afin d’en révéler, au plus grand nombre, ses traits de caractères léonins, dont le corps, pourtant, ne cache, qu’à celui malvoyant, le doux cœur d’un agneau.
      Cette Femme est notre mère commune, celle qui se peut être, suivant ce que nous consentons qu’elle soit, une marre putride en laquelle coule un flot ininterrompue de déliquescences, la petite France de thiers à s’Elle, hier, prostituée à l’idée européenne d’hitler ou bien, suivant ce que nous voulons, chacun et chacune, à tout cœur, engageant, de fait, notre volition commune, que la France soit une terre sur laquelle se meut, sans interruption, les vas-et-viens de la conscience, la France libre, éternelle, de De Gaulle, à la France fraternelle, universelle, de Jaurés.

      Si nous avons, réellement, oublié l’histoire de France, si nous avons égaré la réalité de l’unité, si nous avons abandonné l’essence de cette unité, notre amour pour la conscience, notre amour pour l’universalité, notre amour du bien commun, alors, nous ne méritons pas la France et la France n’a pas à nous donner davantage.

      En cette période de mensonges nauséabonds et de violences meurtrières, de chaos généralisé, respectons-nous les uns, les autres, puisque c’est ainsi que nous lutterons contre leur mondialisation qui est pire que celle d’hier, d’autant plus sadique qu’elle est destructrice, de peuples, de civilisations, de tout le Vivant.
      L’Amour en nous, le respect entre nous, est notre bouclier protecteur contre leurs armes de destruction massive des consciences et celles, édifiant notre division.

      Et c’est pour cela que nous écrivons, au Nom de la France, France Éternelle, France Universelle, France Pluriverselle, et appelons la France, unie, à se réunir.
      Que des villes et des villages, de chaque communes, se rassemblent la France en l’espace commun de la Concorde, et chacun, chacune, Français, Française, avec sa personne et ses qualités humaines, avec sa puissance d’être individuelle et sa dignité fraternelle, assiste la Révolution pacifique qui verra la France ascensionnée malgré la boue, les cendres, et le sang versé.

      Français, Française, tous anonymes, sous la bannière de la Liberté, soyez, agissez, tous pour le bien de chacun, chacun pour le bien commun de tous, ensemble, pour cette Femme au si beau prénom de France.
      Isilys.

      Pays d’âme et de cœur

       » Deux pays vivent en moi sans fureur ;
      L’un, sanguin, pris racine dans mon cœur
      Lorsque né sur Terre je fus naturalisé
      par les couleur de la Liberté,
      Cependant que mon âme, en quête de vastitude,
      était transfigurée
      Par le tigre de Sibérie, les montagnes de l’Oural,
      La ferveur patriotique et la douleur des chants
      de tout un peuple
      Que nul empire maléfique ne put détruire,
      ni son âme, ni son idéal
      Malgré le sang versé, la famine, le blizzard.
      Deux pays vivent en moi avec bonheur
      L’un pulse dans mon sang en nourrissant le cœur,
      L’autre, sans artifice, comble mon âme, lui récitant
      les poésies de l’infinité. »

      Tous droits réservés – SNAC – Isilys.

      • Le Russe Le Russe

        Wolfen merci !

        Le texte est beau… ce sont plus que des mots !
        Et ce poème me parle, me touche ! d’autant plus cette nuit…

        Wolfen merci !

        C’est comme le chant d’un frère, d’une soeur…
        Mais pas seulement, ha oui ! je comprends… !

        Tu as trempé ta plume dans l’encre de La Dame !
        C’est son parfum, que je sens ! son chant, son âme !

      • Wolfen

        Merci à toi..
        Non, c’est la Belle qui, des jours durant que je fus éloigné d’Elle, est venue se rappeler à mon âme et m’a toucher droit au cœur. Depuis, entre Elle et moi, c’est une histoire d’Amour qui n’a jamais pris fin..
        Un jour, une femme me dit que je ne marierai jamais parce que j’étais déjà marié à Dieu et à la France. Et les couples à trois, ça ne fonctionnent pas, y paraît..
        Ainsi, n’ai-je jamais divorcé, également ;o))
        La France est fidèle envers ceux qui l’aime, davantage encore lorsque, aimée, Elle l’est, avec la Passion du Christ…
         » C’est son parfum, que je sens ! son chant, son âme ! » Alors, Elle est en toi aussi ! :o)
        Que la Clarté bénisse tes pas mon Frère et puisse la Sainte Russie combler ton âme de tout son Cœur. Et son cœur est infinie…
        Fraternellement,
        Wolfen.

      • Le Russe Le Russe

        Oui…
        Fraternellement…

      • Le Russe Le Russe

        Ho la là !! Bojé moy (mon Dieu)…

        Pétard, la vidéo, j’ai eu du mal…
        Et dire que c’est ça aussi la « France » journalistique d’aujourd’hui… (((

        1 : cette vidéo n’est pas là pour parler du « Baisé à la Russe », mais pour dire que les Russes sont des barbares…. regardez comment ils « traitent » LA QUESTION EXISTENTIELLE numéro un dans le « monde civilisé occidental »…. l’homosexualité !
        On a un petit groupe de militants LGBT (ou équivalent)… avec sans doute un plus grand groupe de caméramans et photographes autours… pour ne rien loupé. La belle mise en scène.
        La voix du journaliste tout…. mon dieu ! Du grand journalisme…
        Je me suis vraiment forcé pour allé jusqu’au bout… et j’ai du faire des poses … sans être sûr de vouloir regarder la suite !!!

