ONU: nouvelles normes pour la sécurité alimentaire

Que c’est touchant, l’ONU qui pense à notre santé et qui souhaite interdire les traces de certains médicaments dans notre alimentation.. Et plus précisément de huit produits à usage vétérinaire. Cela passe pour être une bonne nouvelle non? Puisque cela implique que toute viande contenant des résidus d’un de ces produits doit être interdite, cela risque donc au final de réduire le marché et la concurrence dans le domaine. Reste à déterminer si les 8 produits interdits sont utilisés dans les élevages américains puisque ceux-ci battent des records dans le domaine (voir en fin d’article).

affiche-lapin-antibiotique-Joan-2010

Les 186 pays membres de la commission de l’ONU chargée de la sécurité alimentaire ont défini de nouvelles normes destinées à éliminer toute trace de médicaments à usage vétérinaire des aliments et à limiter la pollution par le plomb des produits alimentaires pour enfants, a annoncé une responsable de l’ONU.

La commission du Codex alimentaire, l’organe exécutif de l’ONU en matière de sécurité alimentaire, qui émane de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a émis une série de recommandations au cours de sa réunion annuelle à Genève, a déclaré à l’AFP cette responsable, Angelika Tritscher.

«Les recommandations doivent encore être intégrées dans les législations nationales. Les pays devront contrôler, et si nécessaire, retirer du marché un produit» contrevenant à ces normes, a ajouté Mme Tritscher, coordinatrice de l’ONU pour la sécurité alimentaire.

Il s’agit de s’assurer que les aliments destinés à la consommation humaine ne contiennent aucune trace de huit produits à usage vétérinaire ou utilisés par les éleveurs : le chloramphenicol (un antibiotique), la malachite verte, le carbadox, la furazolidone (un antimicrobien), le nitrofural (anti-infectieux), la chlorpromazine (anesthésiant), le stilbène, un perturbateur endocrinien, et l’olaquindox, qui favorise la croissance.

Aucune de ces substances ne doit être retrouvée dans la viande, le lait, les oeufs et le miel.

«Si des aliments contiennent des résidus de ces substances, il y a une véritable inquiétude pour la santé humaine», a souligné Mme Tristcher.

Article complet sur Lapresse.ca

Bref, bien beau tout cela, mais cela ne concerne que 8 produits à usage vétérinaire, et seulement 8. Reste à savoir comme expliqué plus haut si ceux-ci sont utilisés par les États-Unis qui voient en l’Europe un très gros marché à conquérir, traité transatlantique à l’appui. La viande américaine est loin, très loin d’être une référence au niveau gastronomique…

Ce sont des documents secrets qui lèvent un peu plus le voile sur le recours, excessif et souvent incontrôlé, aux médicaments dans les élevages. Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) a ainsi maintenu l’autorisation de plusieurs dizaines d’antibiotiques dans l’alimentation du bétail américain, même après avoir découvert « les risques élevés » qu’ils représentaient pour la santé humaine. sic…

Au final, aucun de ces trente médicaments ne pourrait aujourd’hui être approuvé comme additif pour le bétail en vertu des directives actuelles. Pis, vingt-six ne remplissaient pas les normes sanitaires établies en 1973.

TOUJOURS SUR LE MARCHÉ

« A l’issue de son étude, la FDA n’a pris aucune mesure pour révoquer les autorisations de ces antibiotiques », regrette le NRDC. Le centre, qui ne sait pas quelles quantités de ces additifs ont été administrées à des animaux, assure que neuf d’entre eux se trouvent encore sur le marché, tandis que les autres sont toujours autorisés, à l’exception de deux volontairement retirés par leurs fabricants. sic…

Aux Etats-Unis, 70 % des antibiotiques vendus sont destinés aux élevages. Conséquence de cette utilisation massive : deux millions d’Américains tombent malades chaque année et 23 000 meurent en raison d’infections liées à des bactéries résistantes aux antibiotiques telles que les staphylocoques dorés et les salmonelles, selon des statistiques publiées en septembre 2013 par le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies.

Article complet sur Le Monde

Mais il y a aussi cela…

La quasi-totalité du poulet acheté en grande surface america-birdaux Etats-Unis est contaminée par des bactéries dangereuses comme la salmonelle ou l’e.coli, affirme l’influent magazine de consommateurs américain Consumer Report dans une enquête publiée jeudi.

Ce magazine explique que « l’analyse de 300 blancs de poulet crus achetés dans des magasins à travers les Etats-Unis a mis en évidence des bactéries potentiellement dangereuses dans presque tous les poulets, y compris les marques biologiques ».

