Des réfugiés de Fukushima pourront rentrer chez eux …

Ce retour se fera par étape mais selon le gouvernement, une partie des réfugiés de Fukushima va pouvoir retourner chez elle et ce, dès le 1er avril. Les premiers à rentrer seront des habitants, trois cents au total, de Tamura, ville voisine de la centrale. 

La commune de Takine qui fait partie de la ville de Tamura, préfecture de Fukushima (© Brian Adler)

Ils sont pour le moment plus de 100 000 Japonais réfugiés, loin de leur foyer à la suite de la catastrophe nucléaire de Fukushima. Trois cents d’entre eux vont pouvoir rentrer, malgré les avertissements de Greenpeace, présent sur les lieux en octobre dernier, et qui donnait l’alerte sur le taux de radioactivité élevé dans le quartier de Miyakoji, celui qui doit justement être réouvert.  Selon un expert français, ces zones en partie décontaminées, comme Tamura, sont habitables. Cependant, la nature reste toujours gorgée de radioactivité et les habitants doivent à tout prix connaître les risques et les choses à faire pour les limiter.

Ces travaux de décontamination, devant initialement être finis en mars, ont été prolongés de trois ans mais Shinzo Abe et son gouvernement veulent remettre en marche l’industrie nucléaire et poussent les réfugiés à rentrer chez eux. Peut-être veulent-ils donner l’impression d’un accident déjà lointain et en passe d’être résolu?

Pourtant, beaucoup de réfugiés ne savent pas s’il s’agit d’une opportunité ou non de retourner dans leur ancienne maison. En effet, ils sont inquiets pour leur santé en raison du niveau de radiation élevé. Les plus sûres d’elles sont les personnes de plus de soixante-dix ans, prêtes à rentrer chez elles. Qu’ils le veuillent ou non, dans les deux prochaines années, ils seront jusqu’à 30 000 personnes autorisées regagner leur foyer.

Marine Simon – sources : 20 minutes, RFI

Source JaponInfo.com

5 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Le 1er avril, c’est un poisson ou quoi ?

  • Natacha Natacha

    … qui brille de jour comme de nuit !

  • Planete bleu Planete bleu

    C’est pour rassurer et faire revenir la population qu’il décontamine mais ils savent très bien que décontaminé est innéfficace car la radioactivité revient. Les japonnais ne sont pas fou ni idiot, ceux qui ont des enfants ne reviendront jamais.
    A Tchernobyl, ils ont aussi essayé de décontaminé, pour que la population reste, mais ils se sont vite rendu compte que sa ne servait à rien. Exemple: dans une école ils ont lavé les murs, la toiture (alors que les enfants jouaient dans la cour), enlevé la terre contaminé et bétonné la cour. Ces travaux, ils l’ont fait 3 fois mais à chaque fois la radioactivité revenait. Ils ont abandonné et évacué l’école et le village.
    Un jour un accident nucléaire arrivera aussi en France, il faut s’attendre à ce que notre gouvernement ne nous dise pas la vérité et nous deviendront à notre tour des victimes ou des cobayes, comme ceux de Fukushima ou de Tchernobyl.

    Je vous conseille de lire ces livres très intéressant:

    Le crime de Tchernobyl, Le Goulag Nucléaire de Wladimir Tchertkoff aux éditions Actes Sud.
    La supplication, Tchernobyl, chronique du monde après l’apocalypse de Svetlana Alexievitch aux éditions J’ai lu.