Municipales – La carte de France des projets inutiles

À croire qu’ils sont prêts à tout pour tenter d’attirer des voix! Cela montre bien à quel point certains peuvent être déconnectés des réalités. La première promesse électorale ne devrait-elle pas être celle de refuser toute idée de métropole qui est une des étapes de la mise en place du traité transatlantique en France?

l-antre-de-la-folie-1995-12145-1154814938De telles promesses à l’heure actuelle, c’est dingue!!! ;)

Démesurés, ils sont néfastes pour l’environnement… mais sont portés par des élus. De Notre-Dame-des-Landes à Europa City, ces projets inutiles jalonnent le territoire français, et s’invitent dans la campagne municipale. En voici la carte, hélas non exhaustive.


Golfs, centres commerciaux, ou complexes touristiques… les élus n’ont pas toujours que des bonnes idées pour « dynamiser la vie locale ». Des projets mégalo, démesurés, et creusant la dette publique, se multiplient. Les élections municipales sont l’occasion de faire le bilan et d’ouvrir le débat quant à l’utilité sociale et environnementale de certaines constructions.

Reporterre vous propose une carte non exhaustive de ces projets, « sélectionnés » (car il y en a beaucoup d’autres dans les cartons) en fonction de trois critères : qu’ils ne soient pas encore achevés, qu’ils soient portés par des élus, qu’ils aient un impact environnemental néfaste connu, et qu’ils puissent être qualifiés de « démesurés ». Vous pouvez nous suggérer par courriel d’autres projets inutiles
- Adresse de Reporterre : planete (arobase) reporterre.net).

Voici la liste des projets :

* Honfleur – parc d’activités et village de marques – 139 hectares (en construction)

* Annecy – grand stade de foot

* DunkerqueArena

* Saint-Maur (Indre) – circuit automobile

* Biarritz – parking sous la côte des Basques

* Lisle-sur-le Tarn (Tarn) – Barrage du Testet

* Plaisance-du-Touch (Haute-Garonne) – méga centre commercial Les portes de Gascogne

* Fontiers-Cabardès (Aude) – Unité touristique nouvelle – 240 hectares (golf et héliport)

* Pézenas (Hérault) – centre commercial 30 hectares de vignes

* Villefontaine (Isère) – The Village, centre commercial de luxe

* Alès – 370 hectares golf et villas

…..
A LIRE AUSSI :
La folie des grands projets inutiles en Europe

http://www.reporterre.net/spip.php?article5574

Source et liste complète de ces projets inutiles: Reporterre via les Brindherbes

6 commentaires

  • yannick511

    Malheureusement cette carte est loin, très loin d’être exhaustive.

  • Anbehik

    Ha, l’UMPS électoraliste….

  • xerthos

    C’est sur c’est à se tiré par les cheveux l’argent qui est gaspillé, mais c’est tous les jours comme ça

    benji tu peux en trouver beaucoup ici:
    http://ippolito.unblog.fr/category/yen-a-marre-des-gaspillages/

    entre autres, un maire qui s’achète une machine à café 2000€, des réceptions avec buffet 100.000€
    des sénateurs qui se paie des voyages en piochant dans la caisse ,(non offert par le budget vacances)
    un député qui au lieu de dormir dans son cabinet à l’assemblée préfère passer 2 nuits dans un luxueux hôtel parisien, note envoyée à la mairie bien sur
    pour le généreux contribuable

    des châteaux d’eau construit à plus de 200.000€ qui à réflexion faites a dû être détruit car cela avait ôté une labelisation plutôt au village (patrimoine de chez pas quoi)

    bien entendu il faut payer pour détruire le château d’eau

    ensuite la mairie de paris qui subventionne a coup de chéquier des centaines et centaines d’associations

    par exemple payé 100€ un clown pour qu’il fasse la nuit « bonjour les gens il ne faut pas faire de bruit la nuit »

    donc payer une assoc qui va rémunérer chaque clown la nuit 100€ , c’est cool vu que c’est le contribuable qui paie

    bon ya des centaines voir des milliers d’exemples comme cela

    par exemple construire à Marseille une patinoire à je ne sais combien de millions se chiffre environ a plus de 50millions, pour une patinoire alors qu’il en existe juste une à côté en banlieue

    autre exemple le désamiantage de je ne sais plus quelle université,
    là je vous le dis suivant mes souvenirs car je n’ai pas les chiffres exacts:

    les travaux devaient durée 5ans et couter environ 1milliard

    bon 15 ans plus tard les travaux ne sont pas fini la facture à été multiplié par 10 et le désamiantage continue

    il aurait pu détruire l’université en rebatir une neuve et ça aurait couté bien moins cher.