« Plus de la moitié des échantillons », achetés en juillet, « contenaient des matières fécales contaminantes » et « environ la moitié contenaient au moins une bactérie résistante à trois ou quatre antibiotiques parmi les plus couramment prescrits », détaille l’article.

Le magazine souligne qu’aucune chaîne de distribution ni aucune marque sur des dizaines testées (Wal-Mart, Tyson, America’s Choice, Whole Foods, Traders’ Joe…etc.) n’est épargnée.

Il met particulièrement à l’index la marque Foster Farms, dont trois usines du sud-ouest américain sont à l’origine d’une épidémie de salmonelle particulièrement virulente intervenue cet été aux Etats-Unis, et qui n’a pas lancé de rappel.

Les Américains consomment 40 kilos de poulet par tête en moyenne chaque année. « 48 millions de gens tombent malade chaque année à cause d’aliments contaminés avec de la salmonelle, des campylobacter, de l’e. coli entre autres, mais plus de décès sont attribués à la volaille » qu’à tout autre aliment, précise l’article.

Source: 7sur7.be

Attention quand même, car cet article était la bonne nouvelle, même dangereuses, ces bactéries ne sont QUE des bactéries, car il y a bien pire encore, et cela aussi, nous risquons d’y avoir droit! Accrochez-vous bien:

Après des années à éluder la question et en espérant que personne ne le remarquerait, la FDA a finalement admis que la viande de poulet vendue aux Etats-Unis contient de l’arsenic, un produit chimique toxique cancérigène qui est mortel à fortes doses. Mais la vraie info est la provenance de cet arsenic: il est ajouté à l’alimentation du poulet! Pire encore, la FDA explique que ses recherches montrent que l’arsenic ajouté à l’alimentation du poulet se retrouve dans la viande et donc il est consommé par les humains. Pour les soixante dernières années, les consommateurs américains qui ont mangé du poulet ont avalé de l’arsenic.

Article complet sur worldtruth.tv

Traduction partielle par LME

Reste à devenir végétarien bio… Surement la seule issue pour manger et rester en bonne santé…

13 commentaires

  • Berrurier

    On vit vraiment une époque formidableeeeeeeeeeeeeeee……

  • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

    si tu es blonde a forte poitrine,tu peux tenir un marteau

    tout ça met en péril le chantier sur « l’étoile de la mort »

    je retourne à mes schtrouphf,c’est pas glop du tout,du tout

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Oui, et d’ailleurs, c’est étonnant qu’ils ont pas encore créé une Schtroumpfette Goudou (gouine) au pays de tous ces machos de Schtroumpfs (ce serait quand même pas de bol, qu’elle leur pique la seule Schtroumfette de la bande quoi)http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif;
      …merde, avec mes connerie je vais encore leur donner des idées là ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • ConscienceU12 ConscienceU12

        En même temps la plus part des ces petits bonhommes bleus doivent être ************ http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif, vu qu’avant il y avait pas de Schtroumpfette et qu’aujourd’hui, il n’y en a toujours qu’une seule ! (merde, en fait il faisait comment pour se reproduire avant ??? …Merde suis-je bête ils naissaient surement dans les champignons non http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif, …à non je me souviens c’était une « Cicogne d’Alssace » qui les apportait http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif !)

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Merde il est passé où l’article sur « La THORETTE » là ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • So So

    L’ONU itself ! peste !

    Serait-ce histoire de mettre en garde les lobbies pharmaceutiques ? (genre « gaffe les mecs, au train où ça va, vous allez vous faire coiffer au poteau par les garçons bouchers… », « Bonjour M. Sanzot, le docteur m’a prescrit du blanc de poulet pour mes hémorroïdes… »)
    mais que fait l’OMS ?

    ou alors de cacher la merde au chat en attendant la mise en exploitation des puits de gaza de schiste par l’état-major des élus du peuple élu ?

    • Natacha Natacha

      Ou arrêter de manger de la viande.

    • lolita3

      quel bonheur d’avoir son poulailler et de nourrir soi même ses bêtes!
      et pas besoin pour elles d’antibiotiques, je suis le conseil d’un vieux paysan, je mets environ toutes les deux semaines une cuiller ou deux de vinaigre blanc dans leur eau de boisson;
      ce monsieur n’a jamais de poules qui meurent de maladies…

  • positronic

    la prochaine étape la viande humaine? à moins qu’une épidémie de zombies fait surface ?
    http://gotzombies.com/wp-content/uploads/2013/10/12308.jpg