        2 : et le premier lien : « En Russie, la tradition veux que quand 2 personnes se rencontrent, ils doivent s’embrasser sur la bouche »…. etc…
        Tu lis ça, tu te dis que tu viens d’apprendre quelque chose d’important sur la Russie.
        Alors voyons voir… depuis tout le temps que je suis ici… dans la rue, le métro, à la Télé, dans un film… combien de fois j’ai vu 2 personnes de même sexe se saluer de cette manière….

        Zéro !! Je dirais même moins que zéro, avec une certitude absolue ! J’aurai « titlé grave »… et je suis TOUJOURS très attentif autour de moi à tout ce qui se passe… dans le métro, dans la rue… partout. Très sensible à tout ce qui est « culturel ».

        Donc on a là quelque chose d’archaïque -période Soviétique- (le baisé de Brejnev) et cantoné aux chefs d’états ou gens importants (je suppose, j’avais jamais entendu parlé de ça, puisque ce n’était jamais tombé sous mes yeux… je ne « regarde » pas la Russie aux travers de ce genre de « zooms »qui se veulent en plus éducatifs )… qui plus est semble-t’il pour marqué le coups dans des occasions très spéciales… et on fait un peu passer ça pour une pratique quotidienne que le « méchant » Poutine vient d’interdir en somme.

        Ca me met presque en « rogne », l’odeur qui se dégage de ce genre de reportage.
        Lecture « primaire » et quasi obsessionnelle du monde Russe au travers DU NOUVEAU CODE SACRE et civilisationnel de l’Occident…

        « Reductio ad Sodom »

        …et vous avez choisi de « glisser » ce commentaire à la suite d’un échange tellement tellement beau… le contraste est d’autant plus « violent ».

      • Planete bleu Planete bleu

        Désolée de t’avoir choquer le Russe, ce n’était pas mon intention, c’était plutôt un clin d’oeuil sur une tradition russe. J’ai rigolé en voyant des chefs d’états pratiquer le baiser russe. Je vois mal Poutine faire ça, mais ce serait rigolo qu’il le fasse à notre président. De plus, si c’est interdit maintenant, tu ne risque pas d’en voir

        Voici un autre baiser russe qui a déchaîner les médias

        Mondiaux de Moscou: le baiser des athlètes n’était pas un acte militant

        http://www.france24.com/fr/20130820-baiser-deux-athletes-russes-apolitique-militant-homosexuel-moscou-loi-antigay

        En vidéo dans cette article

        Un baiser à la russe contre Poutine ?

        http://www.europe1.fr/sport/multisports/articles/un-baiser-a-la-russe-contre-poutine-1613045

  • gnafron

    Jean Ferrat, un national-communiste ?

    doux Jésus…

    • Le Russe Le Russe

      Qu’est-ce que tu dis ? (voix de Bourvil)

      J’ai mis une chanson qui s’intitule « Ma France »…
      Un homme, qui a exprimé par une chanson, ce que la France lui inspirait.
      C’est ça le sujet… merci pour ta contribution :)

      Oui, Jésus est doux !

    • rouletabille rouletabille

      Par hasard je me suis trouver dans un apart qu’il occupait à Bruxelles .
      Je ne savais pas que c’était lui le locataire ,JE VOUS LE JURE.

      Direct me suis senti heureux,un perroquet dans sa cage,il faisait soleil,ca sentait bon et comment dire ?
      Cet endroit (j’y suis pas revenus ,j’étais entrepreneur en bâtiments à l’époque)et je pense que des gens d’Amours existent.
      Plusieurs fois cette sensation au contact de certaines personnes persistent .
      Je ne l’ai jamais vus ni connus ,voila voilou.

      PS,j’ai apris plus tard que cela pouvait etre LUI.

      Moi qui fait 10 Lignes ..holalalal

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Enki13

    désolé ,vous allez me dire que s’est un comble la première chanson qui me vient a l’esprit car s’est des allemands qui chante en anglais…
    mais pourtant j’aime cette chanson :

    http://www.youtube.com/watch?v=lze9qzaNPMY

    Vers La France (To France) :

    Prenant l’eau,
    Naviguant sur une mer agitée
    D’un souvenir,
    Une fantaisie.
    Porté par le vent
    Dans l’eau blanche,
    Loin des îles,
    Ne savez vous pas que vous

    N’arriverez jamais en France
    Marie, Reine de la Chance, te trouveront-ils un jour ?
    Ne jamais arriver en France.
    Une nouvelle romance pourrait-elle se lier à toi ?

    Marchant sur un sol inconnu
    Tel une ombre,
    Errer au loin
    Des terres.
    Au dessus de vos épaules
    Histoires dévoilées, vous
    Cherchez un sanctuaire
    Vous savez que vous

    N’arriverez jamais en France
    Marie, Reine de le Chance, te trouveront-ils un jour ?
    Ne jamais arriver en France.
    Une nouvelle romance pourrait-elle se lier à toi ?

    Je vois une image
    Par le vacillement de la lampe
    N’est ce pas étrange la façon dont
    Les rêves perdent leur éclat et miroitent ?

    Ne jamais arriver en France.
    Marie, Reine de le Chance, te trouveront-ils un jour ?
    Ne jamais arriver en France.
    Une nouvelle romance pourrait-elle se lier à toi ?

