Découverte d’une plantes qui absorbe les métaux lourds aux Philippines

plante-ok

Les scientifiques de l’université de Los Banos dans la province de Laguna ont peut-être découvert la solution pour décontaminer les sols intoxiqués par les métaux lourds.
C’est donc sur l’île de Luzon (la plus grande des Philippines et réputée pour être aussi celle qui a la plus forte contenance en métaux lourds dans ses sols) que les chercheurs ont découvert le Rinorea Niccolifera.
Cette plante qui peut mesurer jusqu’à 8 mètres de haut fait partie de ce qu’on appelle plus communément les « accumulatrices ».
La Rinorea possède la capacité d’absorber en forte quantité les métaux lourds comme le nickel jusqu’à 18.000 mg par Kilo.
Une aubaine pour les philippins qui souhaiteraient commencer une grande campagne de dépollution des sols et cette plante comme quelques-unes de ses congénères, permettra la mise en place de cette opération.

Source: Pepsnews

10 commentaires

  • paprika

    La nature nous sauvera de la folie des hommes.

  • Rien ne se perd, rien ne se crée.
    Ensuite, qu es ce qu’on fais des plants bourré de métaux lourds?

  • Et hop, on aura aussi trouver le moyen de combler la faim dans le monde; pour l’Afrique, de bonnes salades de Rinorea Niccolifera…

    Enfin, ça ne semble pas nouveau, j’ai passé le week-end avec quelqu’un qui fait sa thèse sur ce type de plantes :)

  • tavax

    on la brule et hop ! Ah faut pas ? Ok donc cette découverte ne sert à rien en soit si on ne sait pas quoi en faire puisque ils vont faire de la culture de cette plante, après en trop grosse quantité ça va déborder et ça va refaire la merde… donc… cool mais pas cool en réalité.

    Notre société n’a rien compris sur toute la ligne

  • Mundus Mundus

    Pas besoin d’aller si loin pour ça ! Ya le bambou dans le genre pour filtrer l’eau des métaux lourds. Aujourd’hui en France, il y a déjà des gens qui cultivent le bambou pour ses vertus purifiantes. Du côté de chez moi vers miramas on le cultive dans ce but.

    http://www.cobratex.com/le-bambou-une-plante-qui-agit-pour-la-planete-et-la-societe/

    ……Le bambou retient l’eau grâce à ses rhizomes qui protègent les sols. Son feuillage conserve l’humidité, augmentant ainsi l’hygrométrie du sol. Son réseau racinaire permet de retenir l’eau tout en redonnant une partie par évapotranspiration.
    Il filtre l’eau et est capable d’absorber les métaux lourds. Le bambou est bien connu et exploité pour ses caractéristiques de phytoremédiation (le nettoyage des eaux polluées), avec un avantage tout particulier concernant l’absorption du plomb. Son rendement est d’ailleurs maximal pendant toute sa croissance, avant d’arriver enfin à maturité…….

  • Natacha Natacha

    Tant mieux pour les Philippins qui ont un sacré travail de dépollution à faire eux aussi !
    Je me souviens avec honte d’enfants hydrocéphales vivant sur des montagnes de déchets.
    Mère Nature a prévu le chanvre pour nos contrées.

  • Lionel

    « Des scientifiques on découvert…» encore un truc que les natifs savent depuis des millénaires, encore une affaire de bervet là-bas derrière…
    Des plantes dépoluantes il y en a des centaines avec presque toutes une affinité spécifique y compris pour les métaux lourds radioactifs, elles les accumulent certes à des doses importantes mais au regard es taux de pollution des sites à nettoyer, il y en a dans tous les cas pour au mieux des décennies avant que le sol soit « potable », aux Antilles pour la Chlordécone il faudrait des siècles aux lieux les plus touchés.
    Alors oui, la question de « qu’est-ce qu’on fait maintenant de ces saloperies ??? » est drôlement d’actualité !!!
    Toutes les méthodes présentées ne sont que des pis-aller, des misères qui en cachent d’autres pires, il nous faut admettre que pour certains types de pollutions il n’y a aucune solution à l’échelle humaine et que la seule façon d’affronter la question est de ne pas produire ces industries, de décroître et de nous sourire un peu plus encore ( clin d’œil à Natacha… ).
    Pour avoir un aperçu des qualités de ces « hyperaccumulateurs » :
    http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/799174#Table_d.27hyperaccumulateurs_.E2.80.93_1