    Je vois une image
    Par le vacillement de la lampe
    N’est ce pas étrange la façon dont
    Les rêves perdent leur éclat et miroitent ?

    Ne jamais arriver en France.
    Marie, Reine de la Chance, te trouveront-ils un jour ?
    Ne jamais arriver en France.
    Une nouvelle romance pourrait-elle se lier à toi?

    Ne jamais arriver en France.
    Ne jamais arriver en…

    Ne jamais arriver en France.
    Ne jamais arriver en…

    Ne jamais arriver en France.
    Ne jamais arriver en …

    ps: désolé pour la longueur du post…

    • rouletabille rouletabille

      La France est née nulle part dans cette invention ou on ne peut que subir quelques sens/perceptions débiles qui nous culpabilisent en plus d’être ignorants et de rechercher comme des aveugles ailleurs un DIEU qui n’existe pas.
      Que des gens encore plus débiles en profitent est bien la preuve qu’exister est absurde et qu’être né quelque part est toujours ABSURDE ,surtout qu’il y en a qui se réincarnent ,plus cons ,c’est IMPOSSIBLE.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • quantum latin

      C’est beau

  • Marie25 Marie25

    C’est un plaisir rare de lire des lignes comme celles-ci. Notre société de consommation, de gaspillage, de banalisation, nous fait souvent oublier comme la France est belle et fait partie de nous.
    Lorsqu’il m’arrive de partir sur d’autres continents, je suis toujours heureuse d’y découvrir d’autres cultures d’autres paysages. Mais quel plaisir de sentir l’avion se poser sur le sol de France ! Heureuse de mon expérience de voyageuse, mais quel plaisir d’être de retour chez Moi !
    Je ne comprends pas cet acharnement que mettent nos politiques à vouloir détruire notre pays… J’aime l’idée de l’Europe des peuples, mais la grosse niveleuse « Bruxelloise » qui est en route actuellement n’arrivera pas à détruire ce qui est encore dans nos coeurs : La France.
    Le Russe, merci pour vos lignes… et comme le chantait Joséphine Baker « j’ai deux amours, mon pays et Paris ». Faîtes comme elle… aimez la France et la Russie (parce qu’elle le vaut bien ! comme on dit chez L’Oréal !!!!). Bises

  • Je te comprends, le Russe car moi même expatrié en Espagne depuis 30 ans. Les 10 premières années je ne suis jamais revenu en France. Complètement coupé de ma culture au point que je ne parlais plus bien ma langue. J’ai conservé d’ailleurs des lacunes de cette césure dans ma vie. Moi aussi je suis triste de voir l’évolution de ce « berceau » mais je me console en pensant aux mots de Mère que tu trouves en cliquant ce lien que je te laisse plus bas. Courage, Mère disait aussi de la Russie (URSS à l’époque) qu’elle serait indispensable le moment venu dans la réalisation du saut évolutif, je rechercherai la phrase:

    « Avec la qualité intellectuelle de la France, la qualité de son esprit, le jour où elle sera vraiment touchée spirituellement (elle n’a jamais été touchée spirituellement), le jour où elle sera touchée spirituellement, ce sera quelque chose d’exceptionnel.
    Sri Aurobindo aimait beaucoup la France. Je suis née là-bas – il y a certainement une raison. Pour moi, je sais très bien: c’était la nécessité de la culture, de l’esprit clair, précis; du raffinement de la pensée, du goût, et de la clarté d’esprit – il n’y a pas de pays au monde comme cela. Il n’y en a pas. Et Sri Aurobindo aimait la France à cause de cela aussi, beaucoup-beaucoup. Il disait que pendant toute sa vie en Angleterre, il aimait beaucoup plus la France que l’Angleterre!
    Il y a une raison. »

  • Le veilleur

    Le fils et filles de France sont encore là, enfin ce qu’il en reste encore. Pour ma part, j’y pense souvent à la France de mon enfance et il m’arrive d’échanger mes souvenirs de cette France où il faisait bon vivre. Avec le recul, je peux constater les changements qui s’y sont opérés et une sorte de nostalgie soudaine m’envahie.

    C’est vrai qu’aujourd’hui je ne reconnais plus mon pays, ce pays est devenu étranger à ma conscience et j’en est perdu son sens, tout est fait pour qu’il disparaisse à travers des disparités qui n’ont rien à voir avec son histoire et qui lui font perdre petit à petit son âme d’enfance, sa personnalité, son charme.

    L’histoire de la France compte beaucoup de gens qui se sont battus pour sa cause, pour son indépendance, pour sa souveraineté. Mais aujourd’hui pour cette culture déracinée, tout ces gens valeureux ne sont plus que des fantômes oubliés dont on ne parle même plus aux écoles de Charlemagne.

    Si notre très sainte Jeannes d’arc était toujours parmi nous, elle nous dirait une chose comme ceci: « A quoi bon, j’ai donné mon sang et ma vie pour cette France qui rêvait d’elle même mais aujourd’hui n’est plus que l’ombre d’elle même car vos dirigeants, sans honneurs, ni patrie, ont sacrifié tout ce qu’il y avait de noble et de juste dans leurs actions funestes. Aujourd’hui la France se meurt, mais je souhaite plus que tout qu’elle ne meure pas en vain et j’espère qu’elle ressurgira dans le cœur de ses fidèles patriotes avant qu’il ne soit trop tard. Que ma force, ma foi et ma volonté vous accompagne afin qu’à travers votre lutte pour l’indépendance, nous redonnions ensemble, son âme à notre mère patri, la France. »

    • Le Russe Le Russe

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      Jeanne d’Arc… qui n’est pas une figure du passé, mais une « Vivante », dont on peut solliciter l’intercession…

      Il y a aussi la Petite Thérèse, que j’aime beaucoup, et qui aime bien la France !

  • rouletabille rouletabille

    Reprocher aux réfugies de venir en France est dégelasse,la France est aux mains des SIONISTES et ce seras NOUS les réfugies dans notre Pays assez con pour reprocher aux autres de pas y venir ,m’en fout car ce qui arrive est un scénarios que tous on peut voir depuis LONGTEMPS ,la France,la Belgique ne sont devenus qu’un cauchemar aux mains de bestioles puantes qui font partie de ce qu’on appelle l’humanité,hahahahaha.
    Bonne chance
    Je suis armé et c’est pour me défendre.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • kalon kalon

      Salut, Rouletabille !
      Mais de quoi sommes nous nostalgiques ?
      De la Belgique que nous avons cru connaître à nos vingt ans ?
      Elle était aussi truquée par les « rentiers » et leurs valets politiques qu’aujourd’hui mais à la différence, qu’a l’époque, le mensonge et l’hypocrisie étaient moins décelable qu’a ce moment çi !
      Internet nous a obligé à sortir de la « caverne » de Platon et face au soleil, la seule nostalgie qui nous habite est celle des moments heureux ou nous ne savions pas ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

  • rouletabille rouletabille

    Arrête tes bondieuseries please ,les morts avec GOD MIT UNZ et les bénédictions des armes par ces croyances idiotes me font gerber
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • Les religions, ces mafias, n’ont rien à voir avec la spiritualité, je veux bien croire que Jeanne, Thérèse et les autres étaient sincèrement touchées…et puis c’est Got mit uns…

      • rouletabille rouletabille

        Ce n’est pas pour critiquer les gens qui n’ont que ca comme planche de salut .
        Bof,j’ai peur de la phénoménale emprise de ces sectes sur des braves gens crédules et si gentils.
        J’ose pas vexer tellement dire qu’ils sont dans l’adoration imposée est pathétique,croyez,des bouquins,des bibles des apparitions etc,rien ne vous échappe sauf le Paradis des cons hahah
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • abaris

    Bonjour.
    Comprendre l’exception culturelle française nécessite un petit retour en arrière tant les temps présents trahissent son essence même.
    Je vous invite donc à ce voyage dans le temps au travers d’une émission TV de 1960 dans laquelle un éminent chercheur français en astrophysique vient présenter ses travaux.
    Intelligence, pédagogie, qualité du vocabulaire et respect mutuel entre le scientifique et le journaliste.
    Une certaine idée de le France dans ce qu’elle produit de meilleur.
    Amitiés. Abaris pour LLDV.
    http://laleveedesvoiles.fr/1960-en-france-lexception-culturelle/

  • Nez

    Merci le Russe d’avoir dit ton amour de la France. Moi, c’est en voyageant et en voyant comment ceux que je rencontrais aimaient la France, que j’ai compris le Trésor que nous avions. Trésor pour nous, mais trésor pour tous, car nous avons toujours voulu donner le meilleur de nous même aux autres…
    Aujourd’hui nous sommes attaqués sur tout ce que nous pensons, mais comme la Russie qui n’est pas totalement morte avec le communisme, c’est à nous de retrouver ces fondamentaux qui font la France. Et ne vous en faites pas elle n’est pas morte, mais au contraire vivante.
    C’est à nous de faire réfléchir, de donner espoir … et nous en sommes capables !

    • Graine de piaf Graine de piaf

      Merci pour ces paroles d’espoir auxquelles je veux croire, mais à mon âge je doute de voir ma Patrie resurgir de ses cendres telle le Phénix !
      Pour l’instant elle me fait penser au si beau paquebot France !

  • Ahlala !!!

    La France !

    Ce sublime assemblage hétéroclite de cultures locales, régionales, que l’Histoire a forgé dans le sang et la douleur, pour enfanter notre nation.

    Ainsi que je l’évoque parfois, je suis Bigourdan d’adoption, un Cadet de Gascogne qui se rêve d’être un jour un Citoyen Français, Européen par mes voisins, Occidental par la Culture, et Terrien par l’Evidence.

    Et oui, l’exclamation : « LA FRANCE ! », fait vibrer une corde sensible dans notre être.

    Et c’est en son nom, que des millions de couillons sont aller à la boucherie pour enrichir les Marchands de Canons associés au Banksters&Co.

    Cela m’a rendu prudent vis-à-vis de toutes celles et de ceux qui prétendent parler en son nom et place.

    Si la France existe, c’est grâce aux Françaises et Français qui y vivent, ou, se réclament d’Elle.

    La France, c’est Nous !

    Et c’est à Nous d’en assumer la Grandeur.

    Alors, Zélectrices et Zélecteurs, ne pouvez-vous assumer le fait d’être des Citoyennes et Citoyens ?

    • rouletabille rouletabille

      Salut FENRIR

      T’est notre Jeanne en masculin bien sur.
      T’est venus trop tard,la France est aux mains des Sionistes et les Français complices et certains PRÉDATEURS aussi. .

      Chacun pour sois en essayant d’aider ceux qu’on aime.
      bisous
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Bonsoir RTB,

        Il n’est jamais trop tard pour bien faire.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

        Tu devrais aller farfouiller dans le site de David Manise pour lire un de ces billets concernant les Carnivores et les Prédateurs.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

        Je suis un Carnivore.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

        Tant pis pour les prédateurs.

        Ils ne font pas le poids.

        L’Esprit de la Meute perdure, et perdurera.

        Il faut la nourrir et protéger les petits.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
        Bisous à toi et aux tienshttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • rouletabille rouletabille

        Bien sur FENRIR,on te connais TOUS chez les ME et on t’aime super (bien c’est con)
        Tu est le résistant de ce qui reste de la France .
        Félicitation
        J’exagère et t’aime beaucoup
        à pluche
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • domi26 domi26

    MERCI A TOI  » LE RUSSE  »

    Alors moi aussi j’ai mal à la FRANCE et je me souvient de mon enfance ou les gens ce regardais , se saluaient , s’aimais , ce rendais services entre eux , cette belle FRANCE ou l’ont pouvais laisser sa voiture ouverte sans rien ne craindre . Je me souvient aussi de toutes ces fêtes avec les copains et copines , on s’amusaient , on rigolais , ont dansaient . Encore avant ,là j’était enfant je me souvient des veillés passé chez un voisin , ou un membre de la famille , les vieux sortaient les jeux de cartes ou de tarot , la maîtresse de maison nous offrais ses gâteaux , fait l’après midi , le jus de fuit pour nous les enfants et un bon vin de la vigne fait maison ……

    AHHHHHHH il est bien loin ce temps là , je doit t’avouer que personnellement je SOUFFRE DE MA FRANCE DE CETTE EPOQUE …..

    voici une chanson qui date des années 80 le chanteur devais avoir des pressentiments sur ce qui allais arrivé , ce chanteur n’est autre que DANIEL BALAVOINE MON CHANTEUR ADORER et je suis toujours fidèle a ce grand chanteur trop tôt disparue
    http://www.youtube.com/watch?v=F3qH3Pz8yBY

    voilà , l’amis ce que je peut te dire de ce que je garde et ce que je regrette de LA FRANCE ….. NOTRE DRAPEAU NE FLOTTE PLUS COMME AU TEMPS JADIS , MAIS IL RESTE DANS NOTRE CŒUR

    AMICALEMENT A TOUS

  • Holyarch

    Je respecte les personnes qui aiment leur pays natal; mon père aimait beaucoup son pays ( il a été forcé de la quitter à cause de la guerre, de la famine, de la maladie, etc ) et nous en parlait souvent par nostalgie …

    Personnellement je pense que c’est bien d’aimer son pays, d’être patriote et tout ça mais c’est insuffisant ;
    car qu’est_ce qu’un pays ?

    https://www.google.fr/maps/place/France/@46.2157467,2.2088258,6z/data=!3m1!4b1!4m2!3m1!1s0xd54a02933785731:0x6bfd3f96c747d9f7?hl=fr

    Vue sur une carte du monde c’est juste une parcelle de terre de la planète Terre, par comparaison je vois ça comme une partie d’un corps.

    Quand vous aimez quelqu’un ( votre copine, copain, femme, enfant, parents … ) vous ne dîtes pas j’aime un bout de ton corps mais vous lui dîtes je t’aime ( dans son ensemble : son corps, son âme, son esprit au complet ).

    Bon ceci dit j’aime bien les belles chansons comme celle de Jean Ferrat ( lui il aime la montagne c’est encore plus petit qu’un pays )

    http://www.youtube.com/watch?v=-RijiCk9H5k

    Au lieu de parler de l’Âme d’un pays je trouve plus juste de parler de l’Âme d’un peuple : Français, Anglais, Chinois, Russe, Africain, etc…

    Ou mieux : parler de l’Âme des Terriens qui sont manipulés tels des marionnettes par des Puissances Obscures qui n’existent pas selon eux ( donc comment peut-on combattre des ennemis qui n’existent pas ? )

    Lors de ma sortie astrale pendant mon enfance j’ai rencontré l’Âme de la planète Terre, Elle était Superbe, d’un Bleu magnifique ( comme le ciel bleu lors d’une belle journée ensoleillé )…

    je pense que la chanson  » Mamy blue  » lui rend hommage

    https://www.youtube.com/results?search_query=mamy+blue

    mais Elle n’est pas old, je la vois plutôt comme une très belle jeune femme en pleine santé.

    Son Âme était vraiment Pur Amour, j’en avais les larmes aux yeux et je me suis demandé pourquoi tout le monde ne la voyait pas et ne la ressentait pas ( car si tout le monde la voyait et la ressentait le monde serait uni, en Harmonie, le Mal n’aurait pas d’emprise sur les humains ) …

    Et je me suis aperçue que nos sens sont vraiment très limités dans notre corps physique.

    Quand les Êtres sensitifs disent que la plupart des humains sont comme des sourds-aveugles ce n’est pas pour nous rabaisser mais c’est la stricte vérité car notre corps physique est comme une prison ou une forteresse avec des murs très épais.

  • azteck

    Salut le Russe.
    La France est vivante,ou plutôt l’idée de la France que s’en font les Français de cœur,je précise de cœur pour éviter les polémiques stériles sur le nationalisme et tout les blablas.
    Un fit los œuf en chef à dit: »la france tu l’aime ou tu la quitte »
    La France je l’aime comme une mère,actuellement elle fait la pute sous la domination d’un maquereau elle n’a pas rassemblé son courage ,je lui fait confiance elle sortira la tête haute de cette épreuve et ne sera pas tondu!
    Le philosophe atlantiste se trompe si il croie pouvoir simplifier les choses à ce niveau: j’aime la France ,j’ai honte de ce qu’elle devient je me bat néanmoins pour qu’elle s’affranchisse de l’esclavagisme ou quelques présidents/traitre à la nation l’ont plongé.

  • Mata Hari Mata Hari

    Merci le Russe http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif ce que tu as écrit me donne la chair de poule, tu aimes la France autant que je l’aime ! Dommage que tu sois à des milliers de kilomètres, sinon je t’aurai serré très fort dans mes bras ( avec un gros bisou en supplément ) pour ce que tu viens d’écrire, j’en ai les larmes aux yeux.

    Ma FRANCE

    Tout de toi me coule dans les veines,
    tes forces et tes faiblesses
    tes joies et tes tristesses
    tes blessures et tes peines
    Tu es et seras pour toujours,
    Ma FRANCE mon Amour ! ( C.F )

    ———————————-

    Pour toi ce poème ( très d’actualité ) d’un de nos plus grands poètes, digne représentant de notre culture française.

    A la France

    Personne pour toi. Tous sont d’accord. Celui-ci,
    Nommé Gladstone, dit à tes bourreaux : merci !
    Cet autre, nommé Grant, te conspue, et cet autre,
    Nommé Bancroft, t’outrage ; ici c’est un apôtre,
    Là c’est un soldat, là c’est un juge, un tribun,
    Un prêtre, l’un du Nord, l’autre du Sud ; pas un
    Que ton sang, à grands flots versé, ne satisfasse ;
    Pas un qui sur ta croix ne te crache à la face.
    Hélas ! qu’as-tu donc fait aux nations ? Tu vins
    Vers celles qui pleuraient, avec ces mots divins :
    Joie et Paix ! – Tu criais : – Espérance ! Allégresse !
    Sois puissante, Amérique, et toi sois libre, ô Grèce !
    L’Italie était grande ; elle doit l’être encor.
    Je le veux ! – Tu donnas à celle-ci ton or ;
    A celle-là ton sang, à toutes la lumière.
    Tu défendis le droit des hommes, coutumière
    De tous les dévoûements et de tous les devoirs.
    Comme le boeuf revient repu des abreuvoirs,
    Les hommes sont rentrés pas à pas à l’étable,
    Rassasiés de toi, grande soeur redoutable,
    De toi qui protégeas, de toi qui combattis.
    Ah ! se montrer ingrats, c’est se prouver petits.
    N’importe ! pas un d’eux ne te connaît. Leur foule
    T’a huée, à cette heure où ta grandeur s’écroule,
    Riant de chaque coup de marteau qui tombait
    Sur toi, nue et sanglante et clouée au gibet.
    Leur pitié plaint tes fils que la fortune amère
    Condamne à la rougeur de t’avouer pour mère.
    Tu ne peux pas mourir, c’est le regret qu’on a.
    Tu penches dans la nuit ton front qui rayonna ;
    L’aigle de l’ombre est là qui te mange le foie ;
    C’est à qui reniera la vaincue ; et la joie
    Des rois pillards, pareils aux bandits des Adrets,
    Charme l’Europe et plaît au monde… – Ah ! je voudrais,
    Je voudrais n’être pas Français pour pouvoir dire
    Que je te choisis, France, et que, dans ton martyre,
    Je te proclame, toi que ronge le vautour,
    Ma patrie et ma gloire et mon unique amour !

    Victor Hugo

  • lebancduvillage

    « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne … Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, [dans les départements français d’Algérie] si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! »
    Charles De Gaulle (élevé dans une culture de grandeur nationale, dirigeant du Comité français de Libération nationale, il refusa l’armistice avec l’Allemagne)
    Le Front National dit-il autre chose ?

  • engel

    Très beau texte qui fleur bon l’authentique.
    Merci.

  • GROS

    Que de pleureuses…
    Allez, bonne nuit à tous.
    Essayez quand même de bien dormir.
    La bise.

  • Trollzilla Trollzilla

    « Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage »
    (tout un syndrome…)

    Moi la France je l’ai découverte lorsqu’elle a commencé à s’évanouir, avant je n’en avais pas conscience de ce qu’elle était, j’étais bien trop jeune…
    Minot je me rappelle des voitures garés toutes vitres ouvertes et les clefs sur le contact devant le bistrot où j’allais chercher le tabac de mon père à quelques rues de là.
    Et avec les quelques centimes restant j’en ressortais tout heureux un plein sachet rempli de gourmandise sous le regard bienveillant des habitants de mon village ; les maisons étaient tout le temps ouvertes de nuit comme de jours et les gens souriants, hâbleurs, souvent râleurs et vas y que ça te refaisait le monde entre trois portes ; par ordre d’importance il y avait le troquet, l’église et la mairie et jamais bien loin un terrain de boules et un banc d’où les anciens aimaient à y faire la vigie en toutes saisons alors que nous autres, les gosses faisions trembler la porte de l’église en jouant à la paume…
    Le dimanche c’était repas dominical chez les grands parents, je me rappelle de ces retours aux pénates sur l’autoroute, les quatre vitres ouvertes où quasi tous les conducteurs zigzaguaient repus et imbibés parcimonieusement avec la fine de la tantine dont les anciens faisaient louange pour son nectar.
    140 de moyenne dans une auto sans ABS ni direction assistée, on dépassait la 504 break ou bien « le tube » de cette couleur bleu qui à cette époque était respectée pour la bienveillante sécurité qu’elle nous offrait, on faisait coucou avec la main mon frère et moi et les gendarmes nous souriaient avec leurs joues et nez rougeots du dimanche en nous rendant le salut et à toutes les fêtes de village il y avait des empoignades « viriles » des cocus qui dès le lendemain étaient oubliées.

    C’étaient ça « ma » France, un certaine idée de la liberté d’exister par nos défauts en bonne intelligence des uns des autres.
    Et pourtant je ne suis pas un français de souche, j’ai sept « nationalités » qui coulent dans mes veines mais ce pays a offert depuis trois générations aux miens un métier, de quoi remplir nos assiettes et nous a permis de gagner son respect par notre amour pour l’idée que cette nation représentait dans notre inconscient familiale…

    Et aujourd’hui j’ai mal à ma France, je la cherche dans le regard des passants et je ne la reconnais pas, je ne la trouve plus dans les regards des gens.
    Mais où est elle ma France ?
    Reviendra t’elle un jour vers nous, ses enfants ?
    Je suis allé la chercher jusqu’au milieu du désert et là-bas dans le dénuement des autochtones nomades, j’ai eu la chance de l’entrapercevoir, doux mirage d’un passé qui je l’espère renaîtra un jour quitte à la nourrir de mon sang et de mes larmes car c’est là tout ce qui me reste d’elle…
    J’ai dit.

  • Mata Hari Mata Hari

    ***.youtube.com/watch?v=Iit3Kabs7QA

    ***.youtube.com/watch?v=EbiBk0SP-W4

    ***.youtube.com/watch?v=sCyKizLDi4s

    ***.youtube.com/watch?v=88erMKLpbLM

    ***.youtube.com/watch?v=B-OcvMO1qmo&index=43&list=PLio7Cz8HdEX0IUGXrHfdInPMW_HcuHNrw

    ***.youtube.com/watch?v=vWaVWmwhKzo

    ***.youtube.com/watch?v=9HFF9gnlY3c

    ***.youtube.com/watch?v=sUZWlf_vuKg

    ***.youtube.com/watch?v=4K1q9Ntcr5g

    VIVE MA FRANCE

  • Le Russe. Tu trouves les mots justes et poignants pour parler de cet attachement quasi viscéral et spirituel à ta France.
    Je te comprends…oh combien!
    La terre-mère qui nous a vu naître et grandir nous a marqué de son empreinte, de son âme et on ne peut s’en détacher sans nostalgie. C’est bien compréhensible.
    Moi aussi je me fais une certaine idée de la France…je suis moitié Breton, moitié Auvergnat et je regrette la France de mon enfance ( les années 50/60 ) non polluée par la  » culture  » Hollywoodienne. Oui il faisait bon vivre en France, d’ailleurs ne disait-on pas: Heureux comme Dieu en France?
    Qu’elle est loin cette France là, qu’il est loin cet esprit Français qui la caractérisait au yeux du monde…!
    Les grandes cultures s’effondrent avec le temps, comme Athènes et Rome, hélas et il semble bien que la France en particulier et le monde blanc en générale n’échapperont pas à cette règle immuable.
    On assiste à la fin d’un monde, d’un monde que l’on aimait et nous sommes impuissants à changer le cours des choses. Je pense à ce que disait André Gide:
     » Le monde ne sera sauvé, s’il peut l’être, que par des insoumis.
    sans eux c’en est fait de notre civilisation, de notre culture, de ce que nous aimions et qui donnait à notre présence sur terre une justification secrète.  »
    Bon j’arrête là car voila que la nostalgie m’empoigne…
    Merci le Russe pour ce remue-méninge.

    • Le Russe Le Russe

      Bonsoir Odin,

      Je trouve que la Bretagne est une des régions de France où le « contact » avec la Terre, et l’âme du lieu, est encore le mieux préservé.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    bon, vous avez réussi à me faire pleurer car j’ai vibré à la lecture de ces beaux textes, et mon âme et mon cœur, se sont remplis de tristesse.

    La France, Ma France, celle de mon enfance et de ma jeunesse,(que vous n’avez pas connue étant tous trop jeunes je pense) était belle, ardente, ses enfants courageux, faisant face à l’adversité, à l’occupation, aux rafles ( qui n’étaient pas réservées aux Juifs !)son cœur et celui de tous battaient à l’unisson en vue de l’aider à retrouver ses couleurs.
    Après la guerre, un magnifique élan d’enthousiasme avait saisi tout le monde, notre Pays était à reconstruire, à moderniser par la même occasion, tout devait devenir parfait, et puis… et puis… déjà la Nation Outre Atlantique commençait son travail de sape, tellement insidieusement que tout le monde n’y a vu que du feu, sauf un homme : De Gaulle !et comme il empêchait de danser en rond il a été viré…

    La France est magnifique, pendant des siècles le monde entier nous l’enviait. Mais nous ne savons plus la regarder, l’admirer, et nous la laissons être détruite par des mains « sales », impies, sans mot dire, ou si peu… ses paysans sont partis, chassés par des « agriculteurs » qui ne respectent plus la terre, son sol est devenu stérile, comme sont devenus stériles spirituellement ceux qui le foulent. Et je ne parle pas là de religion, mais de spiritualité au vrai sens du mot.
    Le Russe, je t’envie, ô oui ! beaucoup ! si j’étais plus jeune moi aussi je serais partie m’installer en Russie, bien que peu pratiquante, pour ne pas dire presque plus, je reste Orthodoxe dans mon cœur et je trouve aussi que ce Pays, malgré tout ce qu’il a subi, reste fidèle à lui-même, à ses traditions, à sa notion de Patrie, à ses us et coutumes, bref à tout ce que j’aime et qui est perdu ici…

    • Le Russe Le Russe

      Bonsoir Graine de Piaf,

      Merci à vous,

      Puis-je vous demander votre âge ? On dit que cela ne se fait pas de demander l’âge aux dames, mais j’aimerai me rendre compte de ce que vous avez vu, connu.

  • quantum latin

    La France,c’est sensé être la sécurité…
    Elle,désormais censée sans sens…
    Encens…?
    Non!
    Enfants…?
    Non!
    En sang…?
    Non…
    En son nom!
    Non NOM!
    La France…
    ‘tain…

  • soubiemyriam

    salut salut.

    la France c’est une idée. Une idée de liberté. Penser, partager, péter un câble…

    un endroit où mourir de faim n’existe pas. un système d’entraide et de solidarité.

    la France c’est mes aïeux, mon grand père dans les camps de travail forcé, ma grand mère et ce qu’elle a dû faire pour nourrir 9 enfants… La fierté qu’elle y soit arrivée. c’est ma mère, fière et forte qui n’a pas laissé homme la soumettre.

    La France c’est les belles églises où il fait froid, avec le prêcheur et son prêche beaucoup beaucoup beaucoup trop long.
    c’est les colos et les jeux débiles, les soirées consoles avec les potes. Le vin, la bonne charcuterie…hummm le jambon cru et la rosette de Lyon.

    La France c’est l’odeur de la terre dans les sous bois après la pluie, les cyprès, maudit cyprès et l’allergie.

    C’est mon pays, c’est mes compatriotes, c’est la terre que j’ai embrassé à la sortie de l’avion après 25 jours en Algérie!! lol!!

      • vodnara

        Bonjour le Russe,
        Je voulais vous remercier d’avoir mis « la France » de Ferrat qui est une chanson magnifique.Merci aussi pour tous vos commentaires sur la Russie d’aujourd’hui. Je suis moi aussi expat (mais en Europe centrale, la tchéquie) depuis une décennie et je n’ai pas l’intention de revenir dans mon pays de naissance malgré toute l’affection que je lui porte. Je suis bien sûre toujours français qqpart mais plus dans le sens « amour de la langue française classique littéraire » qu’autre chose, nostalgie d’un temps où la Vraie Europe parlait couramment le français sans doute

  • vodnara

    Bonjour le Russe,

    Il est plus qu’émouvant d’entendre « Ma France » de Ferrat lorsque que l’on est expat. C’est en fait la première fois depuis longtemps que cette chanson m’a émue. J’ai quitté la France depuis 10 ans et je n’y reviendrai plus, ce n’est plus « ma France » Je fais cependant toute confiance aux ME et à leurs « kamaradka » pour ce beau pays redevienne lui-même, ou évolue d’une façon positive. J’habite en Tchéquie et (la honte) je ne parle tjrs par leur langue, je préfèrerai apprendre le Russe tant qu’à faire! Heureusement il reste l’anglais et l’allemand pour survire linguistiquement.

    • Le Russe Le Russe

      Bonjour Vodnara,

      Merci pour votre partage.
      Vous habitez à Prague ? C’est une des grandes villes que j’ai depuis longtemps le désir de connaître et que je n’ai pas encore visité

      • vodnara

        Bonsoir,

        Non, mais c’est vraiment une très très belle ville un peu trop envahie par les toutous- touristes malheureusement… nous allons déménager à Karlovy Vary dans l’est de la Bohème, Karlovy Vary est très fréquentée par les Russes et depuis Pierre 1er, mais ils ont déserté parce que le rouble est trop faible pour le moment, j’espère qu’ils reviendront bientôt.
        Il faut venir en Tchéquie un jour, nous voulons aussi visiter la Russie un jour prochain, donc les expats peuvent s’entendre!

  • lebancduvillage

    Hier, on est allé dans une petite ferme perchée dans les montagnes au-dessus de Grenoble avec ma femme et mes 2 filles. Dans cette ferme, ils ont 2 vaches. Avec leur lait ils fabriquent les glaces sur place. Donc on y dégustait une délicieuse boule, assis sur une pierre dans la cour avec à l’horizon la vallée et les massifs montagneux. Le calme, les poules qui se baladaient, des têtes blondes qui gazouillaient, les veaux dans fond, 2 cochons dans l’étable à gauche, le chat qui somnole sur au soleil l’herbe, la brise… Et puis une dame est arrivée avec son accordéon, s’est assise et a commencé à jouer. J’avais envie de pleurer devant la beauté de cet instant.

  • lebancduvillage

    C’est sur que ce n’est pas dans la ferme des milles vaches qu’on pourra vivre des moments comme ça.